Chroniques·Non classé

Colosse – le maître du jeu

Auteure : Anna Wendell

Editions : Addictives

Sortie papier : 30/09/2021

Résumé :

À la demande de son père gravement malade, Alison part sur les traces de son demi-frère caché. Elle le retrouve en Écosse, vivant dans un manoir tout aussi imposant que lui, entouré de légendes terrifiantes. Archibald est imbuvable, dominateur, ultra sexy… et bien plus encore. Mais toute attirance est aussi impossible qu’interdite ! Alors Alison calme ses ardeurs et essaie d’apprivoiser ce colosse pour sauver son père d’une mort certaine. Entre manipulations, obstacles impromptus, familles ennemies et passion débridée, seuls le temps et le destin décideront de leur sort.

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman d’Anna Wendell, une auteure que je suis depuis quelques mois. J’attendais ce petit nouveau avec impatience. Je remercie Orlane pour l’envoi de ce roman.

« Ne dit-on que les plus belles histoires d’amour sont celles que l’on n’a pas vécues ? »

Alison a 23 ans et vit à Edimbourg avec son père dont elle est très proche. C’est son pilier. Malheureusement, on lui a détecté un cancer il y a un an. Alison a donc abandonné ses études de mathématiques appliquées pour travailler et pouvoir payer les frais de santé de son père de plus en plus affaibli. Mais Alison refuse de se résigner. Elle garde espoir et est prête à tout tenter pour le sauver. Et sa dernière chance pour sauver son père, c’est de retrouver son demi-frère caché dont elle vient tout juste d’apprendre l’existence. Son père veut le voir au moins une fois avant de mourir.

« Cette femme qui est parvenue à ébranler mon solide bouclier forgé avec soin depuis si longtemps. Cette femme qui me charme, me trouble et déclenche en moi un désir intenable. Cette femme que je ne réussis pas à effacer de mes pensées, mais que je ne peux pas intégrer à ma vie. »

Archibald a 33 ans et vit à Dornie, un petit village d’Ecosse, dans un château. Il gère les affaires de sa famille : les Macrae, et passe quasiment tout son temps enfermé dans sa tour d’ivoire. Archibald enchaine les conquêtes. Il n’y a pas de place pour les sentiments dans sa vie. C’est bien trop dangereux. Sa famille et celle d’Alison sont en guerres depuis la nuit des temps. C’est pour cela qu’il n’a jamais connu son père. L’histoire d’amour entre ses parents était impossible. Ils ont dû se séparer avant même sa naissance et se sont promis de ne plus jamais se contacter.

« Te rencontrer est ce qui m’est arrivé de plus fou, incroyable… merveilleux de toute ma vie. Même si tout cela va me demander du temps pour digérer et que la suite m’effraye, je sais que je suis là où je dois être. »

Alison est sous le choc face à cette nouvelle. Mais elle va tout de même partir à la recherche de ce demi-frère caché. Après quelques galères, Alison va finalement arriver en pleine campagne écossaise. Par chance, elle va très vite retrouver la trace de son frère. Leur première rencontre va être plutôt électrique. Archibald va se montrer particulièrement odieux et se moquer d’elle. Mais Alison n’est pas du genre à se laisser faire et va toute suite lui dire tout ce qu’elle pense de lui. C’est la première femme qui ose provoquer le colosse des Highlands. Dans la région, tout le monde est effrayé par cet homme imposant. Des rumeurs terribles courent à son sujet.

« Tout chez elle me rend fou de désir. Un désir illogique, soudain… dangereux. Un désir que je n’ai pas anticipé et qui me percute sans que je ne parvienne à lutter contre. »

Au lieu de toute suite lui révéler qui elle est, Alison va se faire embaucher au château en tant que botaniste. Elle veut d’abord essayer de le cerner. Mais Archibald est très difficile à percer à jour. Cet homme n’agit jamais comme elle s’y attend et prend un malin plaisir à la faire sortir de ses gonds, à la mettre mal à l’aise, à se comporter comme un connard. Alison et ses monologues incessants amusent le colosse. Il la veut. Et Archibald obtient toujours ce qu’il souhaite. Mais entre eux, toute relation est interdite, immorale. Sauf qu’Alison n’arrive pas à avouer la vérité.

