Chroniques·Non classé

Bien plus forte que toi !

Auteure : Emma Green

Editions : Addictives

Résumé :

C’est l’histoire d’un avocat arrogant prêt à défendre une cause désespérée pour redorer son image. Et celle d’une mannequin plus size qui ne veut ni pitié ni charité, mais qui se fourre toujours dans de sales draps – surtout s’il y a un mec charmant dedans. Cette fois, pour sauver son premier rôle dans une série télé, Willa Larsson va vraiment avoir besoin de Rio Delacroix, cet immense enfoiré qui la regarde en long, en large et surtout de travers. Il faut dire qu’elle ne passe pas inaperçue, avec sa taille 50, sa beauté extraordinaire, son hypersensibilité et sa repartie cinglante. Rio et Willa n’ont rien à faire ensemble. Mais déjà ils se désirent, déjà ils se détestent et surtout, ils se défient. Elle n’est pas du tout son genre, mais elle n’a pas besoin de ça : elle est forte, bien plus forte que lui.

« Je le trouve parfaite, moi, cette humanité tout entière, de toutes les formes, toutes les couleurs, tous les sexes, tous les bords, tous les rebords, tous les débords. Et je ne comprendrai jamais pourquoi certains ne le voient pas. »

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman du duo Emma Green. Elles font parties de mes auteures préférées. Impossible de passer à côté de l’une de leur romance pour moi. D’autant que j’avais beaucoup aimé « PS : Oublie-moi ! ». Et celui-ci est un spin-off. J’avais hâte de découvrir plus Willa. Bien sûr, l’un et l’autre peuvent être lus indépendamment. Je remercie Orlane des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« On ne peut plus perdre autant de temps, d’énergie et de larmes à jouer à cache-cache avec nous-mêmes, à maîtriser les angles flatteurs, les pauses trompeuses, les sourires faux et les moues sexy qui cache un cri silencieux : je ne sais pas comment vivre avec qui je suis. »

Willa a 27 ans et vit à Paris, en colocation avec sa meilleure amie Bulle. Elle est mannequin plus size et notamment l’égérie de l’agence « Strange & Strong » fondée par son grand-frère, Wolf. Willa est ronde depuis son plus jeune âge. Elle est habituée aux moqueries et à ne pas passer inaperçue. Son travail lui a permis d’apprendre à s’aimer telle qu’elle est, d’être à l’aise avec son corps imparfait et de trouver sa place. Désormais, Willa se fiche du regard des autres et vit comme elle en a envie. Sa différence est devenue sa plus grande force.

« Je veux juste être, vivre, compter, aussi imparfaite que je sois. Avoir les mêmes droits que tout le monde, ne pas avoir à m’excuser d’être « comme ça », de prendre un peu plus de place et de respirer un peu plus fort que les autres. Je n’ai pas choisi de vivre dans ce corps, mais à force de vouloir en changer, j’ai cru mourir. Alors j’ai décidé de vivre avec… et j’ai trouvé la force de me battre. »

Rio a 32 ans et vit à Paris. Il a eu une enfance compliquée et a dû se battre pour être là où il en est aujourd’hui. C’est un avocat redoutable. Rio aime défendre les cas indéfendables et gagner. Il est accro à son travail, ne vit que pour celui-ci et espère devenir bientôt associé du cabinet prestigieux dans lequel il travaille.

« Personne ne m’a jamais embrassée, touchée, rudoyée, possédée comme il vient de le faire. Rio Delacroix est encore plus redoutable que je ne l’imaginais : homme insupportable mais amant parfait. »

« Il faut que j’arrête de me mentir. Tous les deux, je crois qu’on se déteste pour de faux et qu’on se veut pour de vrai. »

Willa et Rio vont se rencontrer à New York, dans un avion, qui ne va finalement pas décoller à cause d’une tempête de neige. Rio va intervenir dans une altercation entre Willa et un autre voyageur qui ne veut être à côté d’elle sous prétexte qu’elle prend trop de place. Willa ne supportant pas les humiliations publiques et n’étant pas du genre à s’écraser, va faire un scandale. Rio va toute suite l’agacer à se mêler de ce qui ne le regarde pas. Malgré tout, après une journée cauchemardesque, Willa va accepter de partager la chambre d’hôtel de Rio. Et ils vont même coucher ensemble. Puis reprendre leur vie chacun de leur côté, ne pensant jamais se revoir.

« Je n’ai jamais désiré si fort qu’on m’embrasse. Jamais aimé à ce point-là qu’on ne m’embrasse pas encore. »

« Cette fille est capable de passer du glacial au brûlant en un rien de temps. Et de vous faire à peu près le même effet, si vous n’y prenez pas garde. »

Un mois et demi plus tard, après avoir perdu un procès et ayant fait de la mauvaise publicité à son cabinet, Rio va devoir s’exiler à New York, pendant six mois, pour redorer son image. Sa mission sera de veiller à ce que deux actrices françaises respectent les règles sur le tournage d’une série. C’est loin de lui plaire, surtout quand l’une de ses clients n’est autre que Willa. Mais il n’a pas le choix. Willa va enfin réaliser son rêve : elle a obtenu le rôle principal dans une série où la diversité est mise à l’honneur. Rio sait que sa mission s’annonce compliquée. Willa n’est pas du genre à se plier aux règles et plutôt habituée à se mettre dans de sales draps.

