Chroniques·Non classé

Sander – Rédemption tome 1

Auteure : Mary Matthews

Autoédition

 

Résumé :

Sander a été élevé dans la haine des femmes, il n’éprouve que mépris et dégout envers l’autre sexe. Après avoir purgé sa peine à cause de l’une d’elle, le Free Biker se réinstalle dans l’ancienne maison familiale et sa nouvelle voisine ne tarde pas à vouloir faire la connaissance du seul autre être humain qui habite les environs. Elsa a emménagé il y a quelques mois dans ce coin perdu d’Alabama pour réapprendre à vivre. Handicapée à la suite d’un drame, la jeune femme tente de faire face en prouvant à sa famille qu’elle est capable de se débrouiller seule. L’arrivé de ce nouveau voisin, dans cette maison aux allures de film d’horreur, attise sa curiosité. Elsa est bien décidée à découvrir qui est le sombre propriétaire des lieux. Seulement, Sander n’a aucune envie qu’Elsa la fouineuse viennent interférer dans ses affaires. Malgré les années derrière les barreaux, l’homme ne compte pas rester dans le droit chemin, il a une mission et une vengeance à accomplir avant d’envisager sa rédemption.

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le premier tome de la nouvelle saga de Mary Matthews. Le résumé de ce tome m’a direct tenté. En plus, ça faisait un moment que je n’avais pas lu de dark romance. Je remercie Mary pour l’envoi de son roman.

Elsa a la trentaine et vit seule avec son chien à Anderson depuis huit mois, dans un coin perdu de l’Alabama. Elsa est devenue handicapée il y a 10 ans à la suite d’un accident. Elle est en fauteuil roulant et a une maison spécialement aménagé pour elle par son père. Elle est comptable à son compte et a tenu à s’éloigner de ses parents pour avoir enfin son indépendance. Malgré le peu de passage, Elsa se sent bien dans cette maison. Mais sa vie sociale est atrocement vide.

Alors que jusqu’à maintenant, Elsa vivait seule dans cette rue, un homme va venir vivre dans la maison d’en face aux allures de film d’horreur, complètement laissée à l’abandon. Elsa va directement avoir envie de sympathiser avec son unique voisin. Cette nouvelle présence l’intrigue. Malheureusement Sander, son voisin, est loin d’avoir envie de faire connaissance. Il n’aime pas les fouineuses et est plutôt détestable et a une dent contre les femmes. L’une d’elle vient de lui faire passer 10 ans en prison. Et il a besoin de solitude pour planifier sa vengeance. Il tient à sa tranquillité.

Sander est en conditionnelle et a interdiction de quitter l’État. S’il veut rester libre, il va devoir se tenir à carreau. Il a décidé de revenir vivre dans la maison de son enfance qui ressemble désormais à un tas de ruines et qu’il va devoir retaper. Sander n’a jamais été un enfant de coeur. L’illégalité lui colle à la peau. Sa réputation n’est plus à faire en ville. Il est l’objet de tous les ragots. Avant son arrestation, il bossait pour un club de bikers. Et le prison n’a pas l’air de l’avoir vacciné. Au contraire. Il n’a pas vraiment envie de se ranger.

Elsa est la seule à ne pas connaitre qui est vraiment Sander. Une personne normale aurait fuit face à lui mais pas Elsa. Elle est déterminée à en savoir plus. Elle n’est pas du genre à se laisser faire. Elle n’en a rien à faire de ses menaces et encore plus des ragots qu’elle entend en ville. Elle va littéralement rendre folle Sander. Elle ne va cesser de lui tenir tête et ne reculera devant rien pour savoir tout ce qu’il cache. Tous deux vont se défier, s’affronter mais quand l’attirance va faire son apparition, tout va voler en éclats. Mais une histoire est-elle vraiment possible entre eux ? Elsa peut-elle vraiment passer au dessus du passé de Sander ? Réussira-t-elle à détruire ses barrières et à le canaliser ?

