Chroniques·Non classé

Love & lies on campus – part 2/3

Auteure : Emma Green

Editions : Addictives

Sortie : 15/06/2020

 

Résumé :

À la fac de San Diego, depuis quatre ans, Arlo Sheridan est chez lui : ici il respire vraiment. Enfin, il respirait, jusqu’à ce que « Baby Tillie » ait l’âge de les rejoindre sur le campus, Colleen et lui. Colleen, c’est la grande sœur de Tillie et la meilleure amie d’Arlo. Ces deux-là sont liés par un truc indéfinissable et rien ni personne ne pourrait passer avant leur amitié. Mais la petite sœur intouchable n’a plus rien d’un bébé. Son arrivée pourrait même tout changer… Arlo a été chargé de veiller sur les sœurs Sinclair comme un grand frère. Parce que sur le campus de la San Diego State University, les dangers sont partout. Et surtout là où on ne les attend pas. Peut-être même que le plus grand danger, pour elles deux, c’est lui.

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la seconde partie du nouveau roman d’Emma Green. Je l’attendais avec impatience et elle m’attend depuis presque 3 semaines dans ma liseuse. Je voulais attendre un peu avant de la lire pour pas avoir trop longtemps à attendre avant d’avoir la dernière partie, puisque la fin est visiblement encore pire que celle de la partie 1. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de cette partie.

Attention cette chronique contient des spoilers. Ne lisez pas les 5 premiers paragraphes si vous n’avez pas lu la première partie de cette histoire.

Vous pouvez retrouver mon avis sur la partie 1 ici.

La première partie se terminait sur un suspense de dingue. Souvenez-vous. Tillie et Arlo avait décidé de se donner une chance, tant en restant discrets, pour ne pas perturber l’équilibre précaire de Colleen. Et en pleine soirée, celle-ci les a surpris en train de s’embrasser. Après cette découverte, elle a fuit. Et depuis, Tillie et Arlo n’ont aucune nouvelle. Nous les retrouvons 20 jours après la disparition de Colleen. Nous repartons donc en arrière par rapport au dernier chapitre de la partie 1.

« Lentement, nos visages se rapprochent. Irrépressiblement, nos bouches s’aimantent, nos lèvres s’entrouvrent, se frôlent, s’effleurent dans une danse timide et sensuelle. On s’embrasse comme si c’était la première fois et ce baiser me bouleverse. Me renverse. »

Tillie et Arlo culpabilisent d’avoir mis Colleen en danger et s’inquiètent chacun de leur côté, puisqu’Arlo a mis fin à leur relation brutalement. Tous deux ont préféré garder cette disparition pour eux, de ne pas le dire aux parents. Le seul qui est au courant, c’est Jonah, le frère de Tillie et Colleen. Tillie, étant très complice avec lui, n’a pas pu lui cacher. Celui-ci est persuadé que Colleen va revenir. Alors que Tillie, de son côté, angoisse à chaque fois qu’une nouvelle journée s’écoule sans nouvelle. Cette absence est comme une torture. Elle ressasse et a du mal à rester concentrer sur ses études. Tillie a perdu toute sa joie de vivre.

« Parce qu’il n’y a pas deux filles comme Tillie Sinclair. Pas une seule autre capable de me faire cet effet : foutre toute ma vie en l’air. »
« Toi et Colleen. C’est vous, ma famille. Mon espoir. Mon oxygène. Il n’y avait qu’elle… et puis tu es arrivée. »

D’autant qu’elle ne peut pas compter sur le soutien d’Arlo, qui garde ses distances. Mais sa coloc, Martha, fait tout pour lui remonter le morale. Arlo s’en veut d’avoir trahi son double, alors qu’elle avait tant besoin de lui ces derniers temps. Colleen lui manque beaucoup. Jamais il n’était resté si longtemps sans avoir de ses nouvelles. Arlo a du mal à survivre sans elle. C’est elle qui l’avait aidé à trouver sa place, face à situation familiale compliquée. Sa solitude lui pèse. Il aurait tant aimé avoir les deux soeurs Sinclair. Et aujourd’hui, même-si Tillie n’est pas loin de lui, Arlo refuse de l’avoir, pas après que sa meilleure amie soit partie à cause de leur relation, mais faire taire son attirance est compliqué.

« Pourtant, je sens quelque chose entre nous. Cette petite flamme qui refuse de s’éteindre. Cette connexion qui refuse de disparaître. Il a beau le nier, je le ressens dans tout mon corps, toute mon âme : le garçon que j’aime n’a pas totalement tourné la page. »

Arlo cherche Tillie autant qu’il la fuit sur le campus. Il l’a dans la peau. Elle ne cesse de hanter ses pensées. Tillie sait qu’elle devrait renoncer à Arlo mais elle ne peut pas s’empêcher de le bousculer et d’essayer de le faire craquer. C’est plus fort qu’elle. Elle le percute, le rend fou mais l’apaise aussi. Baby Tillie a complètement disparu. Ensemble, ils sont plus vivants que jamais. Mais Colleen est toujours bien présente entre eux. Et le secret de sa disparition leur pèse de plus en plus.

