Chroniques·Non classé

Jeux imprudents – vol 1/6

img_2635-1

Auteure : Emma Green

Editions : Addictives

Résumé :

« À 17 ans, je fuis l’enfer, ma famille d’accueil et le désert du Nevada pour venir retrouver Harry Quinn sur son île paradisiaque. Harry, c’est mon amour d’enfance. Et ma plus grande trahison. Kidnappé à 3 ans et séquestré jusqu’à 11, il a traversé le pire. Et j’étais là. Maintenant majeur, de retour parmi les siens et devenu le roi de la fac de Key West, il s’est reconstruit sans moi et s’est métamorphosé : je l’ai quitté enfant, je le retrouve immense, puissant, sculpté, beau à crever. C’est bien joli, tout ça… mais moi, je deviens quoi ? Moi qui lui rappelle son enfance volée, cette vie d’avant qu’il veut tant oublier, j’ai tout à perdre. Harry compris, mais j’ai trop besoin de lui pour renoncer. Il avait juré de ne jamais m’abandonner. Pourquoi a-t-il brisé notre pacte d’enfants ? »
Petits, June et Harry ont partagé leur solitude et joué à ne pas avoir peur. Aujourd’hui, leur passé les rattrape et, pour sauver leur peau, ils vont devoir s’apprivoiser à nouveau, s’unir enfin, se tendre la main… et ne plus jamais se lâcher.

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le début du nouveau Emma Green que j’attendais avec impatience. Surtout quand j’ai su que c’était un spin off de la série « Jeux ». C’est grâce à cette série que j’ai découvert ces auteures et les éditions addictives. Je remercie une nouvelle fois Carole pour l’envoi. 

June a connu Harry lorsqu’il était chez sa ravisseuse, dans le Nevada, alors qu’ils avaient 7 et 8 ans. Elle était sa voisine. Elle ignorait qu’il s’était fait enlever et qu’il était à des milliers de kilomètres de chez lui. Elle le connaissait sous le nom de Zachary. Cela fait désormais 7 ans qu’Harry a retrouvé sa famille et qu’elle l’a perdu. Elle n’a jamais pu l’oublier. Elle a toujours espéré qu’il reviendrait la voir. Mais il ne l’a jamais fait. C’est donc elle qui va débarquer à Key West et le traquer pour enfin le retrouver.

« Juno, tu sais que, même quand on est à bout de souffle, au bord du gouffre, avec les pieds qui dépassent dans le vide, il y a encore des choses à faire. Il suffit d’un tout petit pas en arrière. D’une décision qu’on prend au bon moment. Même quand on croit qu’on a épuisé toutes nos chances, toutes nos possibilités, il reste celle à laquelle on n’avait pas pensée. »

June est une jeune-fille de 17 ans plus seule que jamais. Elle n’a pas de parent. La seule qui se préoccupe vraiment d’elle c’est son éducatrice. Harry a été son amour d’enfance, son double, son seul ami, son réconfort. Le seul qui prenait soin d’elle comme personne ne l’avait jamais fait pendant 3 ans. Elle faisait le mur pour le rejoindre chaque soir dans sa chambre. Et personne n’a jamais rien su. Ils étaient le secret l’un de l’autre. Elle le connait mieux que personne. 

« A garder un secret, à jouer à des jeux stupides, à dire des mots affreux, à grimper aux gouttières et à courir plus vite que les grands. Il avait les yeux qui brillaient. Il avait l’air aussi heureux qu’effrayé. Comme si c’était la première fois qu’il avait un petit bout de vie rien qu’à lui. Et moi, j’ai eu cette sensation unique d’avoir trouvé mon parfait opposé, celui qui complète la pièce du puzzle, celui qui s’emboîte à ton Lego, celui qui te manquait pour te construire bien droit. Pour grandir sans tomber, c’est ce que j’avais fait toute ma vie, à 7 ans et demi. »

Harry est désormais un homme. Ce n’est plus l’enfant vulnérable qu’elle a connu. Il est plus libre que jamais maintenant. Il semble s’être remis de ses 7 ans loin de sa famille. Ses retrouvailles avec Harry seront loin d’être comme elle les imaginait. Mais peu importe, June est prête à tout pour l’avoir près d’elle de nouveau et qu’il respecte le serment qu’ils ont fait alors qu’ils étaient encore enfant. Elle ne renoncera jamais. Elle a besoin de lui pour la sauver. Mais n’est-ce pas trop tard ?

« Est-ce qu’il n’est pas devenu trop différent, à force de vivre si loin ? Est-ce que son index n’a pas été trop longtemps séparé du mien ? Est-ce que ce n’est pas simplement trop tard, pour nous deux ? Pour ce pacte dont il ne reste presque plus rien ? »

J’ai adoré ce début d’histoire. Les mots des auteures sont toujours aussi beaux. J’aime vraiment beaucoup l’idée de cette nouvelle histoire mettant Harry en personnage principal. Et le fait qu’il ait connu June pendant son enlèvement. J’ai un faible pour les amours d’enfance. Et je sens que cette histoire va ravir mon petit cœur. 

« On a relu notre pacte, un milliard de fois, en faisant se toucher nos doigts. C’est moi qui gardais précieusement le petit papier plié, froissé, sur lequel les traces de sang séché commençaient à s’effacer. On les ravivait, de temps en temps, d’une goutte de sang mêlé et frais. Et nos index ne se séparaient jamais. Jusqu’au jour de février où on m’a arraché mon Lego, ma pièce de puzzle, la main qui me tenait debout. Ma parfaite moitié. »

Les personnages sont géniaux. On découvre Harry sous un nouveau jour. Et malgré qu’il montre que tout semble aller pour le mieux, on sent qu’il cache quelque chose. Ce n’est plus l’enfant de 3 ans plein d’innocence trimballant son doudou alligator partout qu’on a connu au début de « Jeux interdits ». Et j’adore l’idée de voir grandir encore ce personnage. June a du caractère. Mais c’est une sensible avant tout. Elle semble avoir déjà traversé beaucoup d’épreuves malgré son jeune âge. Elle est brisée. 

« Je tente de le provoquer, comme je l’ai toujours fait. Parce que c’est le seul moyen que je connais pour l’atteindre. Parce que sa force tranquille n’a d’égale que ma bombe à retardement. Parce qu’on était si différents, si complémentaires, si parfaitement symétriques, avant. Et que, quelque part entre ses muscles et sa froideur, ici et maintenant, il y a une pièce de puzzle qui s’emboîte à la mienne. Une place pour moi dans cette vie que je ne connais pas. Une place pour moi contre ce corps qui me repousse. »

Et qu’est-ce que c’est agréable de retrouver l’univers de cette histoire. Key West. Et Tristan et Liv qui sont toujours aussi joueurs. D’ailleurs l’histoire commence par une super réunion de famille. Et on les retrouve tous. Même Betty Sue. 

Sachez que vous pouvez lire ce spin off sans même avoir lu « Jeux interdits » et « Jeux insolents » mais je vous recommande vraiment de les lire. L’histoire fini de nouveau sur un suspense et me donne déjà envie de me plonger dans la suite. Cette histoire s’annonce pleine de danger et de mystères. 

« A la vie à la mort. Ensemble pour toujours. Tous les deux. Ce n’est pas un jeu. »

Note : 5/5

Elsa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s