Chroniques·Non classé

Storm

Auteure : Marie HJ

Autoédition

 

Résumé :

« Ilan est ma tempête, l’ouragan qui me fait perdre pied. Le danger, le chaos, la déraison. Ma folie. Mon interdit. » Parfois le cœur ne respecte pas la morale. Parfois les sentiments nous emmènent dans des contrées sombres et interdites. C’est ce chemin qu’ils ont choisi d’emprunter. Puis un jour, il est parti… Sans un mot, sans un bruit, sans une explication. Lise ne s’attend pas au retour de son frère. Tant de questions, de sentiments, restent toujours en suspens. Ilan pourra-t-il réparer les ravages qu’il a laissés derrière lui depuis si longtemps ?Dans le ciel gronde déjà le tonnerre. Les cœurs en miettes, mal reconstruits survivront-ils à un nouvel orage ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur une réédition de roman de Marie HJ, une de mes auteures préférées. Mon but est de lire tous ses livres. Alors je n’ai pas hésité à accepter de lire ce roman, malgré le côté incestueux. Je fais pleinement confiance à Marie. Je la remercie pour l’envoi de ce roman.

« Parfois, il est inutile de lutter… L’amour reste le seul maître. »

Ilan a 29 ans et sort de 6 ans de prison. Il a grandi à Salisbury avec ses parents et ses deux petites soeurs. Quelque chose l’a poussé à les quitter il y a 10 ans. Depuis, il n’a plus de contact avec eux. Grâce à son comportement exemplaire, il a eu le droit d’intégrer un programme de réinsertion durant 2 ans. Un agent de probation va le suivre. Le problème c’est que le gouvernement l’a assigné à vivre dans la ville qu’il fuit depuis tant d’années : celle où vit sa famille et où il n’est plus le bienvenu. Il va être employé en maison de retraite pour effectuer des travaux de maintenance et sera logé tout près. C’est loin de l’enchanter, mais il n’a pas vraiment le choix. Le sort semble vouloir s’acharner sur lui.

« – Penses-tu que le bonheur ait un prix ? – N’importe quel tarif ne sera pas assez élevé pour m’empêcher de t’aimer, Lila. »

Lise a 28 ans et vit à Salisbury avec son mari, un peu trop parfait, dans une belle maison. Elle est gériatre dans la maison de retraite que tient son mari. Lise a tout pour être heureuse, en apparence seulement. Elle ne s’est jamais vraiment remise du départ brutal de son frère Ilan, il y a dix ans, et de son silence durant toutes ces années. Elle l’a longtemps attendu puis a fini par se résigner. Mais il lui manque toujours une partie d’elle-même. Tous deux étaient très proches. Ce sont ses études qui lui ont permis de relever la tête.

« Pour vivre, j’ai juste besoin de toi. »

« J’ai envie d’être avec toi. Dès que tu es là, je perds tout contrôle et je suis heureuse. Dès que tu disparais, le désespoir me submerge. »

Lise et Ilan sont frères et soeurs. Mais quelque chose de bien plus fort les unie en réalité. Tous deux ont dû faire face à de lourdes responsabilités alors qu’ils étaient encore que des ados. Durant cette période, ils se sont beaucoup soutenus, se sont construits leur petite bulle et ont développé des sentiments amoureux, interdits. Ils se sont longtemps battus contre leurs sentiments immoraux puis ils ont fini par y succomber dans le plus grand secret, jusqu’à ce qu’ilan abandonne Lise sans explication, en emportant le coeur de Lise avec lui.

« Il est le seul à connaître le langage de mon corps, à pouvoir lire entre mes lignes sans traduction. Parfois, la raison n’est pas celle que deux êtres amoureux ont envie d’entendre. C’est le cas à cet instant. »

Lise ne voulait plus jamais revoir son frère. Elle est profondément blessée. Elle lui en veut trop d’être parti alors qu’il avait promis de ne jamais la quitter. Malheureusement, son mari en a décidé autrement. Il s’est proposé pour embaucher Ilan sans même qu’elle le sache. La vie bien paisible de Lise va être chamboulée par ce retour inattendu. Les souvenirs la bousculent. Et les sentiments qu’elle ressent pour Ilan sont toujours bien ancrés en elle, même-si elle aimerait le détester. Eviter Ilan va s’avérer difficile. D’autant que celui-ci est déterminé à se battre pour l’avoir. Cela faisait dix ans qu’il attend de la revoir. Ilan a désormais envie d’une vie stable. Mais comment est-ce possible face à l’interdit de leur relation ?

