Chroniques·Non classé

Heaven on Earth

Auteure : Amélie C. Astier

Autoédition

Résumé :

Vedran Guerrier vient de débarquer à Paris. Tourmenté par ses erreurs passées, l’ado se surprend à rejoindre HEAVEN ON EARTH, l’association fondée par un groupe de lycéens pour devenir leur photographe-reporter et les suivre dans leurs actions. Après avoir passé un été chaotique, North Sørensen a décidé de se concentrer uniquement sur ses projets. Toujours aussi passionné par l’écologie, il dirige HEAVEN ON EARTH avec ses amis et ça lui suffit. Mais quand Vedran entre dans sa vie, ils se trouvent des points communs et le militant choisit de le prendre sous son aile pour l’initier à leur combat. Alors qu’une nouvelle idée germe dans l’esprit de North, les bénévoles de l’organisation se lancent dans une opération qui va révolutionner la façon de sensibiliser la jeune génération. Entre Vedran et North, une belle amitié se tisse au fil des semaines. Ils vont découvrir que des sentiments peuvent naître malgré leurs blessures. Et si cette dernière année de lycée pouvait réparer les cœurs brisés ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman d’Amélie, la suite de Dreams on Earth. Je l’attendais avec impatience. J’avais adoré cette nouvelle (avis ici). Je remercie l’auteure pour l’envoi de son roman.

« On agit pour la planète comme pour ceux qu’on aime : avec passion et engagement. Même si on n’est pas parfaits, l’important, ce sont nos actes. »

Vedran a 18 ans et a grandi à Nice avec ses parents. Il y a sept mois, il a déménagé à Paris. Et Vedran ne s’est toujours pas acclimaté à ce nouvel environnement trop bruyant et trop pollué. Il ne trouve rien de positif à ce changement de vie. Le Sud lui manque. Il compte y retourner une fois qu’il aura obtenu son bac. Depuis son départ du Sud, Vedran s’est enfermé dans la solitude. Il peine à se remettre du drame qu’il a vécu.

« Il n’y a pas de règles, en amour, seule la société nous en impose. »

« C’est pire qu’une drogue. C’est meilleur que la plus belle photo. Je suis vraiment en train de tomber amoureux de lui. »

North a 17 ans et a grandi à Paris dans une famille atypique puisque ses parents sont la plupart du temps à l’autre bout du monde pour exercer leurs travaux respectifs. Malgré cela, North est proche d’eux. Du haut de son jeune âge, celui-ci a déjà beaucoup voyagé. Il est émancipé et vit dans un appartement seul en face de celui de sa grand-mère. North a fondé une association « Heaven on Earth » en septembre dernier avec ses amis. Grâce à celle-ci, ils tentent diverses actions écologiques pour changer les habitudes des jeunes. Et c’est un franc succès.

« Avoir le cœur brisé les gars, c’est comme un trou dans la couche d’ozone, puissant, dangereux et peut-être irréversible. »

« Rencontrer Vedran, c’est comme croiser mon alter ego, et ça me terrifie autant que ça me plaît de flirter avec lui. »

Suite à un énième renvoi, Vedran va arriver en plein milieu de l’année dans un nouveau lycée. Il n’est pas du tout enchanté puisqu’il déteste être le petit nouveau et la cible du regard des autres. Dès son arrivée, Vedran va tomber sur une affiche de Heaven on Earth qui recherche un photographe et ne va pas hésiter à tenter sa chance puisque la photo le passionne depuis des années. Vedran va toute suite éveiller la curiosité de North. Et si le caractère agressif de Vedran a tendance à faire fuir les gens d’habitude, North ne va pas se laisser impressionner. Vedran le touche. Il va le prendre sous son aile.

« Ce qu’on vient de partager, lui et moi, me conforte dans le fait qu’aucune étiquette n’a d’importance, ce qui est primordial, c’est ce qu’on ressent. »

« Je suis plus attaché à lui que je voudrais l’avouer. Il me manque quand il n’est pas avec moi. Et je me demande si ce n’est pas dangereux d’avoir une nouvelle drogue. »

Entre eux, une amitié va rapidement naitre. Ensemble, ils vont rompre leur solitude et se lancer dans un nouveau projet. Vedran va rapidement se faire une place dans l’association et s’éclater comme ça n’avait pas été le cas depuis des mois. Sa vie va retrouver un sens grâce à cette nouvelle activité. Au fil du temps, North et Vedran vont devenir inséparables, vivre des expériences incroyables et des sentiments plus forts vont faire leur apparition. Seulement, North a érigé des barrières autour de son cœur depuis que son premier amour le lui a brisé l’été dernier. Il refuse de prendre le risque de souffrir de nouveau.

