Chroniques·Non classé

Henry – il était une fois tome 2

Auteure : Emma Chase

Editions : Hugo Roman

Collection : New Romance

 

Attention à ne pas lire cette chronique sans avoir lu le tome 1. Je vais spoiler la fin de ce premier tome. C’est impossible de ne pas le faire. Ne lisez surtout pas le résumé non plus. Il spoile aussi.

 

Résumé :

Certains hommes sont nés responsables, d’autres subissent les responsabilités. C’est le cas de Henry qui vient de devenir l’héritier présomptif du royaume de Wessco suite à l’abdication de son frère aîné qui a choisi de renoncer au trône afin de pouvoir épouser l’amour de sa vie (Saison 1, Nicholas). Il se retrouve donc avec un poids considérable sur les épaules, et ne gère pas du tout le fait de devoir prendre des décisions politiques pour son pays et ses sujets. Mais Henry, ne prend pas la royauté très au sérieux et décide de devenir l’objet de tous les fantasmes des jeunes femmes de Wessco en devenant le héros d’une téléréalité… royale : un château, un prince, et vingt charmantes aristocrates prêtes à tout pour séduire Henry et devenir la future reine. Henry, le prince bad boy et play-boy se sent tout à fait dans son élément dans cet univers où des femmes se battent littéralement pour lui… jusqu’à ce que ses yeux se posent sur la soeur d’une des participantes : Sarah. Sarah est sensible et intelligente, le nez toujours dans les livres. Bien qu’elle soit riche et issue de la noblesse, elle s’assume seule grâce à son travail de bibliothécaire. Timide, ce qu’elle déteste le plus : être sous le feu des projecteurs… Une comédie romantique qui réunit la Belle, intelligente et timide, et la Bête, à la fois sauvage et tendre.

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le seconde tome de cette saga. Je n’avais pas prévu d’enchaîner directement toute la saga mais j’ai été tellement conquise que j’ai décidé de poursuivre directement avec Henry.

« J’ai peur de vouloir être roi, de vouloir faire ce qu’il faut. J’ai peur de penser que j’en suis capable, d’essayer… et d’échouer. J’ai peur de découvrir que je n’ai pas les qualités nécessaires. Je suis mort de trouille à l’idée de décevoir tout le monde et de penser que tous ceux que j’aime souffriront parce que je suis un bon à rien. Alors je n’essaie même pas… parce que j’ai trop peur. »

Henry a 25 ans. Avec l’abdication de son frère, il est devenu l’héritier du trône de Wessco. C’est loin de l’enchanté. Henry n’y connait rien à la politique. Il est plutôt immature et a l’habitude de se laisser porter par la vie. Il est instable et prend un malin plaisir à échapper sans arrêt à ses gardes. Il fait toujours l’inverse de ce qu’on lui demande. Ce nouveau statut représente trop de responsabilités pour lui et va changer considérablement sa vie. Il va désormais devoir faire attention à son image et à son langage. Un héritier se doit de se comporter de façon convenable : d’être sérieux, réfléchi et intègre. Son peuple a besoin de lui.

« On me dit d’aller à gauche et je vais à droite ; on me dit de m’asseoir et je saute en l’air ; on me dit d’être sage et je passe le week-end à boire et à me taper les nièces – des triplées – de l’archevêque. Elles étaient sympas. Je me demande ce qu’elles font vendredi soir… »

Sarah a 25 ans et est bibliothécaire. Son métier la passionne. Elle vit à travers les livres. Sarah est indépendante. Malgré la richesse de sa famille, elle tient à s’assumer toute seule et vit seul dans un petit appartement dont elle paie le loyer avec son salaire. Dans la vie, Sarah est plutôt timide. Parler devant un tas de gens ou se retrouver face à des situations imprévisibles l’angoisse. Mais en même temps, avec les gens qu’elle connait, elle est plutôt à l’aise et peut même être drôle.

« Je crois que c’est ainsi que ça doit être, quand on est amoureux. Rien ne semble trop grand ou trop effrayant, parce qu’on sait que quoi qu’il arrive, on ne sera pas tout seul. »

Henry est envoyé au château d’Anthorp pour s’éloigner un peu des projecteurs et se faire à son nouveau rôle tranquillement. Mais Henry a une bien meilleure idée : accepter la proposition qu’on lui a fait pour participer à Matched édition royale : une téléréalité. Il y voit l’occasion de s’amuser et de ne plus être seul au milieu de nul part. Et tout cela dans le dos de la Reine. Sarah est la sœur d’une des 20 aristocrates qui vont se battre pour lui pendant un mois pour avoir peut-être la chance de devenir Reine un jour. Elle est venue pour surveiller sa sœur.

