Chroniques·Non classé

After our ashes

Auteure : Amélie C. Astier

Autoédité

 

Résumé :

Aux yeux du monde, Ceres n’existe pas. Elle n’a pas de passé ni de preuves légales de son identité, si ce n’est les tatouages étranges qu’elle arbore sur une partie du corps. La jeune femme est renfermée et semble hantée par une enfance difficile qui éveille les soupçons dans la nouvelle vie qu’elle doit construire. Ceres n’est pas comme les autres, et les ombres qui la tourmentent sont ancrées en elle comme une doctrine dont il est difficile de se passer. Pour Dante, la vie, c’est un ramassis d’emmerdes. Autrefois rebelle et impétueux, le jeune homme a passé deux ans dans le coma, et peine à se réadapter à une existence qui lui semble éphémère. Il reste cloitré chez lui pour fuir le regard des gens et la culpabilité qui le ronge lentement. Ses maux, il les expie à travers ses œuvres et son obsession pour la mort. Ses deux âmes torturées n’étaient pas destinées à se rencontrer. Mais lorsque Ceres débarque dans sa vie, Dante est perturbé par cette fille sombre et mystérieuse au comportement bizarre et au passé troublant. Et lorsque Ceres va sombrer, Dante ne va pas hésiter à l’aider, quitte à plonger lui aussi dans une obscurité dont il ne soupçonne pas l’existence ni la dangerosité. Mais tous les êtres écorchés ne peuvent être sauvés.

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman d’Amélie. Et c’est une dark romance qui m’intrigue autant qu’elle m’effraie je dois vous avouer haha. Mais j’ai hâte de le lire en tout cas. Je remercie Amélie pour l’envoi de ce service presse.

« Nous n’étions pas censés tomber amoureux, trop brisés, trop différents et incompris, trop étranges et trop éloignés. Et pourtant, quand deux âmes abîmées finissent par se trouver, il y a de l’espoir. Un espoir qu’on va nous voler. »

Ceres a 17 ans et n’est pas une fille comme les autres. Elle n’a aucun nom et porte des tatouages étranges sur tout son corps. Elle a grandi dans une secte sataniste qui lui a ancrée des choses terribles en elle. Elle n’a aucune notion du bien ou du mal. Elle aime répandre le mal, la terreur et est une excellente manipulatrice pour arriver à ses fins. Elle a tué des animaux, torturé des innocents et pris plaisir à le faire, en pensant que c’était juste normal. Tout comme le fait qu’on lui fasse du mal depuis son plus jeune âge. Elle admire tous ces gens qui l’ont éduqué alors que sans qu’elle le sache, ils lui font vivre l’horreur. Il n’y a plus rien de pur chez elle depuis longtemps.

« Je n’ai pas été quelqu’un de bien durant ma vie. J’ai menti, j’ai tué des animaux, j’ai torturé des innocents et j’ai pris plaisir à le faire. Je pensais qu’on m’avait brisée, puis reconstruite et j’ai aimé chacun de ces moments, jusqu’à connaître la vraie souffrance. »

Dante a 21 ans et vit en périphérie de Portland. Il a un lourd passif. Il a déjà flirté avec la mort. Il a vécu un drame qui l’a brisé il y a quatre ans. Dante est un homme sombre. Il a une passion pour la mort. C’est comme une bonne amie pour lui. Il peint des dessins plutôt glauques et passe ses soirées dans un cimetière. Ses relations avec ses parents sont compliquées. Ils ont du mal à comprendre ses névroses et ne lui font plus du tout confiance après ce qu’il s’est passé il y a quatre ans.

« Ceres ne me laisse pas indifférent. Lorsqu’elle est près de moi, mon cœur se met à battre plus vite et des émotions que je pensais éteintes à jamais renaissent de leurs cendres. »

Ceres a été trouvé il y a deux semaines en bord de route nue et couverte de sang. Elle refuse de parler pour dire ce qu’il lui est arrivé. Les parents de Dante qui sont désormais famille d’accueil vont accepter d’accueillir Ceres chez eux jusqu’à sa majorité. Entre temps, le père de Dante qui est psychologue va tout faire pour faire parler Ceres. La police compte sur lui pour réussir à faire tomber cette secte. Dante est toute suite intrigué par Ceres mais elle le terrifie, surtout quand il découvre ses rituels glaçants au fil des jours, parce que même-si Ceres est dans le monde extérieur, ses croyances sont toujours là. Elle n’a pas envie d’être quelqu’un d’autre que celle qu’elle était durant tout ce temps dans la secte.

« Je souris, piégée par mon propre corps. Je tremble parce qu’être près de lui, c’est effrayant. Il fait naître en moi des sensations nouvelles qu’on m’a interdites durant toute mon existence. »

Dante fait tout pour se tenir éloigné de Ceres. Il se méfie d’elle. Elle respire le danger, le met hors de lui et lui rappelle étrangement son passé. Il n’a pas besoin d’encore plus d’instabilité dans sa vie. Ceres en a décidé autrement. Elle le suit partout. Dante la fascine. Ses stigmates lui rappellent les siens. Dans ce monde extérieur, dont elle ne connait rien, c’est la seule personne qui lui semble familière. Ceres est complètement dépaysée. Les règles du monde extérieur ne lui conviennent pas. Face au travail de son père qui n’avance pas, c’est sur Dante qu’on va compter pour obtenir des informations sur la secte par le biais de Ceres.