« Pour lui, le chapitre d’hier est apparemment lu, consommé, terminé. Ce matin, c’est comme si rien ne s’était passé entre nous. Page tournée. Alors pourquoi est-ce que chez moi, à l’intérieur comme à l’extérieur, ça frémit, ça couine, ça chahute, ça trépigne… et ça en veut encore ? »

Willa n’est pas enchantée de revoir Maître Connard, comme elle le surnomme. Alors qu’elle veut l’éviter, celui-ci passe son temps à la suivre partout, à lui dire ce qu’elle a à faire et à surveiller ses moindres faits et gestes. Rio l’empêche de respirer. Mais quand il s’éloigne un peu trop, Willa ne peut s’empêcher de lui courir après, de l’affronter. Willa rend fou Rio et le touche. Il déteste l’effet qu’elle lui fait, alors qu’elle est à l’opposé des femmes qui l’attirent habituellement. Rio aime quand tout rentre dans un cadre. Willa déborde et n’entre dans aucune case. Elle existe bien trop pour lui.

« Avec elle, tout s’emmêle, tout me tiraille et finit toujours sur une pente glissante. J’ai déjà dépassé plus d’une fois les limites du contrat et je ne peux plus me le permettre. Qu’elle déborde si elle veut, si elle ne peut vraiment pas s’en empêcher, mais moi je dois rester dans le cadre. Et à bonne distance d’elle, cette poupée qui rend fou, juste avec un décolleté, des yeux tristes et des réparties cinglantes. »

Le tournage va être de plus en plus mouvementée. Au fil des semaines, Willa et Rio vont apprendre à se connaitre et découvrir qu’ils ne sont pas si différents. Contenir Willa et lui résister deviendra impossible pour Rio. Alors Rio réussira-t-il sa mission ? Et que se passera-t-il à la fin du tournage ?

« Avant, je ne pensais qu’il n’y avait rien de plus douloureux que vivre dans mon corps. Maintenant, je sais que c’est bien pire de vivre sans le sien. »

J’ai beaucoup aimé cette histoire réaliste, intense et engagée. Elle m’a autant fait rire que mise en colère. Les flash-back nous ramenant à des moments marquants de la vie de Willa sont vraiment touchants. Cette romance fait passer de beaux messages et évoque des sujets importants de société. Elle est bienveillante, casse les codes et défend des valeurs importantes. C’est un appel à la tolérance, à la justice, au vivre-ensemble, à l’acceptation de soi et des autres. J’ai aussi apprécié découvrir l’envers du décor du tournage d’une série. La plume des auteures est toujours aussi addictive et percutante.

« J’ai lutté et j’ai perdu, souffle l’homme qui fond sur moi. Quoi que je fasse, c’est toi qui gagnes. J’aime toutes les « toi », Willa. »

« Rio Delacroix, si tu savais la force de ce que je ressens pour toi, à quel point je t’admire comme avocat, à quel point je te veux comme amant, à quel point je suis folle amoureuse de l’homme bien trop droit et trop parfait pour moi… Si tu savais comme mes sentiments débordent en ce moment, je crois que tu prendrais la fuite immédiatement. »

Les personnages sont forts et attachants. Willa est un vraie source d’inspiration. Dans un monde où l’apparence prime sur le reste, c’est une véritable bouffée d’air frais. Une vraie guerrière qui lutte contre toutes les discriminations. C’est une femme combative, obstinée, franche, indépendante et indomptable. Mais elle a aussi une certaine sensibilité. J’ai adoré son caractère bien trempé et sa répartie. J’ai eu mal pour elle face à tout ce qu’elle a subi et ce qu’elle subit encore à cause de sa différence. Rio est un homme sûr de lui, tourmenté, solitaire, mystérieux et solide. Il ne se livre pas facilement et aime tout contrôler. Son passé m’a bouleversé. Il est si lourd à porter. Willa va chambouler toutes ses certitudes. Grâce à elle, Rio va prendre conscience de plein de choses, se laisser aller, faire la paix avec son histoire et vivre enfin. Entre eux, c’est aussi explosif que tendre. J’ai aimé les voir se défier.

« Cette fille est capable de passer de la plus chaude à la plus tendre. De vous toucher de cette façon qui vous fait perdre la tête une nuit, et le lendemain de vous caresser la main juste comme vous en avez besoin. Parce qu’elle ne triche pas, parce qu’elle sent les gens, parce qu’elle a trop besoin d’amour pour ne pas savoir exactement comment en donner. Elle clame qu’elle déteste tout le monde, mais la vérité, c’est qu’elle sait prendre soin des autres comme personne. Et je ne savais même pas que ce genre de talent existait. »

Les personnages secondaires ont aussi une grande importance dans cette histoire. J’ai adoré la folie de Bulle. Mais aussi retrouver les personnages de « PS : Oublie-moi ! ». Judith m’a bien fait rire avec son côté sans filtre. Et avec Louve, la relève est assurée. Entre trahison, affrontements, secrets, doutes et passion, cette romance est bien rythmée et vous fera passer un bon moment de lecture. Je vous recommande grandement cette histoire unique, puissante et pleine d’espoir. Et n’oubliez pas, chaque femme est belle à sa manière.

« Je n’ai jamais rien touché de plus doux, Willa, souffle le brun qui n’a pas cessé de m’observer. De plus charnel, sexy, alléchant, sensuel, excitant… Ta peau, j’ai en permanence envie de la humer, la palper, la bouffer. »

« Ce mec qui n’était pas pour moi : je sais que je vais l’aimer toute ma vie. Et pour quelqu’un qui avait peur de prendre trop de place, de faire trop de bruit, de vivre trop grand, d’en vouloir encore et encore, je crois que j’ai juste trouvé quelqu’un à ma hauteur. Aussi fort que moi. »

Note : 4,5/5


Elsa

 

4 commentaires sur “Bien plus forte que toi !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s