« Tu me rends vivant. Je croyais être noyé à jamais dans les ténèbres et toi, tu m’as ramené vers la lumière. Tu m’as offert ton amitié, tu me fais grandir, tu me proposes des trucs fous, et tu me donnes envie de me lever le matin. Depuis que je t’ai rencontré, même si demain m’effraie, je me dis que j’ai des raisons de me battre. »

Vedran est bouleversé par ce que lui fait ressentir North. North et Vedran vont jouer avec le feu. Alors Vedran arrivera-t-il à abattre les murs de North ? Iront-ils au bout de leur projet ? North réussira-t-il à suivre les traces de son père ?

« Il m’enlace et je le garde contre moi. Appréciant d’avoir enfin trouvé quelqu’un qui me comprend et me rend tellement vivant. »

J’ai eu un gros coup de cœur pour cette histoire émouvante, douce et intense. J’ai très vite été immergée dans cette romance. J’ai eu l’impression de tout vivre avec les personnages. J’ai aimé les suivre dans chacune de leurs actions. Encore une fois, l’auteure nous offre une romance unique remplie de beaux messages et de sujets si importants. Amélie ne cessera jamais de me surprendre. C’était un plaisir de retrouver sa plume toujours aussi prenante.

« Est-ce qu’on peut tomber amoureux en l’espace de quelques semaines ? La raison dirait non, le cœur dirait oui. Moi, j’écoute seulement ce que me dit mon cœur et je suis tombé amoureux de mon camarade de classe. De ce mec à la vie incroyable. De ce mec plein de projets, qui croit encore en l’humanité alors que beaucoup ont renoncé. Il me rend meilleur, et m’offre tellement… Avec lui, j’ai découvert tout un monde. J’ai laissé les rêves m’envahir à nouveau et l’espoir que demain ne soit pas seulement sombre. »

Les personnages sont attachants. North est un homme franc, ambitieux, bienveillant, mature et courageux. Il n’hésite pas à se battre pour ses convictions et a tant à donner. North sera d’un grand soutien pour Vedran. Il sera là pour lui à chaque étape et ne le brusquera jamais. Grâce à lui, North va reprendre confiance en l’amour. Vedran est un homme mystérieux, méfiant, surprenant, torturé et protecteur. Son histoire m’a touché. La culpabilité le bouffe. Il porte un poids lourd sur ses épaules. Je suis tombée sous le charme de ce personnage. Vedran ne se prend pas la tête. Il se laisse porter par ce que la vie lui offre. La différence ne lui fait pas peur.

« Ce n’est pas simple de devoir se justifier parce qu’on est différent aux yeux d’une société qui n’a pas compris qu’il est important d’aimer tout court : qui, quoi, comment, on s’en fout. Tant que tout le monde est heureux et respecte le consentement, c’est la seule chose qui compte. »

Entre North et Vedran, c’est tendre et puissant. Tout avance petit à petit dans leur relation. La tension monte au fil des pages. J’ai aimé les voir se chercher, se taquiner, se découvrir et s’aimer. Ils se complètement parfaitement. Leur complicité est si belle. J’en ai eu des papillons dans le ventre tant leur histoire est magnifique. Entre non-dits, regrets, passion, rancoeur et peur, cette romance va vous embarquer dans un tourbillon d’émotions.

« Au milieu de ce bordel, j’observe Vedran et j’ai comme un putain d’électrochoc dans mon cœur. J’ai trouvé tellement plus qu’un petit ami, ou un ami tout court : on partage une relation unique. J’ai rencontré ma moitié, celui avec qui ça ne me pose pas de problèmes d’entrer dans une bagarre pour faire stopper un conflit, parce que je sais qu’il sera toujours présent pour me soutenir. »

Je ne pouvais pas terminer cette chronique sans parler des personnages secondaires qui ont chacun leur importance. Ils forment tous une solide bande d’amis. Au fil des pages, ils vont apprendre de leurs erreurs et grandir. Pour chacun d’eux, cette dernière année de lycée sera mémorable. Je les ai tous quittés avec un gros pincement au cœur. Je vous recommande grandement cette histoire touchante et engagée qui nous prouve encore une fois que l’amour n’a aucune norme.

« Je t’aime, Vedran et je veux vivre une grande aventure avec toi, m’interrompt North. Dont on pourra écrire nos mémoires dans soixante ans, et on n’aura pas assez d’un tome. Je veux être stupide et y croire jusqu’au bout. Que la fin soit dans dix mois ou dix ans. »

« Être avec Vedran, c’est comme calmer tous les maux, il m’apaise plus que quiconque et me donne envie de tout surmonter. J’ai rencontré plus qu’un allier ou un partenaire, j’ai rencontré une âme sœur. »

Note : 5/5


Elsa

 

4 commentaires sur “Heaven on Earth

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s