Chroniques·Non classé

Breaking the game

breaking the game

Auteure : Nina Loren

Editions : Addictives

Résumé :

Gina a tout pour elle : un physique de rêve, une famille aimante et un travail de mannequin qui la passionne. Mais quand elle réalise que sa carrière s’essouffle à cause de son âge, elle commence à douter…
Son agent lui propose alors une « solution miracle » : raviver l’intérêt du grand public en se montrant au bras d’un athlète jeune et célèbre. Et il a LE parfait candidat en tête : Thomas Gatineau, hockeyeur professionnel, qui aurait lui aussi bien besoin de redorer son image. 
Ils ont tous les deux intérêt à jouer les faux petits amis, mais faire semblant devant une horde de paparazzi n’est pas toujours facile, surtout quand les sentiments s’en mêlent ! Et si entre la séduisante effrontée et le hockeyeur que rien n’arrête, le jeu ne faisait que commencer ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance de Nina Loren, un spin-off de « Breaking the ice » que j’avais beaucoup aimé. Je n’ai pas hésité longtemps avant de demander ce roman en SP. Il me tentait trop. Sachez que l’histoire se passe trois ans avant celle de « Breaking the ice », alors pas la peine de l’avoir lu avant de lire celui-ci. Ce sont deux histoires indépendantes. Je remercie Orlane des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Gina bouscule ma vie de la plus belle des manières. »

Thomas a 26 ans et vit à New York. Mais il a grandi à Montréal dans une famille aimante. Thomas est hockeyeur professionnel chez les Rangers. Il est passionné par ce sport depuis son plus jeune âge et est très doué. Tout le monde l’admire dans le milieu du hockey. Côté vie sentimentale, c’est compliqué. Thomas vient de se faire larguer en plein milieu de la saison par sa compagne avec qui il devait se marier dans six mois. C’est un choc pour lui. Il n’a rien vu venir.

« L’amour fait mal parce qu’il me laisse seul, amer et malade. Comme si j’avais moi-même ingéré un poison que j’avais cru être un remède. »

Gina a 32 ans et vit à Montréal, là où elle a grandi, entourée de quatre frères protecteurs. Gina est mannequin depuis ses dix-neuf ans. Son frère jumeau est son agent. Elle traverse une phase compliquée dans sa carrière. Gina ne cesse de se faire voler la vedette aux castings par des filles plus jeunes qu’elle. Malheureusement, la date de péremption est rapide chez les mannequins. Les portes se ferment petit à petit. Et même-si Gina ne s’avoue pas vaincue, ces échecs la font douter.

« Quand on est une fille, on est toujours en train de se demander ce qui va nous tomber dessus dans la rue. »

Suite à sa rupture, rien ne va plus dans la vie de Thomas. Son ex le traine dans la boue. Les paparazzis ne le lâchent pas. Et une partie de son public n’est pas tendre avec lui. A la fin de la saison, Thomas va se réfugier chez ses parents, près de Montréal, pour s’éloigner un temps de la vie médiatique et trouver du réconfort. Mais ses vacances vont prendre une autre tournure quand son agent va vouloir qu’il joue au faux couple avec la belle italienne Gina pour redorer son image. Leurs agents respectifs se connaissent. Gina et Thomas sont loin d’être enchantés par ce plan tordu.

« Cette femme a éveillé en moi des sentiments tellement forts que je crois qu’elle m’a ruiné pour toutes les autres, jusqu’à la fin de ma vie. Elle m’a monté qu’une compagne pouvait accepter qui j’étais, sans concession, et m’aimer avec son cœur entier. »

Gina n’est pas rassurée à l’idée de jouer au couple avec un parfait inconnu. Mais face au néant de sa vie professionnelle, elle n’a pas d’autre solution pour mettre les projecteurs sur elle et donner un nouveau souffle à sa carrière. Gina est dans l’impasse. Finalement, Gina et Thomas ont tout à gagner avec ce contrat. Alors la mascarade va vite démarrer. Leurs premiers instants ensemble seront chaotiques. Ils ne sauront pas comment se comporter l’un et l’autre. Et Thomas déstabilise complètement Gina. Jouer la comédie ne sera pas gagné.

