Chroniques·Non classé

Parfait rockeur, vrai sauvage

Auteure : Anna Wendell

Editions : Addictives

Sortie : 29/08/2022

Résumé :

Wolf est un musicien de génie, Mélanie une chanteuse ultra douée. Entre eux, ça devrait coller ? Pas du tout ! Forcés de travailler ensemble pour préparer un grand spectacle, les deux artistes ont autant envie de se fuir que de se sauter dessus.
D’une part, une clause de leur contrat leur interdit toute relation sous peine de lourdes conséquences, mais surtout, Wolf et Mel sont aussi brisés l’un que l’autre. Mel n’attire que les mauvais garçons et a déjà assez souffert. Quant à Wolf, il cache un secret dont la simple évocation le terrifie. Les cinq semaines de préparation du spectacle risquent d’être très compliquées, autant pour Mel que pour Wolf ! 

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance d’Anna Wendell chez Addictives, qui est dans la lignée de ses deux dernières sorties chez eux. Je les ai adorées. J’avais hâte de découvrir le dernier tome de cette trilogie dont chaque tome peut se lire indépendamment puisque c’est l’histoire d’un couple différent à chaque fois mais c’est quand même mieux de tous les lire et dans l’ordre pour voir l’évolution de la troupe de spectacle (avis ici et ici). Je remercie Orlane des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Je le savais dès le premier jour que cette fille n’allait pas me laisser indemne, qu’elle serait un grain de poussière sur cet engrenage modelé avec soin. Et comme prévu, j’ai trébuché et je risque fort de me ramasser la gueule en beauté. »

Mélanie a 24 ans et vit en Bourgogne avec sa mère et la compagne de celle-ci. Elle a grandi dans une famille aimante et équilibrée. Mais malheureusement, son premier amour l’a brisée. Suite à cette relation toxique, elle est tombée en dépression et a fait plusieurs tentatives de suicide. La bête est toujours tapie en elle prête à resurgir à tout moment. Mélanie est passionnée par la musique. Elle est la chanteuse de la troupe Utopia.

« Pour aimer quelqu’un, il faut d’abord s’aimer soi-même. Nous sommes la personne la plus importante de notre existence. Vivre pour autrui ne fonctionne pas, car si l’autre part ou disparaît, nous nous effaçons également. »

Wolf a 30 ans et vit au Québec. Mais il a grandi en Allemagne dans une famille dysfonctionnelle. Wolf a dû endosser de lourdes responsabilités bien trop tôt en prenant soin de son petit frère, ayant trois ans de moins que lui, face à ses parents démissionnaires. Wolf est surnommé le Dieu des cordes. Il maitrise la guitare, le violon et le violoncelle. La musique est son oxygène. Wolf fait parti du groupe de rock des Wild Souls depuis dix ans. C’est la famille qu’il s’est choisie. Cela fait des années qu’il étouffe son passé derrière une fausse identité.

« Ce colosse impressionnant me fascine, me touche, percute mon corps, mon cœur et mon âme. »

« Nous deux, nous sommes sur la même longueur d’onde, nous raisonnons à l’unisson. J’ignore où nous allons, si ça durera et je m’en fiche à cet instant. »

Après son succès à Bercy, la troupe Utopia va se produire au Madison Square Garden à New York pour un show exceptionnel. Pour l’occasion, le groupe Wild Souls rejoint la troupe. Wolf et ses acolytes sont loin d’être enchantés par l’idée de se produire dans un opéra rock. Leur producteur ne leur a pas laissé le choix. Mais en même temps, se produire dans ce lieu mythique est un rêve pour eux. Et c’est surtout l’occasion de redorer leur blason. A cause des frasques de Mak, le leader du groupe, les Wild Souls courent à leur perte. Et c’est hors de question pour Wolf. Il a besoin de ce groupe. C’est son équilibre. Les voilà donc partis pour cinq semaines loin de leur zone de confort.

« Mélanie ne me chamboule pas seulement par sa beauté, mais par chacun de ses gestes, de ses regards, de ses mots. Même son caractère me séduit, aussi indéchiffrable que le mien, aussi lumineux que sombre. Elle est tout et son contraire, une tentation périlleuse, flippante, magnétique. »

« Ils me connaissent. Ils savent que je suis tombé pour cette nana. Parce que c’est le cas, putain, oui. Je me suis carrément fracassé ! »

« Il a marqué au fer rouge mon âme amochée et rien ne pourra effacer son empreinte. »

Mélanie est aussi angoissée qu’excitée de partir à la conquête des US. Elle tiendra le premier rôle du spectacle avec Mak, le chanteur des Wild Souls. Au vu de sa réputation sulfureuse, Mélanie appréhende de jouer au couple passionné avec lui pour le spectacle. Ce qu’elle sait, c’est qu’elle ne doit surtout pas craquer sur ce bad boy. En réalité, Mak ne sera pas du tout un danger pour Mélanie. Au contraire. Son comportement l’insupporte. C’est un phénomène à lui tout seul. Par contre, le guitariste ne la laisse pas du tout indifférente. Sa première rencontre avec lui sera chaotique. Mais au fil des jours, Wolf la surprend et lui prouve qu’il n’est pas qu’un rustre. Et l’aura mystérieuse de cet homme l’obsède.

