Chroniques·Non classé

The boss

Auteure : Erin Graham

Editions : Addictives

Sortie : 07/05/2019

 

Résumé :

Entre Emily et Marek, c’est électrique dès le premier regard. Lui est patron, dur, inflexible et n’accepte jamais moins que l’excellence. Elle est inexpérimentée, déterminée à faire sa place et à obtenir des réponses. Ils sont liés par un passé que Marek préférerait oublier et qu’Emily refuse d’effacer. Entre affrontements et rapprochements, lequel cédera le premier ?

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur le nouveau roman d’Erin Graham, une auteure dont j’ai découvert la plume l’année dernière et depuis, chacun de ses romans sont des bonnes lectures voire des coups de coeur. J’avais hâte de découvrir celui-ci. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce roman.

« Je l’aime à m’en tordre le cœur. C’est une telle évidence. »

Emily a 24 ans. Elle a eu une enfance équilibrée. Mais à l’adolescence, elle a vécu un drame qui a bouleversé toute sa vie et celle de ses proches. Malgré cela, elle ne s’est pas laissée abattre. Elle lui a fallu huit ans, mais aujourd’hui, elle est prête à revivre normalement, même s’il lui reste toujours des angoisses profondément enfouies en elle. Cette épreuve lui a permis de voir les choses autrement. Elle sait désormais que tout peut s’arrêter du jour au lendemain et compte bien profiter de la vie.

« Je fonds littéralement pour cet homme, et j’aime cette sensation. Me consumer d’amour pour lui. Me sentir exister sous son regard. Me sentir belle dans ses yeux. Me sentir libre en m’enchaînant à lui. Me sentir respirer ce nouvel air rempli de passion et d’éternité. Me sentir vraie. »

Marek a 26 ans. Il est à la tête de sa propre entreprise de sécurité depuis cinq ans. Pourtant, rien ne le prédestinait à cela. Marek a une enfance compliquée. Il vivait dans un taudis avec ses parents pas très équilibrés. Il a connu la misère. Aujourd’hui, il est fier de son entreprise florissante. Mais c’est la seule chose qu’il a vraiment, en plus de son palace. Aucune femme n’arrive à retenir vraiment son attention. C’est un solitaire.

« Nous ne sommes que deux âmes qui se retrouvent après une trop longue course au bonheur, subjuguées par ces liens qui se tressent autour de nous. Encore plus puissants que notre première fois, plus troublant que sous cet arbre. S’aimer à nouveau. Recommencer et ressentir encore les premiers frémissements. Se redécouvrir. Déloger les souvenirs pour les rendre réels et vivants. Laisser les frissons terrasser les vestiges du passé qui subsistaient, émoussés par le passé. »

Pour pouvoir vraiment envisager un avenir serein, il reste une dernière étape à Emily : reprendre contact avec ses quatre amis qu’elle considérait presque comme sa famille au moment du drame et qu’elle a rejeté. Cet ombre subsiste et la retient encore dans le passé. Emily a donc décidé de s’installer chez sa soeur, à Paris, pour quelques temps. Elle a besoin de s’expliquer avec eux, même-si les revoir pourrait aussi la faire replonger dans son terrible passé.

« Mes doigts se resserrent autour des siens, parce qu’au plus profond du désarroi dans lequel il vient de me plonger, il est le seul qui puisse me maintenir à flot. Mon cœur éclate devant lui, se soumet aux battements du sien, parce qu’il n’y a plus aucun doute à avoir, Marek représente à lui seul tout ce pour quoi j’existe. Tout ce pour quoi je me suis battue. »

Le plus dur à retrouver sera Marek. Pour le faire, sa soeur va l’aider à se faire embaucher dans sa société, en tant qu’assistante de l’assistante de direction. Son bureau va se situer juste en face de celui de Marek. Celui-ci va moyennement apprécier l’arrivée d’Emily dans son entreprise. Il a horreur qu’on le mette devant le fait accompli. Il ne pensait pas la revoir un jour. C’est tout son passé douloureux qui lui revient en pleine face alors qu’il pensait s’être enfin relevé. Ses cicatrices commençaient à se refermer. Il n’est pas du tout prête à faire face au retour d’Emily. Tout va lui échapper.

« J’ai l’impression de laver une toute petite partie de son malheur quand je la vois comme ça. Et ça me fait un bien fou. Tout mon monde pour ce sourire. Tout pour elle, sans aucune hésitation. »

Leurs débuts de retrouvailles seront compliquées. Marek est plus renfermé que jamais. Le drame qui a touché Emily il y a huit ans, l’a lui aussi profondément marqué. Mais Milie est déterminée. Elle ne le lâchera pas. Elle va d’ailleurs trouver une alliée de taille dans cette société. Et elle compte bien lui prouver ses compétences dont il a tendance à douter. Entre eux, l’attirance est toujours intact. Et leurs sentiments semblent persister même des années plus tard. Mais le passé rode et pourrait les déstabiliser un peu plus. Ils vont faire des découvertes qui vont tout remettre en cause. Un avenir est-il vraiment possible entre eux ?

