Chroniques·Non classé

Fauve

Auteure : Izia Soley

Editions : Addictives

 

Résumé :

Shilow est sombre, dur, mystérieux. Il n’a de comptes à rendre à personne, et ça lui convient très bien. Les filles ? Il les garde quelques heures dans son lit, jamais plus. Et si elles s’attachent, tant pis pour elles. Sauf qu’avec Méléri, c’est différent. Il l’a connue enfant, elle est devenue femme. Elle était discrète, elle ose lui tenir tête. Et surtout, le désir qui les consume est brutal, brûlant… irrésistible. De défis en défis, d’affrontements en étreintes passionnées, qui cédera le premier ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le premier roman d’un nouveau duo d’auteures. Je n’ai encore jamais lu un de leurs romans en solo. Du coup, ce roman va être l’occasion de découvrir leurs plumes. Le résumé m’a bien tenté. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Parfois j’ai la sensation qu’il vit au milieu d’un tas de cendres et que pour le rejoindre, je dois d’abord me cramer la peau. »

Méléri a 18 ans et a grandi en France entourée de sa famille qu’elle adore mais qui a un peu tendance à l’étouffer, surtout son frère et son père. Elle a décidé de partir étudier au Kansas, là où est née et a vécu sa mère. Méléri avait besoin de s’éloigner de sa famille. Elle va vivre chez la meilleure amie de sa mère qu’elle considère comme sa tante. Méléri et sa famille viennent le plus souvent possible au Kansas, sa mère y est très attachée. Elle y a beaucoup de bons souvenirs.

« Méléri est mon problème. Une épine profondément enfoncée dans ma chair déjà traumatisée. »

« Shy m’a appris énormément. Notamment à chuter douloureusement. À mon tour de lui enseigner comment se relever. »

Shilow a 23 ans et est le fils d’Ada, la tante de Méléri. Il a un passé compliqué. C’est un homme plutôt solitaire et sombre. Il est toujours étudiant mais est également chargé de TD dans son université. Shilow enchaine les conquêtes. Il n’a pas envie d’avoir une relation sérieuse, surtout à cause de son passé.

« Je l’ai aimé dès que mes yeux se sont posés sur lui alors que je n’étais qu’une gamine qui ne pouvait mettre de mots sur cette brûlure naissante au creux de mon estomac. C’est parce que l’amour m’a étreinte en premier – bien avant que mon corps comprenne qu’il était possible d’avoir faim de quelqu’un –, que le désir fracassé sous ma peau en vagues incandescentes est si… brutal, absolu. »

Méléri et Shilow se sont connus enfants. Méléri n’a jamais eu peur d’entrer dans le périmètre de défense de Shilow. Elle s’est infiltrée chaque année un peu plus dans sa bulle et a envahi son espace. C’est la seule qui a réussi à percer un peu ses barrières. Shilow a toujours poussé Méléri vers le haut. Il l’a aider à vaincre sa timidité au fil du temps. C’est grâce à lui si Méléri a réussi à vaincre ses peurs et son bégaiement. Le désir a fini par se mêler à l’affection en grandissant. Mais il y a deux ans, Méléri a tout détruit en donnant vie au pire cauchemar de Shilow. Depuis, ils n’ont plus eu aucun contact.

« Un jour, tu m’as dit que je devais apprendre à me protéger. Tu as juste oublié de préciser que je devais commencer par toi. Sois fier de ton bébé chat, Shy. Il semblerait que j’ai réussi. »

Entre Méléri et Shilow, dès leurs retrouvailles, c’est électrique. Shilow ne va pas hésiter à envahir l’espace personnel de Méléri et à la provoquer. La présence de celle-ci le blesse. Il n’a pas oublié ce qu’il s’est passé il y a deux ans. La colère est toujours bien présente en lui. D’un autre côté, il ne peut s’empêcher de garder un oeil sur les moindres faits et gestes de Méléri, et d’essayer de la contrôler. Mais Méléri ne compte pas se laisser faire. Elle n’est plus une gamine. Elle a gagné en assurance. Méléri va prendre un malin plaisir à lui filer entre les doigts et à lui tenir tête. Le bébé chat a décidé de sortir ses griffes. Shilow n’est plus le seul à savoir s’amuser avec l’autre. Il pourrait bien être pris à son propre jeu.