« Je n’ai jamais connu une personne qui n’était qu’à moi – qui m’appartenait corps et âme et que j’étais le seul à protéger, à choyer, et à aimer. Or c’est ainsi avec Sarah… elle m’appartient. Nous nous appartenons l’un l’autre. »

Si Henry pensait pouvoir s’amuser comme il voulait avec cette émission, il va vite découvrir que tout est déjà écrit et qu’il y a des règles à respecter. Et pour fuir les caméras présentent dans sa chambre, il va trouver refuge dans celle de Sarah la nuit. Étrangement entre eux, le contact passe directement malgré la timidité de Sarah. Henry est intrigué par Sarah. Elle est bien différente des filles qu’il fréquente habituellement. Sa présence est agréable. Il a envie de l’aider à sortir de la coquille, de la faire sourire et de lui apprendre à vivre.

« La douleur est différente, lorsque la personne qui vous blesse est une personne à qui vous tenez. Elle est plus profonde et fait mal plus longtemps, comme une brûlure – elle commence en picotant et en suintant, puis elle forme une cloque et s’étend en vous, rongeant votre chair sensible. Laissant un énorme trou sur son passage. »

Et quand le désir et les sentiments s’en mêlent, tout se complique. Henry est loin d’être l’homme dont rêvait Sarah. Même-si elle tient à lui, il est trop imprudent. C’est un vrai play-boy. Elle a une histoire compliquée et a besoin de stabilité. Elle n’aime pas être sous le feu des projecteurs. Et en plus Sarah ne fait pas partie des participantes de l’émission. Alors Henry arrivera-t-il à séduire Sarah ? A la faire sortir de sa carapace ? Et à la convaincre qu’il est le bon pour elle ?

« Mon histoire n’a pas encore été écrite, chuchote-t-elle en levant le bras pour caresser ma joue, mais je sais qu’elle commence avec toi. »

J’ai encore plus aimé ce second tome. J’ai adoré l’univers royal mélangé à celui de la téléréalité. La rencontre de ces deux mondes était tellement captivant. C’était vraiment original. L’auteure nous offre toujours quelques petits rebondissements bien dosés. Sa plume est vraiment addictive. J’ai littéralement dévoré ce roman. Cette histoire était vraiment romantique, attendrissante et drôle. Les personnages sont attachants.

« Tu t’es immiscée dans mon âme et enroulée autour de mon cœur et je ne survivrai pas sans toi. »

Je me suis reconnue en Sarah de part sa timidité et sa passion. C’est une rêveuse. Elle est aussi faible que forte. Elle est douce, intelligente, sincère et réservée. Elle n’aime pas l’imprévu et n’a pas confiance en elle. Elle est naturelle et pleine de surprises. Henry est passionné et impulsif. Il est joueur mais il se bat aussi contre des démons. Il a un cœur énorme. Et c’est un homme déterminé. Il est aussi tendre, patient, intelligent et surtout merveilleux.

« Je crois en toi, Henry, dit-elle doucement. Je crois que tu peux faire tout ce que tu décides de faire, parce que tu tiens à tous ceux que tu rencontres. Tu seras génial. Je le sais dans mon cœur et dans mon âme. Et je te dirais la vérité – je te le promets – je ne te laisserai pas échouer. »

J’ai adoré l’histoire d’amour entre Sarah et Henry surtout parce qu’ils prennent le temps d’apprendre à se connaitre avant de se mettre ensemble. Ils sont tellement beaux ensembles. Ils s’apportent beaucoup l’un à l’autre. Grâce à Henry, Sarah va sortir de sa zone de confort, affronter ses peurs et gagner en assurance. Quand à Henry, au contact de Sarah, il va grandir et s’assagir. Elle va lui apprendre à croire en lui et à devenir Roi. A travers les yeux de Sarah, j’ai découvert un nouvel Henry tellement adorable et encore plus craquant que dans le premier tome. Entre eux, c’est très sensuel.

« Or ils suivront Henry parce qu’ils l’aimeront. Ils verront en lui leur fils, leur frère, leur meilleur ami, et même s’il se trompe, ils le soutiendront parce qu’ils voudront qu’il réussisse. J’aurais été respecté et admiré, mais grand-mère… Henry sera aimé. »

Ce tome est dans la continuité du premier. J’ai aimé retrouver Nicholas et le voir si heureux. Et surtout voir la foi qu’il a en son frère. J’ai aimé suivre Henry dans ses doutes face à ce nouveau rôle qui l’attend. Il m’a attendri. Cette histoire est une nouvelle fois digne d’un conte de fées des temps modernes. Je vous recommande grandement cette romance vibrante, amusante et pétillante. Vous ne vous ennuierez pas une seule seconde avec Henry le prince indiscipliné.

« Je t’aime, Sarah. Tu le sais déjà, mais je te promets néanmoins de te le dire et de te le prouver chaque jour. Je promets de te protéger, pour que tu n’aies jamais peur d’être téméraire… même quand c’est à moi que ça fait peur. Je chérirai ta tendresse et je m’inspirerai de ta force et de ta gentillesse. Et je te promets de t’offrir une vie faite d’aventures et de suffisamment de rires pour remplir les pages d’un millier de livres. »

Note : 4,5/5

 

Elsa

2 commentaires sur “Henry – il était une fois tome 2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s