Chroniques·Non classé

Toxic games

Toxic

Auteure : Isla A. Rowley

Editions : Addictives

Résumé :

Issue d’une famille aisée et puissante, Laria a tout de la typique reine de lycée : sûre d’elle, respectée, presque adulée. Seule ombre au tableau ? Enjel, le nouveau, rebelle aux répliques cinglantes. Un peu en retrait, il ne fait pas partie du même monde que les autres et n’a aucune envie de s’intégrer. Ce qu’il veut en revanche, c’est faire plier Laria. Pour quelle raison ? Parce que derrière la façade de la parfaite prom queen, la jeune femme dissimule bien des secrets. Secrets que semble connaître Enjel. Ou du moins, c’est ce qu’il pense…

Entre Enjel et Laria commence alors une confrontation de plus en plus sensuelle, faite de défis et d’attirance, de haine et de passion. Au jeu des faux-semblants, qui du bad boy ou de la reine du lycée s’en sortira vainqueur ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le premier roman papier de la collection new adult Addictives. Le résumé m’a toute suite tenté. Je remercie les éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« On se fond dans le moule parce qu’on nous a appris que « faire partie de » est plus important qu’« être ». »

Laria a 17 ans et vit à Hope Springs. Elle est issue d’une famille aristocrate espagnole du côté de sa mère et d’un magnat du pétrole texan du côté de son père. Laria est dans le lycée privé et prisé de Crest Hill. Elle entame sa dernière année et a déjà hâte de la terminer. Ce que souhaite Laria par dessus tout, c’est quitter cette ville pour fuir son terrible passé. Ici, elle étouffe.

« Tu le sens, hein ? murmure-t-il pour que je sois la seule à entendre. Que ta partie de cache-cache est terminée… oui, je suis sûr que tu le sens. Tiens-toi prête, Laria. Toi et moi, on va s’éclater cette année. »

Cette dernière année de lycée ne va pas du tout se passer comme la Prom Queen l’imaginait. L’arrivée d’Enjel, un nouveau dans sa classe, va tout chambouler. Enjel détonne parmi les autres lycéens. Il ne vient clairement pas du même monde qu’eux et va toute suite intriguer Laria. Elle a bien du mal à le cerner et à comprendre ce qu’il fait là, ce qu’il lui veut. Laria sent un certain danger dans la présence d’Enjel. Il y a trois ans, la vie de Laria a volé en éclats. Depuis, elle porte une armure et fait tout pour se fondre dans le moule : être celle que tout le monde veut qu’elle soit, notamment grâce à sa relation bancale avec Fennell, un de ses amis.

« Cela fait très longtemps qu’une personne n’avait pas été capable de m’étonner. Or, lui, parvient à chaque fois à me perturber au point de ne plus savoir comment réagir, quelle ligne suivre. »

« Mon souci, c’est que je commence à trop l’aimer, ce petit jeu qui se crée entre nous. Et je soupçonne qu’il en est de même de son côté. »

Enjel sait que Laria dissimule des choses derrière ses sourires, qu’elle joue un rôle chaque jour. Son but est de la pousser à bout pour découvrir son vrai visage. Mais ce ne sera pas si simple. Laria est une adversaire de taille. Elle est douée pour le contrer et va lui donner du fil à retordre. Si c’est Enjel qui veut faire perdre le contrôle à Laria, les rôles pourraient vite s’inverser. Entre eux, l’attirance est indéniable. Laria est déroutée par ce que lui fait ressentir Enjel.

« Deux parts de moi s’affrontent : l’envie de la blesser et celle, plus vile et sournoise, de l’envelopper de mes bras pour mieux la posséder. »

« Montre-moi, répété-je. Montre-moi l’ampleur de ce que je dois détruire pour parvenir à te toucher. »

Enjel fout le bordel dans la tête de Laria et menace de briser ses barrières. Mais hors de question de lui montrer un quelconque intérêt pour Laria. C’est bien trop dangereux. D’autant qu’il a l’air de savoir beaucoup de choses sur elle. Laria n’est pas au bout de ses surprises. Comment réagira-t-elle en découvrant qui est vraiment Enjel ? Qu’est-il venu faire ici ?

