Chroniques·Non classé

The boy on fire – vol 1/3

the boy

Auteure : Emma Green

Editions : Addictives

Résumé :

À 21 ans, Jagger l’éternel joueur n’a toujours pensé qu’à lui et à profiter de la vie. Mais aujourd’hui, il doit voler au secours de Kasper, son petit frère de 17 ans tombé dans une secte. Là-bas dans l’outback, au fin fond du désert australien, on ne joue pas, on ne sourit pas, et surtout on respecte les règles sous peine des pires châtiments. Car de cet endroit qu’on appelle Le Cercle, on ne revient pas. Pour infiltrer cette communauté secrète et en sortir son frère, Jagger accepte d’épouser Nell, une fidèle disciple aussi fermée qu’indéchiffrable. Mais derrière ses yeux vairons troublants, la mystérieuse blonde se révèle moins douce et docile qu’elle n’y paraît. Et le fougueux Jagger, qui pensait ne jamais tomber amoureux, va devoir faire l’impossible choix : son frère ou l’amour ? Sa liberté ou le risque de tout perdre ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le premier volume du nouveau roman du duo d’auteures Emma Green, un spin-off de « The boy next door » que j’avais beaucoup aimé. J’avais hâte de repartir en Australie. En plus, le résumé donne vraiment envie. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce volume.

« Aussi énervant que ce soit, c’est son feu sacré à lui qui a tendance à rallumer le mien. »

Nell a 18 ans et vit dans Le Cercle, une secte dans le désert australien, depuis plusieurs années. Elle a grandi dans un quotidien strict et toxique. Il y a deux ans, ne supportant plus de vivre sans aucune liberté, Nell avait réussi à s’échapper pour rejoindre la civilisation. Sauf que quitter Le Cercle est interdit. Elle a fini par être retrouvée et ramenée à la secte. Suite à cela, Nell a été considérée comme une traitresse et a dû endurer un mois de séquestration dans un cabanon froid et lugubre pour se purger de ces deux années de cavale dans le monde extérieur.

Jagger a 21 ans et a grandi à Willunga, entouré d’une famille aimante. Il a vécu pas mal de drames. Mais malgré cela, Jagger est resté plein de vie. Il profite de la vie à fond. Jagger ne tient pas en place et enchaine les conquêtes. Sa vie vient de prendre un tournant. L’un de ses frères, Kasper, 17 ans, vient de rejoindre Le Cercle. Pour l’en sortir, Jagger a décidé d’infiltrer cette secte aux conditions de vie archaïques. Il n’en ressortira pas sans son frère.

« Ce garçon est dangereux. Terriblement beau, orgueilleux, flambeur, odieux… et dangereux. »

Les quatre semaines d’isolement de Nell touchent à leur fin. Elle est enfin digne de réintégrer Le Cercle. Mais ce que Nell n’avait pas imaginé, c’est qu’elle allait devoir épouser un homme dès son retour. Celui-ci n’est autre que Jagger. L’air conquérant de cet homme va toute suite agacer Nell. Quant à Jagger, pour lui, Nell est une emmerdeuse. Elle ne va cesser de le rembarrer et de le fusiller du regard. Nell se méfie de Jagger. Elle se demande bien ce qu’un homme comme lui fait ici. Jagger dénote face aux autres bienheureux. Nell meurt d’envie d’en découvrir plus sur lui. Mais elle ne l’avouerait pour rien au monde.

« Il y a quelque chose de dur et sombre en elle, comme si on lui avait éteint la lumière à l’intérieur. Mais pas tout à fait. Il reste une toute petite lueur, dans l’autre oeil, comme une braise pas encore étouffée, minuscule étincelle de vie capable de vous envoyer au tapis si vous vous en approchez. Cette fille n’a rien à foutre ici. Et elle risque de m’attirer des ennuis. »

Nell amuse Jagger. Il prend un malin plaisir à l’embêter. Mais celle-ci ne se laisse pas faire et n’hésite pas à sortir les griffes. Jagger a du mal à cerner cette jeune femme sans aucune joie de vivre. Il se demande surtout comment elle a pu être retrouvée et sent que celle-ci cache quelque chose de louche. Sauf que Nell refuse de parler d’elle.  Elle le tient à distance. Mais au fil du temps, Jagger déstabilise Nell. Il lui fait ressentir des sensations inédites et l’attire. Cet homme n’est pas du tout comme elle l’imaginait. Mais Nell est déterminée à ne plus se rapprocher de personne. Cela pourrait l’écarter de son objectif.

