Chroniques·Non classé

Too young to love

Auteure : Mila Marelli

Editions : Addictives

Résumé :

Ballottée de foyers en familles d’accueil, Nina est une adolescente pleine de colère et de doute. Pourtant, alors qu’elle intègre une énième famille et un nouveau lycée, elle trouve enfin ses repères. Et surtout, elle rencontre Matt, un garçon qui fait battre son cœur pour la première fois. Avec lui, elle découvre le désir, l’amour fou et les délices des nuits partagées… Mais ils ne viennent pas du même monde et doivent affronter l’hostilité de leur entourage. Matt se rebelle contre son père mais Nina a déjà beaucoup souffert dans sa vie et a bien trop à perdre, elle préfère renoncer à son unique amour. Matt aura-t-il les épaules pour se battre pour deux ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance de Mila Marelli, une auteure dont j’adore les romans. Celui-ci m’a toute suite tenté. Je remercie Orlane des éditions addictives pour l’envoi de cette romance.

« Je suis tombée amoureuse de lui avec une facilité déconcertante. Lorsque je suis à ses côtés, mes émotions sont exacerbées, mon cœur bat la chamade et mon âme de fleur bleue ressort encore plus que d’habitude. »

Nina a 17 ans et vit à Bridgeview, à côté de Chicago. Jusqu’à ses neuf ans, Nina était heureuse avec ses parents aimants à parcourir le monde. Elle a visité des tas et de pays et parle de nombreuses langues. Malheureusement, après tout a changé. Sa vie est chaotique. Il y a deux ans, Nina a perdu les seuls repères qu’il lui restait. Elle va de famille d’accueil en famille d’accueil et ne cesse de fuguer. La famille que Nina va désormais intégrer est sa dernière chance avant de se retrouver dans un centre pour adolescents difficiles.

« Je crois que je suis littéralement tombé sous son charme… Tout me plaît chez elle, sa façon de protéger et défendre les autres, de s’exprimer devant tout le monde sans craindre de représailles. Nina fait mystérieuse, pourtant elle paraît tellement forte en cet instant. »

Matt a 17 ans et vit aussi à Bridgeview avec ses parents. S’il est proche de sa mère, sa relation avec son père est compliquée. Celui-ci est intransigeant. Il lui met la pression et contrôle toute sa vie. Toutes ces attentes pèsent Matt. Matt rêve de devenir policier depuis toujours. Il compte entrer dans la meilleure école de police des Etats-Unis située à New York.

« À ses côtés, j’ai envie d’être le meilleur garçon qu’elle ait connu, un confident, un ami, un amant et, je l’espère, celui qu’elle aimera. »

Aux premiers abords, cette famille de riche et trop parfaite ne plait pas à Nina. Elle se sent très mal à l’aise chez eux. Chacun des membres l’accueillent les bras ouverts alors que Nina déteste les contacts humains. Elle va se montrer plutôt distante et très méfiante. Nina ne veut plus s’attacher à personne après tous les faux espoirs qu’elle a eus. La colère la bouffe. Nina déteste sa vie, notamment parce qu’elle n’a plus aucun contrôle dessus. Son assistant social est à l’affut du moindre de ses faux pas. Il ne lui fera aucun cadeau. Nina doit se tenir à carreau.

« Parce que Nina est une œuvre d’art, un tableau d’une valeur inestimable. Elle est époustouflante de beauté. Je suis littéralement subjugué par elle, je la dévore des yeux, m’arrête sur chaque dessin qui orne son corps. »

« J’ai l’impression de tomber, et bizarrement, ça ne me fait pas peur. Bien au contraire, je me mettrais à genoux pour elle, dans n’importe quelle situation. »

Dès le premier regard, Matt va tomber totalement sous le charme de Nina. C’est la première fois qu’il ressent quelque chose d’aussi intense. Il meurt d’envie de connaitre Nina. Pour Nina aussi, cette rencontre ne l’a pas laissée indifférente. Mais elle a bien du mal à comprendre comment le mec le plus populaire du lycée pourrait s’intéresser à elle. Alors Nina va le repousser et l’ignorer par peur de se faire avoir encore une fois. Elle a une piètre opinion de Matt. Si Nina a accepté de venir au lycée, c’est seulement pour honorer une promesse, pas pour nouer des liens avec qui que ce soit.