« Ma bouche retrouve la sienne dans un baiser violent. Parce qu’on s’affronte et on lutte. Toujours. Parce que, ouais, on s’aime. Toujours. Et parce que parfois, ça ne suffit pas toujours. »

Shilow veut tout sans rien donner en retour. Il n’a jamais voulu dévoiler son passé à Méléri. Et aujourd’hui, plus que jamais, elle est décidée à le faire parler. Tous deux vont se pousser dans leurs retranchements et ne jamais cessés de se fuir. Ils vont se rendre coup sur coup. Entre eux, le désir est fulgurant. Qui cédera le premier ? Méléri s’est blindée mais reste fragile. Shilow suscite de vives émotions en elle. Sera-t-elle assez forte pour surmonter le mal qui ronge celui-ci ? Leur amour sera-t-il assez fort pour tout surmonter ?

« Il ne s’en rendra sûrement jamais compte, mais il ne m’a toujours suffi que d’un regard de sa part pour me tirer vers le haut. Tout comme il ne se rendra certainement jamais compte que même si je l’accompagne quand il sombre, jamais je ne me noierai. Jamais je ne le pourrai. Pas avec lui à mes côtés. »

J’ai un avis mitigé sur cette lecture. J’ai beaucoup aimé la première moitié du livre qui est plutôt mystérieuse et pleine de tensions. Par la suite, j’ai trouvé que quelques longueurs se faisaient ressentir. Les personnages stagnaient un peu trop à mon goût. Leur relation peinait à vraiment avancer. J’ai eu de plus en plus de mal à les cerner. Leur histoire était peut-être un peu trop complexe pour moi. J’aurais aimé les connaitre plus en profondeur, que certaines choses nous soient révélées plus vite. Je me suis un peu lassée de ce jeu constant du chat et de la souris. Malgré cela, la plume des auteures reste agréable à lire.

« Méléri est mon pansement. Je préfère arracher son sparadrap en une fois plutôt que douiller à chaque seconde. C’est atroce. »

« Tout, tout est à toi, Méléri. Mon cœur, mon corps, mon âme. Tout. Parce que tout est à moi aussi. Ton cœur, ton corps et ton âme. »

Méléri est une femme coriace et courageuse. Elle sait ce qu’elle veut mais elle ne se livre pas facilement. Elle a mis des années à endiguer sa timidité maladive. Elle a un look particulier qui détonne par rapport à sa personnalité. J’ai aimé la voir contrer Shilow. Shilow est un homme fort, torturé, protecteur, indocile, possessif et complexe. Il a un besoin vital de solitude et d’espace. Il a horreur qu’on envahisse son monde. C’est un homme meurtri. Les fantômes du passé le hantent et la culpabilité l’envahi. Ses failles sont profonde. Méléri va l’aider à se libérer de ce lourd poids qui pèse de ses épaules depuis tant d’années. Elle va l’apaiser et briser son armure.

« Le problème est que parfois ces âmes ne peuvent tout simplement pas se rejoindre. Parce qu’il est trop tard. Parce qu’elles sont trop loin. Parce qu’il est plus important d’en sauver une que d’en perdre deux. »

J’aimé les voir se chercher et se défier. Mais j’aurais aimé qu’ils lâchent prise plus tôt pour les voir évoluer ensemble un peu plus longtemps. Les flash-back sont vraiment intéressants et importants pour nous permettre de voir ce qui les lie depuis tant d’années. Et les personnages secondaires apportent beaucoup à l’histoire. Entre manipulation, malentendus, provocations, frustration, amertume et vengeance, ce roman vous fera tout de même passer un bon moment malgré les quelques petites choses que je lui reproche. Je vous recommande de vous faire votre propre avis.

« Sept… Ta bouche sur mes lèvres. Ton souffle qui est le mien. Parce que si tu brisais mon cœur, je m’en foutais. Pour toi, j’en ai recollé les morceaux tellement souvent… Alors en attendant, je reconstruisais le tien. »

« Mon ange, je me suis trompé. Tes ailes… J’ai cru pouvoir te les arracher alors que c’est toi qui m’as abattu. »

Note : 3,5/5

 

Elsa

2 commentaires sur “Fauve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s