Chroniques·Non classé

The boss rules

Auteure : Alexane Tolley

Editions : Addictives

Sortie poche : 08/04/2021

Résumé :

Léopoldine est rêveuse, artiste, voyageuse et… fauchée. Antoine est P.D.G., strict, froid et… à la recherche d’une nouvelle assistante. Dès le premier jour, la tension entre eux est électrique. Ils s’attirent, s’agacent, se défient. Chacun refuse de craquer le premier. Chacun lutte contre cette attirance puissante, brutale, inexplicable. Et s’il y avait plus que ça ? Et si une révélation-choc faisait tout basculer ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle sortie poche Addictives. Ce roman me tentait bien depuis un moment. J’ai donc craqué. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Tout semble évident avec elle. Plein de simplicité. C’est comme si j’avais rencontré ma meilleure amie, mon âme sœur. »

Léopoldine a 27 ans et vit à Lyon, là où elle a grandi avec ses parents exigeants et très attachés aux apparences qui ont tracé tout son avenir. Ils tenaient à ce que Léo reprenne l’entreprise familiale, alors que celle-ci souhaitait étudier les beaux-arts et vivre de son art. Léo a une passion pour le dessin depuis toujours. C’est pourquoi lorsqu’elle a eu 18 ans, Léo a décidé de de se rebeller : elle a tout plaqué pour faire le tour du monde et découvrir les différentes techniques de dessin. Après neuf ans, elle est désormais de retour dans sa ville natale et a compris que les rêves ne se réalisent pas toujours. C’est pourquoi Léo a décidé de se trouver un premier vrai travail. Cela lui permettra dans le même temps d’avoir un peu une vie sociale.

« Elle n’est pas seulement magnifique à l’extérieur. Son âme est belle. Quand elle ressent, c’est à fond ; et je redécouvre les choses à travers elle. Quand elle voit, elle regarde vraiment ; et je redécouvre la beauté à travers ses yeux azur. Quand elle rit, elle ne se retient pas ; et je redécouvre la joie. »

Antoine a 31 ans et vit également à Lyon. Il a eu une enfance épanouie entouré de parents aimants et de son petit frère dont il était très proche. Antoine a une passion pour la musique depuis toujours. C’est pour cela qu’il avait décidé de partir à Paris à sa majorité avec son meilleur ami pour tenter de se faire repérer. Il a monté un groupe avec des amis dans lequel il était chanteur. Tout avançait petit à petit pour eux. Mais il y a six ans, Antoine a dû quitter le groupe et abandonné son rêve à la mort de son père pour reprendre l’entreprise familiale : BioMag. Même-si ce boulot n’était pas ce à quoi il aspirait, Antoine se bat pour que l’entreprise perdure. Ses journées sont bien remplies. La boite est en pleine essor.

« Tout ce que cela m’évoque c’est la plénitude, le bien-être, un sentiment intense. Cela me trouble de respirer ces effluves et cela me trouble de ne pas réussir à situer mon souvenir. Il n’empêche que ce matin, je savais qu’elle était là. »

« J’aime éprouver cette absence dans mes tripes car cela signifie que je vis de nouveau. »

Se secrétaire partant bientôt à la retraite, Antoine en recherche une nouvelle. Et trouver le candidat idéal pour remplacer cette perle n’est pas si simple. Aux premiers abords, Léopoldine ne va pas lui faire bonne impression puis qu’elle va arriver avec plus d’une heure de retard sans même avoir prévenu. Antoine va tellement agacer Léopoldine qu’elle va vouloir en rester là. Mais en même temps celle-ci a besoin de ce boulot. Léo sait qu’elle n’aura pas d’autres opportunités de sitôt. En plus, l’activité de l’entreprise lui plait et le salaire est confortable. Alors même-si Antoine a l’air d’être un connard arrogant, elle compte bien s’accrocher à ce boulot et se prouver qu’elle peut s’en sortir sans l’aide de personne. Ce travail, c’est aussi enfin l’occasion de se projeter pour Léo.

« Sous ses airs de beauté froide, elle est le feu. Joueur, je veux la tester, même si je sais que le défi que je m’apprête à lui lancer est perdu d’avance. Mais j’aime la voir perdre sa contenance en ma présence. »

« Il est tout ce que d’habitude je ne regarde pas. L’exact opposé de mon idéal. »

Léo va toute suite intriguer et envouter Antoine. Elle comprend vite, est professionnelle et motivée. Léo abat le travail demandé en un temps record. Cette femme le subjugue. Antoine aime qu’elle lui tienne tête. Léo aime de plus en plus ce boulot et va découvrir Antoine autrement au fil des jours. Malgré l’interdit, cet homme lui fait beaucoup trop d’effet et la déstabilise. Antoine est complètement sous le charme de Léo. Il refuse de mélanger boulot et sentiments. Mais en présence de cette femme, Antoine n’est plus maitre de rien. D’autant que Léo le pousse dans ses retranchements. Garder leur distance deviendra de plus en plus difficile au fil du temps.