« Archibald Macrae met un véritable bazar dans mon existence et j’ignore comment tout cela va finir. Mon instinct me souffle que rester dans son sillage pourrait me nuire. »

« Alison… tu es l’unique élément de mon existence qui soit réel, reprend-il. Tu connais mes secrets et jusqu’à maintenant, tu m’as accepté tel que je suis. MOI. Je vais passer pour un faible, mais si tu m’abandonnes, je me perdrai. »

Archibald agace autant qu’il attire Alison avec ses différentes facettes. Elle sent bien qu’un cœur se cache sous cette montagne de muscles. Cet homme la rend complètement dingue, la touche et éveille sa curiosité. Mais Alison n’a pas le droit de craquer. Cette affaire va s’avérer bien plus compliquée que ce qu’elle avait prévu. Alison n’est pas au bout de ses surprises. Rien ne va se passer comme elle l’imaginait. La vérité n’est peut-être pas celle qu’elle croyait. Son existence va être chamboulée à jamais. Arrivera-t-elle à détruire le bouclier qui entoure Archibald sans se brûler les ailes ? Réussiront-ils à enterrer enfin les conflits ancestraux entre leurs familles ?

« Quand je m’enfonce en elle, la sensation de retrouver une part de mon âme m’envahit. Tels le yin et le yang, je réalise alors que l’un n’ira plus jamais sans l’autre. Plus aucun doute ne m’étreint. Quoi qu’elle en dise, cette femme m’est destinée depuis toujours. »

« Je l’aime plus que tout et mon affection ne fait que grandir au fil des mois. »

J’ai eu un gros coup de cœur pour cette histoire complexe, bouleversante et originale. Ce roman m’a fait verser quelques larmes. L’intrigue est vraiment bien ficelée. J’ai adoré la façon dont est abordé cet amour interdit. J’ai eu du mal à lâcher cette romance tant j’avais envie de percer tous ses mystères. Je me demandais comment tout allait bien pouvoir se démêler. Les chapitres sont courts et rendent l’histoire vraiment addictives. Et les personnages, aussi bien principaux que secondaires, sont attachants.

« J’embrasse ses lèvres alors qu’une tempête d’émotions s’abat sur moi. Je peux enfin dire haut et fort que je suis heureux. En dépit des obstacles, des drames, des mensonges, notre amour a survécu et un avenir radieux se profile. »

« Alison est une partie de moi à présent, aussi indispensable que l’air que je respire. »

Alison est une femme courageuse, têtue, lumineuse, intelligente et rafraichissante. J’ai adoré son caractère. Elle ne va pas se laisser démonter. Ses monologues m’ont bien fait rire. Archibald est loyal, possessif, mystérieux, solitaire et tourmenté. Son attitude glaciale et hautaine est une façon de se protéger, de cacher sa souffrance. Son passé est sombre et touchant. J’ai eu mal pour le petit garçon qu’il a été. Il a dû grandir plus vite que les autres enfants. C’est un écorché vif. Alison va l’apaiser, le réparer et lui redonner foi en l’avenir. Entre eux, c’est aussi puissant que tendre.

« Je ne l’ai pas simplement dans la peau, non, cette femme, j’en suis amoureux. »

« Tu m’as guéri, réparé, tu m’as redonné envie de croire en l’avenir. Tu m’as réappris à faire confiance ! Alors si l’amour peut tout ! L’amour est TOUT. »

Les personnages secondaires ont une grande place dans l’histoire. J’ai adoré le fantasque Osange, Fenella et le père d’Alison. Des liens forts unissent tous les personnages. Je les ai quittés avec un pincement au cœur. Entre secret, vengeance, manipulation, affrontements et passion dévorante, vous ne pourrez qu’être happés par cette romance remplie de fortes émotions. Je vous recommande grandement cette histoire intense, intrigante et sulfureuse. Petit bonus : une seconde histoire d’amour se cache dans ce roman.

« Un jour, cette femme est entrée dans ma vie, chamboulant tout sur son passage. Nous nous sommes affrontés, disputés, aimés, séparés et retrouvés, à présent, elle est devenue ma plus belle histoire. »

« Je suis désormais convaincu qu’aucun amour véritable n’est impossible si l’on se bat comme un fou pour le faire vivre. Il est des choses inéluctables en ce monde et quoi qu’il arrive, rien ne pourra empêcher deux âmes sœurs de s’unir. L’amour guérit, l’amour apaise. L’amour, souffle de vie, répare les âmes. »

Note : 5/5


Elsa

4 commentaires sur “Colosse – le maître du jeu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s