Chroniques·Non classé

Fire biker

Auteure : Erin Graham

Editions : Addictives

Résumé :

Shade ne s’incline devant personne et n’est loyal qu’à ses frères bikers, les Fire Birds. Il est froid, méthodique et implacable, aucun obstacle ne l’arrête. Sauf Caly. Paumée, effrayée, tombée malgré elle au beau milieu d’un règlement de comptes entre bikers, elle chamboule les certitudes de Shade. Elle lui tient tête, se montre aussi forte que vulnérable. La protéger lui devient peu à peu vital. Après tant d’années à museler son cœur pour demeurer une machine sans failles, réussira-t-il à s’ouvrir à elle ? Car après tout, il le sait mieux que personne : la moindre faiblesse peut s’avérer fatale.

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance d’Erin Graham dans le monde des bikers cette fois. Je suis fan de la couverture. J’avais vraiment hâte de la découvrir. Je remercie Orlane pour l’envoi de ce roman.

« Elle est ma cible favorite, la mission que je me suis attribuée de mon propre chef. L’aventure de ma vie. Le tout, c’est de savoir si moi, je représente la sienne. »

Caly a 21 ans et a grandi à Fort Douglas. Elle vit désormais à Cleveland et est mannequin depuis quatre ans. Mais ce monde de strass et de paillettes est bien loin de celui qu’elle avait imaginé et qu’on lui avait promis malheureusement. Il se révèle même plutôt cauchemardesque. Les conditions de travail de Caly sont de plus en plus déplorables. Elle enchaine les contrats sans repos et est en train de se perdre complètement. Sa solitude lui pèse.

« Tu sais en toi-même les choses qui sont essentielles. Tes peurs, tes croyances ne servent à rien. Elles ne sont pas toi. Tu les as simplement choisies à un moment. Tu les as laissées s’installer et te contrôler. Oublie-les. Retrouve simplement la raison. »

Shade a 26 ans et vit à Cleveland. Il a eu une enfance des plus sombres. Dès son plus jeune âge, on lui a appris à taire ses sentiments pour n’être qu’une machine à tuer. Aujourd’hui, Shade est réputé et reconnu comme le meilleur sniper de Cleveland. Il exécute chacune des missions qu’on lui confie. Rien ne le fait jamais dévier de son but. Shade fait parti du clan des Fire Birds. Celui-ci a été fondé par son oncle il y a dix ans. Même s’il considère les membres de son clan comme sa famille, c’est un solitaire.

« Je pensais mener la danse, il semblerait que je ne sois qu’un pion dans la chorégraphie. »

« Comment passer de la solitude au partage ? De la froideur à cette vague de sentiments qui m’assaillent ? »

Caly va avoir un éléctrochoc et décidé de fuir, avant qu’il ne soit trop tard. Lors de sa fuite, elle va être témoin d’un des meurtres de Shade et se faire pourchasser par les hommes de son agent qui ne sont pas décidés à la laisser partir aussi facilement. Caly va se cacher derrière la bécane de Shade. Si au départ, celui-ci va penser à la tuer pour finir par se rendre compte qu’elle détient peut-être des infos qui l’intéresse sur le retour d’un des fantômes de son passé. Caly est effrayée à l’idée de suivre Shade, mais elle n’a pas le choix si elle veut s’en sortir vivante.

« Et peut-être également que je suis bel et bien totalement envoûtée par cet homme venu du froid lorsqu’il enflamme tout un tas de trucs en moi. Et pour cette fois, je n’évoque pas mes muscles. Je parle de ces picotements qui apparaissent n’importe où dès qu’il sourit ou me parle sans contraindre son accent. »

Caly n’en a pas conscience, mais elle vient en réalité de plonger dans un autre danger, dont elle ne maitrise pas du tout les règles. En moins de vingt-quatre heures, elle va assister à deux meurtres et se retrouver dans un règlement de compte de bikers. Paumée et n’ayant personne d’autre pour l’aider, Caly va demander la protection des Fire Birds. Et c’est donc Shade qui va devoir assurer cette mission. C’est loin de le ravir. C’est la première fois qu’on lui impose ce genre de mission. Il va devoir procéder totalement différemment que ces autres missions et être vite déstabilisé par Caly qui va lui donner du fil à retordre, puisqu’elle n’hésitera pas à le contrer à le remettre à sa place. Elle est bien loin des femmes que fréquente habituellement Shade.

