Chroniques·Non classé

Don’t mess with the boss

Auteure : Izia Soley

Editions : Addictives

Sortie : 10/03/2021

Résumé :

Aussi indépendante que déterminée, Cherry s’épanouit dans sa carrière d’influenceuse et blogueuse renommée au sein d’un magazine féminin. Tout bascule quand elle découvre que celui-ci a été racheté par l’homme qui l’a quittée sans une seule explication des années auparavant. L’ancien geek déjanté a laissé place à un boss froid et intraitable, peu enclin à revisiter le passé. Mais Cherry refuse de se rendre sans combattre : dommage pour lui, elle a décidé que leur histoire était loin d’être terminée !

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman du duo Izia Soley. Je l’attendais avec impatience. Je remercie Orlane des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Ne jamais sous-estimer le pouvoir des mots. Ils peuvent vous mettre à genoux, vous terrasser, vous élever ou juste, comme dans ce cas précis, soulager votre cœur d’une ombre passagère. »

Cherry a 26 ans et vit à New York en colocation avec sa meilleure amie Callie, mais a grandi au Kansas entourée de ses parents aimants et de ses six frères et sœurs. Elle est la chroniqueuse phare d’un des plus célèbres magazines féminins All Queens depuis trois ans. Ce magazine prône la femme dans sa globalité. Chacune d’elle peut s’identifier à ce que propose celui-ci. Cherry s’est faite repérer et débaucher grâce à son compte instagram qui compte désormais plus de deux millions d’abonnés. Elle conseille et questionne ses abonnés sur différents sujets. Sa rubrique chez All Queens concerne essentiellement le sexe. Cherry est une femme fermement indépendante qui s’éclate dans son boulot.

« Cherry est telle qu’elle a toujours été : une femme qui ne tient dans aucun cadre. Une femme qui les abat pour exploser le monde de ses couleurs. »

« Cette nana est pire qu’un rottweiler. Elle plante ses crocs dans sa proie, et ne l’abandonne plus. »

Bart a 29 ans et vit également à New York là où il a grandi, même s’il a aussi passé une partie de sa vie au Kansas. C’est d’ailleurs à ce moment-là que sa route a croisé celle de Cherry grâce à leurs amis en commun. Bart travaille pour l’entreprise de son père Spencer Industries, spécialisée dans le rachat d’entreprise. C’est bien loin de la vie que l’adolescent geek, qui bouffait la vie à plein dents, avait imaginé mener. Bart est devenu un robot. Il arbore un masque lisse et implacable.

« Malgré les années, c’est comme si l’absence de Bart n’avait jamais creusé de fossé entre nous. Comme s’il avait toujours été avec nous, à attendre le bon moment pour réintégrer sa place. Ou à attendre que je vienne débusquer son cul si tentant. »

All Queens vient d’être racheté par Spencer Industries. Cherry est loin d’en être ravie. Elle a peur que le nouveau patron vienne à changer la ligne éditoriale. Cherry aimait sa big boss, mais celle-ci a décidé de passer le flambeau. C’est en retard que Cherry va arriver à la réunion de présentation de son nouveau boss. Et quand elle va se retrouver face à celui-ci, ça va être un choc et un vrai bouleversement. Son nouveau patron n’est autre que Bart, le seul homme qu’elle a aimé et celui qui lui a brisé le cœur en partant du jour au lendemain, il y a six ans, sans aucune explication. La colère qui la bouffe depuis toutes ces années va exploser. Cherry va attaquer Bart en pleine réunion.

« Avec elle, c’est un océan de regrets qui me submerge, me coupant la respiration. Ce que l’on a pu être. Ce que l’on aurait pu devenir. Ce p’tit con que j’ai été. Le soleil totalement azimuté que représentait alors Cherry à mes yeux. Cette façon qu’elle avait de me surprendre à chaque instant, celle que j’avais moi, de la rendre folle. »

Malheureusement pour elle, celui-ci n’a plus rien de l’homme qu’elle a connu. Bart va se montrer froid, dur et prendre un malin plaisir à l’énerver encore plus. Il est déterminé à oublier le passé. Cette existence-là est révolue pour lui. D’ailleurs, Bart est ici uniquement parce que son père lui a imposé. Mais Cherry, pas du genre défaitiste, ne lâchera pas l’affaire tant qu’elle n’aura pas eu des explications et des excuses de Bart par rapport à sa disparition six ans plus tôt. Celle-ci ne s’est jamais vraiment remise de cet abandon. Elle lui en veut. Cherry a bien du mal à croire que Bart puisse avoir autant changé. D’autant que parfois, elle entrevoit l’ancien lui. La détresse de celui-ci la touche.

« Elle me trouble. Me déstabilise. Crée des envies, des besoins autres que celui de l’avoir dans mon lit. Des désirs qui me foutent en l’air. Parce que je suis incapable de lui offrir quoi que ce soit. Je le voudrais. À en crever, mais… c’est impossible. Je l’abîmerais et cette perspective tourmente chaque pauvre cellule qui me compose. Hors de question que Bartholomew Spencer troisième du nom et le fardeau qu’il trimballe, que je le veuille ou non, l’empoisonnent. »

Entre Cherry et Bart, tous les coups seront permis. Chacun d’eux veut avoir le dernier mot et ne peut s’empêcher de riposter à la moindre provocation. Cherry va faire de la vie de Bart un enfer, le pousser à bout tant qu’elle n’aura pas obtenu ce qu’elle veut, peu importe que celui-ci soit désormais son patron et qu’elle risque son job. Quand à Bart, il n’est pas en reste. Celui-ci va notamment imposer à Cherry de bosser dans un bureau minuscule ressemblant à un cagibi, plutôt que chez elle. Si Bart fait tout pour ne rien laisser transparaitre, la présence de Cherry ne le laisse pas indifférent. Elle l’agace autant qu’elle l’obsède. Tout compartimenter devient difficile. L’ancien Bart, qu’il avait enfui au fond de lui, essaye de remonter à la surface. Résister deviendra de plus en plus difficile au fil du temps.

