Chroniques·Non classé

Arrogant fake lover

arrogant fake lover

Auteure : Alexia Perkins

Editions : Addictives

 

Résumé :

À la suite d’un concert mouvementé, Addison se retrouve embarquée dans un mensonge qui la dépasse : elle va devoir jouer la petite amie du célèbre chanteur du groupe de rock Misteria. La jeune femme est totalement déboussolée : elle n’a jamais eu de vrai petit copain, alors comment saurait-elle jouer le jeu avec un « faux » ? Surtout quand celui-ci est célèbre, arrogant, terriblement sexy, et qu’il la rend folle ! Pourtant, elle n’a pas le choix : elle va devoir apprendre à « être en couple ». Et cet apprentissage lui réservera bien des surprises…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le premier roman d’une nouvelle auteure Addictives. Le résumé m’a bien tenté. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« J’aimerais pouvoir entrer dans la tête de Dix-Mille. Ressent-il la même chose que moi ? A-t-il lui aussi besoin d’être proche de moi pour se sentir mieux, moins mort ? »

Addison a 18 ans et vient d’emménager à New York pour y effectuer ses études d’arts. Elle va vivre dans une chambre universitaire avec une coloc. Addison a grandi à San Francisco et a eu une enfance douloureuse. Elle s’y sentait bien malgré tout. Mais après un drame survenu il y a quelques mois, elle a eu besoin de s’éloigner. Addison aimerait être tatoueuse. Elle a une passion pour le dessin depuis toute petite. Addison est une jeune femme solitaire. Elle sort très peu et n’est vraiment pas vraiment pas douée avec les relations humaines. La souffrance est sa plus fidèle amie.

« Addi n’est pas comme les filles que je fréquente habituellement et c’est justement ça qui la rend si belle. Elle s’en fout de plaire tant qu’elle est elle-même et bordel, c’est si beau. »

Zaven a 20 ans et vit à New York en coloc avec les membres de son groupe de musique, qui sont aussi des amis. Leur groupe de rock a bien percé depuis un an. Ils ont été repérés alors qu’ils jouaient dans un bar. Depuis, ils font pas mal de concerts et ont acquis une certaine notoriété. Pour Zaven, la musique est toute sa vie. C’est un véritable passionné. Zaven a grandi dans une famille aimante. Mais lui aussi a vécu un drame il y a trois ans, dont il a toujours du mal à se relever vraiment.

« En chantant, je me libère, mes mots ne sont plus que des souvenirs abîmés par l’usure du temps. Mon cœur aura beau chavirer, la puissance de ma voix sera toujours plus forte que tous ces couteaux si tranchants qui poignardent mon âme de part et d’autre. »

Pour aider sa coloc, Addison va accepter de se rendre dans un bar dans lequel se produit Misteria, le groupe de Zaven. Alors qu’Addison était sur le point de se battre, Zaven va lui venir en aide. Et dès le lendemain, les rumeurs vont courir. Toutes leurs groupies vont croire qu’Addison est une de leurs amis et ne vont pas cesser de la harceler pour avoir le numéro de Zaven entre autres. Pour Addison qui souhaitait passer une année tranquille, c’est raté. Pour que tout cela cesse, Reed, un des membres des Misteria, va trouver la solution : qu’Addison et Zaven se fasse passer pour un couple. C’est loin d’enchanter Addison. Elle n’a aucune envie d’être sous le feu des projecteurs mais elle ne va pas vraiment avoir d’autres choix que d’accepter.

« -Bien, Addi, souris un peu, on dirait que tu vas te faire bouffer par un serpent ! -C’est fort probable vu que ton pote bande, crache-t-elle. -Tu as peut-être un caractère de merde, Anders, mais ton cul, lui, est parfait ! »

Sauf que jouer la petite-amie, quand on y connait rien à l’amour et qu’on y croit pas, est loin d’être simple. D’autant qu’Addison refuse tout contact humain depuis si longtemps. Elle est complètement perdue et terrifiée. Alors que cette situation a plutôt tendance à amuser Zaven. Addison est différente des filles qu’il a l’habitude de fréquenter. Elle lui tient tête et il adore ça. L’histoire d’Addison l’intrigue. Au fil du temps, Addison va se rendre compte que Zaven est pas du tout celui qu’elle pense. Il l’exaspère autant qu’il la touche. Addison va rapidement trouver sa place dans le groupe de Zaven. La situation lui échappe un peu plus chaque jour. Ses bonnes résolutions s’envolent. Distinguer le vrai du faux devient impossible.

