Chroniques·Non classé

Nothing else matters

Nothing else matters photo

Auteure : Virginia Bax

Editions : Addictives

Résumé :

Elle ne le connaît pas. Il n’a d’yeux que pour elle.
Après une énième frasque, Charlie, célèbre acteur américain, doit se mettre au vert pour fuir les paparazzi et redorer sa réputation. Il débarque alors incognito, en pleines montagnes basques, dans un gîte tenu par la râleuse Ihintza.
Elle le déteste d’être aussi charmant et attirant ! Pourtant quand il lui propose un contrat d’un genre particulier, elle saute sur l’occasion car c’est, de son côté, l’opportunité de fuir un ex un peu trop encombrant.
Entre la jeune Française et la star s’engage alors un jeu du chat et de la souris… qui promet d’être intense !

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la première sortie de l’année chez Addictives. Le résumé m’a toute suite tenté. J’adore les histoires de faux couple. Je remercie Bérénice des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Depuis que je t’ai rencontrée, que j’ai croisé ton regard, j’ai su que c’était toi… Rose… »

Charlie vit à Los Angeles et est acteur. Si son métier le passionne, il n’était pas préparé aux faux-semblants de la célébrité. Charlie supporte de moins en mois les paparazzis toujours à l’affut du moindre de ses faits et gestes. Il aimerait pouvoir exercer son métier tranquillement. Les photographes le mettent mal à l’aise. Charlie est à bout et en a marre qu’on le traite comme un objet. Il devient un homme insensible et asocial. Dans le milieu, Charlie a un seul ami : Tobias.

Ihintza vit au Pays basque, en pleines montagnes, au milieu de nulle part. Elle est graphiste free-lance et tient également des chambres d’hôtes. Ihintza aime sa tranquillité et sa liberté. Suite à sa relation compliquée avec son ex, elle ne cherche pas l’amour. Son ex est toujours en train de lui pourrir la vie.

« Ce petit bout de femme m’a retourné le coeur et le corps. Je ne pense qu’à elle, je ne vois qu’elle, je n’arrive pas à me concentrer sur quoi que ce soit d’autre. »

Ihintza, ayant un gros contrat à terminer dans un délai très court, a décidé de fermer ses chambres d’hôtes pour quelques temps. Elle a besoin de se concentrer et de se détendre. Cela fait longtemps qu’Ihintza n’a pas pris de vacances. Malheureusement elles vont être de courtes durées puisque sa soeur a fait une bourde et accepté la venue d’hôtes. Suite à un énième pétage de plombs, Charlie doit se mettre au vert. Lui est habitué à la ville est loin d’en être ravi. Charlie débarque donc avec son assistant chez Ihintza. Ihintza n’a aucune idée de qui est Charlie. Elle ne regarde pas la télé et ne s’intéresse pas à l’actualité people. Ihintza n’a aucune envie de les accueillir. En plus, elle n’est pas douée en anglais.

« C’est affreux et grisant cette impression, l’envie de me blottir dans ses bras dès que je le vois, comme s’il rentrait d’un long voyage et que je l’attendais. »

« J’ai envie de m’allonger près d’elle, de la prendre dans mes bras, la serrer tout contre moi, la protéger. Jamais je n’ai réagi comme ça. Pour personne. »

Malgré sa froideur, Charlie va toute suite plaire à Ihintza et l’intriguer. Charlie a du mal à cerner Ihintza. Avec elle, il peut être lui-même et libre. Elle le traite comme un homme landa et n’hésite pas à le défier. Mais Charlie se méfie. Lorsqu’Ihintza découvre qui est vraiment Charlie, elle est perdue. S’il semble réellement s’intéresser à elle, Ihintza en doute désormais. Elle refuse de craquer. Charlie n’est là que pour quelques jours. Leurs vies sont à l’opposées l’une de l’autre. Ihintza aime vivre dans l’ombre alors que Charlie est constamment sous le feu des projecteurs. Rien n’est possible entre eux à long terme. Ihintza est déterminée à résister. Mais lorsque Charlie lui propose de jouer sa fausse petite amie pour éloigner ses prétendantes, elle est incapable de refuser. Cela lui permet en plus de mettre de la distance entre elle et son ex.

