Chroniques·Non classé

Cinq fois où mon meilleur ami m’a embrassé

Auteure : Anna Martin

Editions : Mxm Bookmark

 

Résumé :

Quand vous réalisez à six ans que vous voulez épouser votre meilleur ami, la vie devrait suivre un chemin tout tracé, non ? Ou pas. Enfant, Evan King pensait que Scott Sparrow était la personne la plus fantastique qu’il ait jamais rencontrée. À dix-sept, son béguin s’approfondit et tout lui paraît compliqué, même si Scott s’intéresse bien plus au football et aux filles qu’à jouer aux super-héros tandis que de son côté, il se concentre pour entrer en école d’art. Et puis, il y a ce baiser tardif échangé un soir de beuverie qu’il ne parviendra pas à oublier pendant dix ans… Quand les aléas de la vie les rassemblent, l’ancienne flamme qu’Evan ressentait pour son ami et qui l’avait consumé presque toute sa vie ne tarde pas à flamboyer à nouveau, avant qu’il ne se rende compte que le cours des événements tend à se répéter une fois de plus…

 

Avis :

Hello ! On se retrouve pour un nouvel avis sur un M/M. ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu. Et ça me manquait.

Evan a connu son meilleur ami à l’âge de 7 ans. Jusqu’à leur départ pour l’université, ils ont toujours été inséparables. Evan était comme chez lui dans la maison des Sparrow. Au fil du temps, il a développé des sentiments forts pour son meilleur ami, n’osant jamais lui dire de peur de le perdre. Tout le monde s’est toujours douté de son attirance envers les hommes. Pour ne pas éveiller encore plus d’insultes, Evan a attendu de passer à l’université pour faire son coming out.

« Le sentiment de liberté qu’il éprouvait là-bas était stupéfiant. Sa capacité à se reconstruire lui-même, à être celui qu’il voulait, à se façonner une nouvelle personnalité. Celui qu’il était devenu était bien plus proche de celui qu’il avait l’impression d’être à l’intérieur, c’était celui qu’il avait si longtemps dissimulé sous la surface. »

Au fil des années, Evan et Scott échangeront plusieurs baisers et finiront par s’éloigner. Mais c’était sans compter sur la vie les faisant se rencontrer à nouveau. Depuis son coming out, Evan a toujours assumé qui il était. Peu importe le regard des autres. Il ne veut pas vivre cacher, même-si c’est pour sortir avec Scott qui lui a du mal à se montrer tel qu’il est vraiment.

« Je suis resté dans le placard très longtemps, jusqu’à ce que je sois prêt à faire mon coming out dans les conditions qui me convenaient. Je ne vais pas te forcer à le faire. C’est nul. Mais je ne peux pas être celui qui t’aidera à découvrir qui tu es. »

Evan a toujours été le calme quand Scott était un peu fou. Peu à peu, Scott l’a aidé à sortir de sa coquille. Evan a toujours vécu seul avec sa mère. Sa vie n’a pas toujours été simple. Il a dû faire des petits boulots pour aider sa mère. Alors que Scott n’a jamais été dans le besoin. Sa famille est très unie.

« En général, Evan n’aimait pas le matin, et il n’aimait pas le lundi, et plus que tout, il n’aimait pas devoir retourner à l’école après un été entier à jouer au terrain de jeux et à la maison de Scott. Il allait voir Scott à l’école pour la première fois et voulait y être à l’heure pour lui montrer où étaient les choses. »

Ce livre est assez original puisqu’il contient seulement 6 chapitres qui correspondent à 6 moments de la vie d’Evan et Scott. Allant de leur rencontre à l’âge de 7 ans jusqu’à ce qu’ils aient 34 ans. L’histoire est donc très étendue dans le temps. J’ai apprécié leur innocence lorsqu’ils avaient 7 ans. Cette partie m’a fait sourire. Cependant, le fait que les périodes de leur vie qu’on nous raconte soient dans le désordre m’a un peu déboussolé. Et j’ai trouvé ce livre bien trop court.

« Mlle Hopkinson dit que les gens se marient avec la personne qu’ils préfèrent, et tu es la personne que je préfère, alors on devrait se marier. »

Quand je lis un livre, j’ai besoin de tout savoir des personnages pour m’y attacher et être pleinement dans l’histoire. Là, trop de choses étaient survolées. Il me manquait des détails. Notamment de leur vie loin l’un de l’autre. Les périodes étaient trop éloignées les unes des autres. Après je sais que c’est un choix de l’auteure. Mais je n’ai pas été convaincu. La narration à la troisième personne a rajouté une nouvelle distance avec les personnages. C’est dommage parce que c’était quand même une jolie histoire. Elle a juste manqué de développement.

« Evan se demanda s’il ne cesserait jamais de regarder cet homme en voyant davantage. Davantage qu’il ne devrait. Davantage que semblaient voir tous les autres. »

Note : 3/5

 

Elsa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s