« Sa façon de m’embrasser a tout d’un cri, d’un appel à l’aide, mais, à cet instant, je fais la connerie de l’étouffer, ce cri. De l’ignorer, trop centrée sur mon propre désir, qui me bouffe de l’intérieur. »

« Certaines matières ne doivent pas se rencontrer, sous peine d’engendrer une série de réactions en chaîne menant au désastre. Je crois bien que l’on se trouve tous les deux au centre d’un de ces schémas. »

Callie n’a pas encore fait le deuil de sa relation avec Bart. Elle va jouer avec le jeu en se frottant à celui-ci alors que ce qu’elle ressent aujourd’hui est encore plus puissant. Réussira-t-elle à encaisser tous les coups sans finir avec le cœur brisé une nouvelle fois ? Aura-t-elle la force de se battre jusqu’au bout pour Bart ? Réussira-t-elle à détruire l’armure de celui-ci et à trouver la clef de son cœur ? Qui rendra les armes le premier ? Et pourquoi Bart est-il parti il y a six ans ?

« Parce que c’est ça, l’amour… choisir son bonheur avant tout. Un bonheur que l’on puise en soi, en l’autre, en tous ces instants partagés, qu’ils soient heureux ou tristes, frivoles ou superficiels, monotones ou combatifs. »

J’ai eu un coup de cœur pour cette histoire mystérieuse, touchante et pleine de piquant. J’ai été happée dès les premières pages par cette romance si bien construite et surprenante qui m’a parfois fait mal au cœur. Je ne m’attendais pas du tout à une telle intrigue en démarrant ce roman. J’ai aimé les interludes, avec les petits clins d’œil aux personnages des autres romances des auteures. Les sujets traités à travers cette histoire sont originaux, importants et d’actualité notamment celui du danger des réseaux sociaux et de l’acceptation de soi. La plume des auteures est si addictive. J’ai littéralement dévoré cette romance. Je n’avais pas envie de quitter les personnages si attachants.

« Sa présence dissipe le brouillard dans lequel je végétais. C’est elle, c’est moi. Et qu’importe le reste. Maintenant, je le sais. Je le sens. Le ressens. Qu’importe que je me perde, Cherry me ramènera toujours si je m’éloigne d’elle ou juste de moi. Si Spencer tente de reprendre la main sur le mec dont elle a eu la connerie de tomber amoureuse. »

Cherry est une femme entière, pétillante, libre, déterminée et têtue. Elle a un caractère bien trempée et ne manque pas de mordant. C’est une vraie tornade qui ne se laissera jamais faire et qui prend parfois un peu trop les choses à la légère. J’ai vraiment adoré sa forte personnalité et les valeurs qu’elle défend. Cherry ne se laissera jamais dicter sa conduite et va prendre conscience de choses importantes au cours de l’histoire. Bart est un homme sombre, protecteur, autoritaire, mystérieux et arrogant. Son mal-être est profond et m’a touché. Cherry va envahir son monde de couleurs et le libérer des chaines qui l’entravent.

« LA fille quoi… Mon Arwen. Compatissante. Sexy. Imprévisible. Chiante. Indépendante. Jalouse. Sensuelle. Empathique. Douce. Dingue. Émotive. Féroce ou bien encore passionnée. Et surtout… surtout à moi. Autant que je lui appartiens. »

« Celle qui vous relève et vous donne l’occasion de vous pardonner, de fusionner les deux âmes distinctes qui bataillent sous votre chair. Parce que c’est exactement ce qu’elle a fait. Cherry m’a pardonné, m’a offert la chance de me pardonner, moi. De réunir le gamin que j’étais et l’homme que je suis devenu. »

Entre Cherry et Bart, c’est explosif et sensuel. J’ai adoré leurs joutes verbales. Ils ne vont jamais cesser de se rendre coup sur coup. J’ai beaucoup aimé retrouver un peu les personnages des deux autres romances de l’auteure, notamment Méléri et Shilow. Et j’espère que Callie, la meilleure amie de Cherry et Méléri, aura elle aussi sa belle histoire d’amour. Entre provocations, rancœur, trahison, non-dits et affrontements, cette romance est rempli d’émotions et de tensions. Je vous recommande grandement cette histoire passionnante, intrigante et magnifique, qui fait passer de beaux messages. Vous serez embarqué d’emblée dans l’univers et vous ne pourrez pas en ressortir avant la fin.

« Parce que sa folie fera que mon monde sera toujours parfaitement bancal. Parfaitement imparfait. Alors non, je sais que jamais, je ne serai rassasié de cette femme. Jamais. Tant qu’il me restera un souffle, celui-ci lui appartiendra. »

« Le souci, c’est que notre monde actuel nous demande, nous force à nous classer dans une catégorie bien spécifique. Ce que trop d’entre nous font sans même le réaliser. »

« Grâce à Cherry, je n’ai plus besoin de me cacher. »

Note : 5/5


Elsa

3 commentaires sur “Don’t mess with the boss

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s