Chroniques·Non classé

Bastard of the year

Auteure : Ana Scott

Editions : Addictives

Résumé :

Dante est dominateur, sûr de lui, farouchement indépendant… Hors de question de révéler ses failles et ses blessures à qui que ce soit ! Sauf qu’il vient d’échapper de peu à la mort dans un accident d’avion, et qu’il a besoin de soins, d’une infirmière à domicile. Quand Blanche débarque dans son palace grec, elle sait déjà qu’il va tout tenter pour la faire fuir. Mais il ignore qu’elle a encore plus de caractère que lui ! Et lorsqu’en plus, le désir et la passion s’en mêlent, l’affrontement n’en devient que plus savoureux…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour mon avis sur le nouveau roman d’Ana Scott. J’avais adoré Sensual stepbrother sorti il y a quelques semaines. Et quand j’ai vu ce spin-off dans les sorties du mois, je n’ai pas pu résister. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Être contre lui de cette manière me fait un bien fou, les battements de son cœur me calment instantanément. »

Blanche a 25 ans et vit à Paris. Elle est infirmière en pédiatrie. Son métier est une réelle passion. Blanche adore s’occuper des autres. Mais ces derniers temps, des problèmes au travail l’ont amené à démissionner. Les histoires d’amour de Blanche ont toujours tourné court.

« Dante est mon secret, un merveilleux secret que je vais garder au fond de mon cœur pour pouvoir le caresser à loisir sans que personne se doute de rien, surtout pas le principal intéressé. »

Dante a 28 ans et vit en Grèce, sur l’île de Kérios, qui appartient à son père, tout près de sa famille. Son père est un célèbre armateur grec. Dante est destiné à reprendre le flambeau des affaires familiales. Il est le Papa d’Adonis qui a 8 ans. C’est sa priorité.

« J’aime la femme que je suis devenue à son contact, une femme plus déterminée, plus consciente de sa féminité, plus prête à tout, plus joueuse aussi. »

Blanche et Dante se connaissent depuis un an. Leurs parents sont mariés. La mère de Blanche s’est donc installée sur l’Île de Kérios, tout comme sa soeur Vic qui est d’ailleurs elle-même mariée à Pâris, le frère de Dante. Blanche va enfin retrouver sa famille après six mois. Elle est heureuse. Mais ce n’est pas vraiment pour des retrouvailles en famille qu’elle est venue. Blanche a été embauchée par le père de Dante pour venir s’occuper de celui-ci. Dante a eu un grave accident d’avion il y a un mois. Toute la famille a été secouée. Il a frôlé la mort et va enfin sortir de l’hôpital. Mais pour cela, Dante a besoin d’une infirmière à domicile.

« Dante deviendra rapidement, si je n’y prends pas garde, une drogue. Ma drogue. La plus dangereuse des drogues et la plus addictive. Comme toutes les drogues, elle me rendra dépendante. Je l’ai goûté, je ne vais plus pouvoir m’empêcher d’y revenir. »

Cet accident l’a changé et le hante encore. Dante a du mal à gérer sa colère et à accepter d’être le seul survivant. La culpabilité le bouffe. Il déteste se sentir aussi diminué et fonce droit dans le mur. C’est une bombe à retardement. Et le problème c’est qu’il refuse toute aide et va tout faire pour que Blanche fuit en se comportant comme un connard. Mais Blanche ne va pas se laisser faire. Elle ne veut pas décevoir son beau-père et a besoin de ce travail. Blanche va veiller sur Dante coûte que coûte.

« Il me regarde, gravement, vaguement surpris. J’ai parfois l’impression qu’il m’ouvre son âme, qu’il est surpris de ce qu’il ressent à mon contact et qu’il n’en comprend pas les raisons. »

Au fil des jours, Blanche intrigue Dante. Elle est différente de toutes les femmes qu’il a rencontrées jusqu’à maintenant. Dante va prendre un malin plaisir à la pousser dans ses retranchements. Et plus il la bouscule, plus le désir se fait ressentir entre eux. Mais Blanche refuse de craquer. C’est contre ses principes. Dante est à la fois son patient et son frère par alliance. D’autant qu’elle et Dante n’ont pas les mêmes attentes. Il pourrait lui briser le cœur. Sauf que lutter devient de plus en plus difficile au fil du temps…

« Donne-moi cette chance, réitère-t-il, visiblement ému. Je ne veux pas que ça s’arrête, nous deux. Je te veux dans ma maison, et je te veux dans ma vie. »

J’ai adoré cette histoire attendrissante, émouvante et intense. Dante et Blanche ont fait battre mon petit cœur et l’ont rempli d’amour. Entre passion, doutes, provocations, affrontements et rancœur, cette romance est bien rythmée et plutôt addictive. C’est un plaisir de retrouver le soleil le temps de quelques heures. Je suis vraiment beaucoup attachée à la famille spéciale forment les Lambert/Onakis.

« Je t’aime, Blanche. J’en crève de t’aimer, mais je ne peux pas m’en empêcher. J’ai besoin de toi, besoin de t’avoir dans ma vie. »

« Je ne cesserai jamais de t’aimer, Blanche. Tu es la femme de ma vie, celle que j’attendais depuis toujours sans le savoir. »

Blanche est une femme forte, solitaire, bienveillante, généreuse et déterminée. J’ai adoré son caractère. Elle a tendance à penser aux autres avant elle et ne se livre pas facilement. En amour, Blanche donne tout une fois qu’elle est en confiance. Grâce à Dante, elle va lâcher prise et tourner la page de son passé. Dante est un homme têtu, protecteur, mystérieux, tourmenté et attentionné. La culpabilité le bouffe depuis son accident. Sa sensibilité, qu’il tente de cacher, est vraiment touchante. C’est un Papa extraordinaire sur lequel on peut se reposer. Dante a beaucoup d’amour à donner. Je suis tombée sous son charme. Grâce à Blanche, il va affronter ses problèmes et se reconstruire. Elle va l’apaiser.

« Je t’aime. Je t’aime comme je n’ai jamais aimé personne. Je t’aime tellement que ça me fait mal, mais je ne voudrais plus qu’il en soit autrement. »

Entre Blanche et Dante, c’est tendre et sensuel. Ils sont aussi butés l’un que l’autre et ne baisseront pas les armes facilement. J’ai aimé les voir s’affronter, se confier puis s’aimer. J’ai hâte de découvrir l’histoire d’Amos maintenant. Les personnages me manquent déjà. Je vous recommande grandement cette histoire attendrissante et vibrante qui se passe dans un cadre de rêve.

« Je t’aime, Blanche. Je n’ai jamais aimé avant toi, je t’aime plus que tout et je n’aimerai jamais personne d’autre que toi ! »

Note : 4,5/5

Elsa

2 commentaires sur “Bastard of the year

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s