Chroniques·Non classé

Boss challenge

Auteure : Gwen Delmas

Editions : Addictives

 

Résumé :

Timo est têtu, ambitieux et impertinent… et surtout il adore les défis ! Quand il rencontre Deva, au sein de la maison de haute couture qui vient de l’embaucher, il trouve en elle une parfaite adversaire. Mais Deva est farouchement indépendante, et elle ne laissera rien ni personne entrer dans sa vie. Entre affrontements, séduction, soupçons, Timo est loin d’avoir gagné son pari !

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman de Gwen Delmas. Le résumé m’a bien tenté. Ça change des histoires de boss habituelles. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

Timo a 32 ans et vit à Rome depuis cinq ans. Il a grandi dans la banlieue de Naples et n’a pas eu une enfance facile. Timo a fait pas mal de conneries dans sa jeunesse et aujourd’hui, il en paye encore le prix, notamment en étant marié à une femme qu’il n’aime pas pour encore quelques mois normalement, comme l’exige un certain contrat. Après, Timo devrait être un homme libre et pouvoir reconstruire sa vie comme il en a envie. C’est un styliste de génie.

« -Arrête de me regarder comme ça, tu me déconcentres ! râle-t-elle. -Arrête d’être aussi belle même quand tu ne ressembles à rien. -C’est… c’est ta façon de draguer ? ricane-t-elle, tout en haletant encore. -J’espère bien que non. Ce serait particulièrement pourri, non ? »

Deva a 27 ans et vit à Rome, au dernier étage de la tour de l’entreprise de son père, qui doit bientôt lui revenir. Celui-ci l’a désignée comme héritière. Son parcours est impressionnant. Elle est diplômée de grandes écoles et a gravi les échelons au fil des années. C’est un véritable bourreau du travail. Sa place dans le groupe est totalement légitime. Mais tous ne sont pas du même avis, notamment ses frères, qui auraient bien aimé avoir sa place.

« Deva me met dans un état difficilement descriptible. Elle stimule mon envie de réussir. Mais pas seulement. Elle ravive mes envies, tout court. Pour autant, je sais tout le danger qu’il y aurait à céder à cette envie. »

Timo a été approché pour décrocher un poste de directeur artistique de la maison de haute couture du groupe Baldi. Mais son entretien d’embauche ne va pas du tout se passer comme il l’avait imaginer. Pour commencer il va arriver en retard, puis se retrouver face à Deva alors qu’il pensait avoir affaire à son père, et en plus, le poste proposé n’est pas celui qu’on lui avait promis. Deva a besoin de sang neuf pour créer une marque plus moderne. Timo n’est pas l’employé qu’elle aurait choisi aux premiers abords, notamment à cause de sa femme qu’elle déteste et qui lui a entre autre volé son ex il y a quelques temps. Mais elle est forcée de reconnaitre qu’il a toutes les compétences nécessaires pour le poste.

« Je me répète sur tous les tons que je n’en veux pas, mais… il suffit qu’il apparaisse, qu’il me caresse de son regard, qu’il me frôle de sa voix pour que, soudainement, je me sente aussi malléable que de la cire au soleil. Ce n’est pas que son corps qui me tient en éveil dès qu’il est dans les parages. Il me fait me sentir… vivante, importante, séduisante. »

Timo ne va pas avoir d’autre choix que d’accepter ce poste. Il est essentiel pour son avenir professionnel. Entre eux, ça va toute suite être électrique. Deva ne va pas hésiter à tester Timo et même parfois à le casser. Elle ne lui laissera rien passer. Mais celui-ci n’est pas du genre à se laisser impressionner. C’est un adversaire de taille. Il compte bien lui en mettre plein la vue et lui prouver qu’elle a bien fait de l’embaucher. C’est un sacré défi à relever pour lui et Timo ne recule devant aucun défi. . L’attraction entre eux est indéniable. Mais Deva refuse d’avoir une relation avec un employé, mais aussi de s’attacher à quelqu’un. D’autant que ses frères sont à l’affut de ses moindres faits et gestes, pour la faire tomber et prendre sa place. Ils sont persuadés qu’elle va se planter. Et Timo pourrait représenter sa plus grande faiblesse.

