Chroniques·Non classé

Sea, crush & sun

sea

Auteure : Erin Graham

Autoédition

Résumé :

Gagner un pompier aux enchères le premier jour de ses vacances au soleil, Hanna devrait sans doute trouver ça génial. Malheureusement, elle aurait largement préféré ne jamais revoir ledit pompier. Trop beau. Trop tentant. Trop mystérieux. Trop dangereux. Sans compter sur sa réputation sulfureuse qu’il n’hésite pas à confirmer dès le premier rendez-vous, d’ailleurs. Stoyan ne voulait pas monter sur cette estrade, et encore moins honorer cette enchère. Une nouvelle occasion de côtoyer son pire cauchemar… une femme en vacances, hystérique et prête à tout… Une parmi tant d’autres… Enfin, c’est ce qu’il pensait. Il ne se souvient pas d’elle, mais elle le connait mieux que personne. La rencontre aurait pu se borner à un simple dîner sans lendemain… cependant, entre le passé, le présent et les secrets, un dérapage incontrôlé est à envisager. 

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance d’Erin Graham, idéale pour la saison. Vous connaissez mon amour pour les histoires de cette auteure. Je ne passe plus à côté de l’une d’entre elles. Je remercie Erin pour l’envoi de ce roman.

« Serait-il raisonnable de me laisser aller à supposer, à espérer, que les choses pourraient se passer normalement ? Est-ce qu’y croire une nouvelle fois pourrait ne pas se terminer en nouvelle déception douloureuse et amère ? »

Stoyan a 25 ans et vit à Sanas les bains, une île perdue au milieu de nulle part, depuis pas mal d’années. Il a eu une enfance compliquée avec une mère pas très équilibrée. Stoyan n’a pas une bonne réputation sur l’île. Tout le monde le voit comme un bad boy. Il plait beaucoup aux femmes, notamment parce qu’il est pompier.

« Parce qu’enfin, j’ai vu en lui qu’il n’est pas celui qu’ils dépeignent. C’est inscrit dans le vert de ses yeux. Dans la petite fossette de sa joue lorsqu’il sourit. Dans son sourire. La vérité de Stoyan est en lui, camouflée dans son âme, protégée par un cœur un peu fêlé, souvent malmené. »

Hanna a 22 ans et vit à Paris. Mais elle vient chaque été à Sanas les bains depuis des années. Sa mère a une maison là-bas qu’elle imaginé elle-même. Hanna fait des études d’architecture pour suivre ses traces. Suite à une épreuve difficile, Hanna a décidé de venir se réfugier à Sanas les bains pour retrouver son frère, sa belle-sœur et son neveu qui vivent sur l’île, se ressourcer et tenter de passer de se relever. C’est ici qu’elle a ses meilleurs souvenirs.

« Ce type s’est incrusté dans mon modèle parfait et unique de mec. Il est LE mec. Autant par ses défauts que ses qualités. Rien d’autre à dire. »

Les routes de Stoyan et Hanna se sont croisées il y a sept ans lors d’une soirée. Et même-s’ils ont passé que quelques minutes ensemble, Hanna a vu que Stoyan n’était pas celui que les gens dépeignaient. Depuis, cet homme ne cesse de hanter ses pensées. Il lui a volé son cœur. Mais malheureusement elle n’a jamais eu sa chance avec lui. Stoyan l’a toujours intimidé. Et la seule fois où elle a eu le courage d’aller l’aborder une nouvelle fois, Hanna s’est prise une claque. Depuis, elle a tendance à le fuir. D’autant que son frère, Tony, est surprotecteur et déteste Stoyan.

« Personne ne m’a jamais soutenu, lorsque j’ai pu en avoir besoin. Personne ne m’a jamais montré les gestes ni confié les mots. Je ne sais tout simplement pas aller vers elle comme j’aimerais pouvoir le faire. »

« Je le trouvais incroyable avant, à présent je l’aime. Pour de vrai. Pour cette fragilité qui couve juste sous sa peau et qu’il cache si bien. »

Aujourd’hui, c’est le bal des pompiers. C’est loin d’emballer Stoyan, notamment parce que son supérieur, Tony, a décidé d’organiser une vente aux enchères d’eux-mêmes pour récolter de l’argent. En contrepartie, Stoyan va donc devoir passer la soirée avec une femme. Il s’attend encore à tomber sur une hystérique vu le montant que la fille a payé. Et c’est finalement face à Hanna qu’il va se retrouver. Si elle souvient de lui, lui pas du tout. Cette femme va toute suite le dérouter. Hanna ne se comporte pas du tout comme les autres femmes avec lui. Elle est peu sûre d’elle et fuit son regard.

