Chroniques·Non classé

Apprends-moi le désir

Auteure : Anna Wendell

Editions : Addictives

 

Résumé :

Jeremy a fui Wall Street pour les montagnes du Montana. Veuf, célibataire et père d’une petite fille de 9 ans, il tient plus que tout à contrôler chaque aspect de sa vie. Découvrir une inconnue à moitié nue, frigorifiée et amnésique au milieu de son domaine, ce n’était pas prévu. D’autant qu’une tempête de neige le force à l’accueillir chez lui. Liz est différente : splendide, pleine de joie et d’amour, avec un petit côté loufoque… et si désirable ! Elle a tout à apprendre, à découvrir, et succomber à la tentation n’a jamais été aussi tentant…

Service presse

Avis :

Hello !

On se retrouve pour mon avis sur la sortie du jour des Editions Addictives. Le résumé de ce livre m’a trop tenté. Et cette couverture toute douce a fini de me convaincre. J’avais très envie de découvrir la plume de l’auteure en plus. Je remercie Carole des éditions addictives pour l’envoi de ce service presse.

« Rends-moi cette existence plus supportable, je t’en prie… Rendons-nous la plus belle, toi et moi. »

Jeremy a 33 ans et vit dans le Montana, dans un petit village, avec sa fille de 9 ans. Sa vie se résume à Méline et son affaire désormais. Il tient une exploitation forestière. C’est un homme très renfermé depuis qu’il a perdu sa femme il y a 5 ans. Il a traversé des périodes bien sombres et a même perdu la garde de sa fille qu’il a réussi à retrouver. Mais il est toujours fragile. Sa vie est réglée comme du papier à musique. Ses rituels sont un peu flippant. Il a des troubles du comportement. C’est un véritable maniaque.

« Sa bouche est douce comme un pétale de rose et son odeur sucrée m’envahit délicieusement. C’est bon et amer à la fois, mon désir impatient se mêle à un brusque sentiment de remords. Je n’aurais jamais dû faire ça ! »

Sa route va croiser celle de Liz une première fois et manquer de la renverser. Entre eux, tout va plutôt mal démarrer. Liz et son naturel déconcertant vont rendre dingue Jeremy. Et sa tenue pour le moins légère va le perturber. Liz est complètement dans son monde. Elle est déconnectée de toute réalité à cause de son passé plutôt trouble. Jeremy va reprendre sa route. Mais le soir-même, il va la retrouver dans son jardin complètement frigorifiée. Elle ne va pas pouvoir l’abandonner cette fois. D’autant qu’une tempête de neige l’empêche de l’emmener à l’hôpital.

« À sa manière abrupte, cet homme me soutient et m’aide à tenir la tête hors de l’eau depuis que je suis entrée dans son existence. Il est mon phare au milieu de la tempête, la seule chose dont je sois certaine. Il est là, fort et sûr de lui, avec ses défauts et ses failles, certes, mais surtout avec cette aura magnétique et rassurante. »

Jeremy va donc se résoudre à l’aider et l’accueillir chez lui. Liz n’a aucune notion du danger que peut représenter le monde. Elle semble avoir des problèmes de mémoire. Elle est couverte d’hématomes et amaigrie. Que lui est-il arrivé ? D’où vient-elle pour ne rien connaître de ce monde jusqu’au chocolat chaud ? Liz va aller de découvertes en découvertes. Jeremy est autant agacé par elle qu’attiré. Elle le perturbe complètement. Elle va bouleverser toutes ses habitudes et mettre sa vie sans dessus dessous. Et si Liz était l’imprévu qu’il lui fallait pour réapprendre à vivre et réparer son coeur meurtri ?

« Tu es mon pilier, l’unique point de repère que j’ai dans ma vie. Je n’ai plus rien, je ne suis plus rien mais tu es là pour moi, tu ne m’as pas abandonnée. Alors, toi, ouvre les yeux, tu es un homme bien. Jeremy Lancaster, tu m’es essentiel et je ne pense pas que je pourrais supporter toute cette folie sans toi. Donc, non, je ne te rejetterai pas, je n’entrerai pas dans ton jeu destructeur. Je ne te déteste pas, au contraire… Et au milieu de toute ma peine, je crois deviner la signification de ce que les humains appellent l’amour. »

Malgré le côté bourru de Jeremy, Liz sait qu’elle peut lui faire confiance. A son contact, elle ressent des choses nouvelles. Jeremy la touche et l’intrigue. Réussira-t-elle à détruire la carapace de Jeremy ? Ce qu’elle ignore, c’est qu’elle pourrait aussi le replonger dans les souvenirs les plus horribles de sa vie. Trouveront-ils le chemin du bonheur ensemble ?