« Je n’ai pas la prétention de le sauver ou de le guérir, mais je sais que je peux lui montrer ce que c’est que d’avoir quelqu’un qui nous aime. Quelqu’un en qui on peut faire confiance et qui nous accepte tel qu’on est. Avec nos défauts et nos qualités et qui rend la vie plus douce. »

J’ai beaucoup aimé cette histoire sombre et riche en émotions. Je suis entrée dans l’histoire dès le prologue. Ce n’est pas vraiment l’histoire entre les personnages qui fait classer ce roman dans de la dark romance mais surtout le passé de Sander. Les chapitres concernant son passé sont vraiment glaçants, glauques et un peu durs à lire. Je ne m’attendais pas à autant de noirceur. Il faut avoir le coeur bien accroché pour lire ce livre. J’ai aussi beaucoup aimé le rythme de l’histoire. Tout se fait vraiment pas à pas entre les personnages. Et au vu de la situation, j’ai trouvé que ça rendait l’histoire d’autant plus réaliste. Et le mystère autour du passé de Sander est captivant.

« J’espère être cette ancre qui l’empêchera de divaguer et je sais en l’embrassant, en sentant tout ce qu’il me donne que je ferais tout pour que ce soit le cas. Parce qu’à présent, si je le perds, je me perds aussi. »

Les personnages sont totalement à part. Elsa est une femme tellement courageuse, forte, impressionnante, têtue et tenace. Accepter son handicap n’a pas été simple et l’a amené à changer toute sa vie mais aujourd’hui elle a réussi à réapprendre à vivre avec. C’est une vraie battante. Sander va parfois se montrer cruel avec elle mais elle ne va jamais se laisser abattre, au contraire elle va toujours s’accrocher coûte que coûte, ne jamais rien lâcher. C’est loin d’être une petite chose fragile. Elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense et ce qu’elle veut. J’ai aimé la suivre dans son quotidien pas toujours simple dans un monde pas vraiment adapté aux personnes en situation de handicap. Ce personnage est une vraie leçon de vie.

« J’aime comment je me sens avec lui, comment il me regarde, ce qu’il fait ressortir de moi et ce dont mon corps est capable dans ses bras. »

Sander est un homme qui n’a pas été épargné par la vie. Son enfance est horrible. On ne lui a jamais donné le bon exemple. Il a toujours vécu en marge de la société et a vu des actes horribles dès son plus jeune âge. On le découvre tourmenté, horripilant, rabaissant, humiliant, cruel et sans aucun respect pour les femmes. Il leur voue même une haine profonde. Son passif familial est vraiment lourd. Mais Elsa va faire ressortir son coeur enfoui au fond de lui. J’ai apprécié son évolution qui se fait vraiment sur la durée, même s’il ne sera jamais un homme équilibré à 100%. Il devra toujours se battre contre lui-même. J’ai éprouvé beaucoup de compassion pour lui.

« Je suis le capitaine de ton âme, elle répond avant de m’embrasser. Elle n’a pas idée comme c’est vrai, comme avec elle je suis serein, plus libre que jamais parce qu’elle tient les rênes de ma santé mentale. Ça devrait être fou de lui laisser ce pouvoir et ça me fait encore peur par moment, mais c’est bien réel. »

Entre Sander et Elsa c’est explosif, déroutant et un peu bancale. Ils ne vont cesser de s’affronter et de se défier. Si certains m’ont fait rire, d’autres m’ont fait tiquer. Mais ça collait avec la personnalité de Sander en même temps. Et ce qu’Elsa va aimer aussi, qu’il ne prenne pas de gants, qu’il la traite comme une personne normale. Avec Sander, elle peut être elle-même, sans honte. Il va lui redonner confiance en elle. Elsa est la seule à donner sa chance à Sander malgré son passé plein de noirceur. Mais rien ne sera simple entre eux. Sander a du mal à accepté ce qu’il ressent, doit encore apprendre à vivre avec ses traumatismes et s’affranchir de son passé. Elsa va le pousser à lâcher prise. Ensemble, ils vont combattre leurs démons et se pardonner.

« Elle est ma tête et je suis ses jambes, ensemble on ne fait qu’un et j’espère qu’on ne se brisera jamais. »

Entre trahison, vengeance, mensonges, rancoeur, peur, danger et passion, vous ne ressortirez pas indemne de ce roman. Après leur rencontre, Elsa et Sander ne seront plus jamais les mêmes. Ils vont bouleverser la vie l’un de l’autre. Cette histoire est aussi pleine d’espoir, grâce au personnage d’Elsa notamment, qui malgré son handicap vit presque comme une personne normale. Je vous recommande grandement cette histoire de seconde chance sombre, atypique, douloureuse et déroutante avec des personnages forts.

« L’un sans l’autre, on est incomplet, ensemble on forme un tout un peu bancal encore mais qui va grandir et devenir indestructible. »

Note : 4,5/5

 

Elsa

 

4 commentaires sur “Sander – Rédemption tome 1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s