Chroniques·Non classé

Just don’t mention it – DIMILY tome 4

Auteure : Estelle Maskame

Editions : Pocket jeunesse

 

Résumé :

À dix-sept ans, Tyler a tout pour lui : une petite amie à tomber, une réputation de bad boy que le monde lui envie, une popularité qui fait de lui le pilier incontournable des fêtes les plus démentes… Mais en réalité, Tyler est en mille morceaux. Et rien ne le fera partager son secret… Jusqu’à ce qu’Eden arrive. Une demi-soeur qui voit le gamin fragile et vulnérable qui se cache en lui…

 

Avis :

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour mon avis sur le dernier tome de Dimily. Ce quatrième tome est en fait l’histoire de Tyler avant sa rencontre avec Eden puis le tome 1 de Dimily du point de vue de Tyler. J’avais adoré cette saga quand je l’avais lu il y a maintenant plusieurs années. J’étais donc curieuse de découvrir ce dernier tome.

Tyler a 17 ans et vit à Los Angeles avec sa mère, son beau-père et ses deux petits frères. Il a un passé compliqué qui l’a complètement détruit. Son père la battu pendant plusieurs années. Tyler passe son temps à boire et à se shooter. Tout ça lui permet d’oublier ce qu’il a vécu. Personne n’est au courant de son passé hormis sa famille. Chaque jour, il joue un rôle et prétend être heureux. Il refuse de se montrer de nouveau faible. La haine qu’il éprouve contre son père le dévore de plus en plus.

« Je me demande s’il existe dans le dictionnaire des mots assez forts pour décrire la haine que j’ai pour lui. Elle me dévore chaque jour. Ça commence dans la poitrine et se répand dans tout mon corps jusqu’à ce que la colère devienne trop forte. »

Eden a 16 ans et vit à Portland avec sa mère. Elle est venue passer l’été chez son père à Los Angeles. Celui-ci n’est autre que le beau-père de Tyler. Elle a traversé une période compliquée après le divorce de ses parents et n’a pas de très bonnes relations avec son père.

« Je tuerais pour pouvoir t’embrasser chaque jour, dit-elle dans un murmure. »

Quand Tyler a appris que la fille de son beau-père allait passer l’été chez eux, il était loin de s’imaginer qu’elle avait quasiment le même âge que lui. Et surtout pas qu’elle allait s’immiscer rapidement dans sa vie et tout faire pour venir à bout de ses secrets. Tyler va tout faire pour la tenir à distance. Il va lui montrer la pire image de lui-même. Mais Eden ne lâchera pas l’affaire aussi facilement. Tyler l’intrigue.

« Ça fait des semaines que je me demande ce qui chez elle m’émeut à ce point, pourquoi j’aime qu’elle fasse attention à moi, pourquoi avec elle je n’arrive pas à être Tyler Bruce. Maintenant je sais. C’est parce que j’adore cette fille. »

Eden va le pousser dans ses retranchements. Elle le défie et n’a pas peur de lui dire ses quatre vérités. Elle ne le laissera pas se détruire sans rien faire. Tyler se retrouve déconcerté par l’attitude d’Eden. Avec elle, il ne peut s’empêcher d’être lui-même, sans faux-semblants. Au fil du temps, l’attirance va se faire ressentir. Mais leur relation est interdite. Eden est la demie-soeur de Tyler par alliance. En plus, Tyler a une copine. Alors comment faire accepter leur relation ?

« Je l’embrasse comme si c’était la toute première fois. Elle passe ses bras autour de mon cou et s’appuie contre la porte. Elle sourit tandis que je l’embrasse et je ne veux pas que ça s’arrête. Je n’en ai jamais assez ; chaque fois est mieux que la précédente. »

Je me suis lancée dans cette lecture avec quelques petites appréhensions sachant que j’avais lu cette histoire il y a trois ans. J’avais peur de ne plus aimer autant. Et au final, j’ai adoré cette lecture. J’ai presque lu ce roman d’une traite. La plume de l’auteure est toujours aussi addictive et agréable à lire. C’était un vrai plaisir de replonger dans cette histoire. Ça m’a même redonné envie de relire les autres tomes, notamment le tome 2 et le tome 3 vu que celui-ci s’arrête de la même façon que le tome 1. Et j’avoue que les laisser dans cette situation me brise le cœur.

« J’adore cette fille, bon sang. J’aime penser à elle, j’aime qu’elle me mette mal à l’aise, qu’elle me teste, qu’elle me pousse dans mes retranchements. J’aime qu’elle se soucie de ce que je fais comme personne d’autre. J’aime ne pas avoir à jouer un rôle devant elle, même si je suis pitoyable. J’aime sa voix éraillée, ses lèvres pulpeuses et ses yeux noisette. »

C’était tellement intéressant de plonger dans les pensées de Tyler. C’est la première fois que je lisais une romance avec un point de vue entièrement masculin. Et j’ai vraiment beaucoup apprécié. L’histoire de Tyler m’a bouleversée. Ce roman alterne entre passé et présent. C’était terrible de lire tout ce qu’a pu vivre Tyler. J’ai eu horriblement mal pour lui. Il a été si courageux d’endurer toute cette douleur seul dans son coin par peur de briser sa famille. Il a porté un poids si lourd sur ses épaules à un âge si jeune. J’ai eu à de nombreuses reprises eu envie de le prendre dans mes bras. Le plus dur dans cette histoire, c’est de se dire que c’est réel. La maltraitante frappe chaque jour malheureusement. J’ai trouvé que l’auteure avait vraiment bien traité le sujet.

« Elle m’embrasse. Elle est tout ce dont j’ai besoin. Je viens de lui ouvrir la porte des ténèbres qui règnent dans mon âme, et elle est toujours là, avec moi. Elle m’a vu faible et vulnérable. Elle m’a vu pour de vrai, et elle est toujours là. Elle m’embrasse, et je suis complètement amoureux d’elle. »

J’ai vraiment adoré retrouver Tyler et Eden. Ce petit couple m’avait tant touché lorsque j’avais lu la saga. Je me suis de nouveau attachée à eux. J’en aurais voulu encore et encore. Tyler est un jeune homme complètement perdu. Il est encore très affecté par son passé et n’arrive pas à avancer. Les coups reste ancrés en lui. Il joue le gros dur mais c’est au fond un jeune homme sensible et brisé qui se bat pour survivre. Il est imprévisible et colérique.

« Je ferais n’importe quoi pour elle. C’est la première fille à qui je pense sérieusement, la première avec qui je suis moi-même et la première dont je sois tombé amoureux. Il est hors de question que je gâche ce que je vis avec Eden, comme j’ai gâché tout le reste. »

Eden est une jeune femme de caractère. Elle dit tout ce qu’elle pense et sera d’une grande aide pour Tyler. J’ai également beaucoup aimé retrouver le personnage d’Ella, la mère de Tyler. Sa position dans cette histoire est loin d’être simple. La culpabilité la hante. Entre relation toxique, mensonge, trahison et chantage, vous ne pourrez que dévorer cette histoire. Si vous avez lu la saga DIMILY, je vous recommande grandement de lire également ce premier tome qui apporte encore une autre dimension à cette histoire belle, forte et touchante. Ce tome final était une vraie bonne idée !

« Elle est entrée dans ma vie au moment où j’en avais le plus besoin, même si je ne m’en doutais pas à l’époque. Elle m’a sauvé. »

Note : 4,5/5

Retrouvez mon avis sur le tome 3 ici. Soyez indulgents, c’était une de mes premières chroniques haha.

 

Elsa

 

3 commentaires sur “Just don’t mention it – DIMILY tome 4

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s