Chroniques·Non classé

No rules

Auteure : Anita Rings

Editions : Addictives

 

Résumé :

À peine arrivée sur son nouveau campus, Iris assiste à une vague d’hystérie dans les couloirs de la fac. Le groupe le plus sélect du campus vient de lancer une invitation : qui veut tenter de les rejoindre ? Les membres de la Meute règnent en maîtres sur l’université : tout le monde les connaît, et tout le monde veut en être… Sauf Iris, qui a des priorités bien différentes ! Mais c’était sans compter sur Tucker, le leader du groupe aussi horripilant qu’attirant, qui a d’autres plans pour la jeune fille… Et alors que le bad boy l’entraîne dans son univers sulfureux et inquiétant dont elle ne connaît pas encore les règles, Iris va vite se rendre compte que résister à la tentation n’est pas si facile ! Sera-t-elle prête à pousser les portes de l’enfer aux côtés de Tucker… au risque de trop se prendre au jeu ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman d’Anita Rings et son premier aux Editions Addictives. C’est aussi le premier que je lis d’elle. Le résumé m’a toute suite tenté et avec tous les bons retours que j’ai vu passer, j’avais hâte de le lire. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Grâce à Tucker, j’ai réappris à aimer et à vivre. Un amour unique. Celui qu’on ne peut jamais oublier. »

Iris a grandi à Portland dans une famille unie. Malheureusement il y a quelques mois, sa vie s’est effondrée. Ses parents sont morts dans des circonstances horribles. Et elle a bien du mal à s’en remettre. C’est pourquoi elle a décidé de partir à des milliers de kilomètre pour prendre de la distance avec son passé et tenter de se reconstruire. Ce nouveau départ était une nécessité pour elle, même-si laisser sa soeur n’était pas simple. Sa garde a été confié à leur tante. Iris n’a pas été jugé comme assez stable pour s’occuper d’elle. Elle fait donc sa rentrée en troisième année de psycho à Denver.

« Je dois avancer et laisser mon passé se cicatriser, même si nous savons tous que les cicatrices ne disparaissent pas. Nous savons que les blessures les plus effroyables que nous subissons ne se referment jamais. »

Dès son arrivée, elle va se faire remarquer. Pourtant ce n’est pas ce qu’elle voulait. Mais elle va s’attirer les foudres de Tucker qui fait partie du groupe le plus influent de la fac, surnommé la Meute. Iris s’en moque. Elle ne va pas avoir peur de l’affronter en commençant par lui voler ses places réservées sur le parking et en cours. Elle va lui rendre coup sur coup. Entre eux, c’est direct électrique. Et quand la Meute va décider une nouvelle fois de s’agrandir, Tucker va exiger qu’Iris tente de les rejoindre. C’est une des seules personnes de la fac qui n’est pas intéressées. Tout le monde rêve de faire parti de ce groupe.

« Pour ta gouverne, répond-elle sans pouvoir s’en empêcher, mes doigts font très bien l’affaire. Tu sais ce qu’on dit, on est jamais mieux servi que par soi-même. »

Iris va se retrouver embarqué malgré elle dans un jeu dont elle ne connait pas les règles pour prouver à Tucker qu’elle est loin d’être une petite chose fragile. Et ce groupe l’intrigue. Ce jeu la dépasser complètement. Pourtant, elle devrait en rester éloigné. Elle n’est pas venu ici pour s’attirer d’autres problèmes. Mais Tucker ne compte pas lâcher l’affaire. Il est décidé à la faire craquer. Le fait qu’elle résiste lui donne encore plus envie de l’avoir. Mais ce jeu est dangereux et pourrait bien l’amener à vouloir beaucoup plus qu’une histoire sans lendemain. Sauf qu’Iris ne cherche plus l’amour. Elle ne veut pas souffrir de nouveau. Se rapprocher de Tucker pourrait la détruire encore un peu plus.

« Ce n’est pas un petit agneau que j’ai en face de moi, mais une louve prête à mordre à la moindre attaque. »

« Quand on pense avoir trouvé une part de lumière, l’obscurité est toujours là pour la recouvrir. »

Au fil des jours, Iris pourrait bien être surprise en apprenant qui est vraiment Tucker. Mais le danger rode. Son passé n’a pas encore dit son dernier mot. Iris et Tucker ont tous les deux leurs secrets et leurs propres démons à combattre. Combien de temps arriveront-ils à résister face à cette attirance qui les consume ? Réussiront-ils à faire tomber les barrières l’un de l’autre ? Qu’ont-ils vraiment vécu tous les deux ? Arriveront-ils à faire la paix avec leurs terribles passés respectifs ?

