Interview·Non classé

Interview #1 : Lise Robin

Hello !

Aujourd’hui on se retrouve pour le premier article d’une longue série j’espère. Depuis quelques temps, j’avais très envie de poser quelques questions à certains auteurs et de partager leurs réponses avec vous. Et quand je vous ai demandé ce que vous aimeriez voir sur le blog en plus, vous avez vous aussi penser aux interviews. Du coup, ça m’a poussé à me lancer.

Normalement, on devrait se retrouver chaque semaine pour une interview. J’ai lancé un appel en story instagram et j’ai déjà eu pas mal de réponses. Donc ça devrait pouvoir se faire pour l’instant. Il y aura peut-être des périodes plus calmes que d’autres. Mais j’espère vraiment que cette nouvelle catégorie d’articles vous plaira. Moi je suis plutôt contente de ce début pour l’instant. Ça va me permettre d’être encore plus présente sur le blog, de varier mon contenu un peu plus et de vous faire peut-être découvrir des auteurs d’une autre façon.

C’est donc Lise Robin qui s’est prêtée au jeu des quesrions-réponses la première. Je la remercie encore une fois. Et je vous laisse avec ses réponses.

Hello Lise ! Tout d’abord, merci d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions. Pour commencer, peux-tu te présenter ?

Coucou Elsa. Merci à toi de m’accorder une place dans ton espace. Qui suis-je ? Tout simplement Lise, une femme 36 ans, discrète, un peu effacée malgré une chevelure violette, végétarienne qui adore les animaux, une épouse qui ne voit pas sa vie sans l’homme qu’elle a rencontré il y a dix-sept ans déjà, une mère de deux enfants particuliers et attachants. Mais je suis aussi une écrivaine de romance qui prend un plaisir fou à travailler avec les Editions additives.

 

Depuis quand écris-tu ? Qu’est-ce qui t’en as donné l’envie ?

C’est une très bonne question… J’avoue ne pas avoir compté, les années passent tellement vite, mais je dirais que je suis tombée dedans il y a quatre ou cinq ans à peu près. Et j’en fais mon métier depuis deux ans.

Ça a commencé par des phrases griffonnées par-ci par-là, un peu comme n’importe qui, il me semble. Cependant, même si j’ai encore du mal à me considérer comme une véritable auteure, ce qui m’a donné l’envie de m’y consacrer totalement, c’est les autres.

D’abord, une amie qui m’a toujours poussée, puis l’équipe des Editions Addictives qui a cru en moi, qui a su trouver les mots pour me faire envisager cette voie. Enfin, mon mari a balayé mes craintes et mon manque de confiance en moi en me rappelant que ce genre d’opportunité ne se représentera jamais deux fois dans une vie. Alors je me suis lancée totalement dans cette nouvelle vie professionnelle et à chacune de mes rencontres avec mes éditrices, je repars plus forte et plus déterminée.

Je souhaite que ce métier m’accompagne le plus longtemps possible. Et je ne remercierai jamais assez mon amie, mon mari et l’équipe des Editions Addictives pour tout cela.

 

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Les sons. Tout part souvent d’un son. Cela peut être le bruit des vagues quand je me balade en bord de mer, ou bien une chanson qui va passer à la radio dans ma voiture, dans un centre commercial, n’importe où en fait. Et sans trop comprendre comment ou pourquoi, je vais ressentir un sentiment fort que je vais avoir envie de faire passer à travers l’écriture. Je vais vouloir le faire vivre à mes personnages. Une émotion qui fait quelque chose, de dur ou de bon, mais qui nous submerge. C’est là que l’histoire prend vie dans mon imaginaire, à partir de sentiments.

 

Tu viens de sortir un second roman aux Editions addictives. Peux-tu nous en parler un peu ?

love scandal

« Love Scandal » est à mon goût une romance douce et dure à la fois. J’y traite de plusieurs sujets sensibles et douloureux, plus actuels que jamais, entrecoupés de romantisme et d’espoir dans un format standard. Apporter de la légèreté lorsqu’on écrit sur des sujets qui nous bouleversent, n’a pas été simple, mais c’est aussi ce qui fait le charme de chaque nouveau roman : relever le défi !

