Chroniques·Non classé

Bad judgement

bad judgement

 

Auteure : Eugénie Dielens

Editions : Nisha et caetera

 

Résumé :

Depuis que Sam a été accusé du meurtre de son meilleur ami, il n’a pas d’autre choix que d’encaisser continuellement le regard des autres. Pour résister à cette pression de chaque instant, Sam a pris l’habitude de repousser systématiquement toute personne tentant de pénétrer dans sa zone de vie qu’il a soigneusement construite. Jusqu’au jour où Nessi est entrée dans sa vie… Exclue injustement de son université suite à son aventure avec l’un de ses professeurs, Nessi est transférée dans celle de Seattle. Là-bas, elle souhaite profiter de son anonymat retrouvé pour enfin avoir une vie plus paisible et ne pas répéter ses erreurs passées. Quand elle croise Sam, elle est intriguée puis attirée par le mystère qui l’entoure. Quitte à mettre en péril sa nouvelle vie ?

 

Service presse

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman d’Eugénie Dielens encore. J’adore cette auteure. Et le résumé me tentait beaucoup. Alors quand Eugénie m’a proposé de recevoir son roman, j’ai toute suite accepté. Cela me permettait aussi de découvrir enfin les éditions nisha et caetera. Je les remercie pour l’envoi.

 

« Aujourd’hui, pour la première fois depuis bien trop longtemps, mon cœur s’est relancé. Je ne saurais dire si c’est pour le meilleur ou pour le pire, mais je dois rencontrer Sam. »

 

« On s’est trouvés mutuellement dans le noir et on a su éclairer la pénombre de l’autre pour mieux se trouver. »

 

Nessi a 19 ans et a grandi en famille d’accueil. Sa première année d’université fut mouvementée. Elle s’est fait exclure de l’université de New York après avoir eu une aventure avec son prof d’histoire de l’art. C’est elle-même qui est allée voir le doyen. Ne supportant plus d’être la cible de tous les autres étudiants, Nessi souhaitait se transfert à l’université de Seattle pour repartir de zéro et être de nouveau une étudiante normale. C’est le début d’une nouvelle vie pour celle-ci. Elle est en licence d’art plastique. La peinture est son échappatoire depuis des années.

 

« Je m’en fous d’être la fille bizarre, qui ne rentre pas dans le moule, je ne l’ai jamais été, et je ne vais pas changer qui je suis pour si peu. »

 

« Nessi est plus qu’un simple sentiment qui la ronge, elle reste elle-même, elle se bat pour vivre, pour être normale, alors que j’en ai perdu l’envie jusqu’à ce qu’elle me redonne un peu espoir. »

 

« Mes pinceaux me font un peu penser à ma situation, même en tentant de les nettoyer, il reste toujours des résidus des choses passées. »

 

Sam a 19 ans et a grandi à Seattle entouré de ses parents et ses deux petites sœurs jumelles. Il y a encore six mois, c’était un étudiant en musicologie plutôt discret qui aimait passer inaperçu. Malheureusement, tout a basculé suite au meurtre de son meilleur ami et colocataire, celui qu’il considérant comme son frère. Sam a direct été accusé. C’est même le seul suspect. Les preuves l’incriminent. Il est désormais devenu la bête noire dans son université et est complètement seul. Même sa famille lui a tourné le dos. Et le pire, c’est que Sam est obligé de vivre dans l’appartement où il a découvert son meilleur ami gisant dans une marre de sang. Les images le hantent sans cesse. En attendant son procès, qui aura lieu dans quelques semaines, Sam est surveillé par une psy et un agent de probation.

 

« Tout n’est plus que fausses notes dans cette mélodie sans fin qu’est devenue ma vie. »

 

« C’est impressionnant comme quelqu’un peut réussir à s’insinuer dans votre esprit sans même le vouloir à tel point que vous ne pensez plus qu’à lui. J’ai l’impression d’être happée par ce qui émane de lui. C’est une sensation étrange que d’être autant hypnotisée par une personne… »

 

« Ma vie est comme un château de cartes. Si fragile et si bancal qu’il a suffi d’un seul coup de vent pour tout détruire. »

 

Sam sombre un peu plus chaque jour. C’est une coquille vide. Vivre dans cet appartement le rend dingue. Il a perdu le goût de sa passion pour la guitare. Et ne supportant plus les murmures à son sujet, il a arrêté d’aller en cours. Celui-ci étudie chez lui ou à la bibliothèque. De toute façon, Sam est persuadée qu’il va être inculpé pour meurtre. Il ne se voile pas et est résigné à perdre sa liberté d’ici peu. C’est le coupable idéal. En six mois, aucune nouvelle preuve n’a été trouvée. Sa vie est foutue. La prison est inévitable pour lui. Cette situation le bouffe. Pour oublier et avoir un peu de répit, Sam se réfugie dans l’alcool.

