Chroniques·Non classé

No love no limits

Auteure : Mag Maury

Editions : Addictives

 

Résumé :

Accro à l’adrénaline, Lucas n’obéit qu’à une règle : ne jamais s’attacher, toujours rester libre. Douce et sensible, Marie refuse de tomber amoureuse. Ils n’auraient jamais dû se rencontrer, mais le chien de Marie provoque un accident qui bousille la moto de Lucas. Et elle n’a pas les moyens de payer les réparations. Qu’à cela ne tienne, Lucas a une idée lumineuse ! Elle se fait passer pour sa copine, et il éponge sa dette. Simple, non ? Sauf quand chacun est la plus grande tentation de l’autre…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le spin off de « Fast games » que j’attendais avec impatience. J’avais résister lors de la sortie numérique. J’avais vraiment hâte de découvrir plus amplement Lucas. Je remercie Carole pour l’envoi de ce roman.

« Ton bisou, il est tout petit, le mien est aussi gros que ma saucisse… Je veux un gros bisou. »

Lucas a 28 ans et travaille au Green country, le pub le plus branché de la ville, avec ses meilleurs amis. C’est l’ami d’enfance de Matt, le patron. Et ils sont surtout sa famille de coeur. Il n’a pas de très bonnes relations avec sa famille de sang. Son père n’aime pas vraiment ses choix de vie. Et sa mère est surprotectrice et aimerait qu’il se case enfin. Seulement Lucas préfère rester libre. Il ne veut aucune attache.

« – Merde, Lucas, tu… bandes ! – Belle déduction ! Mais je suis innocent ! Elle est entièrement autonome et elle salue royalement ton petit cul. Elle est très bien éduquée. C’est sa façon de dire bonjour. Er toi, tu es méchante. Allez, sois polie et réponds-lui ! Dis-lui bonjour. – Je ne dirai pas bonjour à ta chose ! »

Marie a 25 ans. Elle travaille à la mairie. Elle est conseillère design en aménagement des espaces. Elle est passionnée de littérature et tient un blog depuis deux ans. Elle n’a plus de famille. Ses parents sont morts dans un accident de voiture alors qu’elle avait seulement 12 ans. C’est sa grand-mère qui l’a élevée par la suite. Mais elle est morte quand elle avait 18 ans. Depuis, Marie a tenté de se construire seule du mieux qu’elle pouvait. Elle a deux meilleurs amis qui sont tout pour elle. Elle a vécu une relation destructrice avec son ex. Depuis, elle a décidé de se tenir loin des hommes. Pour elle, les hommes sont toxiques.

« – Lucas ! Tu pourrais enfiler un truc, là ? Un pull, une serviette, le tapis ? – Quoi ? Je suis juste torse nu, Minipouss, pas de quoi dramatiser. – Je dramatise si je veux ! Mets quelque chose sur ton dos ! – Eh ! Je te signale que ton monstre a essayé de me fourrer sa langue au fond du gosier ! C’est moi qui suis traumatisé ! »

La rencontre entre Marie et Lucas est assez chaotique. Le chien de Marie, alias Pétard, va bousiller la bécane de Lucas et le mettre dans une rage noire. Il va se montrer agressif et très irritable. Marie, alias Minipouss, le trouve directement agaçant mais il l’attire aussi. Il lui fait perdre tous ses moyens. Et quand elle lui annonce qu’elle n’a pas les moyens de payer les réparations de sa bécane, Lucas a une idée. Ses parents doivent venir lui rendre visite pour un mois. Et pour ne pas qu’ils viennent chez lui et l’envahir, il a prétexté avoir une copine. Il va donc proposer à Marie de jouer le rôle de sa copine en échange de l’argent qu’elle lui doit.

« – Quisine ? Tu déconnes ? Cuisine ça prend un C, pas un Q ? – Ah, non ? Plus depuis l’autre jour, me répond-il en m’envoyant un clin d’œil. Depuis l’épisode de l’îlot central, quisine prend un Q. Et un beau Q ! Comme le tien, qui était posé juste là… »

Marie ne va pas avoir d’autres choix que d’accepter. Elle va donc s’installer chez Lucas et devoir le supporter. Celui-ci prend un malin plaisir à la faire sortir de gonds. Pour crédibiliser leur couple, ils vont devoir apprendre à se connaitre et se confier petit à petit l’un à l’autre. Mais surtout ils vont devoir respecter des règles pour ne pas que tout dérape. Mais Lucas a plutôt tendance a transgressé les règles. Il joue à un jeu dangereux. Il sait qu’il ne doit pas approcher Marie de trop près en sachant qu’ils vont devoir cohabiter pendant un mois. S’il craque, il risque d’avoir envie de recommencer. Et ce n’est pas dans ses habitudes.

