Chroniques·Non classé

Hurricane – vicious of silence tome 1

Auteure : Amélie C. Astier

Autoédition

Résumé :

Depuis sept ans, les VICIOUS OF SILENCE sont devenus une organisation criminelle importante et respectée. Hurricane McGuinness est le président du club. Biker à l’humour légendaire et aux envies révolutionnaires, depuis qu’il a connu une rupture difficile, il favorise son MC plutôt que sa vie personnelle. C’était sans compter le retour d’un fantôme du passé. Kord Meyer, fraîchement nommé résident en chirurgie, revient en Géorgie pour s’occuper de problèmes familiaux. Ce retour aux sources, face à ses secrets, trouble le médecin qui pensait avoir tourné la page. Après avoir vécu une histoire d’amour durant l’adolescence, les deux hommes se retrouvent dans des circonstances compliquées. Entre eux, de la rancœur subsiste, mais derrière la haine, il se pourrait que de l’amour persiste. Alors qu’un nouveau concurrent s’installe dans la région, les Vicious vont devoir faire face à des menaces qui risquent de troubler la paix au sein des rues. Dans un milieu où être gay peut nous valoir la mort, H et Kord vont devoir se battre contre les autres, mais aussi contre eux-mêmes. Les apparences sont trompeuses et l’ennemi d’aujourd’hui, peut s’avérer être l’allié de demain.

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le premier tome de la nouvelle saga d’Amélie. Après avoir lu le tome d’introduction, j’attendais vraiment ce tome avec impatience. Je remercie Amélie pour l’envoi de son roman.

« Il y a des histoires qui doivent rester dans le passé. Certaines erreurs appartiennent à l’adolescence. Jamais elles ne seraient acceptées dans le présent. »

Hurricane a 25 ans et est issu d’une famille unie. Il vit avec son club à Atlanta depuis qu’il l’a fondé il y a sept ans. C’est le President. Hurricane a grandi dans l’univers bikers chez les Blood of silence. Son père en fait parti. S’il a choisi de monter son propre club, c’est entre autres pour essayer de révolutionner ce monde qui manque encore cruellement de tolérance. Hurricane est bisexuel. Il l’assume et n’en a pas honte. Mais il doit être discret pour ne pas risquer de se prendre une balle dans la tête par un autre club. Aujourd’hui, les Vicious jouent dans la cœur des grands. Leurs nombreuses affaires sont prospères. Et ils se sont forgés une sacrée réputation.

« En partant, il a emmené dans ses valises, mes envies de révolutionner mon monde. Pourquoi se battre et risquer de se prendre une balle pour rien ? Se battre pour quelqu’un, c’est une chose, se battre pour que dal, ça ne vaut pas le coup, même si le combat est juste. On revoit ses priorités quand on se fait larguer. »

« Ma différence n’en est pas une. J’ai de la chance, en vérité. »

Kord a 25 ans et est de retour en Géorgie du Nord après sept ans d’absence durant lesquels il était parti faire ses études de médecine. Des problèmes familiaux l’ont obligé à rentrer. Kord a grandi dans une communauté mormone où de nombreux interdits règnent et dans laquelle les apparences sont primordiales. Aujourd’hui, Kord est interne en première année de chirurgie dans un hôpital mais travaille également dans un dispensaire. Il aime son métier et enchaine les gardes. Kord est sorti major de promo. Malheureusement sa vie n’est pas celle qu’il avait imaginé. Kord est loin d’être celui qu’il prétend. Il porte une multitude de masque et ne cesse de mentir pour coller à ce qu’on attend de lui. Kord a fait beaucoup de mauvais choix et est coincé dans un cercle vicieux. Sa vie est loin d’avoir été un long fleuve tranquille ces dernières années.