 

« Six mois après, je suis dans le même état que s’il était mort la veille. Cette douleur ne m’a pas quitté, elle n’a fait qu’empirer avec toutes ces rumeurs. C’est comme une balle en plein cœur qui s’enfonce un peu plus chaque seconde, jusqu’à ce qu’on vous la retire. Malheureusement, je n’ai personne pour me soulager de cette douleur. Entendre quelqu’un rire en ma présence est comme un minuscule pansement qui tenterait d’atténuer une plaie béante au milieu de ma poitrine. »

 

« J’ai envie d’être là pour lui, je ne sais même pas pourquoi. Il a ce petit quelque chose d’attractif qui me donne envie d’approcher les yeux fermés au risque de trébucher à la première marche venue. »

 

Nessi va rapidement se voir en Sam. Il lui fait penser à ce qu’elle a vécu. Comme elle avant, Sam est un paria. Peu importe les mises en garde de sa coloc et ses amis, elle a envie de se faire son propre avis, de connaitre cet homme et de le comprendre tout comme elle en aurait eu tant besoin il y a peu. Le comportement de Nessi va surprendre Sam. Alors que les autres ont peur de lui, elle pas du tout. Et en plus celle-ci le traite comme un homme normal, pas comme un meurtrier. Sam est dérouté. Il est habitué à ce qu’on l’ignore ou l’insulte. Sam va rejeter Nessi. Il refuse de nouer une amitié, de s’ouvrir alors que d’ici peu, il ne sera plus libre pour longtemps. Mais surtout, qu’on voit Nessi avec lui pourrait ruiner sa réputation et la détruire. Sam n’a rien de bon à lui apporter.

 

« Nessi est un peu comme un mirage en plein désert. Elle me donne l’impression l’espace de quelques secondes de n’être que moi. Sauf que le retour à la réalité est rude et douloureux. »

 

« Elle semble déjà tellement… cassée. Pourquoi s’enticher de quelqu’un qui l’est tout autant sinon plus. Ce serait comme s’approcher d’une flamme en étant déjà brûlé. Risqué, inutile, et inconscient. »

 

Mais Nessi n’a pas dit son dernier mot. Elle n’est pas du genre à s’avouer vaincue et va persévérer, même-si Sam va se montrer particulièrement désagréable. La tristesse qui émane de lui touche Nessi. Et elle n’a pas peur du regard des autres. D’autant que Nessi va vite s’apercevoir que Sam est profondément gentil. Avec lui, elle se sent en sécurité. Au fil des jours, Sam va apprécier la présence de Nessi. Grâce à elle, il a l’impression d’être enfin compris. Cette femme remet tout en cause et éveille en lui des sentiments contradictoires. Nessi s’était promis de ne plus laisser un homme l’atteindre. Mais Sam bouscule tout.

 

« Je voudrais le prendre dans mes bras et ne plus le lâcher pour tenter de l’éloigner de tout ce qui le hante, mais je suis bien placée pour savoir qu’on ne peut pas effacer son passé, on ne fait que le repousser jusqu’à ce qu’il nous revienne en pleine tête, comme une bombe dégoupillée. Pourtant, je lui laisse ce petit espoir, je ne le contredis pas, après tout, espérer est tout ce qu’il nous reste quand on a tout perdu. »

 

Sauf que leur relation a une date de péremption : celle du procès. Nessi risque de ne pas ressortir indemne de cette relation. D’autant que son passé va la rattraper. Pas sûr que Seattle lui apporte une vie tranquille comme elle l’espérait. Nessi réussira-t-elle à percer la carapace de Sam ? Qui a tué Tyler ? Et pourquoi ? Sam parviendra-t-il à prouver son innocence ? Son futur n’a jamais été aussi incertain.

 

« J’ai dit qu’on ne pouvait pas réparer quelque chose qui était en miettes, mais aujourd’hui, je n’ai plus aucune certitude. »

 

« Il ne voit pas ce qu’il y a de bien en lui, tout comme je suis incapable de voir ce qu’il voit en moi. »

 

« Je n’ai aucune idée de ce que je ressens en sa présence, mais pour la première fois, je ne me sens pas coupable de vivre. »

 

J’ai vraiment beaucoup aimé cette histoire touchante, douce mais aussi révoltante. L’intrigue est originale et bien menée. Je me suis posée plein de questions sur le coupable de la mort de Tyler. Les pièces du puzzle s’imbriquent au fil des pages. Le suspense est à son comble jusqu’au bout. J’ai été surprise. Je n’ai rien vu venir. Et j’ai eu le cœur brisé. Des sujets forts sont traités, notamment celui du deuil. J’ai adoré l’univers artistique de ce roman. Les personnages sont attachants, bien construits et m’ont profondément marqué. Et la plume de l’auteure est toujours aussi prenante.

