Chroniques·Non classé

Un boss dans mon chalet

un boss

Auteure : Erin Graham

Editions : Addictives

Résumé :

Entre un nouveau-né fourni sans mode d’emploi, une mère azimutée et quelques secrets en passe d’être révélés, la vie de Valentine est devenue un foutoir incroyable. Surtout qu’Antoine, son boss un peu trop sexy, ne vit que pour son boulot et qu’il attend de Valentine qu’elle en fasse autant… Il a besoin d’elle ? Qu’à cela ne tienne, elle a besoin de lui, elle aussi ! Alors marché conclu, en échange de l’aide de la jeune femme sur les dossiers brûlants, Antoine se fera passer pour son fiancé et le père de son bébé. À domicile, bien entendu ! Le deal semble parfait ! Quant à leur attirance forte et évidente ? Ils sont capables de gérer. Enfin, normalement…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la nouvelle romance d’Erin Graham, un spin-off de « Coloc avec mon boss » que j’avais adoré. J’avais hâte de découvrir l’histoire d’Antoine, le frère d’Etienne. Sachez que les deux romans peuvent se lire indépendamment. Je remercie Orlane des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Il existe la famille de sang, bien entendu, mais celle que choisit le cœur est tout aussi importante à mes yeux. »

« J’ai l’impression que jusqu’à présent mon existence n’avait aucun sens. Alors qu’à l’instant, je comprends le chemin qui s’ouvre devant moi. »

Valentine vit dans un chalet dans les Alpes. Mais elle a grandi en Auvergne entourée d’une famille aimante, nombreuse et surtout envahissante. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle a souhaité s’éloigner d’eux. Valentine travaille en free-lance pour Bestcom avec le père d’Antoine normalement. Elle adore son boulot et s’y sent parfaitement à sa place.

« J’essaie de me persuader tous les soirs qu’elle garde une tronche de photocopieuse, de pot à stylos ou de boîte à archive, mais ça ne fonctionne pas vraiment. Valentine, je la vois trop en dehors du bureau. Je n’arrive pas à visualiser autre chose que ses foutues nuisettes. »

Antoine est américain d’adoption. Avant il vivait à Savannah, en Géorgie, avec son frère. Antoine a accepté de venir en France, il y a quelques mois, dans le but de reprendre le pas de Bestcom France afin de préparer le départ en retraite de ses parents. Antoine se retrouve donc à devoir gérer tous les contrats au pied levé. Son père étant parti aux Etats-Unis pour être là lors de la naissance de son petit-fils. Au lieu de 5 ans de passation, il a eu seulement 16 mois. Antoine a beaucoup de pression sur les épaules. Mais le challenge lui plait. Antoine veut prouver qu’il en est capable.

« Le cœur a cette faculté, magique, de s’élargir sans limite. Et le mien a déjà aménagé une place de choix pour cet homme en son centre, à en croire le vide que je sens déjà s’établir en moi. »

Valentine est enceinte et doit accoucher dans un mois et demi. Malgré cela, elle travaille toujours. Valentine est sur un gros dossier en ce moment. Mais elle va être contrainte de lever le pied avec son accouchement prématuré. Pour Antoine, c’est l’enfer. Il doit désormais gérer les dossiers de Valentine en plus des siens et de ceux de son père. En plus de cela, il vit mal son changement d’habitat. Antoine a du mal à trouver sa place ici, loin de sa famille et de tout ce qu’il connait. Sa solitude lui pèse. Il est à cran.

« Ta mère me demande si tu es gynécologiquement remise de ton accouchement. Et si je ne te baise pas trop fort. Je réponds quoi ? »

« Ses lèvres, son goût, la manière autoritaire dont il me fait sienne dès qu’il me touche… Tout me bouscule et me retourne la tête. J’aime tout ce qu’il est, ce qu’il dégage et ce qu’il promet. »

Valentine a l’habitude de tout maitriser. Elle pensait que ce serait pareil pour son nouveau rôle de mère. Mais finalement, Valentine se retrouve complètement perdue. Et pour ne pas avoir trop sa famille sur le dos, elle a inventé qu’un certain Antoine était le père de son bébé, alors qu’elle se souvient à peine du prénom du père biologique. Au fil du temps, Valentine s’est enlisée dans son mensonge. Alors Antoine et Valentine vont conclure un deal : Antoine se fait passer pour le père du bébé et l’aide à apprivoiser son rôle de mère qui la dépasse. Et en échange, Valentine l’aide à obtenir un gros contrat. Antoine refuse d’échouer. Mais entre eux, tout doit rester professionnel. Antoine a un principe : ne jamais craquer pour une femme avec qui il travaille.

