Chroniques·Non classé

Love crescendo

Auteure : Tillie Cole

Editions : Hachette Romans

 

Résumé :

Lorsque Cromwell, 19 ans, est derrière ses platines, les corps se pressent, la fièvre monte. Personne ne lui résiste. Jusqu’à la fille dans la robe violette. Ce soir-là, Bonnie est venue voir l’ex prodige du classique qui lui a inspiré sa passion. Son verdict tombe, implacable  : la musique de Cromwell n’a plus d’âme. Cromwell n’aurait pas dû se laisser atteindre. Pourtant, les paroles de Bonnie rallument en lui l’étincelle de quelque chose qu’il croit mort depuis longtemps. Alors, quand le destin les force à travailler ensemble, leur attirance mutuelle les rapproche, leurs sentiments se font plus forts. Et, malgré les secrets qui pourraient leur briser le cœur, jour après jour, leur amour va crescendo…

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau Tillie Cole, une auteure dont les livres me procurent toujours beaucoup d’émotions. J’attendais avec impatience la sortie de ce roman.

« Cromwell Dean souffrait tellement qu’il en avait perdu son amour pour la musique. Pire encore, jouer le rendait triste au point d’en pleurer. »

Cromwell a 19 ans et est l’un des DJ les plus populaires du moment. Avec sa musique, il envoute la foule mais sa musique est devenue sans âme. En réalité, Cromwell a un vrai don. Pour lui, composer est aussi naturel que de respirer. Dès son plus jeune âge, il a composé des symphonies. La musique classique était sa passion. Mais un drame a tout bouleversé il y a trois ans. Depuis, il refuse d’exploiter son don. Il s’est donc réfugié dans l’électro. Cromwell est un solitaire.

« De quelle couleur était ma chanson ? ai-je demandé. Cromwell a poussé un soupir. — Elle a illuminé mon monde. »

Bonnie étudie la musique. Ce qu’elle aime plus que tout, c’est écrire des chansons. C’est en entendant les musiques de Cromwell qu’elle a eu envie de devenir musicienne. Sa musique l’a fascinée. Bonnie admirait ce jeune prodige. Aujourd’hui, elle est déçue ce qu’il est devenu. Pour elle, sa musique est sans émotion désormais. Et elle a plus que jamais envie de comprendre pourquoi il a abandonné la musique classique.

« Mes mains mouraient d’envie de créer, comme chaque fois qu’un grand événement avait lieu dans ma vie. Bonnie était un grand événement. Elle était entrée en moi comme un ouragan. Pour la première fois depuis longtemps, je me suis endormi au petit matin avec le sourire aux lèvres. »

Cromwell et Bonnie vont se retrouver dans la même université. Easton, le frère de Bonnie, va direct prendre sous son aile Cromwell qui débarque dans un nouveau pays qu’il ne connait pas. Bonnie et Cromwell vont partager les mêmes cours. Et ils vont même devoir travailler ensemble sur un projet de composition. Leurs débuts seront compliqués. Bonnie ne va pas hésiter à dire à Cromwell ce qu’elle pense de sa musique actuelle. Elle va le pousser dans ses retranchements. Cromwell ne va pas du tout apprécier le côté intrusif de Bonnie. Elle l’agace.

« Quand Bonnie était près de moi, chaque sensation était décuplée. Je voyais des explosions de couleurs, des lignes, des formes, des teintes mates et métalliques. J’étais immergé, noyé. Tel un barrage qui craquerait sous la pression, je l’ai laissée entrer. »

Mais en même temps, contre toute attente, à son contact, Cromwell ressent de nouveaux des émotions. Son âme se ravive. Les murs qu’il avait érigés autour de lui s’effondrent un à un au fil du temps passé avec Bonnie. Des sentiments vont naitre entre eux. Mais pourtant leur histoire est impossible pour une raison mystérieuse. Bonnie et Cromwell ont chacun leurs douleurs et leurs secrets.

« Son sourire faisait chanter mon cœur. »

« Il était mon bleu-violet. Ma note préférée. »

Cette histoire est aussi tragique que belle. Elle est si intense et déchirante. L’univers dans lequel nous entraine l’auteure est original et si fascinant. Une nouvelle fois, j’ai été emportée dans un tourbillon d’émotions. Ce livre est une vraie leçon de vie. Même-si j’avais deviné la fin du roman, les larmes ont coulé. Mon coeur s’est brisé. C’était inévitable. La plume de cette auteure est vraiment poétique et poignante. A travers ce roman, Tillie Cole explore des thèmes forts comme celui du deuil et de la maladie.

« La perte de nos proches rend le monde plus sombre, mais au fond, ils ne sont jamais vraiment partis. Ils sont en nous. »

Les personnages sont vraiment attachants. Bonnie est une femme forte, têtue, déterminée, franche et pleine de vie. Elle va beaucoup apporter à Cromwell. Celui-ci est mystérieux, brut de décoffrage, renfermé et torturé. C’est une énigme. Son histoire nous est dévoilée au fil des pages. Sa douleur est si profonde. Il nage en plein désespoir. C’était troublant de lire à quel point la musique pouvait le plonger dans l’horreur, alors que c’est aussi ce qui le fait vivre.

« J’ai remarqué la façon dont tu le regardes, dont il te regarde. — Comment ? ai-je demandé. — Comme si tu étais son oxygène. Comme si tu étais capable d’éteindre le feu qui brûle en lui. »

Entre Cromwell et Bonnie, c’est très tendre. Grâce à Bonnie, Cromwell va se libérer. Elle va apaiser sa colère et le pousser à redevenir lui-même. Elle va l’aider à renouer avec sa passion et combler le vide de sa vie. Malheureusement pour eux, tout sera loin d’être simple. Ils vont vivre une situation insoutenable qui m’a profondément bouleversée. Pour eux, être ensemble sera une nécessité. Je vous recommande grandement ce roman aussi beau que triste. Vous ne pourrez pas ressortir indemne de cette lecture. Cette histoire restera ancrée longtemps en moi, tout comme Mille baisers pour un garçon.

« Cromwell embrassait comme il jouait, avec passion, avec toute son âme. »

« Il serait, pour toujours, les battements de mon cœur et de mon monde. »

Note : 5/5

 

Elsa

 

 

 

5 commentaires sur “Love crescendo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s