Chroniques·Non classé

Pour Mara

Auteure : Mary Matthews

Autoédition

 

Résumé :

Un nouvel avenir commence pour Eneko. Après des années à se battre contre ses démons, il retrouve un peu de liberté. Sans être guéri, il aspire à reprendre une vie normale à Paris, loin de ses proches. Pour Mara, immigrée Ukrainienne, son quotidien ne change guère avec la rentrée. Son existence demeure celle qu’elle est depuis son arrivée en France. Elle sert la famille qui l’héberge, s’occupe des enfants et rêve chaque vendredi, en observant les étudiants de la Sorbonne, à ce qu’aurait pu être son futur dans d’autres circonstances. Jusqu’au jour où elle rencontre Eneko. Ce jeune homme différent des autres, qui agit étrangement, l’intrigue. Ensemble, ils vont se parler, s’apprivoiser, se découvrir sans se juger et trouver en l’autre un morceau de bonheur ainsi qu’une part d’espoir quand chaque jour est une souffrance. Malheureusement, le destin va se jouer d’eux à nouveau. À mesure que les secrets vont tomber, que les réalités vont s’imposer, des choix devront être faits. Jusqu’où sont-ils prêts à aller par amour ? Jusqu’où Eneko ira…pour Mara ?

« Mais on ne peut pas changer le passé, on peut juste s’adapter et faire en sorte que l’avenir soit meilleur. »

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance de Mary Matthews, une auteure dont j’adore la plume. Je l’attendais avec impatience. Je remercie l’auteure pour l’envoi de son roman.

« J’ai embrassé des tonnes de filles, couché avec autant et un simple bisou sur la joue me fout plus de frissons que tout ça réuni. »

Eneko a 20 ans et a grandi à Clermont-Ferrand avec ses parents. Il vient de s’installer à Paris dans l’appartement de ses grands-parents pour faire ses études. Eneko va rentrer en prépa mathématiques. Il y a encore quatre ans, c’était un jeune homme comme les autres. Tout lui souriait. Mais un évènement a fait basculer son existence. Depuis, Eneko a besoin de tout maitriser et a des comportements assez étranges. Sa vie est faite de rituels auxquels il ne peut pas déroger. C’est plus fort que lui. En venant vivre dans cette grande ville, Eneko espère se fondre dans la masse. Il n’aime pas l’homme qu’il est devenu. Sa particularité est difficile à vivre au quotidien.

« Rencontrer Eneko est comme une source d’eau fraîche en plein désert, il est rafraichissant, il me permet de me désaltérer avant de reprendre ma marche. »

Mara a 17 ans et est immigrée Ukrainienne. Elle vit dans une famille française depuis plusieurs années. Son existence est bien remplie puisque Mara doit tout gérer dans l’appartement et s’occuper des deux enfants, Charlotte et Louis, qu’elle adore. Elle leur donne tout l’amour possible. Mara a très peu de temps pour elle et est traitée comme une esclave. Ses conditions de vie sont horribles. Sa vie est chaotique. Mara n’a aucune perspective d’avenir. Chaque jour est un combat pour elle.

« Avec lui je pourrais tout oublier, même qui je suis. Il est comme ces histoires qui émerveillent Charlotte, une parenthèse enchantée qui déconnecte de la réalité, un rêve qui me sort de mon quotidien et j’espère n’avoir jamais à refermer le livre. »

Le seul jour où Mara a un peu de liberté, c’est le vendredi. Ce jour-là, elle s’autorise à aller dans un bar pour boire un café avec le peu d’argent qu’elle garde des goûters des enfants. Elle aime observer les gens vivre ici. Ils sont son seul contact avec l’extérieur. C’est là que sa route va croiser celle d’Eneko pour la première fois. Le comportement particulier de cet homme va toute suite l’intriguer. Si le reste du monde a tendance à passer au second plan pour Eneko depuis quatre ans, Mara est différente. Elle éveille sa curiosité et ne le rend pas insensible. Tous deux vont rapidement découvrir qu’ils sont en réalité voisin puisqu’Eneko vit dans l’appartement au dessus de celui de Mara.

« C’est comme si elle et moi on avait un lien, quelque chose invisible que je ne saurai pas expliquer, mais qui existe alors qu’on ne se connait pas vraiment. Elle est… différente, forte et fragile à la fois et ça me touche à un point que je n’aurais jamais imaginé. Tu l’as vu ? Elle est belle, mais il y a quelque chose en elle qui a mal, comme j’ai mal et c’est peut-être ça qui m’attire, peut être ça qui fait que je me sens proche d’elle. On a dû se reconnaître. »

Face au peu de temps libre qu’à Mara, des rituels vont s’instaurer entre eux. Chaque matin de la semaine, Eneko va faire un bout de chemin avec Mara et les enfants. Contre toute attente, alors que le contact des gens le dérangent, celui de Mara lui plait. Quand elle est avec Eneko, Mara a l’impression d’être une jeune femme comme les autres et se sent en sécurité. Il lui permet de s’évader de son enfer et de tout oublier. Elle se sent vivante, vit les plus beaux moments de son existence et imagine ce pourrait être sa vie si tout était différent. Mais Mara sait qu’elle doit rester prudente et garder la tête froide. La situation inextricable dans laquelle elle est, ne l’autorise pas à se laisser aller.

