Chroniques·Non classé

Faux frère, vrai connard

Faux

Auteure : Anna Wendell

Editions : Addictives

Résumé :

Quand Aline découvre son fiancé au lit avec une autre, elle décide de tout plaquer. À commencer par le fiancé en question. Boostée par sa meilleure amie, elle réalise qu’il est temps de reprendre le contrôle de sa vie et de ses rêves, au point mort depuis trop longtemps. L’intrépide se lance alors dans le projet fou dont elle a toujours rêvé : organiser un show équestre sur fond d’opéra rock. Et rien ne pourra l’arrêter ! Rien ? C’est sans compter sur le retour de Gabriel, l’odieux connard qui lui a pourri l’adolescence. Après dix ans d’absence, il n’a pas changé ! Toujours aussi con. Et toujours aussi irrésistiblement attirant… Alors, quand Aline apprend que sa sœur impose Gabriel en tant que compositeur pour le spectacle et qu’elle va devoir collaborer avec lui, le rêve vire au cauchemar… 

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance d’Anna Wendell, une auteure que j’aime beaucoup. Chaque roman que je lis d’elle est une super lecture. Alors je ne pouvais pas résister face à celui-ci. D’autant qu’il est particulier pour l’auteure. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« On s’agresse, on s’embrasse, on s’ignore et on recommence. Je ne suis pas certain d’en sortir indemne en dépit de mes grands airs arrogants. Cette fille me rend dingue, elle est bien l’unique en ce monde. »

Aline a 28 ans et vit à Londres depuis deux ans, mais a grandi en France, en Bourgogne, entourée de sa mère et de sa soeur puis de la compagne de sa mère et de son fils, Gabriel. Elle est scénariste mais avant celle-ci était metteur en scène. Aline a le spectacle dans le sang depuis l’enfance. Avant de partir vivre à Londres, elle a connu de petits succès avec une troupe d’amateurs en France. Mais les aléas de la vie et les difficultés financières l’ont amené à tout stopper. Son rêve s’est transformé en cauchemar. C’est d’ailleurs pour cela et d’autres raisons qu’elle a quitté la France.

« Cette nana, je l’ai depuis une éternité dans la peau. C’est si violent que j’ai deviné dès le début que je n’aurais fait que la détruire en me rapprochant d’elle. Ce fut le cas. Et ce sera à jamais le cas parce que je suis moi, toujours le même mec bancal qui abîme tout sur son passage. »

« Gabriel, cet amour impossible, destructeur, je l’ai dans la peau, le sang, chacune de mes cellules, et ce, depuis toujours. »

Gabriel a 29 ans. Après des années à sillonner le monde en solitaire, il vit en Australie, dans un coin paumé. Cela lui convient parfaitement. Il s’est toujours senti à part et a du mal avec les contacts humains. Un mal-être le ronge depuis tout jeune. Gabriel a été élevé par sa mère. Son parcours est chaotique. C’est la musique qui lui a permis de s’en sortir un minimum. Celle-ci est son oxygène. Gabriel est guitariste et compositeur professionnel. Il fuit toute forme d’engagement. Cela fait des années qu’il a laissé sa famille derrière lui. Sa vision du monde et de l’avenir est sombre.

« La musique flotte en moi depuis toujours, aussi importante que le sang dans mes veines. Elle est mon âme, mon oxygène ; indispensable, vitale. »

« Plus j’aime, plus je suis maladroit, excessif, agressif. J’ai toujours été un monstre avec elle… CQFD. Qui aime bien châtie bien. Cette expression se vérifie à la perfection en ce qui me concerne. Et j’oserais même dire dans notre cas… qui aime, torture. »

« Je ressens rarement des sentiments, j’évite au max, mais quand ça m’arrive, c’est fort, intenable. J’aime trop, j’aime mal et ça me bouffe. »