« Ces retrouvailles m’assurent que je suis dans de beaux draps. Il y a bien plus que du sexe entre nous. Une envie de ne jamais laisser un autre poser la main sur elle. Je ne veux laisser personne partager avec elle des moments de complicité. Je veux être le seul qui l’assure qu’elle sera toujours en première place. Je veux… j’ai peur d’admettre ce que je veux. Je la veux, elle, rien de plus, rien de moins. »

Deva tient fermement à son image. Elle fait tout pour être irréprochable parce qu’elle sait qu’on l’attend au tournant. Timo est dangereux. Il n’est pas du tout comme elle l’imaginait et n’agit pas comme les autres hommes à qui d’habitude ses hautes fonctions font peur. Celui-ci la trouble un peu plus chaque jour et lui fait perdre la raison. Quant à lui, Deva l’obsède, mais il sait qu’il risque son travail s’il craque. Et c’en est hors de question pour lui. Ce travail est sa renaissance. En travaillant quotidiennement ensemble, résister sera de plus en plus difficile. Tous deux vont jouer avec le feu. Deva en oublie ses principes. Mais beaucoup de zones d’ombre se dressent entre eux. Deva ne se laisse pas approcher facilement. Timo réussira-t-il à faire tomber ses barrières et a gagner sa confiance ? Deva a de nombreux ennemis prêts à la détruire. Seront-ils plus forts que les doutes et les soupçons ?

« Pendant des jours, des semaines, j’ai rêvé du paradis, de son corps nu sous le mien. Mais j’avais tort. Rien n’est plus important que cet instant parfait, où Deva baisse la garde et pose sa tête contre mon cœur. »

J’ai beaucoup aimé cette histoire intense, touchante et pleine de tensions. Certains moments m’ont émue. Les personnages sont forts et attachants. J’ai apprécié que les rôles soient inversés dans cette romance. L’auteure casse les codes. Et ça fait du bien. Malgré tout, j’ai trouvé qu’il y avait quelques longueurs surtout dans la première moitié de l’histoire. La seconde est bien plus rythmée. Et je l’ai dévorée. Le mystère autour de Deva nous pousse à tourner les pages une à une jusqu’à la dernière, sous nous en rendre vraiment compte. La plume de l’auteure est toujours aussi agréable à lire.

« Je ne te dirais pas que je suis amoureux de toi car ce que je ressens est nettement plus fort. Je t’aime Deva. Tu m’entends ? Je t’aime… ce qui, je pense, fait de toi la double et absolue perdante de notre pari. »

Deva est une femme pleine de contractions. Elle parait forte, froide, insaisissable et intraitable aux premiers abords, mais en réalité, ce n’est qu’une armure. Au fil des pages, elle nous apparait de plus en plus humaine. J’ai aimé voir sa carapace se fendiller au fil du temps. Deva est une femme autoritaire, pleine d’énergie, déterminée, indépendante, bornée et combative. Elle en impose et sait ce qu’elle veut. Mais malgré tout, elle a de nombreuses failles, qu’elle déteste montrer, qui la rendent vraiment touchante. Elle a un passé compliquée et va encore subir beaucoup de souffrances au cours de ce roman. C’est une vraie guerrière. Timo va lui apprendre à lâcher prise et va lui donner encore plus confiance en elle.

« Parce que j’ai enfin mesuré tous tes sacrifices, alors même que je venais de te chasser. Je crois que personne n’a jamais été avec moi assez fort, ni aussi attaché, pour en faire autant. »

Timo est un homme aux multiples facettes : honnête, impertinent, sûr de lui et persévérant, mais aussi loyal, attentionné, protecteur et sensible. C’est un homme en or sur qui on peut se reposer. Il sera le roc dont Deva aura besoin. Entre Timo et Deva, c’est aussi électrique que tendre. J’ai aimé les voir se confronter, s’apprivoiser et s’aimer. Leur complicité est vraiment belle. J’ai adoré le duo qu’ils forment. Ils vont chambouler la vie l’un de l’autre. Entre danger, trahison, rivalité, non-dits et malentendus, ce roman va vous faire vivre tout un tas d’émotions. Je vous le recommande grandement.

« Un an, deux mois, six jours pour la convaincre que toute ma vie suffira à peine à l’aimer. C’est sans doute le pari que j’ai le plus à cœur de gagner. »
« Et dire que je redoutais cette journée ! Elle me confirme que chaque jour près de Deva est un cadeau, celui de ce bonheur parfait qui s’épanouit dans son regard et fait briller le mien. Et encore, me dit une petite voix, le meilleur est devant moi. On parie ? »

Note : 4/5

 

Elsa

2 commentaires sur “Boss challenge

Répondre à Les lectures d'Elsa Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s