« Son dos me semble un peu moins large, vu d’en haut. Sa peau hâlée un peu moins dangereuse, dans cette douce obscurité. Et je me surprends à commencer à l’apprécier. Tout en me suppliant d’arrêter. »

« Je me demande soudain depuis quand je n’ai pas souri aussi fort. »

Si Nell est de nouveau plongée dans cet enfer qui a tendance à l’étouffer, elle ne s’avoue pas vaincue. Sa rage la dévore. Mais elle ne doit pas faire de vagues. Sa vie en dépend. Nell n’aura pas de troisième chance. Le Gourou voit et entend tout. Il est tout puissant et n’a aucune limite. Certains fidèles pensent qu’elle n’a rien à faire ici en plus. Nell ne doit pas baisser sa garde. Ici, c’est chacun pour sa peau. De son côté, Jagger a bien du mal à faire entendre raison à son frère buté qui refuse totalement de quitter cette secte. Kasper ne se rend pas compte de l’endroit dans lequel il a plongé. Il est aveuglé.

« Il est d’une beauté insolente et d’une audace incroyable. Et il me fait des trucs, cet idiot. Des trucs qui grandissent et me titillent, à l’intérieur. »

Pour réussir sa mission de sortir son frère de cet endroit, Jagger prend de gros risques. Et le moindre faux pas pourrait aussi mettre la vie de sa femme Nell en danger. Désormais, tous deux sont liés pour le meilleur et pour le pire. D’autant que Nell touche Jagger au fil des jours. Cette jeune femme pourrait aussi l’écarter de son plan initial. Jagger n’est certainement pas venu chercher l’amour ici.

« J’ai du mal à déglutir face à son intensité, à ce feu que j’ai allumé en lui et qui bouillonne dangereusement près de ma peau. »

« Il faut croire que je ne te déteste plus, Jagger Farrow… Ou plus seulement. »

Ce premier volume est un petit coup de cœur. Cette histoire est bouleversante, mystérieuse et pleine de piquant. Mon cœur s’est serré et a eu quelques ratés face à certains rebondissements. Déjà beaucoup de choses nous sont dévoilées dans ce début d’histoire. Et en même temps, on sent qu’il nous reste tant à découvrir. J’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel nous plonge les auteures. Leurs plumes sont toujours aussi addictives. Et c’était un plaisir de retourner en Australie.

« On s’embrasse comme deux affamés, oubliant tout le reste, le danger, l’interdit, on se goûte, on se dévore, nos corps plaqués l’un contre l’autre, en fusion. »

Les personnages sont attachants. Nell est une femme indocile, franche et renfrognée. J’ai adoré son caractère bien trempé. C’est une dure à cuire. Elle ne se laissera pas faire. Jagger est un homme insolent, lumineux, protecteur, sans filtre et joueur. J’ai aimé retrouver ce personnage plein de vie qui ne manque pas d’assurance et qui est prêt à tout pour les personnes qu’il aime. Nell et Jagger sont aussi tenaces l’un que l’autre. Ensemble, ils vont créer un mélange plutôt explosif. J’ai aimé les voir se chercher.

« Maudit soit ce garçon qui me protège mieux que personne, tout en représentant pour moi le pire des dangers. Jagger Farrow, tu n’auras pas ma peau. »

Les personnages secondaires apportent aussi un plus à l’histoire. Entre affrontements, faux-semblants, secrets, frustration et culpabilité, ce premier volume ne manque pas de rebondissements ni d’émotions. J’ai ri mais j’ai aussi été touché. La fin est horrible comme je m’en doutais. J’ai si hâte de lire la suite. Je vous recommande grandement ce premier volume prometteur.

« Chacun de ses regards, chacun de ses sourires allume une petite flamme en moi. »

Note : 5/5


Elsa

3 commentaires sur “The boy on fire – vol 1/3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s