Chroniques·Non classé

L’honneur de Preston

img_2672

Auteure : Mia Sheridan

Editions : Hugo Roman

Résumé :

Ils étaient deux frères –des jumeaux– je les aimais tous les deux, mais mon âme n’appartenait qu’à l’un d’entre eux. Toute sa vie durant, Annalia Del Valle a aimé Preston Sawyer. Elle a grandi dans une cabane dans Central Valley en Californie, mais a découvert la liberté, dans la ferme Sawyer voisine et auprès des garçons qui étaient ses seuls amis. Preston est amoureux d’Annalia depuis son enfance. Il a réussi à le lui cacher jusqu’ à ce que leurs mondes  – comme leurs corps–  soient entrés en collision par une chaude nuit d’été. Une nuit qui va bouleverser leur vie pour toujours. Après avoir disparu corps et âme pendant six mois Annalia est de retour en ville. Si Preston a échappé à son désespoir amoureux, son sens de l’honneur et sa fierté parviendront-t-ils à le retenir à nouveau, lorsque, l’objet de son désir de toujours, est de retour. Comment fait-on pour dépasser les blessures du passé ? Réparer L’irréparable ?

Avis :

Hello !

On se retrouve pour un nouvel avis sur le dernier Mia Sheridan. Une auteure dont j’aime beaucoup la plume. J’avais hâte de découvrir ce nouveau livre.

Lia, Cole et Preston se sont connus alors qu’ils étaient encore enfants. Lia était la fille d’une des ouvrières de la ferme des Sawyer. Elle gambergeait derrière sa mère pendant la cueillette. Un jour, elle a croisé les frères Sawyer et ils sont très vites devenus ses seuls amis malgré leurs 3 années d’écart. Cole et Preston sont identiques physiquement mais ils ont un caractère bien différent. Cole est un blagueur alors que Preston est toujours sérieux.

« Oui, j’avais aimé les deux frères, de vrais jumeaux, mais seul l’un des deux m’avait rendue amoureuse. Je n’avais jamais appartenu qu’à l’un deux. »

Lia habitait dans un taudis avec sa mère qui a toujours été dure avec elle. Malgré cela, Lia l’a toujours aidé dans son travail pour avoir le minimum pour vivre et garder un toit sur leur tête. Elles dormaient toutes les deux sur un matelas gonflable. Lia n’a jamais été bien chez elle. Elle étouffait. C’est pour cela qu’elle partait chercher la liberté dans les terres des Sawyer. Elle a toujours rêvé de plus grand. Elle n’a jamais été désirée et aimée par personne. Elle ne s’est jamais sentie en sécurité nulle part.

« Une partie de mon amour pour Preston était comme une rivière nonchalante qui avait gagné en largeur et en vitesse au fil du temps. Et une autre était comme une succession de courtes explosions, de coups de foudre chauffés à blanc qui marquaient chaque moment où mon amour pour lui s’intensifiait. »

Elle a toujours aimé les deux frères Sawyer mais d’une façon différente. Avec le temps, ses sentiments pour Preston se sont développés. Mais elle a toujours gardé une distance avec eux dans les lieux publics ayant honte d’elle du fait de son niveau social. Elle est toujours restée secrète sur sa vie, l’endroit où elle vivait. Elle ne voulait pas de leur pitié et que leur regard sur elle change.

« Et, oh, comme il m’avait manqué pendant toutes ces années ! Comment est-ce que j’avais fait pour ne pas comprendre ? J’avais soudain l’impression qu’il m’avait manqué pratiquement toute ma vie, lui toujours proche de moi, et pourtant tellement, tellement lointain. »

Preston a toujours aimé Lia. Il l’a vu grandir, devenir une femme. Et il a de plus en plus de mal à lutter contre son attirance. Il a décidé d’attendre que Lia soit prête. Mais il avait peur que Lia préfère son frère. Par une suite de malentendus, ils lutteront chacun de leur côté contre leurs sentiments sans jamais se les avouer. Mais quand Preston reviendra de l’université, leur relation prendra un nouveau tournant et bouleversera leur vie à jamais.

« Il avait été mon seul ami, un de mes seuls amis. Je n’avais pas réalisé jusqu’à présent que je vivais avec une blessure au cœur. Un trou, qui avait la taille de Preston. »

Le prologue débute dans le présent au retour d’Annalia après 6 mois d’absence sans aucune explication. Ensuite, nous avons quasiment une moitié de livre sur leur passé pendant leur enfance et adolescence. Puis, nous revenons dans le présent. Annalia a brisé le cœur de Preston en partant sans un mot. Il lui en veut beaucoup. Mais le temps et la distance n’ont rien changé. Leurs cœurs s’emballent toujours face à l’un et l’autre. Preston le sait, Annalia est son point faible. Mais il n’a plus confiance en elle. Pour faire abstraction de son retour, il se plonge dans son travail à la ferme qu’il aime tant.

« On aurait dit que mon cœur n’était capable de battre que pour lui, comme les ailes d’un oiseau s’élevant sans fin dans un ciel infini. Bleu comme le bleu de ses yeux, chaud comme sa caresse sur ma peau. »

Arriveront-ils à trouver la paix ensemble ? A s’ouvrir l’un à l’autre avant qu’il ne soit trop tard ? Entre culpabilité et amertume, arriveront-ils à se pardonner ?

« Nous sommes restés là, contre cette clôture où je l’avais attendue jadis, le cœur battant, et j’ai senti quelque chose s’ouvrir en moi, comme une fleur qui aurait baissé sa corolle et fermé ses pétales quand les ténèbres l’avaient recouverte et qui soudain sentait un petit rayon de lumière inattendu. »

Cette histoire est si déchirante mais aussi magnifique et originale. Entre tristesse et espoir. L’honnêteté de Preston leur coûtera beaucoup. Le personnage d’Annalia m’a beaucoup touché. Elle ne se sent à sa place nulle part. Elle manque tellement de confiance en elle et d’amour. Elle est si courageuse mais en même temps si faible. Le sujet de l’immigration enrichi un peu plus l’histoire. La plume de l’auteure est toujours aussi sublime.

« En me plongeant dans ses beaux yeux, j’ai vu mon passé et mon avenir. J’ai vu la petite fille qui avait recraché une fraise à moitié mangée dans la main de mon frère. J’ai vu la femme étonnante, forte, qui avait le courage de me revenir. J’ai vu mon amour, mon cœur, ma maison. »

Note : 4.5/5

 

Elsa

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s