« C’est parfois dans un sourire, dans un regard que sont cachés les mots qu’on n’a jamais su dire. Je réalise soudain que je m’apprête à connaitre de nombreux tourments. »

D’autant que Marie l’attire comme aucune autre. Et son histoire le touche aussi. Il ne veut pas lui faire du mal. Mais résistera-t-il à la tentation ? Quand à Marie, au fil des jours, elle découvre un nouveau Lucas. Un Lucas attentionné, serviable, à l’écoute, attachant et avec un grand coeur. Ses résolutions faiblissent. Mais elle le sait, elle n’a pas les mêmes attentes que Lucas. Se rapprocher de lui c’est prendre le risque de briser un peu plus son coeur déjà en mauvais état. Mais en même temps Lucas, l’intrigue. Pourquoi refuse-t-il tout attachement alors qu’il a tant à offrir ? Marie arrivera-t-elle à percer sa carapace ? Lucas ouvrira-t-il les yeux avant qu’il ne soit trop tard ? Que se passera-t-il à la fin du mois ?

« Notre relation a bifurqué vers un précipice dans lequel je rêve de plonger pour ne jamais en ressortir. Lucas… Tellement imprévisible et une telle soif de liberté… Pourtant, il a tant à donner, à partager ! En témoigne l’épisode de la veille, et toute l’assurance qu’il a su m’insuffler afin que j’ose me confronter à ma propre image. A sa façon, il oscille entre poète et philosophe. Un intriguant poésophe. »

J’ai passé un super bon moment avec cette histoire aussi drôle qu’émouvante. C’est un coup de coeur. Cette histoire est tellement dingue. Je suis directement entrée dans l’histoire. La plume de l’auteure est si addictive. J’ai eu du mal à lâcher ce livre. Cette histoire est pétillante, attendrissante, intense et remplie d’humour. C’était vraiment hilarant à certains moments. Et les personnages sont tellement attachants. Je n’avais pas envie de les quitter. Ils sont tellements mignons. C’est vraiment une jolie histoire. Je ne pouvais pas mieux commencer 2019 en terme de lecture, qu’avec ce livre rempli de bonne humeur et de sentiments puissants.

« Je te dessine dans ma tête, tu danses dans mes rêves. Redis-moi les mots auxquels je ne crois plus. Tu es le risque que je veux prendre. Tu es mon oxygène, ma lumière et mon adrénaline. »

Marie est une femme de caractère. Elle n’a pas sa langue dans sa poche. Elle a aussi un côté fragile dû à son passé qui m’a vraiment émue. Elle a une vision de son corps tellement négative. Son mal-être est profond. Elle m’a fait mal au coeur. C’était dur de la voir autant se dévaloriser. Et je me suis tellement reconnue en elle par rapport à sa passion pour la lecture. Lucas est un homme surprenant, plein de contradictions. Il est sûr de lui, franc, imprévsible, impulsif, protecteur et respectueux. Il est accro à l’adrénaline et a tendance à se mettre sans arrêt en danger. Il a une répartie et un humour assez particulier. Cet homme est vraiment atteint. J’ai adoré son côté joueur. Il a aussi un côté sensible et un passé assez dur vraiment touchant. Je suis tombée amoureuse de lui malgré qu’il soit un peu insupporable parfois.

« Il faut de tout pour faire un monde, tu es mon tout. Et j’ai besoin de ton cœur pour faire battre le mien. Besoin de tes yeux pour suivre notre même chemin. Viens, et demain on se lèvera de « bonheur »… Je t’aime. »

Entre eux deux, c’est plutôt explosif. Leur relation est aussi tendre que vibrante. Ils se cherchent sans arrêt l’un et l’auteure. J’ai adoré leurs joutes verbales sans fin. Ils vont s’apporter beaucoup l’un à l’autre. Grâce à Lucas, Marie va apprendre à s’accepter tel qu’elle est et trouver la paix. Grâce à Marie, Lucas va se détacher de son passé et se laisser enfin aimer. J’ai beaucoup aimé la façon dont se construit leur histoire au fil des jours. Il y a une telle complicité entre eux. Leur amour est passionnel. J’ai pris aussi beaucoup de plaisir à retrouver cette bande d’amis si soudée. Je vous recommande grandement cette romance délicate, pleine de piquant et d’émotions. J’espère retrouver la plume de l’auteure très vite pour peut-être découvrir l’histoire d’un autre membre de la bande.

« Je suis… totalement… complètement… passionnément… fou de toi… Et maintenant, je vais t’aimer jusqu’à ce que tu ne puisses plus respirer. »

« – Putain, Lucas, je suis plus très sûre, là. Elle va suffoquer là-dedans ! – Mais non. Vois juste ça comme une séance de yoga privée… Extension, étirement, assouplissement… La totale ! – Et si elle est claustrophobe ? – Non, elle a suivi une thérapie intensive et la capote est phosphorescente. – Et si elle panique ? – Non, c’est une conquérante et elle a lu le guide de la survie en milieu hostile. »

Note : 5/5

 

Elsa

3 commentaires sur “No love no limits

  1. Je viens de finir ce livre, que j’ai adoré! C’est ton avis qui m’a poussé à le lire comme pleins d’autres livres. J’adore ton compte insta et ton blog, ne t’arrete jamais

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s