Chroniques·Non classé

Mon coeur de battre s’est arrêté

Auteure : Alexandra Lanoix

Autoédition

 

Résumé :

Mary Banks est une jeune femme à la tête d’une entreprise high-tech des plus rentable aux États-Unis. Elle a tout pour être heureuse : riche, intelligente, un peu rebelle… Pourtant, une terrible nouvelle vient assombrir son brillant avenir. On vient de lui annoncer qu’elle a un cancer incurable. Sa sœur, Helen, est dévastée en apprenant la nouvelle et souhaite que Mary se batte pour rallonger sa vie de quelques mois, ce que refuse catégoriquement Mary, qui ne veut pas de traitement. Elle ne souhaite pas passer le restant de ses jours dans un hôpital à subir les effets secondaires de la chimio. Son boulot au sein de l’entreprise et ses jumeaux, qu’elle élève seule, ne permettent pas à Helen de courir après sa sœur, qui n’a de cesse de la contrecarrer. Elle va alors implorer Mary d’engager un infirmier pour veiller sur elle. Lasse de ses supplications, Mary cède à la demande de son aînée pour l’apaiser… et fait la connaissance du docteur Wyatt Delaney, un médecin charismatique, doué et très peu conventionnel. Mais il a lui aussi de graves problèmes à régler, et une sœur à ses basques ! Très vite, elle tombe sous son charme, mais refuse toute relation intime avec lui. Peut-on s’autoriser à aimer lorsqu’on se sait condamné ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman d’Alexandra Lanoix. J’ai lu quelques uns de ses romans et je les avais beaucoup aimé. Le résumé de celui-ci m’a toute suite tenté. Je remercie l’auteure pour l’envoi ce roman et pour sa confiance.

« J’ai l’impression qu’il est une braise et moi le vent. Si je souffle trop fort, il va s’enflammer, disparaître comme une cendre et s’envoler au loin. Je ne sais jamais trop sur quel pied danser avec lui, il peut être si déconcertant. »

Mary a 30 ans et vit à San Francisco. C’est une business woman. Elle a travaillé dur pour monter sa propre boite, l’une des plus grosses entreprises de high-tech de Californie. C’est un ingénieur hors pair. Mary n’a pas eu une enfance facile et a dû se battre encore plus pour réussir. Aujourd’hui, sa vie tourne uniquement autour de son boulot qu’elle adore. Elle y dort même souvent. Malheureusement, elle vient d’apprendre que ses jours sont désormais comptés. Mary a une tumeur au cerveau inopérable. Il n’y a aucun espoir de rémission pour elle.

« Bien sûr que j’ai envie de vivre, mais quand tout est perdu d’avance, pourquoi essayer de remonter à la surface alors qu’on coule profondément ? C’est dépenser son énergie et son air pour rien, il faut se laisser couler, c’est tout. »

Mary devrait se ménager pour vivre le plus longtemps possible mais elle refuse. Elle continue de vivre comme avant. Trop de gens comptent sur elle. Et surtout, Mary tient à finir un projet qui lui permettrait de mettre sa soeur et ses neveux à l’abri. Sa soeur, qui n’approuve pas ses choix, a donc décidé de lui imposer un médecin pour veiller sur elle. Celle-ci étant déjà bien occupé avec ses enfants. C’est Wyatt qui va décrocher le poste. Un médecin insubordonné. Il s’est fait virer de tous les hôpitaux où il travaillait malgré qu’il soit un chirurgien brillant, parce qu’il refusait qu’on lui donne des ordres. Son travail le passionne. Wyatt se bat jusqu’au bout pour ses patients.

« Cela arrive que tu rencontres des gens qui par leur simple présence sont des moteurs, des shots de vitamines. Je ne veux pas mourir, mais il me donne encore plus envie de m’accrocher à la vie. »

Mary ne veut pas de lui. Wyatt l’exaspère. Il planifie toute sa vie et fait comme chez lui. Celui-ci ne reculera devant rien pour mener à bien sa mission. Il a promis de veiller sur elle et le fera jusqu’au bout. Ce boulot ne l’enchante pas vraiment mais il a besoin d’argent en attendant de retrouver un poste dans un hôpital. Au fil du temps, Mary va être forcée d’admettre qu’elle a besoin de lui. Mais surtout qu’il l’intrigue et l’attire. Ils vont apprendre à se connaitre et des sentiments forts vont naitre. Mais Mary refuse de s’engager dans une relation alors qu’elle est condamnée, qu’elle n’a plus d’avenir.