« Love Scandal » c’est l’histoire d’Evy, une jeune femme qui rêve de devenir reporter animalier, mais qui débute sa carrière dans un magazine people. Elle découvre le monde du show-business, et est loin d’apprécier les strass, les paillettes et les paparazzi. En un clic, elle détruit la vie d’Elliott, l’acteur le plus en vogue du moment, en exposant malencontreusement sa vie privée au monde entier. Elliott perd tout ce qu’il a de plus cher au monde et est bien décidé à faire payer Evy pour ça. Tandis qu’Evy prend conscience des dégâts qu’elle a causés et qu’elle est prête à tout pour se racheter, son passé la rattrape. L’homme qui a bousillé sa vie à elle, l’a retrouvée et est bien décidé à finir le travail qu’il n’a jamais pu achever. Seul Elliott saura aider Evy à ouvrir les yeux pour mettre fin au cauchemar de sa vie passée.

 

Tes deux romans déjà parus ont des univers bien différents. Quel est celui que tu as préféré écrire ?

C’est compliqué de choisir… Il faut savoir que « Love Scandal » est un roman qui me touche particulièrement, je l’ai dédicacé à une personne qui m’est chère. De ce fait, j’y tiens énormément.

Alors qu’ »Infiltrée » a été une cour de récréation dans laquelle je me suis amusée. Mon mari et moi regardons énormément de séries policières et pourtant j’ai passé des jours et des jours à faire des recherches de dingues sur les cartels, les cadavres, les go fast etc… Une anecdote amusante : je me souviens avoir un jour envoyé un mail à mon éditrice pour lui demander de se porter caution pour moi, si la police venait sonner à ma porte. Je vous rassure, elle m’a promis d’intervenir en ma faveur XD

Donc pour répondre à ta question, je dirais « Infiltrée », tout simplement parce que ce roman n’a pas été émotionnellement dur, contrairement à « Love Scandal ».

Infiltrée

 

As-tu des rituels lorsque tu écris ?

Oh oui ! J’écris uniquement sur mon pc fixe. Je plonge totalement dans ma bulle en mettant mes écouteurs avec une playlist bien déterminée qui tourne en boucle. Cette playlist est choisie en fonction des émotions que je souhaite faire passer dans le roman à écrire. Il me faut aussi mon carnet mémo où j’ai inscrit des infos sur mes recherches (lieux, personnages, etc…) pour le consulter à tout moment. J’ai besoin d’un stylo et de quoi écrire : post-it, bloc note, sur lesquels je vais noter des mots. Ma famille a interdiction de toucher à mes petits mémos éparpillés n’importe comment sur mon bureau. Le désordre apparent est un bordel rangé dans ma tête et je sais qu’à un certain moment dans mon écriture, je vais avoir besoin de tel ou tel mot et je saurais où le trouver. Pas besoin de réfléchir lorsqu’un mot m’échappe ! C’est un gros gain de temps et surtout ça m’évite d’être coupée dans mon élan d’inspiration.

 

As-tu un prochain roman en préparation ? Peux-tu nous en dire quelques mots ?

En effet, je travaille en ce moment même sur un nouveau roman qui devrait être fini avant le début de l’été. Je ne peux pas m’avancer sur la date de publication puisque c’est un sujet dont je n’en ai pas encore discuté avec mes éditrices. Par contre, sans spoiler, je peux vous confier que c’est une histoire d’amour que j’espère rendre forte. Un roman qui devrait me ressembler bien plus que les précédents.

 

J’imagine que t’es lectrice aussi en plus d’être auteure. Peux-tu nous parler de ton dernier coup de coeur ? Quel genre littéraire-lis-tu ?

Malheureusement, je n’ai que très peu de temps pour lire ces dernières années donc je dois vraiment réduire ma pile à lire, car je sais que je ne pourrais pas tout lire. Comme je suis en pleine écriture actuellement, je ne lis pas du tout. Mais, j’ai quelques livres de côté que je dévorerai en récompense du travail accompli, une fois mon manuscrit envoyé.

