Chroniques·Non classé

Call me baby

Auteure : Emma Green

Editions : Addictives

 

Résumé :

Objectif numéro un : ne jamais céder en premier. Objectif numéro deux : ne pas tomber amoureux. En débarquant à Londres avec sa sœur jumelle, Sidonie s’attendait à tout sauf à devenir la nounou de Birdie, la petite fille capricieuse du richissime Emmett Rochester. Alors que la jeune Française vient de perdre sa mère, son nouveau patron, lui, pleure sa femme, disparue deux ans plus tôt dans un violent incendie. Cabossés par la vie, ces deux cœurs meurtris se sont endurcis. Leur credo : pour ne plus souffrir, il suffit de ne rien ressentir. Mais entre eux, l’attirance est fatale et la cohabitation s’annonce… explosive. Lequel des deux craquera le premier ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve aujourd’hui pour mon avis sur la réédition de « Call me baby ». Un des premiers romans de ce duo d’auteures que j’aime tant. Je valide complètement ces rééditions. Ça me permet de rattraper mon retard. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

Sidonie a 25 ans et est française. Elle a décidé de partir à Londres avec sa soeur jumelle pour commencer une nouvelle vie, après avoir traversé plusieurs choses difficiles. Elle avait entre autres besoin de mettre de la distance entre elle et son ex manipulateur, avec qui elle était depuis 6 ans. Elles se sont tous les deux trouvées un appartement. Mais maintenant, encore faut-il se trouver un job.

Emmett a 31 ans et travaille beaucoup. Il est à la tête de son propre empire. C’est un as de la finance. Il est très connu. Il vit dans une grande maison à quatre niveaux avec sa fille de 2 ans. Il a perdu sa femme quelques mois après la naissance de leur fille dans un incendie. Et il a toujours du mal à s’en remettre. Emmett se sent responsable de ne pas avoir pu la sauver. Il refuse de refaire sa vie et d’être heureux. Pourtant, ce n’est pas les prétendantes qui manque.

« Je pourrais être celle qui le guérisse de son passé. Mais pour ça, il faudrait qu’il me laisse entrer dans son jardin secret… »

Sidonie va être embauchée comme nounou de Birdie, la fille d’Emmett. Ce boulot ne l’enchante guère mais la rémunération est très attractive et c’est tout ce qu’elle a trouvé. Ce travail va lui donner du fil à retordre. Emmett est un homme très exigeant. Les règles sont strictes et nombreuses. Elle n’aura pas le droit à l’erreur. Elle va devoir dormir quatre nuits par semaine chez Emmett pour s’occuper toute la semaine de sa fille. Le dernier étage de la maison lui sera réservé. Et elle va même devoir accompagner Emmett dans certains de ses déplacements. Il ne tient pas à être séparé trop longtemps de sa fille. Elle devra être tout le temps disponible, même le week-end lorsqu’il aura besoin d’elle.

« Je me laisse aller contre lui, m’accroche à sa taille, enfouis mon visage dans son cou brûlant. Emmett est mon pilier, mon point d’ancrage. Je ne veux plus jamais m’en décrocher. »

Birdie est une enfant particulièrement compliquée. Elle fait de nombreux caprices et a du caractère du haut de ses seulement deux ans. C’est une enfant pourrie gâtée. Elle va lui en faire voir de toutes les couleurs en bravant toutes les interdictions. C’est une véritable pile électrique. Ce boulot s’annonce sportif. Sidonie va devoir être patiente. Mais le plus dur sera sans doute de résister à l’attirance qu’elle éprouve pour Emmett, surtout en le sachant à l’étage juste en dessous. Sidonie s’était promis de rester libre après avoir vécu l’enfer avec son ex. Mais Emmett remet tout en cause.

« J’ai essayé de t’effacer, Baby, grogne-t-il doucement en me serrant dans ses bras. Mais tu es en moi, tu es gravée… »

Emmett n’est pas un homme facile à apprivoiser. C’est un homme buté un sauvage. Il a peur de souffrir de nouveau. Réussira-t-elle à le faire changer d’avis et à se faire accepter de Birdie ? Plein de secrets planent entre eux. Et de nombreuses personnes se mettent entre eux. Sidonie se méfie désormais des hommes. Arrivera-t-elle à faire confiance à Emmett ? Et arriveront-ils à s’ouvrir l’un à l’autre sur leurs douloureux passés ?

