Interview·Non classé

Interview #5 : Mélodie Chavin

Hello !

On se retrouve pour une nouvelle interview. Et cette fois-ci, c’est Mélodie Chavin, l’auteure de « Campus love » paru il y a quelques semaines chez les Editions Addictives, qui s’est prêtée au jeu des questions-réponses. J’espère une nouvelle fois que cette interview vous plaira et vous donnera peut-être envie de découvrir son premier roman.

J’avais passé un super moment avec son roman très addictif et particulièrement bouleversant. L’intrigue est superbement ficelée et pleine de rebondissements. Le suspense est à son comble jusqu’aux dernières pages. Et les personnages sont attachants et authentiques. Je vous laisse découvrir ses réponses.

 

1. Hello Mélodie ! Tout d’abord, merci d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Pour commencer, peux-tu te présenter ?

Hello ! Je suis une jeune femme de 27 ans, et jeune auteure chez les Éditions Addictives. Je suis auxiliaire de puériculture dans la vie et mon chat s’appelle Kiwi ! *Emoji qui s’en fout*

Je vis à Dijon (oui la moutarde je sais ;)). Je suis une jeune mariée et rentre fraîchement de ma lune de miel qui a eu lieu en Polynésie (#joiebonheurmonoï #j’veuxyretourneeeeeeer)

 

2. Depuis quand écris-tu ? Qu’est-ce qui t’en as donné l’envie ?

J’écris depuis le jour où j’ai démarré campus love, (qui s’intitulait au départ « Stand by me ». Ceux où celles qui l’ont lu, sauront), sans me soucier de savoir s’il allait plaire, s’il allait un jour être proposé au grand public par le biais d’une maison d’édition ou non. C’était mon souhait, mais je préférai et préfère toujours écrire d’abord avec mon cœur. C’est ce jour là où j’ai réellement mis le pied dans l’écriture. Sinon à l’adolescence j’écrivais beaucoup de poèmes. Ça compte non ? 😉

 

3. Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Je dirai tout. Tout peut être sujet à l’inspiration, une situation, la scène d’un film, un livre, une conversation, mon vécu ou bien un fait réel. Mais ce qui m’inspire le plus, c’est le repos, c’est là que mon cerveau va m’envoyer des trucs bizarres que je devrai expérimenter *emoji fou*.

 

4. T’as sorti un premier roman, pour l’instant uniquement disponible en format numérique, il y a quelques temps. Peux-tu nous en parler un peu ? D’où t’es venue l’idée de ce roman ?

campus love

Ce roman parle d’une jeune femme qui débarque dans une nouvelle ville pour ses études. Elle cherche à fuir un passé plus que douloureux. Mais rien ne va se passer comme elle l’avait prévu. Là où elle pensait trouver un renouveau et une vie stable, c’est tout l’inverse qui se produira, mettant sur son chemin le bad boy du campus, un homme mystérieux, qui comme elle, cache de lourds secrets susceptibles de la replonger dans le néant. Quand on croit apercevoir enfin l’avenir, c’est là que parfois, le passé nous rattrape et nous engloutit.

Pour l’idée de ce roman, ça va vous paraître bizarre, mais la réponse est : je ne sais pas. J’ai pris mon PC un jour, j’ai ouvert word et j’ai écrit la première phrase qui me venait et tout à suivi. Je m’étais bien évidemment fait une trame, mais quand je prenais mon PC le lendemain pour écrire, c’est comme si je découvrais moi aussi l’histoire au fur à mesure que mes doigts tapaient les mots, c’est fou, mais disons que je fonctionne comme ça, à l’instinct.

 

5. Quel est le personnage de cette histoire que tu as préféré construire ?

J’ai beaucoup aimé construire mon personnage principal, Maya. J’ai aimé la découvrir au fur et à mesure que mes mots remplissaient la page. J’ai aimé ressentir ses émotions quant à son passé, ses difficultés, ses douleurs (beaucoup de douleurs), mais aussi son caractère, sa force mentale et son amour pour les autres.

