Chroniques·Non classé

Marlone – sweet summer tome 1

Auteure : Marie H.J

Autoédition

 

Résumé :

La vie est un combat. Pour Marlone, ancien boxeur au cœur trop souvent malmené, ce n’est plus à prouver. Mais au milieu d’une forêt, autour d’un lac ou d’un torrent, au chaud devant un feu de camp, les choses peuvent parfois s’avérer plus douces… Et peut-être… faire battre deux cœurs à l’unisson.

« Parce que la vie, ma vie, je viens de décider que c’est ainsi que je voulais la vivre. Avec, dans les bras ou contre Marlone, mon ange démoniaque. »

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour mon avis sur le premier tome d’une série de 4 tomes à paraitre cet été. J’aime beaucoup cette auteure. Je n’ai donc pas pu résister à ces nouvelles sorties M/M. J’avais hâte de lire ce premier tome. Je remercie l’auteure pour l’envoi de ce service presse.

« Parce que… ce soir-là, tu m’as soulagé l’âme autant que j’ai soigné la tienne. »

Sweet summer c’est l’histoire de quatre meilleurs amis qui durant l’été vont devoir trouver l’amour. Ces amis se connaissent depuis des années. Ils se sont rencontrés grâce à Sweet Home : une association venant en aide aux jeunes hommes gays dans le besoin. Celle-ci les aide à résoudre leurs problèmes. Ils ont tous eu besoin de cette association à un moment ou un autre de leur vie. Et ils ont beaucoup de mal à s’en détacher. Ce sont les membres les plus fidèles. Ils squattent sans arrêt l’association. Le fondateur a décidé que ça allait changer. Il s’inquiète de plus en plus du vide affectif dans leur vie. Il aimerait qu’ils vivent leur propre vie. Il a décidé de les mettre aux pieds du mur seront donc virés de l’association s’ils ne se casent pas.

« Telle une boussole face à cet aimant que représente Marlone, j’ai perdu mon Nord et mon Sud, mes bases et mes certitudes. Tout. Il brouille tout. Sauf ce besoin de le garder près de moi et de le toucher, de le découvrir, de m’enfouir dans la sérénité et la puissance qu’il offre sans en avoir l’intention. »

Dans ce premier tome, c’est Marlone qui est mis en avant. Marlone a 27 ans, vit à Toulouse et est coach de boxe. Il a rejoint l’association il y a six ans. Il n’a encore eu aucune relation sérieuse. On lui a tellement dit qu’aucune relation durable n’était possible entre deux hommes, qu’il a fini par en être persuadé. Il se contente donc de relations purement sexuelles.

« Parce qu’en réalité, ce que je découvre avec lui, c’est qu’il existe une autre envie, plus forte que le désir sexuel, qui peut me rendre heureux quand je l’assouvis. L’envie d’une présence. De douceur. De partage. L’envie qu’il m’apprécie pour autre chose que mon physique. »

Tristan a 30 ans et est avocat. Il a des relations plutôt compliquées avec son fils de 10 ans dont il a réussi à récupérer la garde il y a un an. Il est complètement désemparé face au comportement de son fils. Il ne sait plus quoi faire. Tristan est un homme très solitaire. Il s’est consacré entièrement sur ses études et son boulot ces dernières années. Sa vie intime et sentimentale est complètement désertique.

« Oui, même si c’est mon amoureux. Ça ne change rien entre lui et toi. Il peut être un ami pour certains et amoureux pour un autre… Un cœur, tu sais, ça se multiplie. Ça ne se divise pas. »

Chaque été depuis plusieurs années, Marlone travaille dans un camp avec des enfants turbulents. Le but de ce camp est de les remettre un peu dans le droit chemin. Marlone va être l’éducateur attitré de Damien, le fils de Tristan. Ce boulot est éprouvant mais il lui tient vraiment à coeur. Et il lui permet de prendre l’air, sachant qu’il est enfermé dans une salle de sport tout le reste de l’année. Il va direct être touché par la détresse de Damien et va tout faire pour l’aider à dompter sa rage. Il va le pousser dans ses retranchements.

« Et papa, il sourit en ce moment. Il me fait des câlins et il m’explique des choses. J’aime bien ce papa-là. Je ne veux pas qu’il soit triste encore. »

Le plus dur sera d’établir le dialogue entre le père et le fils. Le problème vient surtout de là. Dès le premier regard, Tristan a direct craqué sur Marlone. Le problème, c’est qu’il refuse toute relation avec un homme. Son unique priorité actuellement, c’est son fils. Cet homme est dangereux pour son équilibre déjà précaire. Mais faire taire cette attirance s’annonce difficile. Tristan se retrouve tiraillé entre peur et désir. Quant à Marlone, il compte bien le faire craquer. Arrivera-t-il à faire tomber les barrières de Tristan ?

