Chroniques·Non classé

J’aime pas Noël (ni les enfoirés sexy)

Auteure : Anita Rigins

Editions : Addictives

 

Résumé :

Lia déteste Noël. Elle se maudit déjà d’avoir accepté de passer les fêtes dans un petit chalet, enfermée avec sa sœur et ses potes coincés… Et elle se maudit davantage quand elle découvre que Dylan – un inconnu qui lui a piqué son taxi, l’a comparée à une Totally Spies et lui a donné beaucoup trop chaud dans un ascenseur – est également du voyage ! Le réveillon s’annonce encore plus catastrophique que d’habitude et Lia prie ses dieux de l’espoir, du sexe et du chocolat de ne pas la laisser commettre un meurtre avant la nouvelle année. Mais ça, c’est loin d’être gagné, surtout quand Dylan la rend aussi folle de désir que folle tout court…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la seconde romance de Noël éditée par Addictives cette année. Je ne pouvais pas résister face à une telle couverture et un tel résumé. J’ai adoré d’autres romances de l’auteure en plus. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« J’ai l’impression d’avoir couru après toi toute ma vie sans même le savoir, chuchoté-je. »

Lia a 23 ans et vit à Paris en colocation avec deux autres étudiants depuis un an. Elle est en stage de fin d’études de commerce. C’est une femme plutôt solitaire qui ne veut plus s’attacher par peur de souffrir et qui essaye de se défaire du contrôle constant de ses parents sur sa vie. Par contre, Lia est proche de sa sœur qui l’a toujours soutenue. C’est son exemple.

« Tellement imbu de toi-même, soufflé-je en le tutoyant à mon tour. Mais tu sais ce qu’on dit ? Ceux qui se vantent le plus sont ceux qui en ont une toute petite. Et là, je parle bien ta queue. »

Lia hait Noël et tout ce qu’il y a autour : la neige, les chorales et les illuminations. Ce n’est qu’une fête commerciale pour elle. Sa grande soeur a tout de même réussi à la convaincre de participer à une soirée de Noël avec ses amies que Lia considère comme coincés. Mais Lia a trouvé le cadeau idéal pour pimenter la soirée. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est d’y retrouver l’homme qui quelques heures plus tôt lui a volé son taxi et qui l’a particulièrement énervée : Dylan.

« Nous sommes collés l’un à l’autre, tentant de nous réchauffer dans une baraque qui menace de tomber en ruine, et pourtant je n’ai jamais ressenti autant d’intimité avec qui que ce soit. Et je n’ai jamais voulu quelqu’un à ce point. »

Quelques jours plus tard, en acceptant de venir passer Noël avec sa sœur et ses amis dans un chalet, Lia n’avait pas non plus imaginé que Dylan serait encore là. Elle le pensait déjà reparti chez lui à Londres. Tous deux vont devoir cohabiter pendant quelques jours. Et au fil du temps, Lia va avoir autant envie de le tuer que de lui sauter dessus. Jamais un homme ne lui a fait un tel effet. Dylan la rend folle et l’intrigue. Lia est complètement perdue face à ce qu’elle ressent.

« Que c’est bon de jouer avec le feu… Ça me donne envie d’effleurer les flammes sans jamais me brûler. Pourtant, nous le savons tous… à force de jouer avec le feu, on finit par se brûler les ailes. »

Si Dylan l’énerve, il arrive aussi à lui faire oublier ses problèmes et à voir cette période de l’année autrement. Et Dylan est surtout bien loin de l’homme qu’elle avait imaginé au départ. Mais il est hors de question que celui-ci finisse dans son lit. Lia a trop peur de se brûler les ailes. Pour Dylan, ce séjour est une belle parenthèse dans sa vie ultrastressante d’avocat. Alors que se passera-t-il à la fin de ces quelques jours ? Dylan réussira-t-il à détruire les barrières de Lia ? Lia réussira-t-elle à surmonter ses peurs pour confier son cœur à Dylan ? Et pourquoi déteste-t-elle autant Noël ? Dylan pourrait bien lui faire de nouveau croire en la magie des fêtes.

« Je n’ai jamais couru après une fille comme je le fais avec toi. Tu m’as percuté de plein fouet. Tu as envahi mon esprit et mon être sans même me demander mon avis. Je ne veux pas faire marche arrière, putain. J’ai besoin de toi comme tu as besoin de moi. Tu as peur, et je suis terrifié aussi. Mais on n’a qu’à avoir peur ensemble. À deux. »

J’ai passé un super moment avec cette histoire pétillante, douce et touchante. Le cadre de cette romance est parfait pour se plonger dans l’ambiance des fêtes un peu avant l’heure. Il y a tout ce qu’il faut : les batailles de boules de neige, les bonhommes de neige, les descentes en luge et tellement plus encore. Les personnages, autant principaux que secondaires, sont attachants. Des sujets forts sont abordés à travers eux. Ce petit couple m’a réchauffé le cœur. Je n’avais pas envie de les quitter. J’ai littéralement dévoré cette lecture. Et j’en aurais voulu encore.

« Le seul que je veux, c’est un type à l’ego surdimensionné qui ne cesse de me rendre folle. Je veux cet homme qui a fait son premier bonhomme de neige à mes côtés. Celui qui m’a fait me rendre vivante, qui a écarté mes cauchemars et m’a fait de nouveau aimer Noël. Cet homme, c’est toi. »

Lia est une femme forte, têtue, maladroite et brisée par la vie. Elle n’a pas sa langue dans sa poche et a tendance à repousser les autres pour se protéger. Lia cache beaucoup de choses derrière son sarcasme. Dylan va atténuer sa peine et lui donner envie de vivre de nouveau. Dylan est un homme franc, sûr de lui, taquin, mystérieux et attentionné. Son histoire est vraiment touchante. Il traine pas mal de casseroles derrière lui. Grâce à Lia, il va se laisser aller pour la première fois de sa vie. Entre eux, c’est aussi intense que tendre.

« C’est bon de se sentir aimée. Ça nous donne des ailes et on veut s’envoler loin du reste du monde avec la personne que l’on aime. Dylan me donne ces ailes-là. »

Entre provocations, malentendu, cadeau insolite, vengeance et désir, cette lecture ne manque pas de piquant et de rebondissements. En ces temps moroses, c’est la lecture idéale pour se changer les idées le temps de quelques heures. Je vous recommande grandement cette romance attendrissante et drôle.

« Avec toi… je ne réfléchis pas. Pour la première fois de ma vie, je ne réfléchis pas et je me laisse aller. Ça fait du bien. »

Note : 4,5/5


Elsa

 

 

4 commentaires sur “J’aime pas Noël (ni les enfoirés sexy)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s