« Je suis un imposteur. Un menteur qui ne mérite pas tant d’honneur. Je ne suis pas le gendre parfait et certaines pensées me bouffent comme un virus dont je ne pourrais pas me débarrasser. C’est effrayant de constater que j’étais si prévisible. J’ai réalisé tous mes souhaits sans exception et pourtant, je ne suis pas heureux. »

« Kord est comme ça : si je m’exprime avec facilité sur certains sujets, lui est une serrure qu’il faut crocheter pour découvrir qui se cache derrière. À moins d’avoir le mode d’emploi pour le comprendre. »

Hurricane et Kord étaient voisins. Ils ont eu une histoire d’amour lorsqu’ils avaient 15 ans et jusqu’à leurs 18 ans. Mais tout était loin d’être simple. Kord n’ayant pas le droit d’aimer les hommes et l’homosexualité étant dangereuse dans le monde de Hurricane, ils se fréquentaient en secret. Et si Hurricane était prêt à trouver une solution pour que leur histoire dure, Kord a décidé de partir faire ses études à Baltimore pour le fuir et l’oublier. Hurricane en a eu le cœur brisé. Alors qu’ils ne pensaient jamais se revoir, les routes de Hurricane et Kord vont se recroiser. Mais aujourd’hui, ils ne sont plus tout les mêmes.

« J’avais enfoui notre histoire et mes sentiments dans une boîte de Pandore, et il a suffi d’un regard de sa part pour provoquer le chaos. Mes blessures sont loin d’être refermées. »

« De l’histoire ancienne, Kord et moi ? J’aimerais que ma sœur ait raison, mais certaines personnes hantent nos esprits durant longtemps. Lui n’a pas fini de torturer le mien visiblement. »

Hurricane refuse de refaire la même erreur une deuxième fois. Désormais, il s’est construit autrement. Hurricane n’a plus confiance en Kord ni envie de s’engager. La colère le submerge. Il en a toujours gros sur le cœur. De son côté, revoir Hurricane chamboule Kord. Mais il est hors de question pour lui de revenir sur la décision qu’il a prise il y a sept ans. Si la rancœur et la peine persistent du côté de H, les sentiments aussi. Tout remonte à la surface. Mais pour lui, ce n’est pas du tout le moment d’être faible. De nouveaux ennemis essayent de s’établir sur son territoire et de voler leur place de leader sur le marché. Les problèmes vont s’enchainer pour les Vicious.

« Lorsqu’on est différent, c’est compliqué de gérer son appartenance à une société qui n’accepte pas les « dérives ». Je suis victime de l’une d’elles, et c’est un péché, un vice qu’il faut soigner ou cacher. Si je n’avais que ça, je pourrais vivre avec, je survis depuis des années déjà, mais j’ai d’autres squelettes dans mon placard qui viennent régulièrement se rappeler à mon bon souvenir. »

Entre le retour de H et le jeu auquel il s’adonne depuis des années pour survivre, Kord est de plus en plus dépassé. Il joue avec le feu et court droit à la catastrophe. Jouer la comédie lui pèse de plus en plus. Ses résolutions vont voler en éclats. Kord déroute H et le pousse à bout. H est de plus en plus perdu au fil du temps. Et résister à leur attraction si forte devient difficile. Mais leur avenir n’aura jamais été aussi incertain parce qu’aujourd’hui ils ont tous les deux les armes pour s’anéantir l’un et l’autre.

« L’insouciance de la jeunesse a disparu. Est-ce que j’ai encore envie d’en baver comme la dernière fois ? De lutter contre quelqu’un qui ne veut pas affronter la réalité ? Se battre contre la personne qu’on aime est interminable et rarement positif. »

Alors seront-ils prêts à entendre toutes les vérités et à passer au dessus de leurs rancœurs, de leur passé ? Jusqu’à maintenant, ils ont toujours été opposés, mais qu’en sera-t-il aujourd’hui ? Kord fera-t-il les bons choix au bon moment ? Et les Vicious seront-ils assez méfiants pour ne pas se faire avoir par cet ennemi qui sort de nulle part ? La situation pourrait bien se retourner contre eux.