« J’ouvre mes bras et il se glisse contre mon torse. Je le presse contre moi, aussi fort que je le peux, parce qu’il est l’élément le plus précieux de ma vie, le diamant qui fait briller mon soleil et qui peut aussi l’assombrir à sa guise. Ma raison de vivre quand je n’en trouve plus aucune, la tendresse qui alimente mon cœur, le petit être qui se bat quand je n’ai plus le courage de le faire. »

J’ai passé un merveilleux moment avec ce premier tome. Cette lecture est touchante, drôle et vraiment super addictive. C’est certes une saga de l’été. Mais ce n’est pas qu’une romance légère. Au contraire. Dans ce premier tome, l’auteure aborde des sujets forts, comme la difficulté à être parent et le manque de tolérance face à la différence. Les personnages sont vraiment bien construits. Et j’ai adoré le cadre dans lequel se passe l’histoire. J’ai vraiment eu du mal à lâcher ce livre.

« C’est étrange comme sensation. J’ai l’impression que nous appartenons déjà l’un à l’autre, que ce baiser apporte un juste équilibre entre nous. Et j’ai en même temps le sentiment de le découvrir, que notre échange est le plus beau que je n’aie jamais connu. »

Je me suis attachée à chacun des personnages. Marlone est un homme généreux, patient, bienveillant, drôle et attentionné. Cet homme est si bon. Il se bat pour redonner un équilibre à ces gosses. Il a vrai don avec les enfants. Tristan est un homme sensible, timide, un peu maladroit, calme et si seul. C’était vraiment dur de lire à quel point il se rabaisse et n’assume pas qui il est. Il a du mal à trouver sa place dans ce monde et est tellement sur la retenue. Cet homme m’a émue. J’ai aimé le voir s’affirmer et lâcher prise au fil des pages.

« J’enlace son cou et m’accroche à ses cheveux, me laissant porter par la puissance de ses bras, par ce baiser fantastique qu’il m’offre et suffit à me faire perdre pied. Je me retiens à ce corps puissant et stable, tout le contraire de moi, tout ce dont j’ai besoin, ce qui me manque depuis si longtemps. »

Damien m’a fait mal au coeur. Ce gamin est impulsif mais surtout sensible et affectueux. Marlone va beaucoup l’aider à se libérer de sa colère qui le ronge de plus en plus. Ce gamin souffre tellement. Il a vraiment une place importante dans l’histoire. J’ai adoré la complicité qui va se créer entre lui et Marlone. Et j’ai aimé suivre la construction de sa relation avec son père. Entre Marlone et Tristan, c’est aussi doux que torride. L’alchimie entre eux est incroyable. Grâce à Marlone, Tristan va panser ses blessures et enfin prendre du temps pour lui. Ensemble, ils vont découvrir le vrai amour.

« Sinon, vous avez joué au billard depuis notre dernier point de la situation ? Valentin : Au billard ? Milan : Oui, tu sais… des boules, des trous et des queues. Tout ça, tout ça… »

Je ne pouvais pas terminer cette chronique sans parler de cette bande d’amis complètement dingue. Leurs conversations instantanées m’ont fait tellement rire. Ils sont vraiment épuisants. J’ai également beaucoup aimé l’idée du prologue. C’était une parfaite introduction à l’histoire. Ça m’a donné encore plus envie de me plonger dedans. Je vous recommande grandement cette histoire attendrissante, riche en humour et en douceur. J’ai hâte de lire le second tome sur Milan, le plus jeune de la bande.

« Je m’abandonne à ses soins et ses attentions. Je m’abreuve de ce corps, de ces yeux et de cet homme, têtu et passionné… Je décide de sentir et d’éprouver. D’être moi et d’en profiter. Je décide d’exister… »

Note : 4,5/5

 

Elsa

 

4 commentaires sur “Marlone – sweet summer tome 1

  1. J’ai adoré play with me.
    J’ai lu sweet summer marlone en moins de 24h. C’est court mais addictif.
    J’ai adoré. Je vais enchaîné avec Milan et je vais préparer commander les deux autres tomes.
    Pour moi un coup de cœur parfait pour l’été.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s