« C’est étrange, tout a l’air d’avoir changé, nos regards, ses sourires, sa façon de m’observer, tout parait nouveau. C’est agréable, c’est comme flotter dans l’air sans aucune emprise terrestre, comme si tout s’envolait et était enfin libre. »

« Mara s’approche et comme la dernière fois qu’on s’est trouvé ici, elle m’embrasse. Elle a cette façon de faire à la fois touchante et excitante. C’est comme si elle se disait, tant pis, j’en ai trop envie. J’aime qu’elle en ait envie, j’adore ça même, parce que je partage le même sentiment. »

Mara touche Eneko. Il perçoit sa souffrance et se pose plein de questions sur sa situation. Eneko sent bien que quelque chose ne tourne pas rond surtout quand Mara fuit sans cesse quand il s’agit d’évoquer certains sujets. Eneko s’est battu pour reprendre sa vie un minimum en main et espérait que cette année soit moins difficile émotionnellement, mais Mara pourrait bien signifier sa perte et l’entrainer dans sa chute. Cette jeune femme lui fait perdre tout contrôle. Eneko est déterminé à aider Mara, à la sortir de son calvaire. Il va la mettre face à sa réalité. Mara sera de plus en plus perdue. Elle tient plus que tout à épargner les enfants. Tous deux vont jouer avec le feu au risque de se brûler. Alors qu’a vécu Eneko pour autant changer ? Que se passera-t-il quand la vérité éclatera ? Jusqu’où sera prêt à aller Eneko pour sauver Mara ?

« Mara se laisse aller contre mon torse, elle pleure, comme si on brisait sa carapace. Elle me broie un peu plus le cœur, je n’ai qu’une envie c’est de la garder dans mes bras, en sécurité, de lui dire que je suis là, avec elle et que plus jamais on ne lui fera de mal. »

« Il est la normalité de mon existence, j’aimerai que lorsqu’on est ensemble tout ait cette saveur, un goût de liberté sans questionnement et sans peur. »

J’ai eu un coup de cœur pour cette histoire bouleversante, originale et réaliste. Mon cœur s’est serré à plusieurs reprises, surtout pour Mara. Ce qu’elle vit est atroce et terrifiant. J’avoue que quand j’ai vu que le roman était si court, j’avais peur que tout aille trop vite et ne soit pas assez développé. Mais en fait l’histoire prend malgré tout son temps, est complète et tellement bien construite. J’ai été surprise par le tournant que va prendre la romance à un moment. Et j’ai eu les larmes aux yeux. Cette lecture traite de sujets forts et délicats : de la différence en générale et de l’esclavagisme des temps modernes. J’ai eu du mal à lâcher cette lecture tant j’avais envie de connaitre l’issue de cette histoire. La plume de l’auteure est vraiment addictive. Encore une fois, j’adore sa capacité à se renouveler sans cesse comme sa co-auteure.

« Je le regarde, avec cette douleur lancinante dans la poitrine et je me rends compte à quel point je l’aime. Tellement. Aussi fort qu’il doit être possible d’aimer quelqu’un. Ça me dépasse ce matin, ce n’est plus la relation rassurante à laquelle je peux me rattacher, c’est un poids supplémentaire à ma peine. C’est injuste et je le sais. »

« Elle a tout retourné sur son passage, elle a démenti beaucoup de mes incertitudes par sa douceur et sa patience puis, sa force a fini de me faire chavirer. »

Les personnages sont attachants et uniques. Mara est une jeune femme courageuse, mature, douce et protectrice. Elle encaisse tellement chaque jour sans rien dire et pense aux autres avant elle-même. Son cœur est énorme. Grâce à Eneko, Mara va ouvrir les yeux sur sa situation, se libérer et enfin vivre. Eneko est un homme prévenant, respectueux, patient, sensible et attentionné. Jamais il ne forcera Mara à se dévoiler. C’est un homme vraiment bon qui traine un mal-être profond. Mara va l’apaiser. Entre eux, c’est aussi puissant que tendre. Il y a une vraie connexion entre ces personnages.

« C’est comme si nos corps se connaissaient parfaitement, comme s’ils étaient faits l’un pour l’autre et qu’aucune douleur ou souvenir malheureux ne pouvaient survenir quand on est ensemble. »

« Il y aura des pleurs et de la douleur, mais rien de comparable à ce qu’on a vécu, j’en suis persuadée. J’ai cette foi en l’avenir parce qu’il sera avec toi. »

J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires aussi. Emmanuelle, l’amie d’Eneko est si bienveillante et déterminée. Et Charlotte est adorable. Entre menaces, drame, secrets, espoir et désespoir, cette histoire est forte en émotions et ne vous laissera aucun répit. Si j’ai un petit reproche à faire à cette romance, c’est la fin qui est un peu trop rapide à mon goût. J’aurais aimé avoir quelques pages de plus. Je vous recommande grandement ce roman touchant, douloureux et beau.

« Je suis tombé amoureux d’une fille que je pensais un peu excentrique, différente et courageuse d’assumer cette différence dans un monde ultra conformiste. Et j’ai découvert qu’en fait, c’est une jeune femme qui survit. Chaque jour pour elle est un enfer, mais ça ne l’arrête pas. »

« J’ai l’impression de respirer plus facilement, de vivre autrement rien qu’en sentant son odeur, ses mains et les battements de son cœur sous ma tête. »

Note : 5/5

Je vous laisse avec deux dernières citations pour finir en beauté cette chronique.

« Sans lui dans ma vie je ne suis qu’une feuille qui se laisse porter par le vent, on peut me marcher dessus, me déchirer, m’arracher, mais quand Eneko est là, c’est comme si je retrouvais ma branche, mes racines et toute ma force. Il a tellement fait pour moi, pour quoi j’échappe à mon sort, il m’a aimé malgré les secrets et les non-dits. »

« On s’est battu, on est tombé et on s’est toujours relevé. On a appris, on s’est endurcis jusqu’à devenir indestructible. La vie pourra encore jouer avec nous, mettre ses embuches sur notre chemin, on s’en sortira. »


Elsa

2 commentaires sur “Pour Mara

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s