« Je recule d’un pas, et ne peux qu’admirer la force qui émane de Laria alors même qu’elle semble à un souffle de se briser. Bordel, elle est magnifique. Jamais le désespoir n’avait été aussi beau à admirer, aussi envoûtant. »

Cette histoire est bouleversante, complexe et intense. Je ne m’attendais pas du tout à ça. C’est loin d’être une « simple romance lycéenne » entre la reine du lycée et le bad boy, comme on pourrait le penser avec le résumé. J’ai eu du mal à me plonger dans ce roman au départ. La première moitié de l’histoire est un flou total. J’étais perdue. Je ne savais pas où j’allais. Je n’arrivais pas à cerner les personnages. Heureusement la seconde moitié de cette romance vient tout éclaircir. Des bribes du passé de l’héroïne nous sont dévoilées au fil des pages, à travers des flash-backs notamment.

« Laisse-moi te posséder, chuchote-t-il, son visage près du mien. Parce que, peu importent tes ombres, tes blessures, je t’aime, Laria. »

« Laria a tout pulvérisé. Parce qu’elle représente désormais beaucoup trop. Elle n’aurait dû être qu’une poussière sur ma ligne du temps, qu’un caprice que j’ai accepté de satisfaire… »

J’ai beaucoup plus apprécié cette seconde partie. Je me suis posée plein de questions. J’ai élaboré des théories. Et laissez-moi vous dire que j’étais complètement à côté de la plaque. J’ai été tellement surprise. Je n’ai rien vu venir. Le suspense est à son comble jusqu’au bout. Cette romance a un côté sombre que je ne soupçonnais pas du tout avant ma lecture. Mon cœur s’est serré à certains moments. L’intrigue est vraiment bien ficelée. Le sujet abordé est fort et complexe. Et la plume de l’auteure est agréable à lire. Je regrette juste la première partie un peu trop mystérieuse qui a amené quelques longueurs.

« Il paraît que le début de toute chose naît dans la fin d’une autre. Seulement, mon monde tourne en boucle. Trop de fils se croisent, trop de destins semblent liés. Un sac de nœuds. Impossible de s’en sortir… »

« Je refuse de… d’imaginer une suite sans toi. Fennell était mon leurre, ma barrière contre les autres, mais toi… tu es celui qui me révèle. »

« Je ferai de toi mon plus beau combat, Laria. »

Les personnages sont tout en contradictions et vraiment originaux. J’avoue qu’ils m’ont laissé un peu perplexe au début. Laria est une femme  courageuse, brisée, sûre d’elle mais aussi fragile. Elle a vécu l’horreur et sombre un peu plus chaque jour depuis deux ans. Son mal-être est profond. Laria survit seulement. Au fil des pages, elle va se libérer, se laisser aller et renaitre de ses cendres. Enjel est un homme mystérieux, magnétique, protecteur, loyal et arrogant. Il déteste l’injustice. J’ai eu du mal à savoir ce qu’il voulait vraiment à Laria. C’était assez troublant. Entre Laria et Enjel, c’est aussi explosif que tendre.

« Je réalise alors que mon monde prend un autre sens avec Enjel. Il ne s’agit plus de survivre, mais d’exister pleinement. D’abattre les barrières pour vivre. Avec fureur. Avec passion. Mais aussi et surtout avec lui. »

« Je te veux, toi, Laria. Je veux être celui à qui tu confies ta douleur, ta colère, ton impuissance. Parce que je veux être celui qui t’apaisera, qui te libérera et te rendra plus forte. Je veux que tu m’autorises à te posséder afin que tu te retrouves enfin. »

Les personnages secondaires ont aussi une grande place dans l’histoire. Lucy et Fennell sont des amis géniaux. Et même le pire personnage a réussi à me toucher. Entre faux-semblants, secrets, mensonges, provocations et à priori, cette romance est mystérieuse et puissante. J’ai eu un pincement au cœur à la fin de ma lecture. Si vous recherchez une histoire qui sort des sentiers battus avec des personnages hors du commun, n’hésitez pas à vous laisser tenter par cette romance percutante, faite d’ombres et de lumière. Plus que jamais, méfiez-vous des apparences !

« Dorénavant, je le choisirai lui, quoi qu’il se passe. Quoi qu’il m’en coûte. Parce qu’il a raison. Tout ce qui me compose lui appartient. Et le choisir, c’est me choisir. »

« Je suis à toi. Peu importe l’avenir, les tempêtes qui tenteront de nous aspirer, les fantômes qui nous hantent. Je veux que tu comprennes. Que quoi qu’il m’en coûte, je resterai auprès de toi. »

« J’ignore de quoi seront faites les prochaines heures, ni les prochains jours et encore moins les prochains mois. Peu importe si nous courons à notre perte. À partir cet instant, je ferai de lui le vaisseau de mon espoir. »

Note : 3,5/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s