Chroniques·Non classé

Ne m’oublie pas

Auteure : Victoria Stevens
Editions : Hugo Roman
Collection : New way

 

Résumé :
À la mort de sa mère, Hazel est envoyée en Australie chez un homme qu’elle connaît à peine, laissant derrière elle tout ce qu’elle a toujours aimé. Mais le soleil, la mer et le sable blond sont bien trop futiles pour consoler sa peine. Jusqu’au jour où elle rencontre Red et Luca, des frères jumeaux qui vivent dans la maison d’à côté. Elle commence à réaliser qu’elle passe sans doute à côté de sa vie. Alors qu’elle tente de se reconstruire peu à peu, elle va comprendre qu’elle n’est pas la seule à lutter contre ses fantômes. Mais peut-elle accepter si facilement qu’un coeur brisé peut parfois guérir ?

 

Avis :
Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le hugo new way du mois. J’adore cette collection qui explore des sujets difficiles mélangée souvent à une romance toute mignonne qui réchauffe le coeur.

Suite à la mort de sa mère, Hazel se retrouve à devoir partir vivre en Australie chez son père qu’elle a rencontré à peine 2 jours plus tôt. Pour elle qui a toujours connu que l’Angleterre et tout partagé avec sa mère, c’est un gros changement. La maison de son père est bien différente de la sienne. Elle est sans vie et sans souvenirs. Son père essaye tant bien que mal d’aller vers elle mais Hazel lui en veut beaucoup trop de ne jamais avoir été là pour elle. Pour l’épauler face à la maladie de sa mère qu’elle a du affronter seule du haut de ses seulement 17 ans.

« Tu me manques, maman, mais je n’oublie rien. »

C’est une nouvelle vie bien différente de celle qu’elle avait à Londres qui s’offre à elle. Un nouveau départ. Hazel va rapidement faire la rencontre de Red lors d’une promenade nocturne sur la plage, c’est la première personne qui la mettra vraiment à l’aise. Pour Hazel qui souhaitait juste passer inaperçue, arrivée dans un nouveau lycée en plein milieu de l’année ne lui facilitera pas la tâche. Tous ces gens autour d’elle lui rappelle à quel point elle est seule, sans repère dans ce nouveau pays.

Mais Hazel va avoir la chance de rencontrer deux personnes adorables qui vont beaucoup l’aider à s’intégrer : Maddie et Hunter. Pour Hazel qui n’avait jamais eu d’amis puisqu’elle était trop accaparé pour sa mère, tout est nouveau. Grâce à eux, elle va retrouver la vie normale d’une fille de son âge : son insouciance et apprendre à sourire de nouveau. Avec Red, ils vont former une joyeuse petite bande tous les quatre.

Hazel va aussi faire la rencontre de Luca, le jumeau de Red. Et ils sont bien différents l’un de l’autre. Si Red est gentil, joyeux, sûr de lui et rêveur, Luca est renfermé, tourmenté et discret. Depuis quelques mois, Luca a des relations difficiles avec tous ses proches. C’est un véritable coup de vent chez lui. Un événement l’a changé. Et depuis, il a bien du mal à remonter la pente. Sa souffrance pèse sur toute sa famille.

« Elle se demanda si les fêlures des hommes étaient aussi visibles que sur de la vaisselle, ces brèches et ces fissures attendant le coup de grâce qui les briserait pour de bon. »

Malgré son caractère difficile, Hazel va se reconnaître en lui. Elle ne pourra pas s’empêcher de l’aider. Elle sera d’une patience infinie avec lui et la seule à être vraiment franche avec lui. A ne pas le traiter différemment à cause de ce qu’il a vécu. Hazel arrivera-t-elle à redonner le goût de la vie à Luca ? A panser ses plaies ? Se fera-t-elle à sa nouvelle vie en Australie ? Ou repartira-t-elle à Londres ?

Ce livre est tout simplement magnifique. Cette histoire est si belle et bouleversante. Pleine d’émotions. J’ai adoré sa construction avec les chapitres entrecoupés par les lettres de Hazel qui raconte ses souvenirs avec sa mère. Ce livre parle d’un sujet douloureux : la perte d’un être cher. La peur de l’oublier. L’impuissance de notre entourage face à notre peine. J’ai trouvé que tout est parfaitement retranscrit dans ce livre. Même-si la vie a ses moments difficiles, elle reste précieuse. Il faut toujours s’accrocher. Mettre un pied devant l’autre et un jour la douleur finira par s’atténuer même-si elle ne disparaîtra jamais.

« En attendant, elle devait encore apprendre à aimer, faire confiance, pardonner, s’ouvrir, s’accrocher et lâcher prise, et c’était dur, mais il fallait continuer. Avancer et redoubler d’efforts. Ainsi allait la vie, et cette vie c’était la leur, la sienne. »

Les personnages sont si attachants. J’ai aimé chacun d’eux. La pétillante Maddie. L’artiste Red. Le joyeux Hunter. Lucas est le personnage qui m’a le plus touché. Le voir se reconstruire petit à petit m’a émue. J’ai eu l’impression de faire partie de sa famille et de moi aussi souffrir face à son absence. Hazel a une force incroyable et est tellement généreuse.

Ce livre m’a aussi fait voyager à travers l’Australie et m’a donné envie de voir tous ces paysages de mes propres yeux. L’histoire d’amour est tellement mignonne et pleine de tendresse. Ce livre est un vrai petit bonbon plein d’espoir qui donne le sourire. La plume de l’auteure est tellement agréable. Elle a su complètement m’embarquer dans son histoire malgré l’usage de la troisième personne.

Si d’habitude, j’ai toujours l’impression que ça m’empêche de connaitre les personnages en profondeur, là j’ai adoré. Cette troisième personne m’a permis de connaitre tous les personnages. Parce que ce livre n’est pas seulement l’histoire d’Hazel, c’est l’histoire de toute une bande d’amis avec ses joies et ses peines. J’aimerais tous les avoir dans ma vie. Je vous recommande grandement ce livre.

Note : 5/5

 

Elsa

3 commentaires sur “Ne m’oublie pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s