 

6. Comment s’est passé le travail éditorial ?

Vraiment bien, j’avais peur au départ, très peur, c’est comme plonger dans le grand bain, vouloir atteindre un monde que l’on ne pensait jamais atteindre, et puis un jour, (un beau jour je dirai même), les Éditions Addictives m’ont contacté, et c’est là qu’à démarré la grande et belle aventure !

J’ai été bien accompagnée, nous nous sommes retrouvées (avec mon éditrice) sur les idées et le travail, ce fut un réel bonheur.

 

7. As-tu des rituels lorsque tu écris ?

Oui ! Je branche mes écouteurs, mets la musique en cohérence avec ce que j’écris, la situations, mes humeurs, les humeurs de mes personnages, je me mets dans ma bulle, et c’est parti !

 

8. As-tu un prochain roman en préparation ? Peux-tu nous en dire quelques mots ?

Oui, disons que j’en ai deux. J’ai voulu attendre avant d’en entamer un autre en plus du deuxième, mais ce n’était pas possible, il fallait que je couche mes émotions et mes idées sur le papier.

Le premier parle d’un premier amour parti du jour au lendemain sans aucune raison, et qui revient par pur hasard dans la vie du personnage principal, sauf que cet homme revenu de nul part a prévu de se marier au sein du domaine où le personnage principal organise des réceptions de mariage. Une ex qui organise le mariage de son ex, vous voyez le genre ?

Le second, me touche plus au niveau de mes sentiments, c’est un roman basé sur certains faits réels (d’autres sont de l’invention), il touche comme thème la pole dance, mais aussi une relation entre une femme et une femme. Je n’en dis pas plus pour le moment souhaitant garder un peu de mystère.

 

9. J’imagine que tu dois toi-même être lectrice. Peux-tu nous parler de ton dernier coup de cœur ?

Oui ! Bien évidemment j’adore lire 🙂

Mon dernier coup de cœur est : « The way you love » d’Erin Graham.

Ce roman m’a happé du début à la fin, car il parle d’un amour adolescent fort, ne pouvant être vécu, dû à de nombreux soucis douloureux que vont rencontrer les deux héros. Et ce jeune homme au passif si sombre… À chaque fin de chapitre, il m’était impossible de lâcher le livre tellement je souhaitai savoir la suite.

 

10. As-tu d’autre passions, en dehors de l’écriture ?

Oui 🙂

Je pratique depuis bientôt un an et demi la pole dance !

Pour moi, c’est plus qu’un sport, c’est une philosophie de vie. La pole, ça a changé ma vie. Ça m’a rendue plus forte, et je ne parle pas qu’au sens physique, ça m’a rendue plus forte, car la pole a cette faculté à vous rendre fière de vous, à vous surpasser, à vous rendre belle et gracieuse. Vous ne prenez pas non seulement confiance en vous dans le domaine, mais vous prenez confiance en vous dans chaque situation que la vie met sur votre chemin. Et grâce à tout ça, j’ai rencontré des gens formidables, des connaissances, devenues des amies, et des liens forts se sont créés.

 

11. Un petit mot pour la fin ?

Je dirai simplement de vivre chaque jour comme s’il était le dernier. De vivre chaque instant que la vie nous offre, car justement, une vie on en a qu’une. Et de toujours tirer le positif de chaque situation.

Merci pour cette petite interview. Merci de m’avoir lue.

Et surtout que cela me concerne ou non, si vous avez aimé une histoire, foncez déposer un commentaire, cela aide beaucoup les auteurs, et en plus de leur rendre service, vous leur apporterez un joli petit sourire.

À bientôt pour de nouvelles aventures…

Mélodie.

 

Vous pouvez retrouver Mélodie sur ses réseaux sociaux :

Facebook

Instagram

 

 

C’est la fin de cette interview. J’espère qu’elle vous aura plu. Pour moi, c’est toujours un plaisir d’en apprendre plus sur des auteurs. Je remercie encore Mélodie d’avoir accepté de répondre à mes questions. N’hésitez pas à aller découvrir son premier roman. Vous pouvez retrouver mon avis complet ici. On se retrouve bientôt pour une prochaine interview.

 

A bientôt sur le blog.

Elsa

2 commentaires sur “Interview #5 : Mélodie Chavin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s