Chroniques·Non classé

Dear Santa Klaus

 

Auteure : Kaléna

Autoédité

 

Résumé :

Cette année, c’est le Grinch qui distribue les cadeaux.
Klaus déteste Noël.
C’est un fait connu de tous et son surnom de Grinch lui colle à la peau.
Alors imaginez sa réaction lorsqu’il se voit confier une mission impossible à refuser : endosser le costume de Santa Claus dans un orphelinat ou passer par la case prison.
C’est ainsi qu’il atterrit à Candy Cane Lane, un village dédié à Noël où il fait la rencontre de Camélia, la responsable du Centre dans lequel il a l’obligation de travailler.
Ils n’ont rien en commun mais vont devoir apprendre à s’apprivoiser, la vie de Klaus en dépend et Camélia refuse de voir disparaître la magie de Noël dans les yeux de ses petits protégés.
Quinze jours de sacrifice pour l’un comme pour l’autre ne devraient pas être si terrible après tout !

 

Service presse

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance de Kaléna, une auteure dont j’aime beaucoup les romans. Cette fois, c’est une romance de Noël. Je remercie Kaléna pour l’envoi de son roman.

 

Klaus vit à Chicago et a monté une start-up avec son frère. Il a eu une enfance heureuse, pleine d’insouciance. Il y a encore trois ans, Klaus menait une vie parfaite. Mais tout a basculé en quelques secondes. Klaus a tout perdu et a fait des découvertes bouleversantes. Depuis, il s’est égaré en chemin et survit seulement. Sa vie tourne uniquement autour de son travail. Et encore, Klaus a du mal à assurer sur ce point aussi.

 

Camélia vit en Californie, dans le village de Candy Cane Lane, dans un chalet de la pension Dickens gérée par sa mère. Elle travaille dans un orphelinat. Passionnée par l’art, Camélia y initie les enfants. Elle est très attachée à ces derniers. Camélia adore son métier. Elle fait tout pour créer de beaux souvenirs aux enfants, surtout durant cette période magique qu’est Noël.

 

Klaus a commis un délit. Suite à cela, le juge l’a condamné à effectuer deux semaines de travaux d’intérêt général dans l’orphelinat de Candy Cane Lane. Le pire ? Sa mission sera de jouer au père Noël. Un enfer pour Klaus qui déteste tout ce qui se rapporte à cette fête. On le surnomme le Grinch. Mais il n’a pas vraiment le choix. C’est soit ça, soit la prison. Une pause dans sa vie est peut-être ce qui peut arriver de mieux à Klaus pour qu’elle retrouve un sens. Le voilà donc à Candy Cane Lane. Ici, le dépaysement est garanti pour Klaus. Tout transpire Noël.

 

« Je me doutais que cet homme était complexe, mais il l’est bien plus que ce que j’imaginais. Très souvent distant, froid, détestable, il laisse entrevoir un autre aspect plus humain et sensible. »

 

Camélia est chargée de valider les travaux d’intérêt général de Klaus. La présence de ce dernier est loin de la ravir. Malheureusement c’est sa seule chance d’avoir un père Noël cette année. Leur bénévole les a lâchés. La première rencontre entre Camélia et Klaus sera mouvementée. Klaus va se montrer odieux et désagréable. Mais Camélia ne se laissera pas faire. Elle ne lui laissera rien passer. Offrir un Noël magique aux enfants est sa priorité. Alors hors de question que Klaus foire sa mission. Cette mission est difficile pour Klaus. Elle fait remonter des souvenirs douloureux. Mais il doit aller au bout. Au moindre faux pas, c’est la prison qui l’attend. Son avenir est entre les mains de Camélia. Ces deux semaines s’annoncent longues pour Klaus… ou pas.

 

« Klaus, la vie elle-même est multicolore. Regarde tout ce qui nous entoure, et tu remarqueras que la couleur c’est la vie. »

 

Klaus va toute suite intriguer Camélia. Elle sent que sa répulsion envers Noël cache quelque chose de profond. Au fil des jours, Camélia découvre des facettes de Klaus qui la surprennent. Il se révèle patient avec les enfants et s’investit de plus en plus dans sa mission. Camélia a envie de l’aider, de le soutenir. Cet homme lui plait. Mais Camélia refuse de craquer. Elle ne sait même pas ce que Klaus a fait pour avoir cette peine. Trop de choses les séparent. Son travail est sa priorité. Et Klaus finira par repartir. Camélia doit se protéger. Mais ce n’est pas si simple de résister en passant toutes ses journées avec lui qui la désire également et qui prend un malin plaisir à envahir son espace vital. Alors pourquoi Klaus est-il allergique à Noël ? Ira-t-il au bout de sa mission ? Et si ce voyage lui apportait bien plus que prévu ?

 

« La couleur c’est juste l’expression de la vie et de la différence. »

 

J’ai aimé cette histoire touchante, drôle et mystérieuse. Je suis toute suite entrée dedans. L’intrigue est bien menée. Certains passages m’ont fait mal au coeur et m’ont mis les larmes aux yeux, tandis que d’autres m’ont donné faim et envie de boire un bon chocolat chaud. L’esprit de Noël est présent. Ça m’a donné envie d’aller dans ce village féérique. J’ai passé un bon moment avec cette romance pleine d’espoir. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable à lire.

 

« C’est en partie pour cela que je t’aime. Ton coeur est si grand et si bon qu’il réalise des miracles. »

 

« Il m’embrasse et j’ai l’impression que mon monde se remet enfin à tourner sur son axe. »

 

Les personnages sont attachants. Camélia est une femme bienveillante, pétillante, généreuse, forte et optimiste. Elle a un si grand cœur et est pleine de compassion. Son histoire m’a touchée. Tout ce qu’elle apporte à ces enfants est si beau. Klaus est un homme tourmenté, brisé, sensible, généreux et attentionné. Son passé m’a toute suite intriguée. J’avais tant envie de comprendre celui qu’il est devenu. Klaus a de profondes blessures. Ce qu’il a vécu est terrible. Au fil des pages, il va se retrouver et vivre pleinement. J’ai aimé le suivre dans sa reconstruction. Entre Camélia et Klaus, c’est aussi tendre qu’intense. Il y a une réelle alchimie. Mais leur relation va prendre du temps à naître.

 

« La mort met fin à vie, pas à une relation. »

 

« J’ai toujours dit que tu avais quelque chose de magique et je le confirme encore aujourd’hui, tu as fait du Grinch un homme éperdument amoureux. »

 

J’ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires, notamment les enfants de l’orphelinat, et plus particulièrement Milo et Eliott. Ils sont si touchants. J’avais juste envie de les adopter et de leur offrir tout l’amour dont ils ont tant besoin. J’ai aussi adoré la mère de Camélia qui est si solaire et le frère de Klaus qui souhaite plus que tout retrouver son frère. Entre défis, affrontements, tension, espoir et drame, je vous recommande grandement cette histoire de seconde chance gourmande et pleine de piquant.

 

« S’il savait comme j’ai aimé nos rivalités, notre complicité, il se rendrait compte que lui aussi m’a changée. »

 

Note : 4/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s