Chroniques·Non classé

No sex at work

no

Auteure : Delhia Bouvier

Editions : Addictives

Résumé :

Sur le plan professionnel, Selena évolue dans un monde d’hommes. 
Sur le plan perso ? Elle ne veut plus entendre parler d’eux ! 
Cela fait longtemps que la jeune femme fuit toute présence masculine et tout rapprochement intime. Malgré les encouragements de ses amis, elle n’est pas prête à partager de nouveau sa vie ni son lit avec quiconque. Et sûrement pas avec Erwan, l’ingénieur en charge de son projet, un homme prétentieux et sûr de lui qui la met hors d’elle !
Et puis, Selena le sait, si elle franchit le cap avec un collaborateur, elle ne sera plus jamais prise au sérieux dans son travail. Alors, même s’il est le premier à la troubler depuis des années, elle doit se concentrer sur son aspect « arrogant », pas sur le désir inattendu qu’il provoque en elle. 
Pourtant, plus Erwan embrase ses sens, plus elle entrevoit qu’il pourrait être la clé de la redécouverte de son plaisir. 
Le laissera-t-elle l’approcher pour qu’il l’aide à se réconcilier avec son corps, et bien plus encore ? 

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance de Delhia Bouvier. J’ai adoré ses deux autres. Alors je n’ai pas hésité longtemps avant de craquer pour celle-ci. Je remercie Orlane des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« J’ai l’impression que nous sommes deux aimants qui attendent impatiemment la collision pour ne faire qu’un. »

Selena a 30 ans et vit à Paris, en colocation avec son meilleur ami, Jérémie, depuis deux ans. Elle est référente sécurité pour des chantiers depuis deux ans. Selena s’épanouie dans son travail et s’y investit à fond. Pourtant pour elle, ce n’est pas simple d’évoluer dans ce monde d’hommes avec son passé. Selena a vécu une relation nocive durant de longues années. Et cela fait deux ans qu’elle n’a plus aucune vie sexuelle. Selena se tient à l’écart des hommes dans sa vie privée. Elle suit une thérapie depuis deux ans.

« Il faut parfois tomber pour se relever. »

« Les dégâts en moi sont si profonds qu’il m’est difficile de reprendre une existence sereine, même aujourd’hui. »

Erwan a 30 ans et vit à Paris. Il est ingénieur et adore son boulot. Erwan est sur le point de voir s’accomplir son gros projet : la construction  d’un tunnel permettant la liaison entre le Corse et la Sardaigne. Cela fait plusieurs années qu’il travaille dessus. Son patron est son mentor. Il lui a permis de grandir vite professionnellement.

« Il n’y a absolument rien à jeter chez Erwan Wolves, excepté peut-être sa cervelle et ses remarques acides. »

« Après tout, elles sont combien dans ce cas ? Combien à se cacher du monstre qui s’est glissé dans leur lit, car il a été suffisamment malin pour camoufler sa véritable nature ? »

Selena a fait ses preuves et se voit confier son premier gros dossier : un des projets les plus ambitieux de France. Elle compte bien prouver à son patron qu’il a eu raison de lui faire confiance. Mais ce ne sera pas simple. Son premier rendez-vous avec Erwan, l’ingénieur du projet, sera chaotique. Celui-ci n’est pas enchanté de se retrouver face à une novice. Il doute de ses capacités. Erwan va rabaisser Selena. Mais pour Selena, il est désormais hors de question de se laisser faire. Même-si cet homme lui fait perdre ses moyens avec ses réflexions déplacées, elle va le remettre à sa place. Selena sait qu’elle est compétente et que son dossier est béton. Ce projet la passionne.

« Je vous signale que mes compétences ne s’arrêtent pas à mon 90C. Mais si vous voulez mon 39 dans le postérieur, je suis également calée dans ce domaine. »

« Monsieur Wolves, je ne m’abaisserai pas à répondre à un homme qui ne sait sans doute pas où se trouve le point G d’une femme. Au moins, le sexe masculin, vous êtes facile à cerner. Un doigt dans le cul, un titillement de prostate, et vous perdez pied dans les trente secondes. Trouvez-vous un bon urologue et cessez de juger la vie sexuelle des autres sans savoir. »

En réalité, si Erwan se comporte comme un connard, c’est parce que Selena le trouble. C’est son moyen de la garder à distance. La prestance de Selena le décontenance. Il ne supporte pas qu’une femme vienne le distraire dans ce projet si important pour lui. Erwan impressionne et trouble Selena. C’est le premier homme à la bousculer, à la faire réagir depuis deux ans. Il représente tout ce qu’elle déteste et tente de fuir. Malgré son caractère repoussant, Erwan attire Selena. Pourtant, c’est le seul homme qu’elle ne peut pas avoir. Erwan est son plus gros client. Leurs relations doivent rester strictement professionnelles. La carrière de Selena est en jeu. Transgresser les règles ternirait sa réputation. Et son travail est sa priorité.