Quand Aline trouve son fiancé au lit avec une autre, c’est un choc. Ils devaient se marier dans deux mois. Sa vie vole encore une fois en éclats. Aline est bouleversée mais elle ne s’avoue pas vaincue. Au contraire. Cette énième déception va la pousser à se remettre en question et créer un déclic en elle. Sa famille lui manque. La flamme renait. Aline décide de reprendre sa vie en main, de rentrer en France et se donne un an pour monter un show musical équestre professionnel, y mettant toutes ses économies. Prendre ce risque est nécessaire pour Aline. Elle n’a jamais fait le deuil des spectacles. Et ce nouveau spectacle, c’est entourée de sa famille qu’il va naitre. Mélanie, sa petite sœur, aura le rôle principal.

« L’ancien Gabriel m’attirait de manière inexplicable, incontrôlable, un désir puissant, mais surtout physique. L’homme qu’il est devenu me séduit davantage, me touche. Je lui découvre une facette capable d’empathie. Je décèle même un cœur sous ses couches d’arrogance et de provocation. J’ai bien peur que ça n’atténue en rien l’émoi qu’il provoque en moi. »

« Même quand je te haïssais profondément, je t’aimais. »

« Cet homme est capable de m’apporter autant de bien-être que de malheur. »

Aline va vite retrouver ses marques. Mais ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est le retour de Gabriel, après dix ans d’absence. Entre eux, ça a toujours été la guerre. Gabriel s’est montré odieux avec Aline. Il lui a pourri la vie à l’adolescence quand leurs mères ont emménagé ensemble. Aline a toujours eu du mal à le cerner avec ses réactions extrêmes et contradictoires. Et le dernier des sales coups qu’il lui a fait a engendré une rancune tenace chez Aline. Il lui a brisé le cœur. Elle le hait. Les souvenirs la submergent en le revoyant. Et le pire, c’est que Gabriel tient à être le compositeur du spectacle et sa sœur le lui impose. Mélanie tient à ressouder leur famille. Celle-ci est proche de Gabriel. Elle le considère comme son frère.

« Un joli sourire vient étirer ses lèvres. Son visage s’éclaire, mon cœur accélère. J’aime quand elle se détend, j’aime lui offrir un peu de joie. J’aime aussi la bousculer, la pousser dans ses retranchements, la déstabiliser… Bref, j’aime un peu trop choses avec cette jeune femme. »

« En vérité, ce n’est pas le désespoir le plus dévastateur, non, mais bien l’espoir. Il tue à petit feu sans qu’on s’en rende compte, mais glisse dans un état fragile avec la vaine attente de jours meilleurs qui n’arrivent jamais ou se terminent sans un fracas destructeur. »

Aline et Gabriel sont alors forcés de collaborer ensemble. Le projet d’Aline inspire et plait à Gabriel. C’est un vrai défi pour lui. Aline adore le travail de ce dernier. Mais lui faire confiance n’est pas simple. Elle a peur qu’il mette en péril le projet de sa vie. Comme il y a dix ans, Gabriel prend toujours un malin plaisir à la provoquer et à la pousser dans ses retranchements. Mais Aline n’est pas en reste. Elle ne va cesser d’attaquer Gabriel. Tous les deux sont extrêmement fiers, ils auront bien du mal à discuter sans s’écharper. Mais le désir est toujours intact entre eux. Et quand Gabriel est près d’elle, impossible de résister pour Aline. Mais Gabriel n’est pas fait pour l’amour. Les sentiments l’effraient. Aline risque de se brûler les ailes une nouvelle fois. Elle va faire des découvertes surprenantes. Alors réussiront-ils à mettre de côté le passé ? Le spectacle d’Aline sera-t-il un succès ? Cette aventure ne sera pas de tout repos.

