Chroniques·Non classé

Touchdown – Campus star

Auteure : Sonia Birdy

Editions : Addictives

Résumé :

Rocky a eu un parcours chaotique dont elle a conclu trois choses fondamentales : la vie est une succession de problèmes à régler, les hommes sont des connards à éviter et les promesses n’engagent que les imbéciles qui veulent bien y croire. Alors, contrairement aux autres filles du campus, les garçons ne sont pas une priorité pour elle ! Pire, elle les voit comme un obstacle à sa réussite. Sa mère était une éternelle amoureuse, Rocky ne sera jamais comme elle. Ça, elle se l’est promis ! Mais, lors d’une rare soirée étudiante qu’elle s’accorde avec ses deux meilleures amies, elle rencontre Jude. Fraîchement transféré de Harvard pour jouer comme wide receiver dans l’équipe de foot de Brown, Jude est la nouvelle star du campus. Il est beau, sexy, avec un sourire qui met le feu à votre petite culotte. Il est le genre de mec inaccessible qui ne s’attache pas. Le parfait candidat pour un one night stand. Une nuit de sexe sans attaches, sans complications, c’est ce qu’ils cherchent tous les deux. Problème ! L’alchimie est trop forte. Et si Rocky est déterminée à le fuir, lui est déterminé à la conquérir.

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le second roman de Sonia Birdy. Je n’ai pas encore découvert le premier. Du coup avec la sortie de cette nouvelle histoire était l’occasion d’enfin découvrir la plume de l’auteure. En plus, j’adore les histoires qui se passent sur un campus. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Avec Rocky, j’ai l’impression de jouer à un jeu dangereux dont je ne maîtrise pas les règles. J’ai toujours l’impression qu’elle m’échappe, ou qu’elle ne s’ouvre pas complètement. Et ça m’excite autant que ça me fait peur. »

Rocky a 19 ans et vit à Providence depuis quelques années maintenant. Durant son enfance, elle a passé son temps à aller d’un Etat à l’autre avec sa mère, au fil des relations amoureuses de celle-ci. Si au début cette vie plaisait à Rocky, au fil des années, elle en a beaucoup souffert, notamment en changeant d’école sans arrêt. Depuis six ans, Rocky avait enfin une vie stable et était heureuse. Malheureusement, un drame a tout détruit et fait perdre complètement pied à sa mère. Celle-ci est partie. Rocky n’a pas de nouvelle d’elle depuis quelques temps.

Jude a grandi à Warwick avec sa mère. Il a fait ses premières années d’université à Harvard. Mais Jude vient d’être transféré à Brown pour sa dernière année d’études et être wide receiver dans l’équipe de football. Il espère obtenir une place de pro cette année. Jude vit dans une confrérie avec certains membres de son équipe qui l’ont très vite à intégrer dans l’équipe.

Rocky a une vie bien différente des autres étudiants de son âge. Elle n’a que peu de temps pour elle entre ses études d’architecture à Brown, son petit frère de six ans dont elle s’occupe seule et son travail à la cafétéria du campus pour subvenir tant bien que mal à leurs besoins, même-si les fins de mois sont souvent difficiles. Rocky s’accorde seulement une soirée par mois avec ses deux meilleures amies pour se détendre. Et lors d’une soirée, elle va faire la rencontre de Jude. L’attirance va être immédiate entre eux. Entre eux, ça ne devait être que du sexe sans attaches et une seule et unique fois. Rocky n’a pas le temps pour l’amour. Elle doit absolument réussir ses études.

« Notre relation, c’est un savant mélange entre sexe explosif, impossible futur et angoisses en tout genres. La parfaite recette du désastre, du chaos, je suis la première à l’admettre, mais pourtant, je me suis réveillée ce matin avec un poids en moins sur la poitrine, une légèreté qui me donne de l’espoir. »

Sauf que Jude en a décidé autrement. Une fois ne lui suffit pas. Il meurt d’envie de recommencer et n’a pas dit son dernier mot. Rocky lui plait et les barrières qu’elle hisse autour d’elle l’intrigue. Jude a vu une fragilité en elle qu’il a bien envie de découvrir. Cette femme l’obsède. Rocky est déterminé à oublier Jude. Elle n’a pas le droit de perdre le contrôle de sa vie. Son avenir et celui de son frère ne tiennent qu’à un fil. Mais résister à la tentation est difficile. Jude bouleverse toutes ses certitudes. L’étau se resserre au fil des jours.