« Il est comme l’équilibre dans cette maison. Tout semble meilleur lorsque son parfum se faufile dans l’espace qui nous sépare. »

« Tu pétilles, tu t’assumes et tu vis. J’ai envie de te croquer pour te dérober tout ce que tu es et ne plus jamais m’en séparer. Et aussi, tu te vends super bien ! Tu as choisi le bon job ! Félicitations, j’achète… »

Valentine est reconnaissante envers Antoine. Elle a l’impression de tout faire de travers. Et celui-ci l’aide à refaire surface. Travailler permet à Valentine de garder un pied dans sa vie d’avant et de se sentir utile. Le problème c’est que Valentine apprécie de plus en plus la situation. Elle se prend à rêver d’une possible relation avec Antoine qui l’attire et la déroute. Valentine intrigue et rend fou Antoine. Il se prend un peu trop au jeu. Alors que ce n’est pas le moment pour lui de se laisser distraire. Tous deux jouent avec le feu en se titillant. Résister deviendra impossible. Le Noël d’Antoine sera peut-être bien meilleur qu’il le pensait…

« Que je le veuille ou non, elle s’est invitée dans ma vie, l’a retournée proprement et aujourd’hui, je dois compter avec elle et tout son petit univers. Alors, au lieu de refuser l’évidence et de compliquer tout ce qui en découle, autant faire les choses bien. Même si je ne suis pas un expert, on va composer. Au mieux. »

J’ai adoré cette histoire légère, drôle et attendrissante. J’ai aimé les sujets abordés qui sont plutôt inédits, notamment la dépression post-partum. Ce roman est vraiment réaliste. Et en plus, il se passe pendant la période de Noël. L’ambiance est juste top. La romance prend son temps à se mettre en place. Valentine et Antoine ont fait palpiter mon petit cœur. Et la plume de l’auteure est toujours aussi addictive. J’ai littéralement dévoré cette romance.

« Finalement, peu m’importe de comprendre ce qu’il a de plus, ce qui fait que mon esprit, mon âme et mon cœur se mettent en harmonie parfaite pour l’élire comme L’Homme. Le seul. L’unique. La résultat, le seul qui compte et change tout, c’est qu’entre ses allers et retours dans mon quotidien, ses sourires et mes mensonges, ses regards et nos hésitations, il est devenu l’élément essentiel de ma vie. »

Les personnages sont attachants. Valentine est une femme forte, douce, lumineuse, vulnérable et naturelle. Sa détresse face à ses nouvelles responsabilités est touchante. J’ai aimé la suivre dans ses premiers pas de Maman. Toutes ses habitudes de vie vont être chamboulées. Son personnage est tellement vrai. Je pense que beaucoup de personnes pourront se reconnaitre en elle. Antoine est un homme franc, prévenant, mature, déterminé et charismatique. Son cœur est énorme. Je suis tombée sous son charme. Grâce à Valentine, il va trouver sa place dans ce pays. Entre Valentine et Antoine, c’est aussi tendre que passionnelle. Les choses avancent pas à pas entre eux. Sans précipitation.

« Toi… Et moi… répète-t-il en nous désignant d’un index fébrilement. Amour de fou ! Chaque fois, je me dis que je vais m’y faire, et BIM ! Tu trouves un truc pour me dégager de mes certitudes. I love you, my Valentine ! Au début, je croyais que tout sentiment avait ses propres limites, mais finalement, avec toi, on continue toujours de grimper… »

Le petit Malo est tellement craquant. Et c’était un plaisir de retrouver un peu Lizy et Etienne. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Zoé, la secrétaire d’Antoine. C’est un sacré numéro. Elle m’a bien fait rire. Entre mensonges, faux-semblants, désillusions, tensions et frustration, cette petite pépite vous fera passer un bon moment. Je vous recommande grandement cette histoire à la fois pleine de peps et de douceur. Un pur régal !

« Antoine possède un si grand cœur, et tellement de sensibilité qu’elle émane de lui sans même qu’il s’en aperçoive. Un homme parfait. Tellement beau dans tous les sens du terme. »

« Il s’agit de moi. D’elle. De nous et de ce qui nous compose. Il s’agit d’un bébé qui, sans le savoir ni rien demandé, a changé le cours de plusieurs vies. Il s’agit de l’amour que je découvre et des ravages qu’il occasionne en moi. Il s’agit d’un futur que je veux espérer avec elle. Il s’agit d’une histoire de cœurs et de passion. Il s’agit du bonheur. »

Note : 5/5


Elsa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s