Chroniques·Non classé

Teach me again – Impossible desire

Auteure : Nina Loren

Editions : Addictives

Résumé :

Après une expérience traumatisante, Amy est devenue experte dans l’art subtil de repousser les hommes qui s’intéressent à elle ! Le dernier en date ? Matthew. 

Grand, brun, séduisant et terriblement sûr de lui, l’inspecteur de police est déterminé à approcher cette blonde aussi belle que mystérieuse qui ne cesse de se dérober. 

De confrontations électriques en étreintes torrides, c’est tout un monde nouveau qui pourrait s’offrir à Amy et Matthew ! Mais prendront-ils le risque de céder au désir et de voir leur passé se rappeler à eux au plus mauvais moment ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la première romance de Nina Loren chez Addictives qui vient enfin de sortir en papier. J’ai adoré les autres romances de l’auteure. Alors j’avais très envie de découvrir celle-ci. Je remercie les éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

Amy a 30 ans et vit à Vancouver. Elle est professeure de français dans un lycée et adore son boulot. Amy est Maman d’une ado de 13 ans, Helena. Elle partage sa garde avec son père, Alec, qui est aussi son meilleur ami depuis toujours. Avec Sean, le mari d’Alec, tous les quatre forment une famille particulière et unie dans laquelle chacun d’eux a trouvé sa place.

Matthew a 33 ans et vit aussi à Vancouver. Il est issu d’une famille aisée et est proche de sa soeur jumelle. Matthew a travaillé dur pour obtenir sa place et est aujourd’hui inspecteur de police depuis trois ans. Il a soif de justice. Son boulot lui prend beaucoup de temps. Matthew enchaine les conquêtes, au grand malheur de sa mère qui tente de le caser avec des filles de bonne famille.

« Si je ne suis pas encore morte, ça va bientôt être le cas. Et ce sera peut-être pour le mieux. »

Amy a vécu un calvaire. Depuis quatre ans, elle suit une thérapie pour se remettre d’un traumatisme. Ses relations avec les hommes sont très compliquées. Amy les craint et ne leur fait pas du tout confiance. Dès qu’un homme l’attire, elle fuit. Mais Amy est déterminée à changer les choses. Sauf que ce n’est pas si simple. Ses défenses sont solides. Elle ne sait pas comment se comporter avec un homme. Quand Matthew croise Amy dans un bar, elle lui plait toute suite et l’intrigue. Alors il n’hésite pas à l’aborder. Sauf qu’Amy panique, le recale et fuit.

« Cette fille éveille en moi des sentiments que je n’avais jamais éprouvés avant et je pense que Jerry a raison sur une chose : je suis foutu, avec elle. Je suis complètement foutu. »

Matthew est déstabilisé. Il n’est pas habitué à ce qu’on le rejette. Et d’ailleurs, celui-ci n’a pas dit son dernier mot. Même-si Matthew n’a aucune information sur Amy, il est déterminé à la retrouver. Celui-ci sent qu’il y a quelque chose de spécial entre eux. Elle ne cesse de hanter ses pensées. Et la chance va lui sourire puisque leurs chemins vont rapidement se recroiser, alors qu’Amy ne pensait jamais le revoir. Finalement, Amy va écouter les conseils de sa psychologue et laisser sa chance à Matthew. Pas à pas, une relation va se créer entre eux. Etrangement, Matthew réussit à mettre à l’aise Amy. Elle se surprend à apprécier sa compagnie.

« Depuis notre rencontre, il a cette capacité de me faire oublier tous mes doutes et toutes mes peurs en quelques mots. »

Au fil des jours, Matthew détruit toutes les barrières d’Amy. Mais l’équilibre d’Amy est fragile. La moindre petite chose fait ressurgir le traumatisme qu’elle a vécu. Elle n’est jamais à l’abri d’une rechute et a du mal à gérer ses émotions. Ce n’est pas une femme comme les autres. Avec Amy, Matthew va devoir faire ses preuves s’il veut la garder, notamment auprès d’Alec. Celui-ci est très protecteur envers elle. Il a trop peur qu’elle souffre de nouveau. Mais Matthew ne lâchera rien jusqu’à se faire une vraie place dans sa vie. Alors qu’a vécu Amy ? Et parviendra-t-elle à surmonter son traumatisme ?

« Je revis dans tes bras, et j’aimerais que ça ne s’arrête jamais. »

J’ai adoré cette histoire attendrissante, touchante et bien rythmée. Ce roman est rempli de plein de petits moments qui mettent du baume au cœur et d’autres qui nous le brisent. L’auteure évoque un sujet fort avec beaucoup de justesse. J’ai ressenti tout un tas d’émotions : peur, soulagement, joie. J’ai aimé l’allure avec laquelle se construit la relation entre les personnages. Tout se fait en douceur. Il y a une belle communication entre eux. Et la plume de l’auteure est toujours aussi agréable à lire.

« Quand je te dis : « Je t’aime », ça signifie tout : je te veux, j’ai besoin de toi à mes côtés et je serais vraiment paumé sans toi. Et je ne parle même pas du sexe, je t’assure que je n’ai jamais autant pris mon pied de toute ma vie. Il n’y a pas de doute, je suis à toi, et tu es à moi. S’il faut que je te montre tous les jours à quel point on est faits l’un pour l’autre, et à quel point je t’aime, je le ferai. »

Les personnages sont attachants et bien construits. Amy est une femme courageuse, fragile, méfiante et intelligente. Son passé est difficile. C’est une vraie battante. Sa détresse m’a touchée. Au fil des pages, elle va lâcher prise et réapprendre à vivre. Matthew est un homme protecteur, déterminé, honnête, patient et taquin. C’est un vrai gentleman qui sait ce qu’il veut. Entre Amy et Matthew, c’est aussi tendre que puissant. J’ai aimé le naturel de leur relation.

« Putain, oui, je t’aime. Je suis fou de toi depuis la seconde où on s’est rencontrés. Je sais que ça peut paraître prématuré mais je sais ce que je ressens et c’est complètement dingue. Et même si tout n’est pas parfait, tu me rends heureux. Je n’ai qu’une envie, c’est me perdre dans tes bras et de ne jamais les quitter. »

Les personnages secondaires ont aussi une place importante et sont tellement géniaux. J’ai tellement aimé la famille atypique et unie que forment Amy, Alec, Sean, Helena et Matthews. Des liens forts les unissent. C’était si beau. Je les ai quittés avec un pincement au cœur. Entre non-dits, traumatisme, malentendus, doutes et peur, je vous recommande grandement cette jolie histoire de reconstruction. J’en suis ressortie avec le sourire.

« Tu m’as sauvé, Amy. Tu ne t’en rends peut-être pas compte mais tu l’as fait, et c’est aussi pour ça que je t’aime. »

Note : 4,5/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s