Chroniques·Non classé

49 jours – je compterai pour toi

Auteure : C.S Quill

Editions : Hugo Roman

Collection : New romance

 

Résumé :

1… 2… 3…

Chaque matin, depuis qu’elle a rencontré Sawyer Hall, Breen inscrit un nouveau chiffre dans sa paume. Le compte à rebours est lancé, comme la fuite inéluctable du temps qu’elle voudrait pourtant maîtriser.

15… 16… 17…

Breen souhaiterait pouvoir retenir les jours qui filent pour profiter des sentiments qui refont enfin surface. Mais elle le sait, son coeur ne cesse jamais de compter.

47… 48… 49…

Alors qu’elle ne sait pas aimer plus de 49 jours, Sawyer sera-t-il celui qui libérera son coeur ?

 

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman de C.S Quill. J’aime vraiment beaucoup cette auteure, autant pour ses livres que pour sa bonne humeur à chaque fois que je la rencontre. J’attendais ce roman avec impatience. Il m’intriguait beaucoup.

« Jour 1. Celui où les certitudes meurent, pour que la vie reprenne enfin son cours. »

Breen a 23 ans et vit en Bretagne, à Camaret. Elle est née au Pays de Galles. La vie l’a déjà bien cabossée. Elle est plutôt solitaire. Elle n’a plus vraiment de famille. Elle est habituée à se débrouiller toute seule. Elle travaille dans un café. Il y a 5 ans, quelque chose sembler l’avoir brisé à jamais. Breen ne sait plus aimer. Sa vie est plutôt fade et pleine de secrets.

« 3. Je regarde ce chiffre tout frais sur ma paume, qui recouvre l’ancien, avant de serrer le poing. Pas d’une manière victorieuse, parce que le chemin est encore long et incertain. Je le serre encore, et encore, et encore, comme si mon coeur était à l’intérieur. »

Sawyer a 27 ans. Il est né à Brighton et est à moitié français. C’est un talentueux photographe. Un aventurier. Il aime parcourir le monde et tout photographier. Il semble fuir quelque chose. C’est un adepte des relations sans lendemain. Il n’a jamais eu envie d’aller plus loin jusqu’à maintenant.

« Je dois laisser mon coeur retrouver le bonheur sans le brusquer. Je ne sais même pas comment il tient encore accroché dans ma poitirine, alors si je le presse, il risque de tomber à mes pieds. Et là, je n’aurai plus la force de le ramasser. »

Alors que Breen participe à l’exposition de photos l’un de ses rare ami, lui aussi photographe, elle va rencontrer Sawyer. En un seul regard, tout va basculer. Entre eux, le feeling passe immédiatement. Et l’attraction est si forte. Ils sont intrigués l’un par l’autre. Mais Breen est une femme difficile à comprendre.

« Jour 15. Celui qui lutte contre le courant pour maintenir ce coeur en place. »

Son coeur est compliqué à apprivoiser. Breen ne sait pas aimer plus de 49 jours. Le compte à rebours est lancé. Pour elle, chaque jour est une victoire. Chaque jour compte. Son équilibre est si fragile. Sawyer va s’accrocher à Breen et tout lui donner. Mais arrivera-t-elle à en faire autant ? Beaucoup de zones d’ombre planent autour d’eux.

« Retiens-moi, Sawyer. Retiens-moi quoi qu’il arrive. Je ne veux plus m’échouer, j’ai tellement besoin d’un port où m’ancrer. »

Breen vit dans le passé. Il lui colle à la peau. Sa souffrance est infinie. Elle est enfermée dans un cercle vicieux sans fin. Sawyer est son dernier espoir de se relever, de réapprendre à aimer et de redonner un peu de saveur à sa vie. Sawyer arrivera-t-il à redonner le tempo à son coeur ? Trouvera-t-il la clef de son coeur ? Tous les autres ont échoué avant lui. Sera-t-elle le bon cette fois ?

« Hier, il y avait l’amour, mais aujourd’hui, ici et maintenant, c’est la peur qui règne. Le voilà, ce jour que je redoute tant. Celui où j’ai peur. Je déteste ce sentiment parce qu’il s’entrelace tellement avec l’amour que les deux finissent par se fondre l’un en l’autre. Et c’est quand je ne les différencie plus que je sombre. »

Ce livre est si magnifique, bouleversant et surprenant. L’auteure m’a bluffée et complètement eue. Je me demande vraiment où ces auteurs vont chercher de telles idées. Je ne m’attendais vraiment pas du tout à cela. A tel point que j’ai dû relire certains passages pour comprendre comment j’avais pu passer à côté de ce mystère. C’est dingue comme C.S Quill a su aussi bien jouer avec les mots. Ouvrez bien l’oeil tout au long de votre lecture. Chaque mot compte plus que jamais pour percer tout le mystère de cette histoire. Le suspense est vraiment à son comble jusqu’au bout.

« Un jour ou l’autre. Celui des cris d’un coeur au bord du gouffre. »

« L’amour compte les jours, comme les battements d’un toujours. »

La mise en page de ce livre est juste parfaite. Les phrases à la fin de chaque jour sont si jolies et poétique. Le passé et le présent s’entremêlent et rendent l’histoire encore plus captivante. Je me suis posée tant de questions et j’étais bien loin du compte. J’ai tourné chaque page avec l’envie de comprendre Breen en continuant de compter les jours avec elle. J’errais en plein brouillard. Ce roman est puissant et tellement profond. C’est une histoire comme vous n’en avez jamais lu je pense. L’univers est complètement inédit et si bien trouvé. Je ne suis pas près de l’oublier. La plume de l’auteure est sincère et remplie d’émotions.

« Je me déteste. Je hais cette fille coincée sur sa balançoire, qui met tout son coeur à aller de l’avant mais repart toujours en arrière. Et qui se balance sans fin. »

Breen est une femme difficile à cerner. Elle est insaisissable, réservée, courageuse et surtout brisée. Les fantômes du passé la poursuivent. Elle est très attachée à ses souvenirs. Elle porte un poids lourd sur ses épaules. Son personnage est vraiment bien construit. Sawyer est un homme patient, doux, prévenant et drôle. C’est la fraîcheur de l’histoire. Un homme merveilleux.

« Si ton amour c’est m’aimer 49 jours et recommencer, alors j’accepte. Aime-moi comme ça. Je te regarderai compter les jours jusqu’au quarante-neuvième, le temps qu’il faudra. Parce que j’ai confiance en nous et que j’ai envie de compter avec toi et pour toi. »

Entre Breen et Sawyer, tout sonne comme une évidence. Mais aimer Breen n’est pas sans souffrance. Au contraire. Sawyer va devoir se battre pour atteindre le coeur de Breen et le libérer. Leur relation est si spéciale et puissante. Breen arrivera-t-elle à respirer de nouveau ? Sawyer l’apaisera-t-il ? Entre doutes, amour, peur, questionnements et culpabilité, ce livre va vous faire ressentir une myriade d’émotions. Je vous recommande grandement ce roman que vous refermerez sans doute avec les larmes aux yeux. Alors n’attendez plus et plongez au coeur de cette histoire saisissante !

« A nous deux, notre amour sera infini. Tu seras la force du premier jour et je serai celle du dernier. Toujours. »

« L’amour se conjugue au passé, au présent et au futur. Au pluriel. »

Note : 5/5

 

Elsa

7 commentaires sur “49 jours – je compterai pour toi

  1. Maintenant tu me donnes encore plus envie de le découvrir 😀 Il est dans ma PAL déjà et je pense du coup le lire dès la semaine prochaine 😀

    J'aime

Répondre à Les lectures d'Elsa Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s