Chroniques·Non classé

When it’s real

Auteure : Erin Watt

Editions : Hugo Roman

Collection : New way

 

Résumé :

Mesdames et messieurs, voici Oakley Ford ! Popstar célébrissime, en une de tous les magazines, des millions de fans, et surtout… un caractère bien trempé ! À première vue, Oakley semble avoir tout pour lui, mais sa famille est en train d’exploser en vol. Et malheureusement, sa musique et son inspiration aussi. Après une énième frasque relatée dans les tabloïds, son équipe doit réagir : il lui faut redorer son image au plus vite ! Trouver une fausse petite amie, une fille douce et sage, qui prouvera au monde entier qu’il a changé… C’est là que Vaughn Bennett entre en scène. Grande sœur dévouée, étudiante et serveuse à temps partiel : en quelques mots, le prototype même de la fille  » normale « . La preuve : elle n’aurait jamais accepté cette mission si sa famille n’avait pas des soucis d’argent. Elle n’a pas vraiment le choix. Et il faut dire que la magie et les paillettes d’Hollywood sont loin de lui déplaire. Mais en ce qui concerne Oakley, c’est une autre affaire. Cet abruti prétentieux, terriblement égoïste ? Ce n’est pas comme s’ils allaient vraiment craquer l’un pour l’autre dans la vraie vie ! N’est-ce pas ?

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur une des parutions new way du mois que j’attendais avec impatience. Après la saga des héritiers, j’avais très envie de redécouvrir la plume de ces auteures dans un autre registre. Et en plus, la couverture est juste magnifique.

Oakley a 19 ans et vit dans une villa en bord de mer à Los Angeles. C’est une pop star depuis déjà plusieurs années. Il a la musique dans le sang depuis qu’il est tout petit. Il a sorti son premier album alors qu’il avait seulement 14 ans. Il a des millions de fans. Mais ces derniers temps, rien ne va plus pour lui. Il n’arrive plus à faire de nouvelles musiques. Cela fait deux ans qu’il n’a rien écrit. Et il se lasse de plus en plus de chanter à chaque fois la même chose. Ses fans finissent par le lâcher en plus. Il se fait un peu trop remarquer pour ses nombreuses conneries qui finissent toutes en une des magazines. Et son label est sur le point de le lâcher.

« Ça te tuerait de porter des pantalons à ta taille ? La marque de tes sous-vêtements n’intéressent personne. — Bébé, tout le monde a envie de voir mes sous-vêtements. Je me fais payer cent mille dollars par photo. »

Vaughn a 17 ans et vit avec sa grande sœur et ses deux petits frères jumeaux de 12 ans. Elle a perdu ses parents il y a deux ans dans un accident de voiture. Depuis, sa grande soeur et elle font tout ce qu’elles peuvent pour subvenir aux besoins de leurs petits frères. Vaughn a d’ailleurs décidé de prendre une année sabbatique pour travailler, aider sa grande sœur et trouver ce qu’elle souhaite vraiment faire de sa vie. Leurs parents leur ont laissé pas mal de de dettes. Par chance, ils ont tout de même réussi à conserver la maison.

« Bébé ? Il se penche, entrelaçant ses doigts étonnamment élégants. — Quoi ? Ça ne te plaît pas ? Choisissez autre chose, alors. Tu es ma petite amie. — Et t’es branché nourrissons ? — Quoi ? Non. Bon alors, si on disait… ma vieille ? — C’est ça. Et moi je vais t’appeler… couille molle. »

L’équipe d’Oakley a décidé qu’il fallait réagir et faire tout pour redorer son image. Pour cela, ils ont décidé qu’il devait avoir une fausse relation qui durera un an avec une fille. Ce n’est pas la première fois qu’Oakley est confronté à cela. Et la première fois, tout s’est plutôt mal terminé. Oakley n’y croit pas trop mais c’est sa seule chance de peut-être pouvoir réaliser son rêve de travailler avec le meilleur producteur du pays qui jusqu’alors, n’a jamais voulu travailler avec lui. Mais cette fois, ils ont décidé de faire appel à une fille normale que personne ne connait qui a la tête sur les épaules et qui pourrait assagir Oakley.