« Tu connais toute ma vie, tu es ma vie, Baby, sourit-il tendrement. Et je veux te cajoler, te protéger, te faire rire, te faire frémir, jusqu’à notre dernier regard. »

J’ai passé un bon moment avec cette histoire mouvementée, émouvante mais aussi drôle. J’ai adoré suivre les journées un peu catastrophiques de Sidonie avec Birdie et les voir tisser une complicité au fil des jours. Cette histoire est passionnante et terriblement addictive. Cette comédie romantique sans trop de prises de tête sera une lecture parfaite pour la plage cet été. Les personnages sont vraiment attachants.

« Tu es là, bien vivante, tu es la pièce manquante du puzzle. Sidonie, je veux qu’on soit une famille, qu’on fête notre premier Noël ensemble. Je veux qu’on soit tous les trois, jusqu’au bout… »

Sidonie est une femme déterminée, débrouillarde, franche, douce, généreuse et courageuse. Elle ne se laissera pas marcher sur les pieds. Le secret qu’elle traine depuis des années derrière elle m’a beaucoup touché. D’ailleurs, ce sujet n’est pas souvent abordé je trouve en romance. C’était bien de le faire. Emmett est un homme magnétique, protecteur, lunatique, généreux et control freak. C’est un Papa ours qui fait tout pour offrir de la stabilité à sa fille malgré le manque de sa mère. Il a vécu l’enfer et reste très affecté par la perte de sa femme. Sa fragilité est émouvante. Quant à la petite Birdie, c’est un sacré numéro mais elle est aussi attachante malgré tout.

« Je ne fais jamais rien à la légère, Sidonie. Je t’aime. Pas un peu, pas beaucoup, je t’aime à en crever ! Je veux tout, tu m’entends ? Je veux tout avec toi. Je veux d’abord profiter de nous deux, de nous trois. Trouver un équilibre. Une façon de s’aimer passionnément, sans se détruire. Oublier nos peurs, dépasser nos préjugés, ceux des autres. Et ensuite, je voudrais un enfant. Juste un, si tu n’en veux pas plus. »

La relation qu’entretienne Sidonie et Emmett est tumultueuse et tendre. Ils vont devoir traverser de nombreux obstacles pour être ensemble. Ensemble, ils vont apaiser leurs démons et se guérir l’un et l’autre de leurs passés respectifs. Ils vont bouleverser la vie et les convictions l’un de l’autre. Grâce à Sidonie, Emmett va vivre de nouveau. Ils forment une jolie famille avec Birdie. Entre trahison, chantage, mensonge et culpabilité, cette histoire est pleine de rebondissements. J’ai également beaucoup aimé le personnage de Joe, la sœur de Sidonie. Elle est très différente de sa sœur et très protectrice.

« Notre famille ne sera pas celle qu’on lit dans les magazines, notre passé sera toujours sombre, compliqué, mais toi et moi, on se guérira. Et nos enfants seront nos plus belles victoires, nos plus beaux combats… achève-t-il en me serrant fort contre lui. »

J’ai désormais hâte de lire le tome compagnon sur Joe et le meilleur ami d’Emmett. Vu comme ces deux-là se cherchent dans ce premier tome, ce second tome s’annonce explosif et même temps touchant je pense vu qu’on apprend à la fin de ce tome. Je vous recommande grandement ce premier tome authentique et touchant.

« Je t’aime Emmett Rochester, je t’aime depuis la première fois que je t’ai trouvé orgueilleux, insupportable et méprisant. Depuis que ta nanny m’a traitée d’incapable, que ton drôle de majordome m’a fait les yeux doux et que ta fille m’a repeint les cheveux à la jelly. Je t’aime comme je n’ai jamais aimé. Je t’aime et je crois que j’en mourrais si ça s’arrêtait… »

Note : 4/5

 

Elsa

 

 

4 commentaires sur “Call me baby

  1. Il a l’air vraiment sympa et cette réédition est clairement l’occasion d’en profiter pour le découvrir ! En tout cas tu m’en as donné l’envie !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s