« L’espoir, l’un des pires vices de la boîte de Pandore. Il arrive quand on s’y attend le moins, vous fait rêver, avant d’exploser en plein vol. J’en suis pleinement consciente. J’ai peur ! Je suis même terrorisée. Mais je crois que je viens de réaliser que mon amour pour Jude est plus fort que ma peur. »

Jude a aussi un objectif à atteindre cette année. Et Rocky pourrait l’en écarter. C’est sa dernière chance de se faire repérer et de passer pro cette année. Il a bossé dur pour en arriver là. Alors Jude réussira-t-il à vaincre les peurs bien ancrées de Rocky ? Réussiront-ils à tout affronter ensemble ? Pourquoi Jude a-t-il été transféré et réussira-t-il à devenir pro ? La mère de Rocky reviendra-t-elle ?

« Je veux m’occuper de cette fille. Je veux la protéger. Je veux qu’elle me fasse confiance. Je veux qu’elle puisse m’avouer qu’elle m’aime sans avoir l’impression de vendre son âme au diable. Et je sais que pour ça, je dois y aller doucement. »

J’ai eu un coup de cœur pour cette histoire touchante, mystérieuse et torride. Cette lecture m’a autant émue que fait rire. J’ai toute suite été prise dans cette lecture si addictive. J’ai aimé le fait que les rôles soient un peu inversés entre les personnages. Dans cette histoire, c’est le personnage féminin qui a vraiment du mal à s’ouvrir. Les personnages sont attachants. Des sujets forts sont traités à travers eux. Et la plume de l’auteure est prenante. C’était vraiment une jolie découverte.

« Je t’aime Rocky ! Je t’aime de tout mon cœur. Je l’avais pas prévu, ça m’est tombé dessus comme ça. Mais maintenant, je ne peux plus le nier et je veux que tu le saches : je t’aime. »

« Jude, il se trouve à mes côtés en ce moment même, solide comme un roc, me tenant la main et me rassurant chaque fois que je perdais espoir. Je crois que je n’ai jamais autant aimé quelqu’un. J’avais tort de ne pas y croire. L’amour existe et il s’appelle Jude. »

Rocky est une femme combative, franche, insaisissable, têtue et naturelle. Son histoire m’a touché dès les premières pages. Elle porte un poids sur ses épaules malgré son jeune âge. Et jamais Rocky ne se plaint de sa situation. Au contraire. Elle fait tout pour que son frère ait une vie équilibrée et ne souffre pas comme elle a pu souffrir. Rocky s’est souvent sentie seule et illégitime. Elle a de profondes blessures. Jude va lui apprendre à faire confiance et à aimer. Jude est un homme protecteur, généreux, persévérant, magnétique et sûr de lui. Il sait ce qu’il veut et n’a pas peur de se dévoiler. C’est un homme si bon sur lequel on peut compter. Jude sera d’un soutien sans faille pour Rocky et son frère. Je suis tombée sous son charme.

« J’ai toujours envie d’être en toi, avec toi, de te voir, de t’entendre rire, respirer, gémir, de te toucher, de te sentir, de te faire perdre la tête, de refaire le monde avec toi, d’argumenter à propos des trucs les plus insignifiants, de regarder des films, de t’observer quand tu étudies, de te regarder réfléchir, mordiller ton crayon, de t’écouter rire. Juste, être avec toi. »

« Je recollerai tous les morceaux les uns après les autres, même s’il me faut y passer ma vie. »

Entre Rocky et Jude, c’est aussi intense que tendre. Leur alchimie est incroyable. Entre non-dits, tensions, amertume, peur et doutes, cette histoire ne manque pas de profondeur et de rebondissements. Je ne pouvais pas finir cette chronique sans parler du petit Max. Cet enfant est si craquant. C’est un vrai rayon de soleil. Sa relation avec sa sœur est si attendrissante. Et sa complicité avec Jude est si belle. J’ai vraiment passé un merveilleux moment de lecture et quitté les personnages avec un pincement au cœur. Je vous recommande grandement cette romance qui va faire palpiter votre petit cœur.

« Je caresse sa joue et l’embrasse lentement, tendrement, elle me rend mon baiser avec la même application, c’est doux, chaud, et putain, je me sens tellement proche d’elle, à cet instant précis. C’est comme si toutes ses putains de barrières étaient en train de céder. »

« Max bondit de son lit, son enthousiasme visiblement retrouvé. Je ne suis pas dupe. Je sais qu’il faudra bien plus que de la chantilly pour guérir ses blessures, mais je serai là à chaque étape : pour le ramasser quand il tombe, essuyer ses larmes quand il pleure et réparer son cœur quand il se brise. »

Note : 5/5


Elsa

Un commentaire sur “Touchdown – Campus star

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s