« Je suis attiré par elle comme un aimant, il m’est difficile de ne pas la regarder, d’annihiler l’envie de la toucher. C’est la première fois que j’éprouve cette sensation. Les frissons sur le corps, le coeur qui bat trop vite, les mains moites, le feu dans le bas-ventre. Je ne suis plus qu’un gosse devant un jouet bien trop précieux pour lui, un jouet qu’il n’a pas le droit de toucher sous peine qu’il disparaisse. »

Ihintza débarque donc à Los Angeles. Pour elle, tout est nouveau. Cet univers lui est totalement inconnu. Ihintza n’a pas l’habitude qu’on lui dicte sa conduite. Elle n’hésitera pas à tenir tête à Charlie. Hors de question qu’on la traite comme une potiche. Le plus difficile à gérer pour Ihintza, ce seront les paparazzi et son attirance toujours plus forte pour Charlie. Ihintza est encore déterminée à ne pas succomber pour ne pas souffrir par la suite quand elle devra reprendre sa vie en France. Charlie n’a jamais été autant attiré par une femme. Il sait qu’Ihintza n’est pas faite pour lui. Leurs vies sont incompatibles. Mais il ne peut s’empêcher de tout faire pour qu’Ihintza craque. Résister deviendra impossible pour Ihintza. Et quand les sentiments s’en mêlent, tout se complique… Leurs deux mondes arriveront-ils à s’accorder ?

« De la voir là près de moi, j’ai l’impression de m’approprier le morceau qui me manquait depuis toujours. Cet infime rouage qu’il me fallait pour que je sois enfin entier, enfin moi. »

« Plus je passe du temps avec elle et plus ce que je ressens est réel. Je ne joue plus, je la veux, elle. Je veux me réveiller auprès d’elle tous les matins et me coucher contre elle tous les soirs. »

J’ai aimé cette histoire touchante et prenante qui met en avant l’envers du décor de la célébrité. L’intrigue est simple mais bien construite. J’ai adoré voyager entre le pays basque et Los Angeles. J’aurais malgré tout encore plus apprécié cette romance s’il y avait eu un peu plus de rebondissements. Certains sujets auraient pu être plus approfondis. Mais j’ai tout de même passé un bon moment de lecture. La plume de l’auteure est si addictive que j’ai littéralement dévoré cette histoire.

« Charlie, je n’envisage pas de me lever le matin en me disant que je ne te verrai pas. Je t’aime, tout simplement, en dépit de toi, de moi, du monde autour de nous. Charlie Walters, je suis venue jusqu’à toi pour que tu comprennes que je suis follement et éperdument amoureuse de toi. »

Les personnages sont attachants. Ihintza est une femme franche, simple, indépendante et têtue. J’ai aimé sa répartie. Elle ne se laisse pas faire et n’a aucun filtre. Charlie est un homme méfiant, attentionné, protecteur et têtu. Ihintza va l’apaiser. Cette romance, c’est la rencontre de deux opposés. Deux mondes qui n’auraient jamais dû entrer en collision. Entre Ihintza et Charlie, c’est aussi tendre qu’intense. La tension est à son comble pendant une bonne partie du roman. Leur histoire d’amour prend son temps avant de naître.

« Je t’aime, Ihintza. Malgré toutes nos différences, nos continents éloignés, je t’aime. Je veux être ton dernier amour, celui avec qui tu passeras le restant de tes jours pour toujours. »

Le gros point fort de cette histoire, ce sont les personnages secondaires hauts en couleur. Dan, l’assistant de Charlie, est une vraie tornade. Il m’a fait rire. Tobias et Lia sont des amis géniaux. Et n’oublions pas Iluna, la sœur protectrice d’Ihintza. J’ai adoré tous les découvrir. Ils forment une véritable famille. L’amitié a une place importante dans ce roman. Entre mensonge, secret, doutes, faux-semblants et malentendus, vous passerez sans doute un agréable moment de lecture avec cette comédie romantique.

« Je t’ai toujours aimé. J’aime absolument tout chez toi. Même les choses qui me déplaisent, je les aime. »

« Ihintza est mon âme sœur, mon double, mon autre moi-même. Et ce, depuis le premier regard que nous avons échangé. C’est mon évidence. »

Note : 4/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s