« Je sais toujours où est Antoine. C’est comme une montée d’adrénaline à chaque fois. L’accélération cardiaque au son de sa voix. Les bouffées de chaleur lorsque nos regards se croisent. Les palpitations en sa présence. »

La situation dépasse complètement Léo. Elle joue avec le feu puisqu’elle n’a pas vraiment été honnête. Une épée de Damoclès plane au dessus de sa tête. Son secret la ronge de plus en plus. Léo pourrait bien tout perdre. Antoine est perdu. Cette femme bouleverse toutes ses certitudes. S’il s’en sort brillamment à la tête de l’entreprise, celui-ci ne s’y sent pas à sa place. La routine lui pèse. Alors quelle décision prendra-t-il pour son avenir ? Comment réagira-t-il en apprenant la vérité sur Léo ?

« Elle me rend passionnément mon baiser. Je découvre son goût et je doute de pouvoir laisser ça à Paris. C’est trop bon. Comment se contenter des étoiles lorsqu’on a atteint le soleil ? »

J’ai eu un presque coup de cœur pour cette histoire touchante, vibrante et intense. Je suis entrée dans ce roman dès les premières pages. Malgré le thème déjà vu, l’intrigue est originale et bien menée. J’ai eu un peu peur vers le milieu de l’histoire. Tout s’est enchainé un peu vite. Je me demandais ce que l’auteure avait pu imaginer pour la seconde moitié de la romance. Et j’ai été agréablement surprise par les rebondissements suivants. J’ai aimé ce mélange d’univers entre milieu professionnel et milieu artistique. La plume de l’auteure est addictive. J’ai eu du mal à lâcher ce roman tant j’étais bien avec les personnages.

« J’ai toujours su que nous étions les deux pièces d’un même puzzle. Je suis le yang de son yin. Elle est la lune de ma nuit qui éclaire de nouveau mes ténèbres. »

« Je veux être contre lui pour toujours. Je veux continuer à avoir mal tellement j’ai besoin qu’il me touche. Je veux, par un simple regard, par un simple baiser – même si un simple baiser n’existe pas avec Antoine – m’embraser, avoir mal à cause de l’attente, me consumer. »

Les personnages sont attachants. Léopoldine est une femme courageuse, spontanée, déterminée, indépendante et rafraichissante. Elle s’est construite toute seule. J’ai adoré son tempérament volcanique. Léo ne se laissera jamais faire. Antoine est un homme franc, charismatique, loyal, protecteur et attentionné. C’est quelqu’un sur qui on peut compter et se reposer. Je suis tombée sous le charme de cet homme si bon. Entre Léopoldine et Antoine, c’est aussi puissant que tendre. Leur alchimie est incroyable. Leur histoire sonne vraiment comme une évidence et a fait palpiter mon petit cœur. Ce sont de véritables âmes sœurs.

« Les femmes ? Oh putain, que c’est compliqué les femmes. Je ne sais pas si un jour j’aurai les codes. Je ne comprends toujours pas les réactions de Léopoldine. J’ai certainement dû louper quelque chose. Mais quoi ? Si seulement elle s’expliquait au lieu de fuir, s’énerver, bouder et faire la gueule. Maintenant, je retrouve avec plaisir son attitude enjouée. Celle qui me fait fondre. Celle que j’aimerais tant côtoyer au quotidien. »

J’ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires. Gabin, le frère d’Antoine, a une belle évolution tout au long du roman. Héloïse, la marraine de Léo est formidable. Elle sera d’un soutien infaillible pour elle. Et les amis d’Antoine sont géniaux. Je les ai tous quittés avec un pincement au cœur. Entre non-dits, rancœur, provocations, doutes et passion, j’ai passé un merveilleux moment de lecture avec cette romance bien rythmée. Si vous aimez les histoires de seconde chance, je ne peux que recommander celle-ci. Une très jolie découverte !

« C’est un homme qui a le sens du partage, des valeurs humaines indiscutables lorsqu’on gratte le vernis de rudesse dont il s’est enduit. Il est cultivé, curieux, joyeux, taquin, grave, responsable, fantasque. Il est tout cela. Et plus que tout, il est à moi. Enfin ! »

« Nous avons espéré, nous avons lutté, nous avons remporté puis perdu plusieurs batailles mais le résultat est là. Nous sommes dans les bras l’un de l’autre, assouvis par nos ébats, confiants en l’avenir. »

Note : 4,5/5


Elsa

Un commentaire sur “The boss rules

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s