« Stoyan n’est pas à ma taille. Beaucoup trop tout pour moi. Trop beau, trop compliqué, trop mystérieux. Et trop important aussi pour que je prenne nos altercations à la légère. Chaque fois que je le vois, je ressors de nos rencontres complètement chiffonnée. »

« Pour la première fois depuis une éternité, j’ai l’impression d’avoir trouvé ma place. »

Stoyan, qui est habitué aux coups faciles, est complètement déstabilisée et ne sait pas comment se comporter. Alors il va accumuler les faux pas. Hanna sait qu’elle devrait garder ses distances avec lui. Elle est perdue dans sa vie en ce moment et déterminée à remonter la pente. Et Stoyan pourrait foutre encore plus le bordel dans sa vie. Sauf que celui-ci l’obsède un peu plus à chaque fois qu’elle en découvre plus sur lui. Tout ce que Hanna ressent pour Stoyan remonte à la surface. Et c’est bien trop dangereux. Stoyan a une très mauvaise image des femmes et n’a aucune envie de s’engager. Il vit dans le passé. Mais un projet va les obliger à passer du temps ensemble et tout pourrait bien basculer.

« Plus ça va, plus je crois que je plonge dans cet univers que nous créons petit à petit. Un truc inconnu et vachement addictif. »

« Parce qu’au-delà de m’avoir offert son cœur dans une étoile, mon petit Chamallow tout mignon m’a offert tellement plus… Elle m’a rendu mon souffle. Une nouvelle famille que je n’avais pas décelée autour de moi. Le bonheur. Ma vie. »

J’ai eu un gros coup de cœur pour cette histoire attendrissante, surprenante et intense. Erin nous offre une romance loin des standards habituels. Je ne m’attendais pas du tout à cela en me lançant dans ce roman. Et ça a été une très belle surprise. L’histoire prend vraiment son temps. J’ai été plongée dedans dès les premières pages et eu bien du mal à la lâcher. J’ai littéralement dévoré ce roman. Et j’en aurais voulu encore. Le cadre est magique. C’est la lecture parfaite pour l’été. La plume de l’auteure est toujours aussi addictive.

« Je ne peux pas priver mon cœur de Stoyan. C’est cet homme qui l’a construit. Qui l’a fait grandir. Lui qui lui a appris à battre autrement que pour ma survie. Lui qui lui a donné envie de frémir, de s’envoler. De pleurer. Et de ressusciter. Stoyan n’a pas trouvé une place dans ce cœur, il en fait partie, tout simplement. Un élément essentiel à mon équilibre. »

Les personnages sont vraiment attachants et bien travaillés. Hanna est une femme naturelle et têtue. J’ai adoré son tempérament et ai aimé la suivre dans sa reconstruction. Stoyan va lui redonner le goût de la vie. Stoyan est un héros vraiment à part, comme on croise rarement en romance. Il n’est vraiment pas celui que l’on croit et est difficile à cerner. Cet homme si attentionné et mystérieux m’a fait craquer. Sa fragilité est touchante. J’ai eu envie de le prendre dans mes bras. Hanna va l’aider à avancer. Elle sera une bouffée de fraicheur dans sa vie.

« Tu m’as dit tout à l’heure que tu m’offrais le soleil. Mais la seule lumière qui compte, pour moi, c’est la tienne. Tu es mes vacances, tu es mon île. Ma plus belle destination. Mes rêves et mes espoirs. Offre-moi ta confiance, et tu m’offriras tout. Et même si tu ne le comprends pas, que tu ne sais pas y répondre, et que le concept te dépasse, je veux que tu saches que je t’aime Stoyan. Depuis cette bière que nous avons partagée. C’est un fait, et je ne veux même pas le cacher… Je t’aime. »

Leur relation est pleine de tendresse et a fait battre mon cœur. Cette histoire m’a fait penser à « Teach me love ». Ce roman avec lequel j’avais découvert Erin et que j’avais tant aimé. Stoyan se place au même niveau que Yanaël dans mon cœur. J’ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires qui sont nombreux et si géniaux. J’ai quitté toute cette famille hors du commun avec un pincement au cœur. Entre amertume, secrets, malentendu, désillusion et révélations, cette romance est bien rythmée et pleine d’émotions. J’aimerais tellement vous en dire plus. Mais je ne veux surtout pas vous spoiler. Je vous recommande grandement cette histoire vibrante, dépaysante et avec une bonne d’humour. Une véritable merveille que je ne suis pas près d’oublier. J’en suis ressortie avec le sourire aux lèvres.

« Il n’a pas besoin de moi pour survivre, comme je n’ai pas besoin de lui pour respirer. Mais pour exister, nous dépasser, briller, aimer, nous devons être à deux. Indissociables et soudés. »

« Je comprends à présent cette leçon de la vie. On ne fuit jamais assez loin. Le bonheur, tout comme le malheur, ne se loge qu’à l’intérieur de nous. Il n’est pas question de lieux ou des autres. Personne à part nous-mêmes ne peut combattre nos démons personnels. Et je ne m’en sens plus la force. »

« Certaines choses n’ont pas besoin de mots pour exister. Elles se ressentent et s’épanouissent dans les cœurs. Se cachent aux tréfonds des âmes. Survivent parce que nous les entretenons, uniquement. Tellement fragiles. Tellement douloureuses. Aussi dangereuses que futiles. »

Note : 5/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s