« L’enfer, c’est l’absence d’amour, et chaque jour qui passe m’éloigne un peu plus de ce cauchemar, et me prouve combien aimer et être aimé est nécessaire, vital… indispensable. »

Cette histoire est une petite merveille que j’ai pris tellement de plaisir à lire. C’était magique. Plus qu’un coup de coeur, ça a été un coup de foudre. J’ai eu l’impression de vivre chaque étape, du choc à la reconstruction, avec les personnages. J’ai vraiment adoré la construction de ce livre. Le livre est découpé en sept étapes. Et on sent que chacune a été travaillée minutieusement. Je suis tombée complètement sous le charme de cette histoire si originale et touchante. Les mots de l’auteure sont si délicats. Parfaitement en accord avec cette histoire. J’ai eu beaucoup de mal à lâcher ce livre. D’autant plus que les chapitres sont courts. Les pièces du puzzle de l’histoire de Liz s’imbriquent au fil des pages.

« Il se penche puis dépose un baiser aussi doux qu’une plume sur mes lèvres. Je frissonne en sentant son souffle chaud sur ma peau et sa bouche explorer ensuite chaque parcelle de mon visage. À chaque petit centimètre qu’il parcourt, c’est un gramme de pression en moins sur mes épaules. Si je suis son miracle, alors il est le magicien de mon cœur. »

Les personnages sont si attachants. Le gros point fort, c’est Liz. Elle est unique. Jamais vous ne retrouverez un autre personnage comme elle. Elle est si rafraîchissante et loufoque. Certaines de ses répliques m’ont vraiment fait rire. J’ai adoré son naturel et son assurance. Elle est aussi fragile que forte. J’ai eu un coup de coeur pour ce personnage si bien travaillé. J’ai aussi beaucoup aimé Jeremy. Cet homme est plein de contradictions. Il est difficile à cerner. Il passe son temps à souffler le chaud et le froid. Il est brisé et a de nombreux travers. Il se hait et ne fait que survivre alors qu’avant la mort de sa femme, il croquait la vie à pleine dents.

« Quand tu me touches, c’est comme si je m’embrasais, comme une vague de lave, sauf que c’est foutrement bon. Mon cœur bat comme un dingue, mes tripes dansent la samba et, dans ma tête, je ne vois plus que toi, ton odeur, ton goût. J’ai envie de te dévorer tout entière. »

Cet homme a un foutu caractère et peut se montrer blessant mais il a surtout un coeur en or. Sa douleur est immense. Sa fille, Méline, est si forte, mature et joyeuse. Elle est merveilleuse. Elle prend soin de son père plus que lui parfois. Elle porte un lourd poids sur ses épaules du haut de ses seulement 9 ans. Elle m’a touché en plein coeur. C’est une petite romantique. Entre manipulation, trahison, mensonges et déception, cette histoire ne vous laissera aucun répit.

« Mon papa, je le connais ! Il bougonne mais a un cœur tout mou d’amour qu’il cache très fort depuis quelques années. »

Entre Liz et Jeremy, c’est bouleversant de naturel. J’ai adoré leur relation sans tabou et pleine de tendresse. Leur histoire m’a réchauffée le coeur. Jeremy va initier Liz au plaisir. Elle sera sa rédemption. Grâce à elle, il va retrouver espoir, lâcher prise et se pardonner. Se donner le droit d’aimer et de donner de l’affection de nouveau. Liz va remettre de la couleur dans sa vie. Elle va l’apaiser. Quand à elle, grâce à Jeremy, elle va ouvrir les yeux sur son passé trouble. Ensemble, ils vont affronter leur passé, panser leurs blessures et trouver la paix pour enfin être heureux et vivre pleinement.

« – Bonne ? Comme un morceau de chocolat ? – Ou comme une pêche à la peau de velours, ronde, parfaite et délicieuse. Bonne à en crever et je vais te dévorer toute crue. »

Cette histoire fait également passer de beaux messages. Elle nous prouve encore une fois que la vie est éphémère mais que rien n’est jamais perdu. Le chemin pour atteindre le bonheur est parfois long. La fin est parfaitement en accord avec le reste de l’histoire. Elle est plutôt originale. Je l’ai vraiment adoré. Je quitte les personnages avec un petit pincement au coeur. Je vous recommande grandement cette histoire douce, mystérieuse et terriblement bien écrite. Je ne manquerais pas de lire les autres romans de l’auteure.

« Dans ces superbes iris qui ont réussi l’exploit de faire chavirer mon cœur, je vois à présent briller du bonheur. Un bonheur pur, simple, lumineux, sans plus aucune trace de peur ou de doute. »

Note : 5/5

 

Elsa

7 commentaires sur “Apprends-moi le désir

  1. Il a l’air vraiment génial, mais je crois que je ferais un blocage sur le prénom de Jeremy, c’est stupide, mais cela me fait penser à un mec que je connais bien et du coup, je crois que cela me bloquera dans ma lecture. Je pense donc passer mon chemin, alors que le roman a l’air sympa, mais j’en ai tellement à découvrir !

    J'aime

Répondre à Fifty Shades Darker Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s