« J’ai l’impression d’être morte depuis des mois, aide-moi à reprendre vie, à ne refaire qu’un avec mon corps. Qu’il se connecte au tien. J’ai besoin que la chaleur m’envahisse, c’est une nécessité, Wyatt. »

Wyatt va la pousser dans ses retranchements sans jamais la considérer comme une cause perdue. Lui aussi a de graves problèmes à gérer. Il n’est pas pour les relations sérieuses. C’est un électron libre. Mais l’amour ne prévient pas. Alors a-t-on le droit d’aimer quand sa vie est en sursis ?

« Wyatt, même si on connait la fin de l’histoire, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas la commencer, si on sait que le voyage va être magnifique. En ce qui me concerne, je ne regrette aucune seconde, aucune minute. »

Quelques jours après avoir fini ma lecture, en vous écrivant cette chronique, je suis encore toute chamboulée par cette histoire. Ce roman est un véritable ascenseur émotionnel. Les retournements de situation s’enchainent. L’auteure joue avec nos émotions jusqu’aux dernières pages. Elle nous fait douter. Cette histoire est puissante, bouleversante et belle. Je suis passée du rire aux larmes. J’ai fini ce roman avec le coeur brisé en mille morceaux. La vie est tellement cruelle parfois. Certaines scènes sont atrocement difficiles à lire tant elles sont intenses. J’ai littéralement pris une claque avec cette histoire. L’auteure y évoque des sujets vraiment sensibles. Sa plume est très prenante.

« Tu es ma drogue, mon oxygène, ma lumière dans les ténèbres. Sans toi, je n’existe pas, dis-je, presque sans souffle. »

« Mary est ma raison de vivre, je suis loin d’elle et j’arrête de respirer. »

Les personnages sont attachants. Mary est une femme têtue, ambitieuse, intelligente et déterminée. J’ai adoré son caractère et sa répartie. C’est une battante. Elle ne s’apitoiera jamais sur son sort. Wyatt est un homme fort, franc, magnétique, un peu aigri et déterminé. Il n’aime pas montrer ses faiblesses. C’est un homme qui a tant à donner quand on prend le temps de creuser. C’est un roc. Wyatt m’a vraiment beaucoup touché. Leur relation est aussi électrique que tendre. J’ai adoré leurs joutes verbales. Tous deux vont beaucoup s’apporter.

« Quand nous sommes tous les deux, j’ai l’impression d’être extraordinaire, alors que tout seul, je me sentais ordinaire. C’est l’effet que tu as sur moi Mary, je suis un meilleur homme auprès de toi. »

Entre peur, espoir, doutes, souffrances et désespoir, cette romance va vous embarquer dans un tourbillon de sentiments dont vous ne ressortirez pas indemne. Cette histoire nous montre l’importance de savourer chaque instant de la vie. Elle m’a profondément marquée. Je vous recommande grandement cette romance aussi belle que douloureuse. Une vraie leçon de vie !

« Tu m’as prouvé qu’on pouvait être malade et vivre. Se battre pour obtenir ce qu’on voulait même si c’est difficile. Tu m’as donné cette envie. »

« Le pire, ce n’est pas pour ceux qui meurent, mais ceux qui restent. »

Note : 4,5/5

Je vous laisse avec quelques autres citations que je n’ai pas pu « sacrifier ».

« Wyatt m’est aussi essentiel que l’air qu’on respire. »

« Depuis que je suis avec lui, il a changé le cours de mon existence, je me sens plus solide que jamais, même s’il est ma plus grande faiblesse. »

« Cela me rappelle qu’une journée, oui même une seule, peut combler le vide de toute une vie. Wyatt m’en a apporté tellement de fabuleuses qu’il serait difficile pour moi de les compter. »

 

Elsa

4 commentaires sur “Mon coeur de battre s’est arrêté

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s