 

« À chaque fois qu’elle se rapproche un peu plus de moi physiquement, j’ai l’impression de devenir un peu plus accro, elle ne voit même pas à quel point je tiens à elle. »

 

« Il y a ce truc entre nous que je n’arrive pas à comprendre. Ce truc qui me fait perdre la tête chaque fois que nos regards se croisent, que nos peaux se frôlent, et que nos âmes se reconnaissent. Nessi arrive à toucher une partie de moi que j’ignorais moi-même, autant par la personne qu’elle est que par son art qui me fascine. »

 

Nessi est une femme déterminée, indépendante, simple, têtue et forte. Elle a appris très jeune à se débrouiller toute seule. J’ai aimé son caractère. Nessi ne se laisse pas marcher dessus. Et en même temps, elle ne se plaint jamais de sa situation un peu précaire. Sam est un homme énigmatique, brisé, courageux, honnête et respectueux. Sa détresse est vraiment touchante. C’est tellement injuste tout ce qu’il vit alors qu’il est si bon. Sam ne sera pas facile à approcher. Nessie sera le souffle de vie qu’il lui manquait. Elle va l’apaiser et l’aider à se reconstruire.

 

« Tu es la personne la plus humaine que j’ai rencontrée ces derniers temps. Voilà ce que je te trouve. Tu m’acceptes, ne me juges pas et tu restes toi-même. Le naturel est une qualité qui se perd. »

 

« Il reste une énigme à lui seul, et j’ai bien l’impression qu’il s’y perd lui-même à certain moment. »

 

« Les sentiments sont les seules choses que personne ne pourra jamais contrôler pour nous, je n’ai peut-être pas choisi de tomber amoureuse de Sam, mais mon cœur l’a fait. »

 

Entre Nessi et Sam, c’est aussi tendre que puissant. Ils sont aussi cabossés par la vie l’un que l’autre et vont s’ouvrir l’un à l’autre en douceur. Un lien fort et inexplicable les lie. Leur relation prend du temps à se mettre en place, est attendrissante et met du baume au cœur. Nessi et Sam auront autant besoin de l’un que de l’autre. Ensemble, ils vont reprendre goût à la vie. Entre chantage, mensonges, tensions, doutes et amertume, cette romance est rempli d’émotions. Je ne peux que vous recommander cette romance magnifique et intrigante.

 

« Elle est persévérante, je l’avais déjà remarqué, mais ça n’empêche pas que je devais lui dire. Plus je la vois, plus je m’attache à la personne que j’apprends à connaître. C’est un peu comme si le soleil décidait de se montrer en Norvège en plein hiver, inespéré, mais bienvenu. Personne ne voudrait le laisser partir, et égoïstement, même si elle le devrait, une part de moi, bien cachée, espère qu’elle restera au moins un peu avec moi. »

 

« On ne peut pas et ne pourra jamais réparer un être humain. Il ne suffit pas de prendre un pot de colle et de recoller les morceaux qui ont été brisés pour aller mieux. On ne peut pas redevenir la personne qu’on a été, les événements nous changent, et on ne peut qu’apprendre à vivre avec. »

 

Note : 4,5/5

 

Je vous quitte avec d’autres belles citations que j’avais trop envie de vous partager. Ce roman en est rempli.

 

« Pourquoi les bons moments sont toujours effacés par les mauvais ? Pourquoi je ne peux pas simplement prendre le peu de choses bien que j’ai dans ma vie pour oublier le reste ? C’est comme si ma vie était un livre qui ne contenait pas assez de pages pour avoir une histoire heureuse. »

 

« Elle est spéciale à mes yeux. Elle a su prendre place dans ma vie et dans un cœur que je n’entendais plus battre au pire moment, lorsque j’ai eu besoin de quelqu’un plus que tout. »

 

« Il ne lui a fallu que quelques semaines pour forcer la serrure de mon cœur et devenir mon ancre dans ce cauchemar qui me paraissait trop sombre pour m’en sortir. Elle est la raison qui m’a poussé à y croire, à espérer que je pourrais un jour retrouver une vie normale, et la rendre heureuse ne sera jamais un assez grand merci. »

 

« Nessi est la plus belle chose qui me soit arrivée, la seule à avoir cru en moi, à m’avoir fait confiance, à m’avoir aimé quand je croyais ne plus jamais pouvoir l’être. »

 

« Il n’y a aucun doute quant aux sentiments que je ressens pour lui. Je l’aime, du plus profond de mon cœur que j’ai longtemps cru éteint, et rien ne pourra jamais changer ça. Je n’ai pas peur de l’aimer, ni de ce que nous pourrons traverser ensemble, car nous le ferons main dans la main. »


 

Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s