« Elle s’est confiée à moi, et je me suis senti comme le roi du monde. La fille la plus secrète que je connaisse s’est ouverte à moi. Elle m’a dévoilé l’une des nombreuses casseroles qu’elle transporte avec elle et ça m’a donné encore plus envie de la faire mienne, de la protéger et d’exploser la tête de celui qui essayerait de lui faire du mal. »

Cette histoire est vraiment dingue. Je ne m’attendais pas à vivre tant d’émotions en me lançant dans la lecture de ce livre. J’ai vraiment été agréablement surprise. Tout est bien dosé. Cette histoire est vraiment intense et émouvante. Mon coeur a fait des bonds. Et j’ai même pleuré à chaudes larmes juste avant de lire l’épilogue. Cette histoire est si bien construite, tellement addictive et riche en rebondissements jusqu’à la dernière page. Chaque révélation arrive au bon moment. J’ai littéralement dévoré ce livre tellement je voulais toujours en savoir plus. Certaines choses sont prévisibles mais ça ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire. La plume de l’auteure est vraiment prenante.

« Mais, par-dessus tout, je veux la serrer le plus fort possible. Pour que toutes les parties brisées en elle puissent enfin se recoller. »

« Vous avez trébuché sur la bouche de votre camarade ? – Un accident est si vite arrivé… soupire Tucker d’un air défaitiste. »

L’auteure n’épargne vraiment pas ses personnages. Heureusement qu’on a le droit aux échanges remplis de légèreté entre Iris et Tucker de temps en temps pour souffler un peu. Je me suis beaucoup attachée à eux. Ils m’ont touché en plein coeur. Autant les principaux que les secondaires. Je suis pas près de les oublier. Iris est une femme forte, brisée, solitaire, secrète, têtue, insaisissable et tourmentée par son passé. Elle ne manque pas de cran et a un sacré caractère. Elle a vécu tant de choses dures en si peu de temps. Et pourtant elle ne s’apitoie pas sur son sort. Au contraire, elle essaye de s’en sortir tant bien que mal.

« Je sais que tu m’aimes, continué-je un peu plus fortement. Et t’es en train de te punir. Tu refuses d’être heureux car tu penses ne pas le mériter. « Tu te fais du mal. Mais tu me fais aussi du mal, Tucker. »

Tucker est un homme sûr de lui, sexy, franc, énigmatique, possessif, protecteur mais aussi sensible. Lui aussi n’a pas une vie facile même s’il fait tout pour le cacher. Sa détresse m’a touché. Avec Iris et Tucker, impossible de s’ennuyer. Ils ne vont cesser de s’affronter. Ils sont des adversaires redoutables l’un pour l’autre et essayent toujours d’avoir le dessus l’un sur l’autre. Au fil des jours, ils vont fendiller la carapace l’un de l’autre et ouvrir leur coeur. J’ai adoré le temps que met leur relation à se mettre en place. J’ai trouvé que c’était vraiment cohérent avec la personnalité des personnages. L’alchimie entre eux est indéniable.

« En te rencontrant, j’ai eu peur de tomber amoureux de toi. J’ai eu peur de t’aimer mais c’était trop tard. Et maintenant j’ai peur de te perdre. Je ne veux pas que ton souvenir hante mes pensées, que tu ne sois présente que dans ma tête. Un grand homme a pourtant dit que ce n’est pas parce que c’est dans notre tête que ce n’est pas réel. Mais moi, je ne veux pas de ce réel-là. »

Entre vengeance, rancoeur, non-dits, trahison, amour et haine, cette histoire ne vous laissera aucun répit et risque de vous surprendre à plusieurs reprises. Dans ce roman, l’auteure évoque beaucoup de sujets forts à travers les nombreux personnages de l’histoire, comme celui du deuil ou encore des violences conjugales. Je vous recommande grandement cette histoire pleine de piquant, de mystères et d’émotions. C’est vraiment une belle histoire.

« C’est lui, la clé de ma reconstruction. Et je suis la sienne. Parce qu’en fin de compte, toute cette histoire, c’est juste à propos de lui, de nous. Juste à propos de toi, Tucker. »

« Deux parties d’un tout – le roi et la reine – destinées à ne former qu’une seule et même pièce. Un seul et même cœur. Un seul et même amour. Le nôtre. »

Note : 5/5

 

Elsa

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s