« Mes mains attrapent ses hanches et l’attirent à moi. Et je la serre fort. Très fort. Si fort que j’ai l’impression qu’elle fusionne avec ma peau. Si fort que j’ai l’impression que je n’arriverai jamais à la lâcher. Si fort que mon cœur se met à pleurer, à enfin battre normalement, à ne plus souffrir. Si fort que mes yeux s’embuent. Si fort que je n’arrive plus à émettre quelque parole que ce soit. Si fort qu’elle n’ose même pas s’extraire de mes bras. »

J’ai adoré cette histoire. Encore une fois, la plume d’Erin Graham m’a envoutée dès les premières pages. Cette histoire est vraiment magnifique. Elle est bouleversante et en même temps, elle a cette légèreté qui fait du bien. Je dois avouer que j’ai vraiment été surprise par le fond de l’histoire. Je ne m’attendais pas du tout à cela en lisant le résumé. L’auteure a su donner une vraie touche d’originalité à cette relation patron/employé. Cette auteure est vraiment devenue une valeur sûre pour moi.

« Ses doigts se crispent sur mon cœur. Elle s’écarte de moi et murmure. – Il bat tellement vite… Je la presse contre moi. – C’est simplement qu’il t’aime. »

« Il nous fallait peut-être toutes ces étapes pour réaliser vraiment. Pour comprendre l’importance que nous avons l’un pour l’autre. Pour comprendre à quel point notre amour est puissant, et à quel point il fait partie de nous. »

Les personnages sont tellement attachants. Emily est la touche d’espoir de l’histoire. Cette femme est tellement forte. Ce qu’elle a vécu est terrible. Et pourtant, aujourd’hui, elle rayonne même-si certaines failles persistent encore en elle. Chaque jour, elle se surpasse un peu plus. Elle ne s’avoue jamais vaincue. Sa joie, face à ses victoires, fait vraiment plaisir « à voir ». C’est vraiment une survivante. Un petit mot pour sa soeur qui est une véritable bouffée d’oxygène et une soeur vraiment géniale.

« Je lui murmure que je l’aime, au risque de l’effrayer, que je l’adore, et que je l’aime encore. J’en tremble, tellement ce qu’elle m’accorde est précieux. »

« Mon esprit oublie tout le reste un instant et se focalise sur Milie. Elle qui me manque atrocement, toujours un peu plus chaque jour. Elle, qui me fait peur, parce que l’aimer c’est sauter dans le vide, et que je ne l’ai jamais fait avant, et ça me fout le vertige. J’ai envie et j’ai peur de l’altitude que nous risquons de prendre si nous nous autorisons à nous aimer. »

Marek est un homme extraordinaire. Il est profondément touchant. J’ai en envie de le prendre dans mes bras à tellement de moments durant ma lecture. Il se tient responsable de beaucoup trop de choses. Cet homme a un coeur énorme. Il est brillant, respectueux, protecteur et envoutant. Emily va le pousser à sortir de sa zone de confort et a enfin affronter son passé. Elle sera sa rédemption.

« Les yeux toujours fermés. Ses lèvres retrouvent les miennes. Parce qu’il n’y a rien d’autre de possible. Parce que nous ne sommes qu’un baiser qui attend depuis trop longtemps pour s’épanouir. Parce que tout ce que nous sommes n’existe que dans notre amour. Parce que je suis à elle. Parce qu’elle se donne à moi. Parce que ce nous ne peut qu’exister. »

Entre eux, rien ne sera simple. Ils sont aussi têtus l’un que l’autre. Mais un lien puissant les lie. Leur relation est pleine de tendresse et de sarcasmes. J’ai vraiment beaucoup aimé leur côté joueur. Certaines scènes sont vraiment drôle. Ensemble, ils vont se réconcilier avec leurs derniers démons du passé, faire la paix et enfin vivre. Entre culpabilité, rancoeur, regrets, secrets et malentendus, ce roman vous entrainera dans un tourbillon d’émotions. J’ai été incapable de le lâcher. Je l’ai littéralement dévoré. Je vous recommande grandement cette jolie histoire d’amour mais aussi d’amitié.

« Le soleil de ce matin me paraît plus beau, plus lumineux, plus chaud… Mais je crois surtout que c’est parce que ce matin, j’ai deux soleils qui brillent pour moi. Il y a celui que je partage avec l’ensemble de la planète. Celui-ci, pas de problème, je peux même le laisser aux autres. Et il y a mon soleil personnel, Milie, celui qui a chassé les nuages de mon âme, celui auquel je suis accro depuis des années, et, depuis cette nuit, celui dont je suis totalement dépendant. Celui qui me sourit en ce moment même et qui prend soin de moi, alimentant mon corps mais aussi mon cœur et mon bonheur. »

Note : 4,5/5

 

Elsa

 

4 commentaires sur “The boss

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s