« Cette femme m’appelle, cette femme m’enivre et m’aveugle, et je suis incapable de fuir davantage. »

« Je souhaiterais juste l’étreindre jusqu’à faire fuir le moindre de ses soucis. »

« Entendre Mel rigoler, c’est aussi bon que de me gaver des notes de mes instruments. »

Mélanie n’a rien à voir avec les femmes que fréquentent Wolf, mais elle le trouble malgré tout et l’intrigue. Sauf que toute relation est interdite à cause d’une clause dans leur contrat. Wolf est le plus sérieux du groupe normalement. Craquer serait une connerie. Mais se raisonner et lutter sera impossible. Mélanie et Wolf vont jouer avec le feu. Et ils vont devoir aussi faire face à leur passé qui va revenir les hanter. Alors que la troupe Utopia a déjà traversé bien des épreuves, les mésaventures vont se succéder. Le rêve pourrait bien tourner au cauchemar. Comment réagira Mélanie face au passé de Wolf ? Sa carrière aux US pourrait s’achever avant même d’avoir commencé.

« Tu es un diamant, un diamant brut, unique. C’est moi la grosse merde handicapée des mots, des sentiments. »

« En un mois, je suis tombée pour ce musicien. Et j’aurai beau lutter contre mes sentiments, rien ne changera ce fait. »

J’ai adoré cette histoire bouleversante, mystérieuse et vibrante. Une nouvelle fois, l’auteure m’a surprise. Elle n’aura cessé de le faire tout au long de cette trilogie unique. Il y a toujours plein de mystères qui planent. Je me suis posée tout un tas de questions. J’ai élaboré des hypothèses mais j’étais tellement loin de la réalité. Les sujets évoqués sont forts et sensibles : suicide, dépression, relations toxiques… Ils m’ont particulièrement chamboulés, surtout l’un d’eux. Je ne m’attendais pas du tout à un tel évènement. Mon cœur s’est serré. Cette romance est merveilleuse bien construite avec une alternance entre passé et présent. Le suspense est à son comble jusqu’au bout. Et la plume de l’auteure est toujours aussi prenante.

« Cette nana me transcende, et le terme tomber amoureux perd tout son sens, car ce que j’éprouve à cet instant ne ressemble en rien à une chute. C’est vertigineux, en dehors de toute logique, plus puissant que ma raison, que mes peurs, que mes doutes. Je grimpe amoureux, m’envole amoureux, m’élève amoureux… et je ne le mérite pas. Je ne LA mérite pas. »

« Tu es mon miracle également. Je t’aime, Wolf, souffle-t-elle. »

Les personnages sont attachants et bien amochés. Mélanie est une femme déterminée, tourmentée et aussi fragile que forte. Suite à son vécu, elle manque de confiance en elle, se rabaisse et a du mal à trouver sa place dans ce monde. C’est malgré tout une femme avec un sacré caractère. Au fil des pages, Mélanie va se libérer de son passé et reprendre goût à la vie. Wolf est un homme mystérieux, magnétique, protecteur et courageux. C’est un loup solitaire. Son passé est terrible. La culpabilité le ronge. J’ai eu mal pour lui. Entre Mélanie et Wolf, c’est aussi tendre qu’intense. Tous deux vont s’apaiser.

« Wolf me redonne la fureur de vivre, l’envie d’aimer. »

« Parce qu’un loup plus si solitaire sans sa louve n’est rien. Parce que ça compte, parce que tu comptes. »

« Il m’a fallu traverser l’enfer à nouveau pour réaliser qu’en moi, la rage de vivre existait, une étincelle ténue, mais puissante. »

Encore une fois, c’était un plaisir jde retrouver toute la troupe Utopia. J’ai tellement aimé suivre l’évolution de cette troupe. Cette trilogie est vraiment incroyable et hors du commun. Je ne pensais pas autant apprécier ma lecture. Et au final, cet univers m’a fascinée. J’en aurais voulu encore et encore. J’ai quitté les personnages avec un gros pincement au cœur. Entre secret, vengeance, imprévus, interdit et drame, cette romance est plein d’émotions et de rebondissements. Plus que jamais, méfiez-vous des apparences. Je vous recommande grandement cette histoire de seconde chance. Ne passez pas à côté de cette trilogie !

« Mélanie est la bouffée d’oxygène qui manquait à mon existence malmenée, elle apporte cette lumière qui panse mes plaies, guérit mes maux. »

« Je serai ton yin, tu seras mon yang. Liés en un équilibre que rien ne pourra détruire. »

« Wolf m’emporte loin de cet enfer où je luttais comme une folle pour ne pas me noyer. Je respire. Vraiment. Et j’aime. Je l’aime LUI, mais aussi… la VIE. »

Note : 4,5/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s