Chroniques·Non classé

Call me bitch

Auteure : Emma Green

Editions : Addictives

 

Résumé :

Par un coup monté de leurs proches, Jude, l’irrécupérable dandy, et Joe, la jolie grande gueule, se voient confier la garde de la petite Birdie : un tyran à couettes de tout juste trois ans. Placez dans une demeure londonienne les pires baby-sitters de la terre et les meilleurs ennemis du monde, ajoutez une enfant pourrie gâtée et laissez mijoter deux semaines. Le plan le plus foireux de l’univers ? Ou peut-être la recette d’une passion pétillante, avec juste ce qu’il faut d’amour, de haine, d’humour et de désir…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour mon avis sur la réédition de Call me baby. J’avais beaucoup aimé le premier tome. J’attendais celui-ci avec impatience. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

Joe a 25 ans et est française. Elle vit à Londres depuis quelques temps, en colocation avec un ami dans un appart miteux de Cleveland Way. C’est la soeur jumelle de Sidonie. Mais c’est son opposé. Joe est une fêtarde. Ses journées ne commencent pas avant midi généralement. Elle est normalement barmaid et fait de la boxe. Joe n’est pas du genre à s’engager en amour. Elle ne passe jamais une nuit entière avec un homme. Elle ne croit pas en l’amour, surtout à cause des blessures de son passé.

Jude a 30 ans et est co-PDG d’une grande société avec Emmett, son meilleur ami. C’est le businessman par excellence et le parrain de Birdie, la fille d’Emmett. Il vit dans le quartier de Nothing Hill dans une grande maison d’architecte. Sa famille aimerait bien le caser. Jude n’est pas contre mais il n’a pas encore trouvé la bonne. Enfin peut-être que si depuis quelques temps. Mais cette femme est compliquée à séduire.

Sidonie et Emmett ont décidé de partir en vacances romantiques à l’autre bout du monde pendant un mois. Et ils ont donc confié la garde de Birdie à Joe et Jude. Pour eux qui ont du mal à se supporter depuis leur rencontre, ce n’est pas une bonne idée. D’autant qu’ils vont devoir cohabiter puisque Sidonie et Emmett ont décidé qu’ils vivraient chez eux. Joe devra veiller sur Birdie la journée, de 7h à 19h alors que Jude s’occupera de Birdie le soir et le week-end.

« C’est tout le problème avec Jude Montgomery : quand il est là, je ne le supporte pas. Mais quand il s’en va, ça devient tout de suite moins drôle. Et j’ai envie qu’il revienne juste pour pouvoir le détester. »

Cette mission s’annonce compliquée. Birdie a un emploi du temps bien défini. Il y a beaucoup de règles à respecter. Pour ne rien arranger, Birdie, à seulement 3 ans, est un vrai tyran. C’est une enfant pourrie gâtée. C’est pour Joe que c’est le plus compliqué. Elle qui tient tellement à sa liberté se retrouve sans autre vie que celle de Nanny. Elle est complètement démunie face à son nouveau rôle. Elle va devoir changer toutes ses habitudes notamment celle de jurer sans arrêt.

En plus de cela, elle va aussi devoir gérer Jude. Cet homme est arrogant, irritant mais sexy. L’animosité entre eux est constante depuis leur rencontre. Et si Joe a l’habitude que les hommes s’aplatissent devant elle, ce n’est pas le cas de Jude. Il n’a pas peur de lui tenir tête. Réussiront-ils à cohabiter sans s’entre-tuer ? Ils ne le savent pas mais ils ont plus de points communs qu’ils ne pensent. Mais Joe a une immense fierté. Jude réussira-t-il à la faire craquer ?

« Tu es une irrécupérable bitch… Mais tu es bien d’autres choses aussi. Et j’aime toutes les Joe. L’intrépide. La susceptible. La fonceuse. La peureuse. Celle qui s’empêche d’être romantique. Celle qui ne peut pas s’empêcher d’aimer. Celle qui résiste et celle qui s’abandonne enfin. Celle qui croit devoir me mériter. Et celle qui fait semblant de ne pas savoir à quel point je suis fou d’elle. »

J’ai adoré cette comédie romantique, drôle et pétillante avec juste ce qu’il faut d’émotions et de mystères. La plume de ces auteures est toujours aussi entrainante. Les personnages sont vraiment attachants, touchants et surprenants. J’ai craqué pour Jude. Quand à Joe, elle n’est vraiment pas celle qu’elle prétend être dans le tome de l’histoire de Sidonie et Emmett. J’ai vraiment beaucoup aimé la découvrir plus en profondeur.

« Si on m’avait dit un jour que j’aimerais tant qu’on me fasse taire… »

Joe a une personnalité vraiment hors du commun et assez rock’n’roll. C’est la force de ce roman. Elle ne manque vraiment pas d’idées et de réparties pour arriver à ses fins. C’est une femme de caractère qui peut parfois être une vraie garce. Elle aime taper là où ça fait mal et va en faire baver à notre pauvre Jude. Elle est vraiment difficile à suivre. C’est une femme haute en couleurs : extravertie, débrouillarde, énergique, franche, naturelle et vraie. Elle ne fait jamais ce qu’on attend d’elle. J’ai aimé suivre son évolution tout au long de l’histoire : la voir se reprendre en main, se retrouver, grandir et avancer. Derrière son côté un peu bourru, c’est une femme sensible qui a besoin d’amour et qui a vécu des choses dures qui ont fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui.

« Je suis incapable de te dire que je suis tombée amoureuse de toi et que ma vie s’écroule dès que tu en sors. Mais maintenant je suis capable de ça. De revenir, d’abandonner ma fierté, de risquer de me ridiculiser. Jusque-là, c’est toujours toi qui m’as retenue de tomber, qui m’as rattrapée au vol quand je fuyais. C’est à mon tour. Je ne veux pas te laisser t’échapper. Et je suis d’accord pour tout. Essayer de m’ouvrir. De m’adapter. Aimer le RMG. Te choisir. »

Jude est un homme patient, romantique, séducteur, insolent, attentionné et charismatique. C’est vraiment un homme formidable qui a lui aussi du mal à se libérer de son passé. Joe va lui redonner le goût de la vie. Tandis que lui va l’apaiser. Mais il va devoir se battre pour la réconcilier avec les hommes. Entre eux, c’est aussi tendre qu’explosif. Ils ne vont cesser de se chercher et de s’affronter pour finir par succomber. Entre tensions, piques incessants, trahison, provocations et passion, cette histoire est très rythmée.

« Tout ce que je veux, Jude… Ce que je veux vraiment… C’est passer ma vie avec toi. Rire avec toi. M’engueuler avec toi. T’envoyer balader et te laisser me rattraper. Me jeter dans des lacs avec toi. Traîner au lit avec toi. Travailler toute la nuit et savoir que tu m’attends. Faire l’amour sur l’herbe ou devant des feux de cheminée. »

C’était un vrai plaisir de retrouver la capricieuse et si attachante Birdie, ainsi que ses parents. J’ai vraiment aimé avoir de leurs nouvelles. J’ai un pincement au coeur en quittant toute cette grande famille improbable. La petite chose qui m’a manqué dans cette saga, c’est des points de vue masculins. J’aurais adoré plonger dans les pensées de ces deux hommes. Je vous recommande tout de même grandement cette histoire pleine de passion, de sensualité et de piquant. Vous aussi vous allez succomber au charme du dandy.

Note : 4,5/5

 

Elsa

 

3 commentaires sur “Call me bitch

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s