« Je plante mes prunelles dans les siennes. On dit que les yeux sont les fenêtres de l’âme. Lorsque je regarde Dix-Mille, je me dis que cette phrase est bien trop vraie. Dans ses yeux, il y a un petit quelque chose, une lueur de sincérité qui me chamboule au plus profond de mon être. J’ai cette délicieuse sensation que le monde disparaît lorsque je me laisse porter par la beauté de ses iris. »

Et leur attirance vient tout compliquer entre eux. Mais Addison refuse de s’attacher. L’amour n’est pas fait pour elle. Elle n’a jamais été à l’aise avec le bonheur. Son coeur est prisonnier depuis tant d’années. Alors Zaven réussira-t-il à faire tomber les solides barrières qu’a érigées Addison autour d’elle ? De nombreux fantômes les hantent et une vérité pourrait tout détruire. Réussiront-ils à se relever ensemble ?

« Dix-Mille a cet étrange pouvoir de me chambouler et de faire tomber quelques pierres de la façade qui sépare mon cœur du monde réel. Pour cette simple raison, Dix-Mille est un danger pour moi, pour le mur que j’ai construit et pour toutes les années où il m’a fallu me faire à l’idée qu’il vaut mieux être seule que détruite à tout jamais. »

J’ai eu un coup de coeur pour cette histoire intense, émouvante et vraiment bien construite. Tous les rebondissements s’enchainent parfaitement. Aucun temps mort ne se fait ressentir. Tout le chemin que va parcourir Addison est vraiment beau. J’en ai eu les larmes aux yeux. Je suis tombée sous le charme de Zaven. La fin de ce roman est tellement belle que j’en ai eu des frissons. Et la plume de l’auteure est vraiment prenante.

« Je crois que je suis tombée amoureuse de lui comme ça, d’un coup. Il n’y avait rien, je le supportais à peine, et puis il y a eu tout. Je ne suis pas tombée amoureuse de lui, je me suis cassée la gueule, violemment, et j’adore ça. Mon amour pour lui est indéfinissable. C’est étrange comme sensation. Cette impression que ce n’est plus la force de gravité qui me maintient au sol, mais lui. »

Les personnages sont attachants. Addison est une femme que l’on découvre froide et distante. Au fil des pages, on apprend à la découvrir vraiment. C’est une femme courageuse, complexe, instable, mystérieuse et indomptable. J’ai adoré son fort caractère qui est en fait qu’une carapace pour cacher ses failles profondes. Elle a une très mauvaise vision de l’amour. Mon coeur s’est brisé face à tout ce qu’elle a vécu. La vie l’a bousillée. Addison est rongée par la culpabilité et se déteste. J’ai aimé la voir se relever au fil des pages, s’affranchir de son passé et apprendre à vivre avec, à l’accepter et à se pardonner. Zaven est un homme impulsif, franc, protecteur, respectueux, doux. C’est un homme profondément bon qui porte encore les traces de son enfance compliquée. Sa sensibilité est touchante.

« Quand on parle d’elle, quand je parle d’elle, je suis différent, je suis plus heureux. Je me demande même quelle vitesse est capable de battre un cœur avant de s’arrêter. La seule idée de la perdre brise tout mon être. Je ne vois plus que par elle. Aucune fille ne me donne envie comme elle. Je n’ai pas besoin d’avoir fait médecine pour connaître le mal qui me ronge. Je suis tombé éperdument amoureux de cette nana. Tellement que ça me rend dingue. »

Entre Addison et Zaven, c’est aussi électrique que doux. Leurs sentiments sont puissants. J’ai adoré leurs taquineries. Ensemble, ils vont se reconstruire et retrouver le goût de la vie. Entre non-dits, drame, regrets, vengeance et culpabilité, cette histoire est chaotique et riche en émotions. J’ai beaucoup aimé les personnages secondaires qui apportent tous beaucoup à l’histoire. Ils y ont une grande place. Ashton, le meilleur ami de Zaven, est un ami en or. Il est touchant et plein de bons conseils. Leur amitié avec Zaven est vraiment belle et profonde. Je veux vraiment un spin-off sur ce personnage. Je n’ai pas envie de quitter tous ces personnages toute suite. Je vous recommande grandement cette histoire bouleversante et pleine d’espoir.

« Je suis comme un funambule sur un fil, en plus d’essayer d’avancer sur cette ligne entre deux montagnes, je jongle avec les quilles. Sauf que ces dernières se cassent la gueule, un peu comme mon espoir de rédemption, un peu comme moi, un peu comme nous. »

Note : 5/5

« Comment aimer sans détruire lorsqu’on est incapable de s’aimer soi-même ? L’amour, dans mon monde, ne rime qu’avec abandon. Mon monde, le monde d’Addison June Anders, c’est l’abandon. Chaque personne qui aurait dû m’aimer est partie, toutes les personnes que j’aimais sont parties. »

 

Elsa

 

 

 

7 commentaires sur “Arrogant fake lover

  1. Merci beaucoup pour cette chronique, je suis vraiment très touchée par tes mots.
    Aussi, je suis très heureuse que tu es si bien cerné les personnages, d’autant plus Addi qui est un personnage assez complexe.
    Encore merci 💕
    Alexia Perkins 🤘

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s