« Il a fallu que je cesse d’avoir peur d’affronter mes imperfections pour trouver enfin la musique en moi. La musique que je voulais faire. Et la seule raison pour laquelle je me trouve ici, assis devant vous sur cette scène, c’est parce que j’ai rencontré quelqu’un qui m’a donné le courage de briser cette cage illusoire pour me montrer tel que je suis dans la réalité. »

Vaughn semble être la candidate idéale pour ce rôle. Elle est l’opposée des filles que fréquentent Oak habituellement. Cette proposition, qui ferait rêver toutes les filles de son âge, est loin de l’enchanter. D’autant qu’elle a déjà un copain qu’elle aime avec qui elle est depuis 2 ans. Mais en même temps, l’argent qu’on lui propose pourrait bien les aider et soulager sa sœur. Elle ne pourra pas refuser cette proposition. Elle va donc devoir suivre à la lettre tout ce qu’on lui dit de faire sans jamais trahir la confidentialité de ce contrat qui la lie à Oakley, sous peine de représailles qui pourraient lui coûter cher.

« J’ai envie de l’embrasser depuis si longtemps que je bois sa bouche comme si elle représentait l’unique fontaine dans le plus grand désert du monde. Et elle fond, écarte les lèvres, me rend mon baiser. »

Cette mission s’annonce compliquée avec Oakley qui se conduit comme un crétin. Il se moque carrément d’elle. Leurs premiers contacts sont plutôt tendus. Ils s’exaspèrent l’un et l’autre. Oakley a bien du mal à accepter que Vaughn n’en ait rien à faire de lui. Ça l’énerve. Au fil du temps, Vaughn va découvrir Oak sous un nouveau jour et pourrait bien se laisser charmer. Oak est aussi capable de se montrer drôle et gentil. Sa vie est loin d’être simple. Et quand il chante, il devient difficile de ne pas craquer pour lui. Vaughn a de plus en plus de mal à démêler le vrai du faux. Elle est perdue face à ce qu’elle ressent. Oak est bien décidé à la conquérir pour de vrai. Alors arrivera-t-il à la faire chavirer ?

« Elle se blottit contre moi et je jure que mon cœur se met à palpiter, j’ai tellement envie qu’elle devienne effectivement ma chérie. »

J’ai adoré cette lecture si douce, pas vraiment originale mais tellement prenante. J’ai retrouvé dans ce roman le même côté addictif qu’avait la saga des héritiers. C’était tellement agréable à lire. C’est le genre de lecture cocooning qui fait du bien au cœur à lire bien au chaud sous un plaid avec un bon chocolat chaud. Une vraie petite merveille pleine de sarcasme et d’émotions. J’en aurais voulu encore et encore. J’ai été tellement triste de devoir quitter les personnages. Je me suis vraiment beaucoup attachée à eux.

« Tout ce que j’imaginais se réalise soudain. C’est plus beau que cinquante mille personnes en train de crier mon nom. Plus beau qu’une foule emplissant le Madison Square Garden, en train de chanter avec moi. Plus beau que la plus belle de toutes les chansons. Ses bras s’enroulent autour de mon cou et je la soulève un peu pour que nos deux visages se retrouvent en face et que je puisse l’embrasser encore plus longtemps, plus fort, plus profondément. »

Vaughn est une jeune femme courageuse, naturelle, drôle, sensible et attentionné. J’ai adoré ses répliques pleines de sarcasme. Elle a un caractère bien trempée comme j’aime. Oak est un homme impulsif, arrogant et en même temps, il a un côté vulnérable qui est vraiment touchant. Dans sa vie, tout est faux pratiquement. Beaucoup de gens viennent vers lui par intérêts. Il est le fils de deux acteurs et a été élevé par des gouvernantes. A l’âge de 15 ans, il a demandé son émancipation pour pouvoir prendre ses propres décisions. Aujourd’hui, il a très peu de contact avec ses parents. Dans sa vie en dehors de la scène, Oak est particulièrement seul. Et il a du mal avec le manque d’intimité que lui offre sa vie.

« Je ne peux plus faire comme si je ne t’aimais pas, comme si tu ne faisais pas chanter mon cœur, comme si je ne rêvais pas de te retrouver tous les jours de ma vie. »

Vaughn et Oakley vont bouleverser la vie l’un de l’autre. J’ai adoré le naturel avec lequel se construit leur relation et les voir se chercher. C’était vraiment adorable. Grâce à Vaughn, Oak va découvrir ce qu’est une vie normale. Entre eux, tout est très tendre. Et l’évolution d’Oak est vraiment belle à suivre. Je vous recommande grandement ce livre tout mignon et drôle.

« Tu es l’unique personne de ma vie qui ne veut que moi, rien que pour moi, et c’est aussi terrifiant que fabuleux. Ne me quitte jamais. Je t’aime. »

Note : 4,5/5

 

Elsa

4 commentaires sur “When it’s real

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s