« Parce que tu me rends dingue. J’ai l’impression de faire une rechute. Une rechute terriblement intense. Et aussi dangereuse que soit mon addiction, je ne veux pas arrêter. »

J’ai un avis mitigé sur ce roman. Cette histoire est touchante, intense et originale. Les personnages m’ont toute suite intriguée, surtout Kord. J’ai aimé l’ambiance bon enfant qui règne au club et le côté amour interdit de cette romance. Encore une fois, l’auteure est pleine de bonnes idées. Amélie a réussi à me surprendre. Mais je dois avouer que je suis restée sur ma faim. L’univers bikers prend trop de place. Ce tome est encore un peu un tome d’introduction. La romance est vraiment très discrète. Les personnages ont un peu trop tourné autour du pot à mon goût. J’aurais aimé avoir plus de moments entre eux. Par ailleurs, n’ayant pas lu la saga des Blood of silence, j’ai mis un peu de temps à rentrer dans l’histoire et à assimiler les liens entre les personnages.

« Même-si tu as l’air inaccessible, j’ai quand même envie de relever le défi. Je n’arrive pas à me contenter de rien, avec toi. Il y a toujours une voix dans ma tête qui me murmure encore. »

« Et malgré les années écoulées et les conflits, mon cœur, lui, ne peut mentir : je suis toujours amoureux de Hurricane McGuinness. »

Hurricane est un homme drôle, protecteur, fier, fougueux et charismatique. J’ai adoré ses blagues pourries et son côté vulnérable. Il sait ce qu’il veut et n’hésite pas à le dire. Kord est un homme mystérieux, tourmenté, courageux, loyal et intelligent. Ses diverses facettes m’ont surprises, notamment son côté obscur. Au cours de ce roman, il va prendre conscience de plein de choses, comprendre qui il veut être vraiment, affronter ses peurs et faire des choix pour être enfin en paix avec lui-même. Entre Hurricane et Kord c’est électrique. Leur alchimie est indéniable. J’ai aimé la rencontre de ces deux mondes opposés et les flash-backs.

« H avait raison : il suffit d’une fois pour replonger. Comme un drogué, je suis en manque et je ne sais pas comment le gérer. Je ne sais pas comment gérer le flot de sentiments. »

« Lorsque sa bouche se pose sur la mienne, je rends les armes, comme la dernière fois, comme les fois suivantes et comme chaque fois qu’il s’agit de lui et de moi. Chaque homme a sa faiblesse et il est la mienne. »

Les personnages secondaires ont une grande place dans l’histoire. Ce tome nous en apprend un peu plus sur chaque membre du club et m’a donné encore plus envie de découvrir certains membres, notamment Priest et Levi. Il nous permet d’imaginer un peu les futurs couples. Les vicious sont toujours présents les uns pour les autres et passent leur temps à se chambrer. Entre danger, rivalité, secret, rancœur et trahison, cette romance est pleine d’action et plutôt compliquée. La fin est surprenante et donne envie de découvrir la suite de la saga. Le prochain tome s’annonce encore plus mouvementée. Si vous aimez les romances vraiment ancrés dans l’univers bikers, celle-ci vous plaira sans doute.

« Même si ça me fait flipper de l’avouer, pour tout un tas de raisons, désormais, les choses sont différentes. Alors oui, Hurricane McGuinness, je te le dis : je t’aime et je sais que tu es l’homme de ma vie. Que ça nous plaise ou non, même si on est incapables de le reconnaître, c’est le cas. Aujourd’hui, ça me plaît, je l’assume et le reconnais. »

« Kord Meyer, un jour, je t’ai dit que j’étais l’homme de ta vie et j’ai eu raison. Je t’aime et je n’ai pas honte de le dire. Je n’ai pas honte de nous et je me battrai contre les préjugés et l’intolérance. Nous aimer ne fera pas de nous de mauvaises personnes. Et j’emmerde ceux qui ne sont pas d’accord. T’es prêt pour la révolution ? je termine contre sa bouche. »

Note : 3,5/5

 

Elsa

Un commentaire sur “Hurricane – vicious of silence tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s