« Je veux que tu m’aimes, Ilan. Je veux que tu me sauves. Fais-moi l’amour. Comme jamais tu as fait l’amour. Montre-moi que tu ne veux pas que je t’abandonne. Prouve-moi ce que tu dis, prouve-moi que tu m’aimeras malgré tout le reste, que tu es prêt à souffrir avec moi. »

Lise refuse de prendre le risque de souffrir une seconde fois. Elle veut une existence normale, pouvoir vivre son histoire d’amour au grand jour. Mais son attirance pour Ilan la dépasse. Elle est complètement perdue et veut à tout prix comprendre pourquoi Ilan l’a abandonnée. Alors que lui s’entête à vouloir garder ce lourd secret, qui pourrait tout faire exploser, pour lui. Alors pourquoi Ilan est-il partir il y a 10 ans ? Comment réagira Lise face à cette révélation choc ? Pourra-t-elle lui pardonner ? Ilan réussira-t-il à faire tomber les barrières de Lise ? Entre bonheur et bienséance, quel choix feront-ils ?

« Je n’ai que mon cœur à offrir. Tu peux y faire tes griffes, le lacérer, même, si ça te soulage. Ou en prendre soin, si un jour tu arrives à me pardonner. Mais je suis là pour toi. Tu n’as besoin de personne d’autre. Nous avons toujours été tous les deux, c’est notre force. Et la tempête dont tu parles, elle nous fait vivre. Tous les deux. Pas survivre. VIVRE. »

J’ai pris littéralement une claque avec ce roman. Mon coeur a été une nouvelle fois bien malmené. J’ai été parcourue par tout un tas d’émotions si contradictoires les unes des autres. Je suis passée du rire aux larmes. Cette histoire est déchirante, surprenante et tellement intense. Ce roman porte bien son nom. Le sujet est certes tabou puisqu’il s’agit d’un inceste. Mais comme d’habitude avec cette auteure, tout est abordé avec tellement de justesse qu’on ne peut qu’adhérer à cet amour si particulier. J’ai eu bien du mal à lâcher ce roman. Je ne voulais pas laisser les personnages sans savoir comment tout allait se finir. La plume de Marie est toujours aussi prenante.

« Avec toi j’ai l’impression d’être au cœur d’un cyclone. Tout tourne et essaye de nous emporter, mais tant que nous sommes l’un avec l’autre, rien ne nous atteint. C’est nous qui décidons quand nous nous laissons emporter. Et nous partons ensemble. »

Je me suis tellement attachée aux personnages si uniques. Lise est une femme franche, pleine de vie, forte et brillante. Elle a un tempérament explosif. C’est une vraie tornade prête à exploser à tout moment. Lise va traverser des choses compliquées tout au long du roman. Elle va voir son monde s’écrouler puis se reconstruire. Ilan est un homme courageux, protecteur, attentionné, respectueux, profond et entier. Il souffre en silence et seul depuis tant d’années. Ilan est passé par des moments durs. Il m’a vraiment fait mal au coeur. C’est un homme merveilleux qui donne tout en amour, au point de sacrifier son propre bonheur pour celui des autres. J’ai eu envie de le prendre dans mes bras à de nombreux moments.

« Chacun de ses gestes est un pansement qui recouvre enfin une partie de mon cœur détruit, de mon âme meurtrie depuis son départ. »

« Tu ne peux pas savoir à quel point je suis heureux, Lila. Je l’ai attrapé ce foutu bonheur. Je ne le lâcherai plus, je te le promets. »

Entre Lise et Ilan, c’est aussi beau que dévastateur. Leur amour est puissant et inconditionnel. Grâce à Ilan, Lise va se retrouver. Quant à Ilan, il va enfin entrevoir un avenir et trouver la paix qu’il cherche depuis tant d’années. Entre drame, secret, culpabilité, doutes, tourments, trahison et passion, tenez vous prêts à affronter les montagnes russes. J’ai adoré un personnage secondaire : Ana, alias Pimouss, leur petite sœur. Elle est pleine de bon sens, a un cœur énorme et est si mûre. Le lien qui unie cette fratrie est vraiment magnifique. Je ne pouvais pas terminer cette chronique sans évoquer Adélaïde. Cette femme est adorable et tellement touchante. Sa complicité avec Ilan est si belle. Je vous recommande grandement cette histoire douloureuse et tendre. Ce roman est un bijou. Je quitte les personnages avec un pincement au cœur.

« Je profite de ce moment, même si ce n’est qu’une illusion. J’ai envie de la serrer fort, le plus fort possible. Tout ce qui reste de moi, le seul point positif dans ma vie, est caché au fond de cette femme. Sans elle, je ne suis plus qu’un pantin inutile et perdu. »

Note : 5/5

 

Elsa

2 commentaires sur “Storm

    1. Marie HJ est également connue sous le nom d’Erin Graham (auteure Addictives). Marie HJ est son nom d’autoédition. Elle écrit surtout du M/M en autoédition en fait.
      Je suis contente d’avoir éveillé ta curiosité en tout cas. C’est avec plaisir ☺️

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s