« Tu me manques et ça m’obsède, OK ? lâche-t-il à voix basse. J’ai beau me l’interdire, ça me bouffe ! C’est dans ma peau, sous mon crâne. C’est… partout. »

Alors où se cache Colleen ? A-t-elle enfin tout plaquer pour réaliser son rêve de voyager à travers le monde en toute liberté ? Donnera-t-elle des nouvelles, avant que ses parents apprennent sa disparition ? Tillie et Arlo réussiront-ils à avancer et à donner une seconde chance à leur histoire qui avait tout juste commencé ? Tillie arrivera-t-elle à briser la carapace d’Arlo ? Leur avenir n’a jamais été aussi incertain…

« A la seconde où sa langue touche ma langue, c’est comme si un poison brûlant se répandait à toute allure dans mon corps, passait sous ma peau, dans toutes mes veines, pour faire bouillir mon sang et frémir mes muscles. Je la veux tellement. »

Cette seconde partie est encore plus dingue que la première. L’ambiance est assez morose. La tension monte d’un cran. Les auteures nous font passer par toutes sortes d’émotions : soulagement, colère, angoisse. D’une page à une autre, nous passons de l’espoir au désespoir. Je me suis posée tant de questions tout au long de ma lecture. Des bribes de réponses nous sont lâchés de temps en temps. Mais le suspense reste plus que jamais à son comble avec cette fin encore plus horrible que la première. L’intrigue est vraiment bien ficelée. J’ai fini cette seconde partie avec le coeur serré.

« Je t’aime comme une fille qui a l’impression de devenir une femme à tes côtés. Parce que tu as beau vouloir m’échapper, je te vois, je te sens, je lis en toi. Pas tout, mais l’essentiel. Et je suis à peu près sûre que je t’aimerai jusqu’à mon dernier souffle, même si certains lèveraient les yeux au ciel en entendant ça. »

Les personnages sont toujours aussi attachants, autant principaux que secondaires. Tillie est si mature et franche. Elle s’affirme vraiment et ne lâche rien dans cette seconde partie. J’ai adoré sa répartie. Ce n’est plus du tout la petite soeur transparente que l’on pouvait encore apercevoir au début de l’histoire. Dans cette partie, elle va replonger dans son passé traumatisant. C’est ce qui va nous amener à savoir ce qui hante et pousse son frère, Jonah, à avoir des périodes plus ou moins sombres. J’aime beaucoup ce personnage.

« Quoi qu’elle fasse ou dise, chaque fois qu’elle sourit, pleure, parle ou juste bouge, c’est simple, ça me percute. Elle est dans le vrai. Et Tillie n’a pas la moindre idée de l’effet qu’elle me fait. »
« Avec Tillie, on est le jour et la nuit. Et plus ça va et moins j’arrive à retenir ce que je ressens pour elle. Pour la première fois de ma vie. »

Arlo est entier, protecteur, courageux et insolent. Beaucoup de choses le ronge. Il est parfois difficile à suivre mais est plus que jamais déterminé à faire la paix avec son passé douloureux. Entre Arlo et Tillie, c’est inévitable. Il y a une véritable alchimie entre eux. Leur relation va prendre un nouveau tournant dans cette seconde partie. C’était aussi un plaisir de retrouver Martha, la coloc de Tillie. Cette jeune femme est si drôle et touchante. Malgré son passé d’ex-hormone, elle évolue, se libère et apprend à faire ses propres choix. Un nouveau personnage fait également son apparition. Je vous laisserai le découvrir par vous-même.

« Je n’ai jamais aimé personne avant toi, Tillie. Pas comme ça. Pas au point de penser que je pourrais crever, sans toi. »
« Mon évidence c’est toi, Tillie Sinclair. »

Entre mensonges, provocations, doutes, amertume et confidences, cette suite ne manquera pas de vous chambouler et de vous donner quelques frissons aussi. Cette seconde partie est vraiment bien rythmée. La plume des auteures est toujours aussi agréable à lire. J’attends la suite et fin avec impatience. Et cette fois, je ne pourrais pas attendre avant de la lire, malgré la peur de ce que nous allons découvrir. J’ai trop besoin de savoir. Je vous recommande grandement cette histoire riche en émotions et vraiment addictive.

« Je l’embrasse de tout mon souffle. Je l’embrasse comme un garçon fou d’une fille. Tendrement. Sauvagement. Entièrement. Et si, j’en crois mon cœur qui cogne, s’excite, s’enflamme… pour de bon. »

Note : 5/5

 

Elsa

 

 

4 commentaires sur “Love & lies on campus – part 2/3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s