« Il a réveillé toutes mes envies en quelques secondes en admettant enfin que j’ai de la valeur. »

« J’ignore si je saurai accorder ma confiance à nouveau, m’ouvrir, parler. Je me suis enfermée dans une coquille dans laquelle je me sens bien. J’ai l’impression qu’un intrus tente d’y ouvrir une faille. »

« Elle m’impressionne, anime ma curiosité et bouleverse mes idées reçues. Je commence réellement à être le fan numéro un de cette nana. »

Sauf que faire taire ce désir si incontrôlable sera de plus en plus difficile au fil du temps. D’autant que Selena ne peut pas fuir Erwan. Tous deux sont amenés à travailler régulièrement ensemble et sur une longue durée parce que le projet sur lequel ils travaillent est colossal. Et Erwan a de plus en plus envie de découvrir Selena, même-si lui aussi n’est pas censé craquer pour une collaboratrice. Cette femme battante dans son travail mais fragile dans sa vie personnelle l’intrigue. Mais approcher Selena n’est pas simple. Elle a vécu l’enfer et a élevé de solides barrières autour d’elle. Ses vieux démons ne sont jamais loin. Et les souvenirs ne cessent de la hanter. Alors Selena réussira-t-elle à accorder de nouveau sa confiance ? À baisser les armes ?

« Je ne veux pas être simplement le pansement, mais bien la possibilité d’un futur. »

« Je suis sa délivrance, il est mon renouveau. »

« Nous sommes les deux pièces d’un puzzle qui se cherchaient afin de pouvoir parfaitement s’emboîter. »

J’ai adoré ce roman touchant, réaliste et intense. Je ne m’attendais pas du tout à une telle intrigue. J’ai été surprise. Le thème évoqué est si fort et d’actualité malheureusement : les violences conjugales. L’auteure traite ce sujet important avec beaucoup de justesse et des mots percutants. Elle parle notamment da la justice qui ne condamne bien souvent pas assez ces actes. J’ai aimé l’univers inédit de cette romance. Ce n’est pas une romance dans le monde du travail comme les autres. C’était un plaisir de retrouver la plume addictive de l’auteure. J’ai littéralement dévoré ce roman.

« Je compte bien l’aimer et la chérir jusqu’à mon dernier souffle. Elle m’a fait le plus beau cadeau qu’il soit, elle vient de m’offrir sa confiance et son abandon total. Son « Je t’aime » a complètement chamboulé mon cœur, qui ne souhaite battre que pour elle désormais. »

« Mon chez-moi, c’est à ses côtés, dans ses bras, près de son cœur, peu importe l’endroit. »

Les personnages sont attachants et si complémentaires. Selena est une femme déterminée, ambitieuse, intelligente et combative. C’est une survivante. Je l’admire pour avoir eu le courage de se relever malgré ce qu’elle a vécu. Elle est aussi fragile que forte. Sa détresse m’a touchée. Elle se dénigre constamment. J’ai eu envie de la réconforter, de lui faire prendre conscience de sa valeur, de l’aider à s’accepter telle qu’elle est. Erwan va l’apaiser et l’aider à faire la paix avec son corps. Erwan est un homme magnétique, taquin, protecteur, patient et honnête. Il sait reconnaitre ses erreurs et sera d’un grand soutien pour aider Selena à se reconstruire.

« Tu n’es pas simplement belle, Selena. À mes yeux, tu es parfaite et j’aimerais que tu sois consciente de ta valeur. Je rêve de t’adorer et de prendre soin de toi, mais tu devrais également avoir envie de le faire pour toi-même. Tu mérites de te sentir exceptionnelle, que ça soit dans mes bras ou ailleurs, parce que tu l’es. »

« Cette femme qui a bouleversé mon monde, est en train de redonner vie à mon cœur cadenassé. »

Entre Selena et Erwan, c’est aussi tendre que puissant. La tension est palpable entre eux. J’ai aimé leurs joutes verbales et le temps que met leur relation à se mettre en place, en accord avec le passé de Selena. Je pense que ce roman pourra aider de nombreuses femmes. Selena n’est malheureusement pas un cas isolé. On le constate chaque jour. Entre affrontements, traumatisme, passion, peurs et espoir, vous ne ressortirez pas indemne de cette belle histoire d’amour, qui mélange parfaitement moments légers et moments puissants.

« Entre nous, c’est tellement fort, tellement puissant qu’un tsunami ne parviendrait pas à éloigner nos cœurs l’un de l’autre. Le sien résonne en écho avec le mien, comme s’il avait enfin trouvé la partie qui lui manquait. Cette femme a complètement absorbé mon être afin de le fusionner avec le sien. J’ignorais que l’on pouvait ressentir de telles émotions avant de la rencontrer. »

« Il est important de peser les mots que l’on prononce, car ils peuvent avoir une incidence sur la personne qui les entend. »

« Il faut l’avoir vécu pour le comprendre. La vérité, c’est que la violence n’intervient pas dans votre vie avec un coup porté frontalement dès le premier jour. Ça ne commence pas de cette façon-là, sinon il n’y aurait aucune femme battue. On s’enfuirait dès le début. C’est une routine morbide qui s’installe de façon doucereuse dans votre vie. »

Note : 4,5/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s