« Parce que je suis bousillé, parce que je suis perdu, parce que tu me fais un effet indéniable et parce que je ne sais pas quoi foutre avec cette foutue attirance. »

« Gina embrasse à nouveau mes lèvres et, même si on se connait maintenant par cœur, chaque baiser, chaque caresse reste aussi extraordinaires qu’au premier jour. »

Mais au fil des jours, Gina et Thomas vont se découvrir et apprécier la compagnie l’un de l’autre. Thomas n’est pas du tout comme Gina l’imaginait. Les moments gênants vont disparaitre pour laisser place à l’attirance et à l’attachement. Et tout se complique encore plus quand les sentiments s’invitent à la partie. Ce n’est pas du tout le bon timing. Thomas est encore perdu et n’est pas prêt une nouvelle relation. Sa rupture avec son ex et surtout les mots de celle-ci à son égard l’ont profondément atteint. Il se renferme facilement. Quant à Gina, elle a aussi ses problèmes. Alors que se passera-t-il lorsque leur fausse relation prendra fin ?

« Il est mon bouclier, mon roc dans ce monde décidément hostile, ces derniers temps. »

« Entre temps, mon rêve, c’est devenu toi, Thomas. »

J’ai adoré cette lecture douce, touchante et authentique. Je suis toute suite entrée dans l’histoire. J’ai aimé l’univers, les messages transmis et la construction de ce roman. Les sujets évoqués sont dans l’air du temps. La plume de l’auteure est toujours aussi addictive. Par contre, les personnages m’ont frustré. J’avais tellement envie de les pousser dans les bras l’un de l’autre. L’attente était insoutenable. Je n’en pouvais plus. Le petit plus de cette histoire, c’est qu’une autre intrigue se cache derrière celle du faux couple.

« Je t’aime comme un fou, et mon seul regret est qu’on ne se soit pas laissés franchir le pas plus tôt. »

« Je ne sais pas trop comment je suis parvenu à mériter une femme telle que toi, mais quoi que ce soit, je suis bien content de l’avoir fait. »

Les personnages sont attachants. Gina est une femme forte, déterminée, têtue et maladroite. Elle a un côté sensible aussi. Sa détresse m’a touchée. J’ai vraiment aimé son caractère. Thomas est un homme simple, protecteur, taquin, généreux et prévenant. Il est juste parfait. Thomas donne beaucoup. Il est prêt à tout par amour. Et en même temps, Thomas a un côté vulnérable vraiment touchant. Il doute tellement de lui alors que c’est un homme si bon. J’ai aimé sa capacité à se remettre en question et le fait qu’il ait les pieds sur terre malgré sa célébrité. Thomas a fait fondre mon petit cœur. Entre Gina et Thomas, c’est aussi tendre que puissant. Leur histoire donne le sourire et fait du bien au cœur. C’est tellement naturel entre eux.

« J’aime ton immaturité, j’aime que tu sois drôle et insouciant, que tu te fiches de ce que les gens peuvent penser de toi, j’aime que tu prennes toujours soin des autres, alors s’il te plaît, ne change pas pour moi, continue plutôt de me faire rire, de me rendre heureuse. »

« Thomas est vraiment un homme entier, qui ne semble pas craindre d’aimer de tout son être. »

J’ai aussi beaucoup aimé les personnages secondaires, sauf un que je vous laisserai découvrir par vous-même. Entre amertume, malentendu, vengeance, doutes et traumatisme, vous ne pourrez que passer un merveilleux moment de lecture avec cette romance bien rythmée. J’ai quitté les personnages avec un pincement au coeur. Je vous recommande grandement cette histoire vibrante, amusante et sincère.

« Thomas Gatineau, mon hockeyeur de mari, l’homme qui me fait rire, qui a toujours tout tenté pour me protéger, qui s’est imposé dans mon existence alors que celle-ci tenait de la catastrophe absolue et qui a fait de moi la femme la plus chanceuse au monde. »

Note : 4/5


Elsa

Un commentaire sur “Breaking the game

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s