« Tu sais quoi ? T’es un canon. Mais je vais te dire un truc important, bébé. Je pense que même en surpoids, tu serais toujours aussi canon et ça me permettrait d’en avoir encore plus à aimer. »

« Ce n’est pas une crise cardiaque, gamin. Tu as le cœur brisé et il n’existe aucun médicament pour ça. »

Nina ne cesse de hanter les pensées de Matt. Toutes les zones d’ombre qui planent autour d’elle l’intrigue. Matt n’a pas son dernier mot. Il ne lâchera pas l’affaire. Peu importe à quel point Nina soit difficile à apprivoiser. Au fil du temps, Nina sera perdue. Matt lui met la tête à l’envers et l’attire. Le problème c’est que Nina et Matt ne viennent pas du même monde. Leur rapprochement ne fait pas l’unanimité. Auront-ils la force de se battre pour leur histoire d’amour ou finiront-ils avec le cœur brisé ?

« Je ferme les yeux et écoute les morceaux brisés de cet organe qui me font tant souffrir, à chaque battement. »

« Parce que c’est lui, l’homme de ma vie. Je le sais, je le sens au plus profond de moi. Lorsqu’il me regarde, me sourit, me parle, je suis happée dans son univers et j’adore ça ! J’en redemande, je me sens tellement en phase avec lui. »

J’ai eu un petit coup de cœur pour cette histoire émouvante, surprenante et originale. Cette lecture était un véritable ascenseur émotionnel. Mon cœur a vraiment souffert. Il s’est brisé dès les premières pages. Puis il n’a cessé de se gonfler d’amour et de se briser de nouveau quelques pages plus loin. Les émotions étaient tellement puissantes. J’en ai eu les larmes aux yeux. Cette romance est bien construite et aborde des sujets forts, notamment celui du deuil. La plume de l’auteure est toujours aussi addictive. J’avais peur qu’il y ait des longueurs quand j’ai vu le nombre de pages, mais en fait pas du tout.

« Je suis tombé amoureux d’elle si facilement. Je ne pensais pas m’attacher autant à une femme, ni aimer Nina à ce point. Je croyais que seuls les adultes pouvaient ressentir un truc aussi fort, aussi prenant, mais je me trompais. »

« Un instant si banal, et toi, tu en fais quelque chose d’exceptionnel, lâche-t-elle dans un souffle. »

Les personnages sont attachants. Nina est une jeune femme réservée, sauvage, asociale et volcanique. J’ai adoré son tempérament de feu et ses réparties. Elle ne se laisse pas faire. Et en même temps, son mal-être est profond. Nina a enduré tellement de choses difficiles. Elle a du mal à trouver sa place. Matt est un jeune homme charismatique, envoutant, attentionné, prévenant et ambitieux. C’est quelqu’un sur qui on peut compter. Entre Nina et Matt, c’est aussi tendre qu’intense. Ce sont de véritables âmes soeurs. Tous deux ont fait palpiter mon petit coeur.

« Cette fille est pire que l’héroïne, une simple dose te suffit à être accro à en crever. Et lorsqu’elle me regarde comme ça, je lui donnerais bien plus que ce que je possède. »

« Plus je passe du temps avec lui et plus je sais que c’est avec lui que je veux terminer ma vie. C’est peut-être bête et maladroit de le dire comme ça vu notre passé commun, mais Matt représente tout ce que je cherchais chez un garçon et il m’apporte bien plus que je ne l’aurais demandé. »

Les personnages secondaires sont nombreux et ont une place importante dans l’histoire. L’un d’eux m’a beaucoup touché. Entre non-dits, rancœur, doutes, trahison et traumatisme, cette histoire est semée d’embûches et pleine de mystères. Si vous aimez les histoires de premier amour douce et intrigante, je ne peux que vous recommander ce roman. Et pour ceux qui ont lu Crazy wedding de la même auteure, sachez que Matt est le cousin de Nathaniel (le personnage principal masculin).

« Je pensais que l’expression « aimer à en crever » n’existait pas, que c’était un mythe, jusqu’au jour où je t’ai aperçue, complètement perdue devant ce tableau d’affichage au lycée. Tu cherchais la classe de M. Teyssier. Je n’ai plus jamais été le même après notre première rencontre. Et même si nous avons tous les deux eu des moments de doute, même si nous avons souffert à cause de notre couple, je referais tout, je recommencerais à l’infini juste pour t’entendre me dire ces deux mots. Je t’aime tellement, Nina. »

Note : 5/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s