« Laisse-moi t’aimer, tout simplement, même si c’est fou et dangereux. Même si tout est à reprendre et que le chemin est long, laisse-moi t’aider et te montrer que l’existence ne doit pas forcément être faite de violence. »

Malgré lui, Dante va se rapprocher de Ceres. Il a ce besoin de comprendre. Et il ne lui est finalement pas indifférent. Il joue à un jeu dangereux. Ceres est tellement imprévisible. Elle pourrait l’entrainer dans son enfer. Remportera-t-il la bataille ? Arrivera-t-il à faire prendre conscience à Ceres l’anormalité de tout ce qu’elle a vécu dans cette secte avant qu’il ne soit trop tard ? Qu’est-il vraiment arrivé à Dante il y a quatre ans ? Et comment Ceres s’est elle retrouvée en dehors de cette secte dont personne ne sort vivant d’habitude ? L’amour sera-t-il plus fort que l’horreur ?

« Je veux croire qu’on finira par tomber amoureux définitivement et que ce n’est pas seulement le début raté d’une histoire, mais un véritable commencement. Je veux que tu promettes de m’expliquer ce qu’est l’amour et que je finisse par assimiler tous les sentiments que je ressens à ton égard. »

Je n’ai même pas les mots pour décrire cette histoire tellement elle est hors du commun et tragique. Dès les premières pages, le ton est donné. Cette histoire est bouleversante, dérangeante, brute, révoltante et pleine de mystères. Cette auteure ne cessera jamais de me surprendre. A chaque sortie, elle me bluffe un peu plus. Sa plume est toujours aussi agréable à lire. Je ressors toute chamboulée de cette histoire complètement unique. L’univers est tellement fascinant, sombre et complexe. Cette histoire m’a déroutée. J’ai eu des frissons face à certains actes terribles. Âmes sensibles s’abstenir. Ce livre est une dark romance et contient des passages vraiment durs à lire. Moi-même, je ne m’attendais pas à tant de noirceur. Mais si vous aimez ce genre, ne passez pas à côté de celle-ci.

« Un jour, on racontera que le peintre au chapeau melon et la reine brisée se sont vraiment aimés. Un jour, l’un de nous pourra affirmer qu’à cet instant précis, au milieu du chaos, de la douleur de l’injustice, de la colère et des regrets, ils se sont aimés. »

Les personnages sont complètement à part mais leur côté un peu étrange ne m’a aucunement empêché de m’attacher à eux. Au contraire. J’étais très triste de les quitter après avoir fini ma lecture. J’en aurais voulu encore et encore. Dante est un homme solitaire, mystérieux, torturé, plein d’empathie, loyal, altruiste, honnête et compréhensif. Il souffre encore beaucoup de son passé. La culpabilité le ronge. Tout ce qu’il va faire pour Ceres est exceptionnel. Ceres est une femme vraiment difficile à cerner. Je crois que je n’avais encore jamais « connu » un personnage aussi complexe et bien construit. Elle se dévoile à nous au fil des pages.

« Je suis heureuse d’avoir vécu jusqu’ici pour te dire que c’est dans la souffrance qu’on découvre ce qu’il y a de bon pour nous. C’est dans la douleur qu’on comprend ce qui est vrai ou pas. Je t’aime, Dante, différemment et d’une façon étrange, mais je crois que nous savions depuis le début que notre amour ne ressemblerait pas à ceux des autres. »

C’est une femme solitaire, perturbée, déterminée, troublante et franche. Ce qu’elle a enduré est horrible. Ça m’a révulsé. Elle est si courageuse. Toutes ses convictions vont être remises en cause mais jamais elle ne s’apitoiera sur son sort. Au contraire. C’est une battante même-si une part d’elle restera brisée à jamais. J’ai aimé entrevoir ses faiblesses au fil des pages. C’était si troublant de voir à quel point elle est prête à tout pour servir la cause.

« Je suis un puzzle et je retrouve petit à petit mes morceaux. C’est long et compliqué. Mais j’y arrive. Grâce à lui. »

« Il y a les cicatrices que l’on voit et puis, il y a celles plus profondes et invisibles qui hantent mon cœur à jamais. »

Entre Ceres et Dante, c’est fort. Rien ne sera simple. Le chemin, avant la paix, sera long. Avec Ceres, tout est à construire. Elle a tout à apprendre des vraies relations humaines. On l’a tellement façonnée depuis son plus jeune âge que se défaire de ses rituels glaçants est compliqué. Dante va lui apprendre le respect et la pousser à se questionner sur ses croyances déviantes. Quand à Ceres, elle va apporter un second souffle à Dante face à ce passé qui le hante encore. Elle va l’apaiser.

« Lorsqu’il me prend dans ses bras et me garde contre lui, c’est indescriptible. Ce n’est plus seulement mon cœur qui bat à vive allure, c’est mon âme qui perçoit des sensations nouvelles qu’elle ne connaissait pas. »

Entre violence, humiliations, trahison, angoisse, secrets, affrontements, manipulation, provocations et tensions, cette dark romance ne vous laissera aucun répit. Tempête d’émotions garantie ! Je vous recommande grandement cette histoire spéciale qui ne pourra pas vous laisser de marbre. J’ai déjà hâte de lire le prochain roman d’Amélie !

« Je vais tout faire pour que cette petite lueur dans son regard revienne. Parce que je crois que tout est possible. Qu’après l’horreur, le bonheur doit exister. La vie ne peut pas être seulement faite de cauchemars. »

Note : 5/5

 

Elsa

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s