« Aimer avec un grand A, c’est accepter l’autre tel qu’il est, l’accepter dans son entièreté et s’il le faut, l’affranchir, le laisser partir, le libérer, lui permettre d’être heureux loin de nous. C’est ça aimer. »

« Je ne suis jamais vraiment parti, Aline. T’as toujours été là, dans ce putain de cœur. »

« Je t’aime depuis toujours, souffle-t-il alors. Et c’est une très mauvaise nouvelle, car j’abîme ceux que j’aime. »

« Aline, c’est toi et moi, tu te souviens. Tu tombes, je tombe. On se relève ensemble. »

J’ai eu un coup de cœur pour cette histoire originale, vibrante et touchante. L’auteure nous entraine dans l’univers du spectacle. C’était passionnant d’assister à la création d’un show du début à la fin, de voir les pièces du puzzle du spectacle s’assembler petit à petit. L’histoire est merveilleusement bien construite. J’avais deviné certaines choses de l’intrigue mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire. Des sujets forts sont traités, notamment celui de la différence. Les flash-backs apportent un vrai plus. J’étais littéralement captivée. Ça faisait un moment que je n’avais pas lu un roman si vite. Je l’ai dévoré. Et j’en aurais voulu encore et encore. La plume de l’auteure est si addictive.

« Je t’aime, mon ange murmure-t-il tandis que mon cœur explose d’un bonheur infini. Tu peux le clamer haut et fort, à qui tu le veux, où tu le veux. Je t’aime et même si j’ignore où ça nous mène, je suis prêt à l’assumer. Alors, hurle-le, je me gaverai de chacune de tes déclarations comme autant de perles précieuses que je conserverai dans un coin de mon âme pour toujours et à jamais. »

« Les cœurs les plus complexes sont les plus merveilleux à aimer, soufflé-je avant de l’embrasser avec une passion décuplée. »

Les personnages sont attachants. Aline est une femme bornée, déterminée, franche, impulsive et lumineuse. C’est une vraie battante et une rêveuse. Pourtant elle passe son temps à se dévaloriser. Gabriel est un homme mystérieux, atypique, protecteur, tourmenté et sauvage. Il a de nombreux démons et cache une grande sensibilité. Son personnage est vraiment complexe. Aline va l’apaiser. Entre eux, c’est aussi puissant que tendre. Ça fait des étincelles. Leur passion est dévorante et même destructrice parfois. J’ai aimé leurs joutes verbales.

« Aline et moi, c’est une évidence depuis toujours. Loin d’elle, je suffoque, je m’enfonce dans mon obscurité. Depuis que je reconnais la force de notre lien, que j’accepte cet amour puissant, la vie m’apparaît plus claire. Elle est mon tout, moi qui n’étais rien. »

« Je suis monté de travers, je suis complexe, imprévisible. Trop fragile sûrement pour ce monde. »

Les personnages secondaires ont une grande place dans l’histoire. Ce roman est aussi l’histoire d’une famille. J’ai aimé voir leurs liens se renouer au fil des pages. J’ai aussi adoré toute la troupe de spectacle si solidaire. C’était beau. Entre secrets, trahison, vengeance, doutes et amertume, cette romance ne manque pas de rebondissements, ni de retournements de situation. Le plus dans ce roman, c’est son côté réaliste, puisque beaucoup des faits sont réels et reposent sur ce qu’a vécu l’auteure. Elle nous offre un bout de son histoire à travers ce roman. Raison de plus pour le découvrir. Je vous recommande grandement cette histoire tumultueuse, attendrissante et pleine de piquant. Je ne doute pas que vous serez aussi transportée.

« Aujourd’hui, je désire que tu sois ma reine des Enfers. Tu as réalisé mon rêve, tu as ce pouvoir unique d’éloigner mes démons et celui de me rendre un peu plus dingue que je ne le suis. Tu es mon ancre dans ce monde qui ne veut pas de moi. »

« Elle est mon tout, mon amie, mon amante, ma confidente, ma pote que je taquine, ma collaboratrice, mais surtout, la femme que j’aime. »

« Peu importent notre futur et les obstacles qui se dresseront, j’assume la force de mes sentiments, jamais plus je reculerai ou hésiterai face à cette tornade d’amour, et quoi qu’il advienne… the show must go on. »

Note : 5/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s