Il s’agit de « It’s raining love » et « The boy next room » d’Emma Green. Le premier m’a été dédicacé par les auteurs lors de Livre Paris, même si je n’ai malheureusement pas encore eu la chance de les rencontrer. Et j’attends la sortie du second avec impatience. J’aime particulièrement le duo pour leur parcours que j’admire beaucoup.

M’attendent aussi « Crossing the line » de Simone Elkeles, « Ce que nous avons perdu » de Gayle Forman et « Et tu entendras le bruit de l’eau » de Sophie Jomain. Toutes trois sont des auteures que je suis quoiqu’il arrive. J’aime lire de la romance avec une petite préférence pour le Young adult mais ce n’est pas le genre d’un livre qui va m’arrêter si l’auteur ou le synopsis me plaît.

 

As-tu d’autre passions, en dehors de l’écriture ?

Quand je n’écris pas, je m’occupe de ma famille. J’aime leur faire de la pâtisserie, participer aux sorties scolaires de mes enfants, les accompagner aux activités sportives, échanger et partager leurs passions.

Mon mari et moi sommes fans de séries donc on se trouve un petit créneau tous les jours pour regarder un épisode minimum.

Je suis aussi une inconditionnelle de Disney et de mangas. J’adore le nail art, le tricot, la broderie, faire mon bullet journal et le shopping.

J’aime passer du temps avec mes animaux, les brosser, les câliner, jouer avec eux. Je trouve mon plaisir dans les choses simples comme aller regarder la mer, faire brûler une bougie dans la maison, m’emmitoufler dans un plaid moelleux XD

 

Un petit mot pour la fin ?

Un grand merci pour ce moment avec toi Elsa, pour ta gentillesse et la qualité de tes chroniques. J’espère que nous aurons la chance de nous rencontrer une prochaine fois. Merci également aux lectrices qui auront pris le temps de lire cette interview, qui sont venues me rencontrer à Livre Paris, qui m’envoient des petits messages et qui donnent vie à mes personnages de roman en me lisant. Ce sont des petits riens pour certains, mais cela me touche énormément.

« Love Scandal » est sorti en librairie le 11 avril alors n’hésitez pas à me donner votre avis sur votre lecture. C’est toujours un plaisir d’échanger avec vous. Pour cela, vous pouvez me retrouver sur les réseaux sociaux, venir m’y faire un petit coucou en passant ou m’envoyer une photo de mes romans.

Pour celles qui sont de la région de Cherbourg, j’ai glissé des marque-pages dans quelques exemplaires 😉 Quelques uns sont dédicacés, d’autres non, c’est la surprise !

 

Vous pouvez retrouver Lise Robin sur ses réseaux sociaux :

Instagram : @lise._.robin

Twitter : @LiseRobinEA

Facebook : @Liserobin.EA

 

J’espère que cette première interview vous aura plut. Moi j’ai vraiment adoré lire les réponses de Lise. J’ai appris plein de choses sur elle. Et j’ai déjà hâte de lire son prochain roman. N’hésitez vraiment pas à aller la découvrir. Ses histoires valent vraiment le détour. Je vous laisse mes avis sur ses deux romans déjà parus ici et ici. Encore une fois merci à Lise de m’avoir accordé du temps.

Et merci à vous d’avoir pris le temps de lire cette interview jusqu’au bout. N’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé. Si vous avez envie que je pose d’autres questions, dites-le moi. On se retrouve très vite pour une prochaine interview. Ça sera celle de Lil Evans. Une auteure que j’aime beaucoup. J’espère que vous serez au rendez-vous !

 

A bientôt sur le blog.

Elsa

5 commentaires sur “Interview #1 : Lise Robin

  1. Alors c’était un article / une interview super intéressante qui me donne envie de découvrir l’auteure, que je ne connaissais seulement de nom.
    J’espère en voir d’autres en tout cas 😀

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s