« J’ai envie de la toucher. De soulager un peu de son malheur, ou en tout cas d’essayer d’y voir plus clair. Mon instinct, celui qui fait de moi une machine déterminée et implacable, me le commande. Il se range du côté de Caly, à présent, lui aussi. Et contre lui, je ne sais pas me défendre. Mon moteur, la base de ce que je suis, vient de changer de direction sans que je puisse y objecter quoi que ce soit. »

« Elle me prend dans ses bras sans prononcer un mot et, sans doute comme un gosse, parce que je ne sais pas quoi faire d’autre devant tant d’émotions, je me blottis contre sa peau pour laisser aller mes peurs. »

Pour Shade, cette mission va s’avérer compliquée. S’il cloisonne tout normalement, pour celle-ci, il va devoir repousser ses limites et se dévoiler. Des émotions enfouies depuis longtemps en lui vont refaire surface. Si au départ, Shade va impressionner Caly, au fil des jours, il va la toucher et la troubler. Quand à Shade, Caly l’ensorcelle, s’immisce chaque jour un peu plus dans son existence et lui fait perdre la raison. Mais il est hors de question pour lui de se laisser aller. Shade doit garder son sang-froid pour accomplir sa mission. D’autant que l’affaire ne va cesser de prendre de plus en plus d’ampleur. Des ennemis multiples rodent. Rien ne va se passer comme prévu.

« Je me demande à quel moment j’ai compris ça. À quel instant je me suis approprié sa façon d’être, sa gestuelle et ses sourires, comme s’ils m’appartenaient. À quel niveau je suis impliqué dans son devenir. Parce que, sans doute aucun, elle a gravé sa présence en moi. Ce n’est plus une conséquence à classer dans la case des risques, mais bien à prendre en compte comme un fait avéré. Ça, ma foutue raison l’a bien compris. »

Acculée de tous les côtés, Caly sera-t-elle assez forte pour se battre jusqu’au bout ? Shade réussira-t-il à mener à bien sa mission ? Caly pourra-t-elle supporter la vie de Shade ? Trouveront-ils un équilibre entre leurs deux mondes aux antipodes l’un de l’autre ? Caly et Shade vont jouer avec le feu et pourraient bien s’y brûler les ailes.

« Quelques jours à ses côtés. Un moment de vie venu chambouler ma morosité. Un souffle au milieu de mon asphyxie. Ce n’est pas simplement lui. C’est son univers. L’ombre qui passe pour magnifier la lumière. Le soleil noir dont mon âme avait besoin. »

J’ai eu un coup de coeur pour cette histoire bouleversante, vibrante et mystérieuse. J’avoue que je commençais un peu à me lasser de cet univers vu et revu. Mais Erin a su apporter sa touche personnelle, notamment en créant son propre vocabulaire, qui m’a vraiment transportée. L’intrigue est originale, bien menée et pleine de rebondissements. Chaque chapitre nous apporte des bribes d’informations. La romance prend son temps à se mettre en place. J’ai adoré la rencontre entre l’univers des bikers et celui du mannequinat, entre l’ombre et la lumière. Un sujet particulièrement sensible et plutôt inédit est abordé. C’était une nouvelle fois un plaisir de retrouver la plume de l’auteure.

« Peu importe ce qu’il reste à combattre, avec elle, je me sens capable de tout accomplir. Même d’envisager ce qui me paraissait encore impensable, il y a peu… Je ne la remercierai jamais assez de s’être cachée, cette fameuse nuit, derrière ma Phantom. Je l’ai sans doute sauvée de son existence terne et dangereuse pour elle. Mais elle m’a sauvé de l’oubli et du néant. Son sourire a redonné son souffle à mon cœur. Sa couleur à ma vie. Et bientôt, de nouvelles photos dans mon âme. Un nouveau but. Une nouvelle mission effrayante et stimulante. La seule qu’Ilya aura jamais. Sourire, aimer et respirer. Pour la première fois de sa vie. »

Les personnages sont forts et attachants. J’ai aimé les voir évoluer au fil des pages. Caly est une femme lumineuse, courageuse, sensible, mature et impulsive. Elle n’a pas sa langue dans sa poche et n’est du genre à se laisser dicter sa conduite. J’ai adoré son caractère bien trempé. Ce petit bout de femme m’a vraiment touchée. Caly a passé sa vie à se battre. Elle a enduré vraiment beaucoup de choses difficiles. Shade sera d’un grand soutien pour elle. Shade est un homme complexe, déterminé, mystérieux, fort et sauvage. Il a de nombreux démons et porte une solide armure. Son enfance lui a laissé des séquelles. Et son monde va encore se dérober au cours du roman. J’ai eu envie de le consoler à plusieurs reprises. Caly va l’apaiser, l’aider à surmonter son passé et lui faire retrouver son côté plus humain.

« Shade est un homme perdu entre ses deux lui. Entre le cœur et la raison. Entre ses mots et ses espoirs. Je pourrais imaginer qu’il ne fait qu’écouter ses mots, mais ce qui nous lie m’ouvre les portes de ce qu’il tente de protéger. Son émotivité. Ses hésitations. Ses fragilités. Tout ce qui fait de lui cet être tellement étonnant et captivant. »

« Je ne suis plus moi, tout autant que je sais qu’elle n’a jamais été autant elle, à mes yeux. C’est comme ça que je la vois. Une beauté sans faille, alors que je l’aperçois à peine, mais l’imagine tellement nettement. Fragile et si forte. Sensuelle et désarmante. Addictive et ensorcelante. »

Entre Caly et Shade, c’est intense et sensuelle. Une complicité va naitre entre eux au fil des pages. J’ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires notamment Nine et Eagle, les cousins de Shade. Nine est protectrice et de très bons conseils. Eagle est un peu barré mais aussi protecteur. Il adore embêter Shade. Je suis toujours aussi fascinée par la loyauté et les liens si forts qui unissent ces bikers. Ils sont toujours prêts à s’aider les uns et les autres. Entre vengeance, trahison, secrets, drame et passion, cette histoire va vous embarquer dans un tourbillon d’émotions jusqu’aux dernières pages. Certaines scènes m’ont mises les larmes aux yeux. Je vous recommande grandement cette romance palpitante, dingue et pleine de danger. Je ne serais pas contre un petit spin-off sur Eagle et Megan par exemple…

« Tu peux manger un œuf, boire un océan, dormir une éternité et respirer à t’en enivrer, si tu ne nourris pas ce putain d’organe alors qu’il ne demande qu’à battre, tu mourras, de toute manière. Tout ce que tu es est orchestré par ce cœur. Dédaigne-le, et il t’abandonnera. Oublie ses besoins, et tu souffriras. Repousse-moi, alors que je sais que lui ne le souhaite pas, et la machine se déréglera. »

« Il faut que tu comprennes que je suis prête à te rejoindre dans l’ombre, puisque la lumière te révulse. »

« Nous ne sommes que deux oisillons découvrant le paradis. Perdus, peut-être, mais unis, sûrement. Nos ailes se sont brisées tant de fois que nous ne craignons plus rien. Avec toi, je pourrais tenter n’importe quoi. Tu es l’aventure que ma vie attendait. Le frisson incrusté à même ma peau. L’adrénaline qui fait chavirer mon cœur. »

« Je ferme les yeux pour sentir son rire vibrer sous sa peau. Le rire d’Ilya qui s’épanouit enfin. Nous formerons certainement un couple bizarre. Lui et ses multiples démons et failles. Moi et les miens. Mais ce sont peut-être tous nos défauts qui nous unissent. J’aime autant ses faiblesses que ses forces. Il a sa manière bien à lui d’être unique et merveilleux. Sa manière bien à lui de s’être donné à moi, lui, l’oiseau farouche et magnifique qui ne demande qu’à déployer ses ailes pour découvrir la vie. »

Note : 5/5


Elsa

2 commentaires sur “Fire biker

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s